Facebook the green dressing 3 Images 4

Promenade à travers le Temps !

11050 1

Bab-El-Oued, mon quartier d’enfance. De Nelson à la rue Mazagran en passant par la rue Rochambeau. La rue Eugène Robe où de mon balcon, j’apercevais le curé de l’église Saint Vincent de Paul qui se mettait devant la porte, en robe traînante et sa longue barbe blanche, le marché Nelson et les Variétés. La rue Lestienne, j’habitais au numéro 3, à quelques pas du Bd Guillemin ou Bd Farre. Le jardin Guillemin qui nous paraissait immense, nous y jouions avec nos voisines, nos amies et nos cousines. A l’angle de la rue Géricaut, la rue Borely la Sapie qui menait au Majestic et au Café Riche, l’avenue de la Marne, El-Kettani, l'école Lazerges et la pâtissière, en bas PADOVANI, notre plage préférée. En allant vers la casbah, on passait par l’esplanade de Bab-El-Oued, bordée par le lycée Bugeaud (Émir), la caserne Pélissier et le jardin Marengo.

L'avenue de la Bouzaréah qui se terminait place des Trois Horloges, cœur historique de Bab El Oued. Entre la Basseta et l'hôpital Maillot, ancienne maison de plaisance du Dey, d'où son premier nom d'hôpital du Dey, sera bâtie l'église St Joseph sur une esplanade qui deviendra la Place Lelièvre. L'avenue Malakoff abritait les ateliers de réparation des Chemins de Fer, aménagés par la suite en dépôt des trams et trolleys d'Alger.

Au-delà de la Salpétrière (Rmila) et de la Consolation, sur un éperon rocheux s'élevait un fort turc bâti en 1580 par le corsaire Djaffar connu sous le nom de Fort des Anglais. Sur ce versant du massif de la Bouzaréah s'étendaient les cimetières dominés par la basilique de Notre Dame d'Afrique.