3 35

Conférence animé par Mustapha CHERIF

J'ai le plaisir de vous inviter à la  conférence sur le thème "Éducation et vivre ensemble" que je donne le jeudi 23 Avril à 19h à  l'amphi de la maison de la Région d'Alsace à Strasbourg.

    Le programme démarrera par un mot d'accueil prononcé  au non du Président de la Région Alsace.
   J'interviendrai ensuite pour une durée de 45 mns.
   S'en suivra un échange avec l'assistance pour  1heure.

 Bien à vous
Fullsizerender

L'amphi de la maison de la Région d'Alsace Strasbourg

Commentaires (12)

LABDI Ahmed
  • 1. LABDI Ahmed (site web) | 22/04/2015

Mon cher frère Ferhaoui. 22/04/2015. Moi, aussi, je n'ai aucune compétence en ce sens. La situation n'est pas facile comme le fait remarquer monsieur le professeur Mustapha chérif. Avec d'autres personnalités de son envergure, il m'a inculque le vrai sens du combat à mener contre la force et la volonté qui va contrairement à notre sens de voir les choses. Les problèmes sont complexes et politiques, nous le fait-il remarquer. Il faut avoir une même approche ou des approches à même de solutionner cette crise qui est d'ampleur planétaire. Des approches valent mieux qu'une. Et nous avons une multitude. Moi, tel un colibri, j'apporte dans mon petit bec le peu d'eau, dans l'intention de l'extinction de cette crise qui a fait tant de victimes. Mais ensemble, en liant nos efforts, nous pourrons rétablir les faits sur une base scientifique. Je ne peux pas me vanter de faire cavalier seul. je propose, je discute, je partage, je soutiens, je veux l'unité et surtout le guide que l'Etat a choisi pour cette besogne des prophètes. Il n'y a que la légalité qui compte. Mustapha Chérif a choisi l'usage de la langue française pour minimiser le danger de la traduction qui souvent n'est pas dans le bon sens voulu initialement. Il y a longtemps que j'avais fait cette remarque. j'use donc du français pour être directe et laisse l'arabe pour me ressourcer. J'écoute les deux côtés belligérants: L'islamité et l'occidentalité. Je reste très attaché à la science universelle, à mon pays, à l'Etat, à Dieu et son Prophète. Et c'est une équation assez complexe. Et notre prophète la reconnaissait déjà de son vivant. Mais la poser est déjà une demi-solution. Ce qui me préoccupe est que l'Occident nous met devant un fait accompli mensonger que nous sommes des incultes, des moyenâgeux et qu'il faut le suivre aveuglément, oubliant qu'eux-mêmes, ils ne respectent pas leur cartésianisme. Il faut justement penser à résoudre ce problème en proposant des solutions dans un esprits de bon sens et de rationalité que l'Occident réclame la totale paternité. Son double audition, sa surdité à nos valeurs, à notre façon de voir le monde ne nous empêchent pas de continuer dans le chemin juste.
Les mathématiciens ne se sont jamais chamaillés devant ce qui leur a été apparu absurde tel la racine carré de moins un ou la dérivé de la fonction un sur x. f(x)= 1/x. Pour ne citer que celles que j'ai présentement en tête. C'était avec le bon sens, tout le bon sens et rien que le bon sens que leur dialogue s'est manifesté en de minutieuses études, de débats de recherches, de cassements de tête, pour qu'au bout du compte, ils se sont trouvés devant des notions nouvelles qui ont élargi énormément et ramifié la science qu'on nomme exacte. Pourquoi de l'autre côté ne creusent-ils pas l'écart entre la science et la religion? Ils doivent le faire eux-mêmes pour arriver aux valeurs d'une Théologie Universelle et Naturelle qui est la seule constante fiable à toute l'humanité à même de l'unir dans le vrai bon sens commun. Mais il faut compter sans les idéologies indifférentes, expansionnistes, hégémoniques et j'en passe... La tâche ne sera pas facile. Mais, il est vrai de dire que la religion vraie est l'avenir de l'homme, l'avenir de l'humanité. Elle développe une culture horizontale et une culture verticale. C'est cette polarité qui est l'harmonie de la vie dont a besoin l'humanité et que le Noble Coran en est le c.q.f.d. Ahmed le bourlingueur.

farhiyoucef
  • 2. farhiyoucef | 19/04/2015

y a pas possibilité de suivre la conférence par internet ,messieurs les organisateurs !

