Facebook the green dressing 3 Images 4

Roger Vincent & Med KORRI

Papa de Chantal Vincent/ Envoyée Par Med MIDJOU

Roger Vincent & Med KORRI

Retour

Commentaires (44)

Chantal
Bonjour à tous,

Aujourd’hui, 30 juin 2014, est une date anniversaire. Mon père aurait eu 98 ans ! A travers ce site, j’aimerais rendre un hommage à ce père que j’ai très peu connu puisque les circonstances de la vie nous ont séparés en 1962 alors que je n’avais que quatorze ans et demi. Mais je voudrais également remercier vivement les nombreux algériens qui, lors de mon retour dans le pays de mon enfance en 2013, m’ont permis de découvrir sa « vraie » personnalité. Sans eux, je n’aurais jamais su quel homme il avait été vraiment. Je pense notamment à Med Midjou qui m’a fait parvenir cette photo (que je n’avais jamais vue) où on voit mon père à côté de Mohamed Korri avec lequel il a travaillé de très nombreuses années. Je pense à Noria qui a grandement facilité mes recherches grâce à son site. Je pense aussi au maire de Palestro et son premier adjoint qui m’ont permis de retrouver les familles Setti et Oukil. Je pense aussi aux familles Aouimer et Laabidi de Miliana et d’autres témoignages de personnes que je ne connaissais pas. Tous et toutes m’ont révélé les mêmes choses au sujet de mon père. Si je savais qu’il communiquait peu et ne parlait que pour dire l’essentiel, les algériens eux, m’ont fait découvrir un homme qui leur ressemblait, à savoir : généreux, discret, humble et très attaché à ce pays qui l’a vu naître. La relation qui s’était établie entre mon père et les algériens au fil des années était une relation faite de respect et de convivialité de part et d’autre.

Si certains, en se penchant sur leur passé, découvrent des facettes de leurs proches qui ne sont pas toujours valorisantes, j’ai pu découvrir - grâce aux algériens - que je pouvais être fière de mon père et j’ai ainsi mieux compris mon attachement viscéral à ce pays qu’il m’a probablement transmis sinon oralement, du moins génétiquement.

Soyez-en tous remerciés.
Chantal
  • 2. Chantal | 05/02/2013
Ami « lecteur » comment vous dire combien votre message m’a bouleversée … je n’ai pas les mots !! Moi qui venait juste consulter le site afin de lire les derniers messages avant de m’apprêter à faire autre chose … j’ai été stoppée dans mon élan … et je me suis retrouvée devant mon ordinateur avec mon mouchoir. Bon, si je commence à pleurer alors que je ne suis même pas arrivée à Miliana … qu’est-ce que cela va être le 1er mai ! Ce que je trouve stupéfiant (le mot n’est pas trop fort) c’est que, théoriquement, vous ne me connaissez pas et que vous écrivez à mon sujet des choses qui me ressemblent tellement ! Entre autres, la marelle, même si je sais que c’était un jeu très pratiqué par tous les enfants à cette époque, c’était un jeu que j’adorais. Concernant "ma façon de rire", à chaque fois que j’ai l’occasion de rencontrer d’anciens collègues des différentes sociétés dans lesquelles j’ai travaillé, ils me disent tous et toujours la même chose (quelques 20 ou 30 ans après …) à propos de ma façon de rire, communicative, paraît-il. Sans doute êtes-vous un fin psychologue ? Je ne vois pas d’autre explication ! En tout cas merci pour cette jolie poésie même si elle m'a bien fait pleurer !
un lecteur
  • 3. un lecteur | 05/02/2013
Dans un de ses commentaires Chantal nous dit « Je suis à la recherche de ce passé qui me fait défaut et je compte bien revenir de Miliana en mai prochain avec une multitude de souvenirs à raconter à mes enfants et petits-enfants qui partagent, tous, avec moi la décision que j'ai prise de ce retour vers le passé aussi difficile soit-il sur le plan émotionnel. Merci de m'y aider !
Ce passage lui est dedié par amour à cette ville de son passé ..

