Facebook the green dressing 3 Images 4

Gifasm uuwrpoesbptd1104

Sidi Ahmed Benyoucef

3 36

Le Mausolée Sidi Ahmed Benyoucef au beau minaret carré, s’élève sur un terre-plein ombragé auquel conduisent à gauche un escalier, à droite une rampe. Un couloir mène à une vaste cour carré où chante un jet d’eau dans une vasque où pousse un noyer aux fruits pleins de baraka. Trois côtés de cette cour sont limités par un double étage de galeries sur lesquelles s’ouvrent des chambres pour pèlerins à l’étage supérieur. Sur le quatrième côté, face au couloir d’entrée, s’élève la qouba proprement dite abritant la salle funéraire, le darih. C’est une vaste salle couverte d’une coupole octogonale, blanche à l’extérieur, peinte intérieurement en tranches rouge sombre, jaune et vert. Elle est richement ornée de carreaux de faïence, de tableaux représentant la Mecque et Médine, de calligraphies, de drapeaux, d’horloges, d’œufs d’Autriche en pendentifs. Un catafalque, tabout, couvert de soieries multicolores est protégé par une double grille de fer et de bois.

Une inscription près de la porte date la reconstruction de la qouba de 1143 de l’Hégire, 1731 de l’ère chrétienne.

Derrière la salle funéraire, quelques marches à partir de la galerie de la cour centrale conduisent à une longue salle basse aux murs barbouillés de henné. C’est là qu’est enterrée Lalla Bghoura, la vieille servante noire du saint. A droite, un couloir conduit à la tombe de la mule qui transporta le cadavre de sidi Ahmed Benyoucef et, ne s’arrêta qu’en ce lieu prédestiné.