Facebook the green dressing 3 Images 4

Gifasm uuwrpoesbptd1104

Les Mines du Zaccar

4 10

La ville de Miliana mentionne que la richesse des minerais avait engagé l’Émir Abdelkader à commencer la construction d’un haut fourneau qui devait être alimenté par les combustibles des environs. La force motrice nécessaire aurait été fournie par les eaux d’oued Boutan.

Quelques fouilles superficielles furent exécutées en 1865. Des travaux entrepris au début de 1875 furent continués jusqu’à la fin de 1877. Mais la véritable mise en valeur de la grande couche du Zaccar gherbi ne remonte qu’à 1904, au capital de 2 000 000 de francs, divisé en 4 000 actions de 500 francs. Le capital a été porté en 1920 à 4 000 000 de francs à la suite d'une répartition de réserves de même ordre de grandeur.

Les sociétés minières disposaient d'infrastructures sociales importantes : coopératives de vente de produits alimentaires et nécessaires pour les travaux miniers, maisons d'habitation pour le personnel d'encadrement, piscine et kiosques pour le personnel européen, une ferme agricole et des écuries pour les chevaux de traits.

Le petit train faisait la liaison Miliana-Adélia, située au bas du village de Marguerite, il permettait aux voyageurs de rejoindre Alger ou Oran...Ce petit train ne comprenait guère plus de trois wagons de voyageurs, un de marchandises et une locomotive sans tender. Le train parut en effet, dans un tournant ; la locomotive, Jeanne, traînait six grands wagons en fer, en forme de longs entonnoirs, remplis de minerai. Ces véhicules à fond mobile portent de 5 à 10 tonnes, ils versent leur contenu dans des trémies, d’où le minerai peut être amené dans les wagons de la ligne d’intérêt général.