Une ville dans ma vie.
Miliana ville qui me rappelle mon enfance avec ses petites ruelles et sa fascinante rue St Paul à l’ombre des branches de ses platanes. Cette Petite ville pittoresque aux toits de maisons autrefois couverts d’un manteau blanc de neige en hiver .Une ville toute splendide avec son horloge encadrée dans un beau minaret de mosquée. .C’est une ville qu’a connue mon jeune âge que j’en rêve encore et que je n’ai pu m’empêcher de raconter à mes petits enfants toute sa beauté naturelle .Quand son printemps revient c’est une saison particulièrement euphorique où la vie reprend de plus belle. Tout est renouveau que même les fontaines tarissent en été et que leurs eaux abondantes coulent à flots vers Zougala et ses flancs verdoyants garnis en jardins et d’arbres à différents fruits succulents.. Oui, c’est la coquette ville de ma vie que je n’ai pu oublier ..Elle est restée en moi pleine de ses mystiques et que je voudrais tant redécouvrir, relire encore une fois les pages de son histoire que je n’ai pu à ce jour fermer, revoir à travers les pavés dont je me rappelle encore au devant de chez moi. Où Peut être Trouverai –je à mon retour de circonstance, Une trace de mes premiers pas de marelle ce jeu enfantin d’autrefois dans cet espace que j’appelai dans ce temps notre maison.
A ce jeu pratiqué le plus souvent dans une cour de recréation et qu’on ne rencontre plus de nos jours. .Cela me tient tant au cœur à ce que je le vois terminer un certain 1 mai 2013 Peut être quelques copines me reconnaitront à travers ma façon de rire et jouer et se joindront à moi en souvenir de notre passé finir cette partie .Essayer à mon âge avancé de rejouer et boucler enfin cette fin de partie au regard des yeux d’amies, voir si je peux en tenir le coup jusqu’au dernier palier comme au bon vieux temps de cette jeunesse insouciante …..
A mon cœur, après avoir mouillé mon mouchoir je lui chuchoterai comme le fait une mère à son enfant pour le consoler, , que son vœu a été exaucé, et que j’ai pu enfin terminer ce que j’aurais du faire il y a bien longtemps..
Et qu’aussi mes petits enfants qui m’attendent avec impatience sauront du mouchoir que je leur remettrai comme souvenir sans que je leur dise que votre grand maman a tant pleuré de plaisir et non pas de chagrin d'une ville d'un pays qu'on ne peut oublier.
ferhaoui
  • 4. ferhaoui | 01/02/2013
l'amie,noria bonjour! depuis le lancement jouez- gagnez...le prix en question pour titre:le joueur de flute il prend de jour en jour de l'allure les couleurs elles sont d'une fraicheur remarquable:je vous donne une lecture en exclusivité les noirs bleus de la toque et de la chemise est satinée s'enlèvent harmonieusement sur le fond brun...le visage avec un oeil rentré qui semble voir ce que notre joueur mithique ne veut pas dire.cette histoire est vraie elle m'a inspirée ce tableau....message adressé à l'amie de toutes et de tous.
CHENGAB KHALED
  • 5. CHENGAB KHALED | 31/01/2013
CHER AMI FERHAOUI,CE N'EST PAS A VOUS,RICHE DE L'EXPERIENCE QUI EST LA VOTRE QUE J'APPRENDRAIS QUE LE PROF, CE VECTEUR DE TRANSMISSION DU SAVOIR DEMEURE TJRS LA REFERENCE POUR L'ANCIEN ELEVE.SURTOUT DANS LE DOMAINE QUI EST LE VOTRE.S'IL ARRIVE QUE L'ADAGE QUE VOUS CITEZ SE CONFIRME DES FOIS,IL N'EN DEMEURE PAS MOINS QUE L'INFLUENCE DE L'ENSEIGNEMENT ACQUIS PAR LE RECIPIENDAIRE TIENT TOUTE SA PLACE DANS LE BRILLANT DEROULEMENT DE SA CARRIERE, MALGRÉ LES PERFECTIONNEMENTS APPORTÉS PAR CELUI-CI.ET JE NE PARLE PAS DE LA BOTTE OU TOUCHE SECRETE QUE SE RESERVE LE PROF.
ferhaoui
  • 6. ferhaoui | 31/01/2013
bonjour,khaled je ne sais pas qui à dit cette petite citation...peut importe:on dit copier le maitre pour mieux le dépassé .si je regrette une chose,cher ami,c'est de ne vous avoir pas connu de plus près de ne m' etre pas assez enrichi à votre contact.mais vous n'ignorez pas que ce sont les nécessités de la vie qui ont fait que nos rencontres ont été si rares et si brèves.mais votre nom à toujours demeuré intact la preuve en est là.salut l'ami ferhaoui.
CHENGAB KHALED
  • 7. CHENGAB KHALED | 31/01/2013
CHER-E-S AMI-E-S,PERMETTEZ MOI DE VOUS RETOURNER LES COMPLIMENTS.JE NE VOUS CACHE PAS QUE VOUS ME VOYEZ CONFUS PAR TANT D'ELOGES...... IMMÉRITÉS.SACHEZ EN TOUT CAS QUE DE L'ENDROIT OU JE ME TROUVE, LE SÎTE AVEC UN AUTRE RESEAU SOCIAL SONT MES SEULS LIENS DE DISCUSSION DIRECTE EN LANGUE FRANCAISE.BIEN QUE LE FRANCAIS AVEC D'AUTRES LANGUES SOIENT MES OUTILS DE TRAVAIL,SA PRATIQUE DANS LE CADRE PROFESSIONNEL NE M'OFFRE PAS LE MÊME PLAISIR DE COMMUNICATION QUE CELUI QUE J'AI AVEC VOUS.AUSSI SI VOUS DECELEZ PARFOIS UNE CERTAINE VEHEMENCE DANS MES PROPOS,SACHEZ QUE CE N'EST RIEN D'AUTRE QUE LA TRADUCTION D'UNE FORCE DE CONVICTION QUE JE DEPLOIE POUR LA DEFENSE DE MES IDÉES ET MES OPINIONS.MES AMITIÉS.
ferhaoui
  • 8. ferhaoui | 31/01/2013
bonjour:je marche,ma chère amie chantal...et de surprise en surprise ...ah! le sacré khaled son ingénuité ,sa tendresse ont un charme pour moi dont j'ai pu avoir la faiblesse de me laisser distraire.vous voyez ma bonne amie...je tiens parole pour la toute petite confidence grand-mère que vous etes est chamante comme ses textes et j'en suis convaincu son grand age ne lui fait rien perdre.elle conserve toute sa mémoire et sa gaieté son corps a ......ans son esprit n'en a que ving .au reste j'éprouve tant de plaisir a vous lire.a bientot l'ami ferhaoui.
Chantal
  • 9. Chantal | 31/01/2013
Ferhaoui, outre les qualités que vous trouvez à Khaled, il va falloir que vous y ajoutiez : la modestie ! La grand-mère que je suis va emprunter à ses enfants et petits-enfants une expression "branchée" qu'ils emploient très souvent lorsque quelque chose les épate : "J'y crois pas !". Mais, je vais vous faire une confidence ... chut ... ne le répétez à personne et surtout pas à Khaled (lol) depuis que je viens très régulièrement sur ce site (environ 3-4 mois) j'ai pu lire pas mal de ses textes et ... je partage votre avis. Même lorsqu'il proteste avec force, sa prose est agréable à lire parce que, toujours, très "argumentée".
CHENGAB KHALED
  • 10. CHENGAB KHALED | 31/01/2013
SBAH EL KHIR A VOUS TOUS.
AOUAH YA SI FERHAOUI,JE NE SUIS RIEN DE TOUT CELA.JE SUIS JUSTE UNE PERSONNE QUI TRAVERSE SON ÉPOQUE EN GLANANT PAR CI PAR LA QUELQUES PETITES EXPERIENCES.D'EL GRECO JE NE RETIENS QUE LA RICHESSE DE SA VIE AU MILIEU D'INFLUENCES AUSSI VARIÉES QUE CELLE BYZANTINE,ARABE VENITIENNE ET AUTRES.POUR CE QUI EST DE LA PEINTURE,JE SUIS POUR ELLE CE QUE REPRESENTE LA PEINTURE A L'EAU DE CHAUX BLANCHE (EL DJEBS)
PAR RAPPORT A SON EXPRESSION ARTISTIQUE.JE ME SOUVIENS ENCORE DE CES DESSINS EFFARANT PAR LEUR NULLITÉ QUE JE VOUS PRESENTAIS COMME DEVOIR.BONNE JOURNÉE.
L'oubliée
  • 11. L'oubliée | 31/01/2013
Bonjour à tous,
A toutes les abdounettes et tous les ferroukhiens,à ceux qui m'ont adoptée
ne serait ce qu'un jour,à ceux qui ont voulu me tendre la perche, qu'un déluge de bonheur pleuve sur vous ,c'est mon souhait pour 2013.
Quelqu'un a écrit sur ces pages que rien ne valait la santé ,et une ame en paix c'est mon souhait pour toujours.
Je voudrais réparer 02 oublis:
Mr Chengab m'adressait un message il y a un bail le début était,
ma tanssek ghir el mout,et moi je réponds yanssek hamm eddenia wa el akhira ya khouya Khaled.
A B.fz:
ton analyse est celle d'un pro,je discuterai avec toi le 1er Mai INCHALLAH,je saurai te contacter rassure toi.
On oublie de répondre à des amis comme on oublie de fermer une fenetre grande ouverte.
le 2end oubli envers B.fz,chère abdouna,ton analyse est celle d'un pro,je te
Chantal
  • 12. Chantal | 31/01/2013
Bonjour Amar. Je ne sais pas où tu vas chercher tes blagues mais, comme d'habitude, elles m'ont fait éclater de rire. J'ai même compris (sans que tu aies à me fournir d'explications ...) la blague "arabo-française" sur le "Chouff l'heure" que j'ai trouvé vraiment très drôle ! J'ai apprécié également ce que tu dis à propos des parents et des amis ... ainsi que cette sage pensée philosophique sur le temps qui passe ... c'est tellement vrai !
ferhaoui
  • 13. ferhaoui | 30/01/2013
bonsoir,l'ami khaled je ne sais par quoi commencer vous etes un tout...poete ,peintre,homme de lettres que dis-je encore, historien vous etes la palette meme dugrand peintre el grécco ....qu'un porte l'année1971,1973 autant en emporte le vent.votre message si affectueux m'est parvenu à l' instant meme alors que j'allais lire les élucubrations de ...bonne nuit...le bonjour à notre amie l' adorable chantal.
Amar AYADI
  • 14. Amar AYADI | 30/01/2013
Bonjour la famille
A toutes et à tous