LABDI Ahmed
  • 3. LABDI Ahmed (site web) | 17/04/2015

Ahmed le bourlingueur. 17/04/2015. Je m'excuse des quelques coquilles dans le texte. "En hommage" au lieu de "A l'hommege", "une constante" au lieu de "une constant", "certaines pensées"au lieu de "certains pensées", "progressisme" au lieu de "progressiste". Je me hâte de me corriger, c'est ainsi que m'ont appris mes chers maîtres pour le français : messieurs Gueddoum Mahieddine, Smaïli et Bouzar Mohammed sans oublier mes maîtres de la langue d'arabe qui m'ont appris à puiser dans le plus véridique des livres. Tous mes hommages, à l'occasion de la "journée du savoir" et mes prières les plus sincères. Merci mes maîtres.
Je suis vraiment content que monsieur Ferhaoui d'Oran a trouvé mon texte à son gout. Ma bourlingue en est pour beaucoup. Tout l'honneur est pour moi d'avoir soutiré un commentaire de Monsieur le professeur, mon professeur Mustapha Chérif auquel je suis très attentif et il est pour quelque chose dans ce qui semble fasciner.
Aurons-nous, Monsieur le professeur, l'honneur de vous avoir parmi nous le 2/4/2015 ? Ahmed le bourlingueur.

Cherif Mustapha
  • 4. Cherif Mustapha | 16/04/2015

Vous avez bien raison, chers amis, les problèmes sont complexes et politiques, il nous faut nous adresser à l'Occident avec arguments à l'appui, témoignons et parlons haut et fort pour démontrer que l'histoire est falsifiée. Notre devoir est de rétablir les faits sur une base scientifique. Au sein m^me de ll'Occident, il y a des hommes et des femmes de bonne volonté qui sont conscients que le monde fonctionne mal et se dirige vers une mauvaise direction. Dialoguons pour rechercher ensemble un ordre mondial moins injuste. Notre cause est juste. Reste à se reformer de l'intérieur, à retrouver notre ligne du juste milieu, pour ne pas prêter le flanc et traduire de manière raisonnable nos valeurs, incomprises et bafouées. J'aurais incha Allah l'occasion de débattre avec vous tous d'Amsterdam à Miliana ! fraternellement.

ferhaoui
  • 5. ferhaoui | 16/04/2015

bonjour tout le monde , bonjour mon ami le bourlingueur, très beau texte j'avoue franchement je n'ai aucune compétence pour mettre des mots ou plutot pour placer un argument en tout cas le ressort de votre commentaire me fascine l'ami ferhaoui, oran

LABDI Ahmed
  • 6. LABDI Ahmed (site web) | 16/04/2015

Ahmed le bourlingueur. Le 16/04/2015. A l'hommage de Benbadis. Le vivre ensemble doit exiger, avant tout, à mon sens personnel, une étude commune de l'inconnu qui est en l'autre, ce qui dérange l'autre. C'est l'inconnu qui crée l'indéfinissable appréhension, l'inquiétude, puis l'alarme. Cette étude doit aboutir sur une constante universelle et naturelle autour de laquelle l'humanité doit s'y attacher harmonieusement sans crainte ni détour.
L'étude doit user d'un cartésianisme qui a fait ses preuves dans l'obscurantisme pas nécessairement religieux qui régnait avant la "Renaissance". Il y a une mince chance, car l'obscurantisme de certaines pensées scientifiques envers la pensée religieuse globale est sans merci. Ce que je déplore amèrement. En effet, c'est ce poids qui empêche le vrai dialogue entre les cultures, les religions et les civilisations. La civilisation la plus forte n'est pas nécessairement celle qui a la force en tout. c'est celle qui adhère, à juste titre, à l'idée rationelle de l'autre, même venue d'un peuple primitif, pour former une nouvelle civilisation plus harmonieuse encore.
Je parle du discours intellectuel cherchant à montrer un point de vue qui lie les deux antagonistes qui partagent le monde en progressisme et obscurantisme sans arguments acceptables par l'autre. Mettons ces controverses des deux côtés dans un alambic pour séparer ce mal qui ronge l'humanité. Surement qu'il y aura un petit Big Bang d'une nouvelle ère. La chose est possible et j'y crois. Surtout, en cette "journée du savoir". Dieu sort ton humanité de l'obscurantisme vers ta Lumière. Cette année est appelée "Lumière". Qu'il en soit ainsi. Amin. Ahmed le bourlingueur.