Kada : Le sort fait les parents, le choix fait les amis
S’excuser c’est reconnaître ……………..
Excuser c’est admettre………………
Et ce n’est pas Kada qui le dit…………

Ouah Ya Khouya Kada, la suite……….
Kada : Deux maris discutent :
- Ma belle-mère est un ange
- Tu en as de la chance, la mienne est encore en vie

Ouah Ya Khouya Kada, plus simple……
Kada : Un gars a décidé de se marier, mais avant de faire sa demande il veut en parler à sa mère...
- Tu sais Maman, j'ai rencontré une fille superbe, je voudrais l'épouser mais j'aimerais quand même que tu la rencontres avant.
- Oui, si tu veux mon fils " dit la mère.
- Voilà ce qu'on va faire, samedi prochain, je vais venir avec trois copines. Une d'elle est la femme que j'aime. Je ne te dis pas laquelle et on en reparlera après, d'accord ?
- Oui, si tu veux mon fils, dit la mère. Samedi arrive et il vient avec ses trois copines toutes aussi belles. Le dîner se passe, les filles partent.
- Alors Maman, est-ce que tu penses avoir trouvé laquelle est la femme de ma vie ?
Et la mère répond...
- Ce ne serait pas celle qui avait la robe bleue ?
Il est stupéfait de sa réponse...
- C'est bien elle. Mais comment as-tu fait ? Elles sont toutes les trois superbes, gentilles…. Comment as-tu fait pour l'identifier tout de suite ?
Et la mère répond...
- J'sais pas... J'l'aime pas !

Ouah Ya Khouya Kada, encore plus simple
Kada : Une tomate rencontre un choux-fleur et lui demande un rdv.
Le choux-fleur arrive en retard, la tomate lui dit: " oh t'abuses CHOUFF L'HEURE ...!!!!"

Ouah Khouya Kada, et les abeilles………
Kada : A un congrès d'émancipation de la femme, la première femme à prendre
la parole est allemande :
Mon nom est Angella, et j'ai ordonné à Helmut mon mari de préparer le dîner.
Le premier jour, je n'ai rien vu.
Le second non plus, mais à partir du troisième jour, Helmut s'est mis à
préparer les repas.
"Applaudissements et ovation générale.

C'est au tour d'une française :
Je m'appelle Bernadette et j'ai dit à mon mari : Jacques, à partir de demain, tu nettoies toi-même la maison.
Le premier jour il n'a rien fait, le deuxième non plus, mais le troisième, Jacques avait passé l'aspirateur.
" Applaudissements et ovation générale.

C'est au tour d'une maghrébine :
Mon nom est Al Ghalia et j’ai dit à mon mari : Al Harrague, repasse le linge s’il te plait.
Le premier jour, je n’ai rien vu du tout, le deuxième jour, non plus, mais le troisième... Je recommençais à voir un petit peu de l’œil gauche!"
Ouah Ya Khouya Kada , l’histoire est de toi, moi je n’y suis pour rien………
Kada : Aussi, du temps qui nous fuit, sachons jouir
Ce n’est pas du tout vieillir, mais grandir

Amicalement

Amar AYADI
CHENGAB KHALED
  • 15. CHENGAB KHALED | 30/01/2013
CHER AMI FERHAOUI,
A VOTRE QUESTION DE CE SOIR SUR L'INFLUENCE DES HOMMES SUR LE COURS DE L'HISTOIRE.JE VOUS REPONDRAI QUE L'HOMME INSTRUIT PAR L'HISTOIRE SAIT QUE LA SOCIÉTÉ PEUT ÊTRE TRANSFORMÉE PAR L'OPINION,QUE L'OPINION NE SE MODIFIERA PAS TOUTE SEULE ET QU'UN SEUL INDIVIDU EST IMPUISSANT A LA CHANGER.LA TRANSFORMATION NE PEUT ÊTRE QU'UNE OEUVRE COLLECTIVE FAITE PAR DES INDIVIDUS ANIMÉ PAR LA MÊME VISION.D'OU LA MAIN DES HOMMES SUR LE CHEMINEMENT DE L'HISTOIRE.
ferhaoui
  • 16. ferhaoui | 30/01/2013
bonsoir,les amis chantal,chengab et mourad si j'etais politicien je vous aurait dit ce que peuvent faire les mots helas je ne suis ni l'autre je reconnais le pouvoir magique du verbe?LE THEME DE CE Débat c'est un problème bien complexe...je ne me perdrai pas dans son dédale philosophique et je vous pose la question suivante :les mains de l'homme, ont-elles une prise sur la roue de l'histoire ? après une lecture de vos commentaires a mon avis tout je le résume dans ce que écrivait hegel!il y a bien longtemps .les guerres ont lieu quand elles sont nécessaires,puis les récoltes poussent et les bavardages se taisent devant le sérieux de l'histoire .fin de cita...à ce propos je laisse le débat ouvert.et je suis résolu à lire vos commentaires plusieurs fois depuis que j'ai quitté le lycée ,je n'ai pas ouvert un livre d'histoire je préféré plutot les livres d'histoires de l'art
CHENGAB KHALED
  • 17. CHENGAB KHALED | 30/01/2013
BONSOIR MONSIEUR FERHAOUI.
CHER AMI LE PLAISIR EST POUR MOI.RASSUREZ-VOUS VOTRE MÉMOIRE EST TJRS VIVE ET D'AILLEURS C'EST DINGUE CE QUE LA MÉMOIRE NOUS SURPREND DES FOIS PAR SA VIVACITÉ A UN MOMENT OU ON LA CROIT PRENDRE DE L'ALTITUDE.SEULE FAUSSE NOTE L'ARTISTE,VOUS VOUS ÊTES MÉLÉ LES PINCEAUX SUR L'ANNÉE ET LE LIEU DE NOTRE DERNIERE RENCONTRE FORTUITE A ORAN.A PROPOS DE MILIANA,C'EST UN PEU COMME LE DISENT LES CHTI'S POUR LEUR REGION.ON PLEURE QUAND ON Y VIENT ET ON PLEURE QUAND ON LA QUITTE.C'EST BIEN DE FAIRE LE CHOIX DU SEPIA.JE LUI TROUVE UN TIMBRE PARTICULIER DANS L'ART PICTURAL ET PHOTOGRAPHIQUE.TOUT COMME LE JAUNI DANS CELUI LITTERAIRE.BONNE SOIRÉE.
ferhaoui
  • 18. ferhaoui | 30/01/2013
bonjour, mon cher ami...très cher ami khaled chengab.ah quel plaisir de vous revoir après tant d'années de perdu vue .donc je ne me suis pas gouré la mémoire est toujours intacte et sincèrement je suis ravis de vous revoir de nouveau.le saviez-vous j'ai quitté ma miliana pour oran mais le coeur est là-bas .en ce moment meme je peins la rue saint paul la principale de la ville :appelée familièrement encore aujourd'hui :arrissampoul:et sur ce je vous embrasse de tout coeur.....n.b.j'ai été étonné du plaisir qu'on éprouve en lisant vos commentaires .........et pour vous faire plaisir je vais exécuté cette toile de couleur sépia c'est une technique ancienne ca donne des effets un peu souvenirs souvenirs.
CHENGAB KHALED
  • 19. CHENGAB KHALED | 30/01/2013
BONJOUR MR FERHAOUI.
SI MES SOUVENIRS SONT BONS C'ETAIT A ORAN QU'ON S'ETAIT VU LA DERNIERE FOIS COURANT 73.EN EFFET JE VENAIS DE CLORE UNE FORMATION AU SEIN DU CORPS QUE VOUS CITEZ ET OU JE N'AI FAIT QU'UN BREF PASSAGE AVANT DE PRENDRE LE CHEMIN DE L'EXIL.BONNE JOURNÉE.
CHENGAB KHALED
  • 20. CHENGAB KHALED | 30/01/2013
A MONSIEUR ZOUAOUI MOURAD.
CHER AMI LA VOIE QUE VOUS PRECONISEZ ET CELLE QU'ON AURAIT PU SUIVRE DEPUIS BELLE LURETTE S'IL N'Y AVAIT A CHAQUE FOIS UNE VOLONTÉ DELIBERÉE DE TORPILLER TOUTES APPROCHES DE CE GENRE POUR DES RAISONS POLITICIENNES CHEZ NOUS.IL EST VRAI QUE LE PASSIF EST LOURD, MAIS SURMONTABLE COMME LE FURENT LES RELATIONS FRANCO-ALLEMANDES QUELQUES TEMPS APRES LA LIBERATION,JUSQU'A CE QUE LES IMPERATIFS ECONOMIQUES ET GÉOSTRATEGIQUES N'IMPOSENT UNE RECONCILIATION QUI S'EST FAITE PAR ETAPES ET DONT LE PLUS HAUT FAIT FUT CETTE BELLE PHOTO DU PRESIDENT MITTERRAND ET DU CHANCELIER HELMUT KOHL,MAIN DANS LA MAIN TOURNANT LE DOS A CE QUI SEPARE POUR N'AVOIR D'YEUX QUE POUR CE QUI REUNIT.C'ETAIT DANS UN CIMETIERE DE LORRAINE,PLUSIEURS FOIS LE THEATRE DE VIOLENTS AFFRONTEMENTS ENTRE LES DEUX NATIONS.