Zouaoui Mourad
  • 7. Zouaoui Mourad | 15/04/2015

Monsieur CHERIF,

C est avec un grand interet que je suis depuis longtemps, l évolution à travers le monde des questions religieuses étant donné que le fait religieux a tendance à s imposer de plus en plus dans la vie internationale.La religion est très souvent instrumentalisée au service des luttes politiques . Malgré les avancées considérables de la sécularisation ,le fait religieux demeure de nos jours, à travers le monde, un élément majeur de la réalité sociale et culturelle et il exerce une profonde influence sur la politique.Le sujet que vous abordez est très complexe car les enjeux religieux ne cessent d évoluer . J e veux dire par là qu il y a des expressions religieuses tolérantes et ouvertes vers l universalité comme il y a aussi des expressions qualifiées de " fondamentalistes " et " obscurantistes" qui rejettent les conceptions pluralistes de la DEMOCRATIE.
Face à ces dérives il est difficile de construire un VIVRE-ENSEMBLE car les
politiques et le religieux ne sont pas arriver à se concerter et agir ensemble de
maniére responsable.De meme que les personnalités religieuses à travers le monde divergent dans leurs convictions et ne sont pas arriver à peser de tout
leur poids par leur autorité morale en faveur du dialogue et ce, par des prises de position communes et un travail de proximité sur le terrain.
La coéxistence pacifique ne se realisera que si les hommes politiques et diplomatiques arriveront à chercher des formules politiques moins agressives
c est à dire arriver à avoir un vrai changement dans le discours américain / européen sur l ISLAM et ne plus considérer les musulmans comme l éternelle
source potentielle de danger mais les traiter comme des partenaires habituels
dans le cadre de programmes portant sur le développement humain,la croissance
économique et le progrès scientifique........
amicalement .

aziz
  • 8. aziz | 15/04/2015

Cher Mustapha,

J'aurai tant aimé assister à ta conférence du Jeudi 23 Avril à Strasbourg, mais le fait qu'elle se tienne au milieu de la semaine, j'aurai du mal à être à Strasbourg le Jeudi soir et de retour le lendemain matin, le vendredi au boulot, à Amsterdam. Sinon, je me serai déplacé avec plaisir, surtout pour te voir et ensuite pour t'écouter, apres tout ce n'est que 40 min de vol d'Amsterdam à Strasbourg.

Mais peut être qu'il faut essayer de sortir du giron français et essayer de parler au monde des anglo-saxons, car après tout, ce sont ces derniers qui battent la mesure dans ce monde de brutes qu'ils dirigent. Je pense ici en Europe, à Londres, Amsterdam, Berlin et autres mais pour se faire, il faut utiliser la langue de illiam Shakespeare !

Sinceres et cordiales amitiés,

Aziz Oudjida

benyoucef
  • 9. benyoucef | 14/04/2015

Salam à tous et à toutes
Quel bonheur d'assister à une de ces conferences fructueuses données par le professeur Mustapha Cherif au sujet des themes de l education, lislam et l occident, les saints de l islam, l Emir Abdelkader etc...Je souhaite qu un jour l ALMF pense à inviter cordialement notre cher ami Si Mustapha pour illuminer nos esprits par la tenue d" une conference lors des prochaine retrouvailles des Ferroukhiens,ça sera un grand evenement pour nous tous inchallah

CHERIF Mustapha
  • 10. CHERIF Mustapha | 14/04/2015

Salam à tous,
promis je vous enverrai le texte ou la vidéo de la conférence !

Bradai
  • 11. Bradai | 14/04/2015

Ah! si l'Almf pouvait me payer la nuitée de ce 23/04/2015 en plus du voyage jusqu'à Strasbourg à cette conférence au theme de "Eduquer pour vivre ensemble" j'essayerai par cette meme occasion à m'en approcher du conférencier et à lui remettre une carte d’adhésion de notre association sans rétroactif.

belhocinesafia
  • 12. belhocinesafia | 14/04/2015

Dommage que Strasbourg soit si loin!

Ajouter un commentaire