NOS DEUX NATIONS,SE TROUVENT ET CE MALGRÉ LES CINQUANTES ANNÉES QUI NOUS SEPARENT DE L'INDEPENDANCE,TJRS SOUS LE REGNE DE LA HAINE RECUITE ET REMISE AU GOUT DU JOUR EN CERTAINES OCCASIONS,DE LA SUSPICION ET DES INTERROGATIONS AUXQUELLES N'APPORTENT DE REPONSES NI LES ARCHIVES CLASSÉES SECRET DEFENSE EN FRANCE,NI L'OMERTA ÉRIGÉE COMME PATRIMOINE HISTORIQUE AUTOUR DE CETTE QUESTION CHEZ NOUS.NOUS RESTENT POUR L'INSTANT QUE LES OEUVRENT D'HISTORIENS DE RENOMS DES DEUX CÔTES DE LA MEDITERRANNÉE QUI S'EVERTUENT COMME ILS PEUVENT A ÉCLAIRER QUELQUES ZONES D'OMBRE PAR DES TEMOIGNAGES ET DES RECOUPEMENTS COMME SEULS OUTILS DE RECHERCHE.IL EST GRAND TEMPS D'OUVRIR LES FENETRES ET D'AERER CET ESPACE OU CROUPIT UNE HISTOIRE QUI COMMENCE A SENTIR LE RENFERMÉ.
IL EST UN FAIT INCONTESTABLE QUE NOS DEUX NATIONS GAGNERAIENT BEAUCOUP PLUS A SE RAPPROCHER,NON PAS EN FAISANT TABLE RASE DES DOULEURS DU PASSÉ,MAIS ON LES UTILISANT COMME LECONS POUR L'AVENIR.LES CHALLENGES QUI NOUS ATTENDENT ET AUXQUELS ON NE PEUT ÉCHAPPER DE PAR NOTRE PROXIMITÉ A TOUS LES NIVEAUX SONT NOMBREUX ET NE PEUVENT AU RISQUE DE SE COMPLIQUER ATTENDRE PLUS LONGTEMPS.
POUR CE QUI EST L'ECRITURE DE L'HISTOIRE,IL FADRAIT DANS UN PREMIER TEMPS CHEZ NOUS,VAINCRE LES RETICENCES,VOIRE LES RESISTANCES DE CELLES ET CEUX QUI CRAIGNENT QUE LE VOILE SOIT LEVÉ SUR LES ZONES D'OMBRE,METTANT A MAL L'HISTOIRE DONT ILS NOUS ONT ABREUVÉ DEPUIS DES LUSTRES,ET QU'ILS CONTINUENT A CONVOQUER DE TEMPS A AUTRE POUR MIEUX GRUGER LES GENERATIONS MONTANTES.A QUAND DES ATELIERS D'ECRITURE DE L'HISTOIRE MIXTES ET INDEPENDANTS.
AMICALEMENT.
Vincent Chantal
  • 21. Vincent Chantal (site web) | 30/01/2013
Bonjour Mourad. J'espère que vous ne m'en voudrez pas d'intervenir alors que votre message s'adresse à Khaled. Je suis entièrement d'accord avec votre analyse. La seule chose sur laquelle je ne porterais pas de "jugement" (d'une part parce que je suis française, d'autre part, parce que je ne sais pas !) c'est sur ce que vous dites à propos des "gens de métier" (je vous cite) qui, selon vous, ne font pas le poids en Algérie alors qu'en France il y a une armée d'historiens et de chercheurs pour accomplir cette tâche. S'il est vrai que j'ai puisé mes connaissances de l'histoire de l'Algérie dans des livres écrits, entre autres, par des français dont Benjamin Stora, Alain Vircondelet, Anne Simonin, etc. il y a également Saïd Sadi qui a écrit sur l'histoire algérienne (Amirouche). Même si, je le sais, Amirouche a été "controversé" y compris par certains Algériens, c'est tout de même un Algérien qui a écrit son histoire avec force détails. Votre remarque m'interpelle mais j'avoue que je ne sais pas. Cependant, si on en revient à l'histoire de la colonisation, s'il existe peu de "gens de métier", aujourd'hui, en Algérie (comme vous le dites) ne serait-ce pas dû au fait qu'à l'époque de la colonisation (130 années ... ce n'est pas rien !) les Algériens (mis à part une minorité) n'avaient pas le même droit au savoir que les français ? Car, sans parler du facteur "émotionnel" souvent évoqué dans nos échanges à propos de cette photo de mon père et de Med Korri, c'est une réalité historique. Cependant, seuls les algériens peuvent répondre à ce questionnement.
ZOUAOUI mourad
  • 22. ZOUAOUI mourad | 29/01/2013
A Monsieur CHENGAB KHALED,
J' ai osé intervenir dans ce debat pour mettre un grain de sel en soulignant que nos deux communautés
Algerienne et Française ont besoin plus que jamais d instaurer ensemble un climat de sérénité et d apaisement en depassant les haines,les rancunes,les incomprehensions et les ressentiments.........
Les intellectuels en particulier les Medias et les Politiques des deux pays ont un role strategique à jouer ,je pense,pour attenuer et pallier cette guerre des memoires qui n a que trop duré voilà plus de 50 ans.
Nous devons ,je crois,nous efforcer à reconcilier les memoires en tirant les leçons de l histoire pour construire ensemble un avenir chargé de defis à relever dans un monde multipolaire et fortement concurrentiel.
Cela ne veut pas dire que l on devra oublier la violence,l oppression ,l humiliation,la depossession,l exploitation,le pillage la torture les atrocités commises contre le peuple Algerien ,par la France coloniale,
dans la periode sombre de son histoire.........
C est pourquoi je pense à mon humble avis que l un des enjeux des relations ALGERO-FRANCAISES , est justement l ECRITURE DE L HISTOIRE DE LA GUERRE D ALGERIE où en Algerie il n y a malheureusement peu de gens de metier qui font le poids alors qu en France il y a une armée d HISTORIENS ET DE CHERCHEURS pour accomplir cette tache de l ecriture de l histoire......
EN CONCLUSION,je pense que la construction de rapports economiques politiques et culturels entre les jeunes generations des deux pays qui ont tant de choses à faire ensemble,s avere aujourdhui plus que jamais une necessité.Nous devons travailler à une cooperation feconde à tous les niveaux en regardons vers l avenir et où le passé devrait etre assumé avec ses lumieres et ses ombres............
Les defis de l avenir seront à mon humble avis,relevés beaucoup mieux que si nous laissions notre RELATION ALGERO-FRANCAISE se teinter d indifference .............
CORDIALEMENT
ferhaoui
  • 23. ferhaoui | 29/01/2013
bsr ,MR changab.k ce nom me rappelle un autre,franchement lequel des deux est l'ami que j'ai eu l'honneur de connaitre à miliana les années 1971: un repère notre dernière rencontre c'ètait devant le café de MR rebika de l'époque. alors que vous venez de terminer le stage dans le corps de la gendarmerie nationale. j'ai tjr en moi une image de ce personnage grand de taille sur de lui meme, courtois ... étiez vous ce personnage en question ? J'aime à croire et je crois qu'en effet: vous étiez ce charmant ami chengab d'antan
Chantal
  • 24. Chantal | 29/01/2013
Ferhaoui, je ne suis pas fâchée du tout et je n'ai aucune raison de l'être. J'ai tout à fait compris, sans que vous me l'expliquiez, que cette photo vous rappelait un souvenir personnel émouvant. Voilà tout. Mais j'ai également compris Khaled qui souhaite vivement que ces retrouvailles aient lieu dans la plus grande convivialité sans rapport négatif au passé. Ce qui sera ... je n'ai aucun doute là-dessus. Merci à vous trois : Ferhaoui, Khaled et l'ami "lecteur" pour vos messages qui témoignent de votre part d'une grande générosité de coeur à laquelle je suis très sensible. Je suis ravie à l'idée d'être entourée d'amis tels que vous le 1er mai prochain.
CHENGAB KHALED
  • 25. CHENGAB KHALED | 29/01/2013
NON FRANCHEMENT MR FERHAOUI,JE N'AI PAS L'IMPRESSION D'ÊTRE PASSÉ A CÔTÉ NI DE PRÉS NI DE LOIN.C'ETAIT JUSTE UNE MISE EN GARDE PREVENTIVE SUR DES RISQUES DE DEVIATIONS DU SENS MÊME DE SES RETROUVAILLES.UN RAPPEL EN QUELQUES SORTES DES REGLES ELEMENTAIRES DE L'HOSPITALITÉ, EXPURGÉES DE TOUTES CONSIDERATIONS SE RAPPORTANT AUX EVENEMENTS .EN TOUS CAS MERCI POUR CE RECADRAGE QUI SE RAPPROCHE BEAUCOUP PLUS DE L'ESPRIT DE CETTE RENCONTRE.J'AI BEAUCOUP APPRECIÉ VOTRE LECTURE ET CELLE QUE L'ON PEUT AVOIR A LA VUE DE VIEILLES PHOTOS NOIR ET BLANC OU SEPIA.PREUVE S'IL EN FAUT QUE LES PLUS BEAUX SOUVENIRS SONT CEUX QUI NOUS RAMENENT A L'ENFANCE OU L'ADOLESCENCE.
Chantal
  • 26. Chantal | 29/01/2013
Bonjour ami "lecteur". Merci infiniment pour votre message et ce joli moment de poésie très émouvant.
ferhaoui
  • 27. ferhaoui | 29/01/2013
mon amie,ma chère chantal bonjour,oui! avec un grand o et c'est sincère croie mois j'ai écrit le texte d'une facon spontanée encore mieux dans le personnage souriant de votre regretté père j'ai vu mon instituteur et mes camarades de classe rachell le petit robin,gui,omar,et surtout albert je partageais avec lui la meme table....le fourgon c'est le boulanger il habitait le meme immeuble que moi son fils gustave et moi nous sommes du meme age les années 1948 .voilà le vrai secret de la fameuse photo...en noir et blanc quant à m.chengabe il est passé à coté ...juste un peu.....ma chère chantal voilà lapetite histoire du tableau en couleur j'espère qu'a présent vous n'etes pls fachée !le boujour à toute la famille.
un lecteur
  • 28. un lecteur | 29/01/2013
Que pourrait-on penser aussi en voyant cette photo d’une époque sinon dire quelques mots pour notre amie du site CHANTAL.
Une photo d’un être bien chère à elle où elle s’attendait le moins au monde à la voir et que l’on voit le père avec un air souriant au bout des lèvres tout content d être pris en photo en compagnie d’un ami de famille Mohamed Korri que pas mal de sa ville le connaissent , un vieux fourgon de l’époque ,voiture bien ancienne qui nous rappelle un matricule «491 LM 9 A « (dpt d’Alger) qui nous plonge dans ce temps lointain du pays à distinguer chaque trait de notre passé comme dans une toile d’un tableau minutieusement peint par un artiste désirant laisser l’abscons.
Tout ça fait appel à une mélodie nostalgique d’un accordéon mais qu’on a oublie depuis longtemps sa valse venant d’une boite à chagrin.
Chantal
  • 29. Chantal | 29/01/2013
Bonjour Ferhaoui. Merci pour votre message. L'un des nombreux avantages de ce site c'est son aspect "fédérateur". Chacun peut s'exprimer selon son coeur et ses idées. Le dialogue est ainsi considérablement facilité entre les pays, les générations et les cultures aussi différentes soient-elles. Si on peut regretter, parfois, les dérives des technologies dites "modernes", elles ont néanmoins, très souvent, l'énorme avantage de "rassembler". Bonne journée.
ferhaoui
  • 30. ferhaoui | 28/01/2013
bsr mon amie chantal je sens bien que les quelques lignes que je viens d'écrire ne peuvent que redoubler votre douleur; et cependant le concert d'éloges qui ne manquera.....et j'en suis sur de s'élever à la mémoire de votre cher père rien a dire je ressentais mois -meme,combien profond devait etre votre chagrin.a bientot pour les retrouvailles a miliana et je vous serre la main très fort...n.b.votre commentaire m'a beaucoup touché .
Chantal
  • 31. Chantal | 28/01/2013
Bonsoir Khaled. Je ne suis pas du tout choquée par tes propos. Je dirais même que je les comprends. Je ne pense pas (mais c'est un avis personnel) que Ferhaoui ait eu envie, d'une manière ou d'une autre, de mettre l'accent sur les blessures du passé. Je pense plutôt qu'il a écrit, d'une manière spontanée, ce qu'il ressentait sur un plan émotionnel, au moment où il a vu la photo de mon père accompagné de Med Korri. D'ailleurs, il dit à la fin de son message, que cette photo pourrait être un tableau du présent. Ce qui sous-entend que nous ne sommes justement plus dans le conflit Algériens/Français du passé. Personnellement, je suis très heureuse de tous vous retrouver à Miliana le 1er mai prochain et, si j'en crois les nombreux messages que j'ai reçus, il me semble que c'est réciproque. Bonne soirée à tous.
ferhaoui
  • 32. ferhaoui | 28/01/2013
bonjour à tous les artistes! :hommage ..a l'artiste hasime connu pour son élégance et son obsession du perfectionnisme était en fait.un grand artiste a plusieurs facettes de ce métier qui disait .....il était pour lui plus qu'une passion une véritable raison de vivre l'artiste hasime touche à tout comique,danseur ,acteur .et ceux qui avaient le privilège de travailler avec lui qu'il avait le don de faire rire les autres alors que dans la vie hors les projecteurs en réalité un homme timide effacé le regretté à été,dans sa maturité professionnel .un palmarèse mèritoire qui correspond parfaitement à son parcours professionnel là ou est passé hasime le talent est reconnu......a tous ceux très,très nombreux qui l'on connu artistes:peintres ,musiciens acteurs nous leur demandons d'avoir une pensée a sa mémoire ..un ami artiste.
CHENGAB KHALED
  • 33. CHENGAB KHALED | 28/01/2013
JE PENSE QUE LES RETROUVAILLES QUI SE PROFILENT A L'HORIZON N'ONT PAS BESOIN DE FAIRE DANS LE MÉMORIEL TRAGIQUE ET NE DOIVENT PAS ÊTRE NON PLUS DU FAIT DE LA PRESENCE DE MADAME CHANTAL VINCENT,TOUT AUSSI VICTIME QUE D'AUTRES D'AILLEURS, UNE OCCASION DE REVISITER L'HISTOIRE ET SES REMUGLES.JE TROUVE PERSONNELLEMENT LE PROCÉDÉ GÊNANT ET CONTRAIRE A L'ESPRIT MÊME DE CETTE RENCONTRE QUI DOIT ÊTRE AVANT TOUT UN RENDEZ-VOUS DE CHACUN AVEC LES PERSONNAGES QUI PEUPLENT SES SOUVENIRS DE JEUNESSE QUE VIENDRONT RAVIVER CE JOUR-LA DES VISAGES FAMILIERS ET SOUVENT MARQUÉS PAR LE TEMPS ET LE POIDS DES ANNÉES, MAIS DONT ON PERCOIT TJRS PAR LE MIRACLE DE LA MÉMOIRE AFFECTIVE LES MÊMES TRAITS ET REGARDS D'ANTAN.AINSI QUE DES SOUVENIRS SI MARQUANTS QU'ILS ONT RESISTÉ AUX FOURCHES CAUDINES DU TEMPS.JE PENSE QUE C'EST CELUI-LA LE PLAISIR TANT DÉSIRÉ ET ATTENDU POUR LEQUEL OEUVRENT DES ABEILLES ASSIDUES.SI MES PROPOS CHOQUENT,JE M'EN EXCUSE D'AVANCE MAIS C'EST MON POINT DE VUE.
Chantal
  • 34. Chantal | 28/01/2013
Bonjour Ferhoui. En tant que française, et bien que cinquante et un ans soient passés depuis la fin de la guerre d'Algérie, je suis toujours aussi meurtrie de lire ou d'entendre des témoignages comme le vôtre, à savoir, que vous avez vu votre frère mourir (vous ne le dites pas mais, je le suppose, sous les balles de l'armée française). En ce qui me concerne, le bar de mes parents a été mitraillé par le FLN en janvier 1961 (j'avais à peine treize ans et demi). Je me trouvais dans le bar au moment de l'attentat. Je garderai à jamais dans ma mémoire cette terrible vision des quinze blessés et trois morts gisant au sol mais, en même temps (et c'est là toute l'ambiguïté de ce terrible conflit entre Algériens et Français), si je vous écris aujourd'hui, c'est que je dois la vie à un Algérien. Il travaillait avec mon père derrière le bar. C'est lui qui m'avait jetée à terre dès les premières rafales de mitraillettes m'évitant ainsi de mourir criblée de balles. Je garderai toujours pour cet homme une éternelle et profonde reconnaissance. Je me permets donc, cher Ferhoui, tout en répondant à votre message d'en passer un autre à tout (ou toute) internaute qui le lirait : je n'ai jamais réussi, jusqu'à présent, à retrouver cet homme puisqu'il n'habite pas Miliana mais Palestro (la ville où je suis née en 1947) d'où il était originaire. La seule chose que je sache de lui c'est son prénom : "Yahia". Je ne connais pas son nom de famille. Pour le cas où quelqu'un aurait une "piste" me permettant de retrouver cet homme (qui habite peut-être toujours Palestro ?), je lui en serais extrêmement reconnaissante. J'aimerais tant le revoir lors de mon passage à Miliana en mai prochain. Merci aux personnes ayant lu ce message et, susceptibles, le cas échéant, de m'apporter ne serait-ce qu'un début de réponse à ma recherche.
ferhaoui
  • 35. ferhaoui | 27/01/2013
bonjour,chantal.sur cette photo en,noir et blanc je retrouvais mon enfance à chaque détail me rappelle un moment dans ce passé très lointain ou quelques zones d'ombres demeurent .j'ai vu mourir mon frère il était étudiant .et des voisins aussi bien algériens que francais.dans cette photo si en y ajoutant la couleur,en fait un tableau au présent
B. f/z
  • 36. B. f/z | 27/01/2013
Bonsoir à tous,
Enfin un signe positif,je pense que nous étions ensemble tout ce temps si
je me souviens de toi.
Je suis en contact avec une autre qui m'as demandé si j'avais la photo de
64/65(6eme),je l'ai perdue.
Que te reste t_il comme souvenirs de ttes ces années?dis moi tout ce que
tu sais si possible,MERCI.
zoulikha
  • 37. zoulikha | 27/01/2013
B F/Z oui mon amie on etait ensemble en 6 et je pense meme 5 4 ET 3 mais ensuite moi j'ai fait math et toi science n'est ce pas B F/Z
zoulikha
  • 38. zoulikha | 27/01/2013
Bonjour BF/Z mtn je sais qui tu es avec ton nom au complet oui on etait ensemble en 6 5 4 et 3 mais moi j'ai fait math et toi science si je ne me trompe pas de personne
Chantal
  • 39. Chantal | 27/01/2013
J'adhère totalement à ce que tu dis Khaled. Ch. G. Jung lui-même (qui a été si mal compris en France à une certaine époque) n'aurait pas désapprouvé tes propos. Dans "l'homme à la découverte de son âme", il a écrit ceci : "Lorsque toutes les réalités croules, les réalités intérieures demeurent, et leur juste appréciation peut aider et, peut-être dans une certaine mesure, peut seule aider à réédifier un monde en ruine". Bonne journée.
B. f/z
  • 40. B. f/z | 26/01/2013
Bonsoir à tous,
Je suis un peu comme Chantal,je voudrais connaitre tous ce qui concerne mon passé scolaire .
Cette fois je m'adresse à Zoulikha Ferroukhi qui était une ancienne camarade à moi en 6eme ,mais je sais pas si nous étions dans la meme classe.Je citerai des anciennes camarades sans leurs prénoms car elles
ne sont pas inscrites
Benchaabane,snoussi,djeballoui,nacera Bouatoura'(il ya 2 photos d'elle et son nom est mentionné),si tu as le moindre souvenir veuille bien me le communiquer,merci bcp.
NB:si d'autres camarades lisent mon message qu'elles m'aident aussi.
CHENGAB KHALED
  • 41. CHENGAB KHALED | 26/01/2013
LE PLAISIR EST POUR MOI CHANTAL.JE SAIS PAR EXPERIENCE DANS UN TOUT AUTRE REGISTRE BIEN SUR QUE LA MÉMOIRE ET LES SOUVENIRS DÉCOUSUS, C'EST PAR BRIBES QU'ILS SE RECONSTITUENT.L'ASSEMBLAGE DE CE PUZZLE DONT LA TRAME DEMEURE L'ENFANCE ET UNE PARTIE DE L'ADOLESCENCE QUELQUE FURENT LEURS ÉVOLUTIONS SUCCESSIVES,SUSCITE TJRS EN PLUS DE L'INTERET DÛ A LA DECOUVERTE DE PANS ENTIERS DE SON HISTOIRE,DE L'EMOTION ET DE LA TENDRESSE QUI VIENNENT ENVELOPPER AVEC LE TEMPS CE DESIR ARDENT DE REMETTRE AU BON ENDROIT QUELQUES TRANCHES DE VIE LONGTEMPS DELAISSÉES DERRIERE SOI.C'EST UN PEU LA MISE EN PAGE DE SA PROPRE HISTOIRE.
Chantal
  • 42. Chantal | 26/01/2013
Bonsoir Khaled. Tu ne peux savoir à quel point ce que tu me dis (et que j'ignorais totalement) m'intéresse et je t'en remercie vivement. Il y avait tant de choses que je ne savais pas lorsque j'ai quitté Miliana. Depuis que je visite régulièrement ce site, j'ai compris que certaines personnes étaient sincèrement prêtes à m'aider à combler mes lacunes. Ainsi que le disait Victor Hugo : "qui n'a pas de passé, n'a pas d'avenir". Je suis à la recherche de ce passé qui me fait défaut et je compte bien revenir de Miliana en mai prochain avec une multitude de souvenirs à raconter à mes enfants et petits-enfants qui partagent, tous, avec moi la décision que j'ai prise de ce retour vers le passé aussi difficile soit-il sur le plan émotionnel. Merci de m'y aider !
CHENGAB KHALED
  • 43. CHENGAB KHALED | 26/01/2013
CHANTAL,MOHAMED KORRI QUE JE SALUE AU PASSAGE,FUT MON VOISIN A CETTE ÉPOQUE OU REMONTENT TES SOUVENIRS.NOUS HABITIONS UNE MAISON MAURESQUE RUE MOGADOR EN FACE DE LA MOSQUÉE DE SIDI AHMED BENYOUCEF.C'ETAIT UNE MAISON A UN ÉTAGE AVEC UN GRAND PATIO A CIEL OUVERT DOMINÉ PAR UNE RAMBARDE. BERCEAU DE MES PREMIERS SOUVENIRS.SEPT FAMILLES HABITAIENT LA-DEDANS DONT CELLE DE YOUCEF LE CONTEUR,CITÉ DANS QUELQUES PUBLICATIONS SUR LE SÎTE.LE TOUT DANS UNE ENTENTE ET UNE HARMONIE EXEMPLAIRE ET UN EXCELLENT ESPRIT DE VOISINAGE.MES PENSÉES A SA MAMAN ET SA SOEUR ALLAH YARHAMHOUM,SANS OUBLIER SON FRERE BENYOUCEF ALLAH YARHMOU.QU'ILS REPOSENT EN PAIX.
Chantal
  • 44. Chantal | 26/01/2013
Merci infiniment Noria de faire "revivre" mon père sur ce site (alors qu'il est décédé depuis 21 ans !) en publiant cette photo de lui et de Med Korri qui a travaillé tant d'années avec lui. Cela me touche énormément. Je me souviens de Med Korri comme quelqu'un de toujours gentil, souriant, serviable, travailleur et d'une grande intégrité. Je me réjouis de le retrouver en mai prochain. Un grand MERCI à Med Midjou !

Voir plus de commentaires

Ajouter un commentaire