3 35

Lettre d'un senior romantique

 

 - Lettre d’un senior romantique à sa compagne
 - Ou d’une senior romantique à son compagnon



 S’il te reste un peu d’amour pour ma « finissante » vie de chien, ou un coin dans ton cœur éprouvé par mes innombrables échecs. Si tu vois que je mérite, encore, quelques onces de respect pour ma chimère personne. Si tu n’as pas encore oublié ces années-là. Si tu crois que je ne suis pas encore fini (e), malgré le fond que je suis en train de toucher, car d’une bouche d’égout à l’autre, on me trimbale, ici, là où je suis ; moins que rien, moins qu’une ombre, et même moins qu’une ombre d’un rien, je suis devenu(e), sans compter les charognards rodant à l’odeur du mourant. Si tu vois que je peux encore faire quelques pas avec toi sans que tu n’aies à rougir de ma démarche vieillie ; tu sais bien que j’ai frappé à toutes les portes, même que j’ai cru au miracle ; j’ai même osé la poésie…
Combien je n’ai pas essayé d’essayer ; combien je n’ai pas subi en silence, seul(e)…
Combien j’ai cru aux hommes, aux amis, à la famille, puis… petit à petit, j’ai lâché prise ; et comme une feuille morte, je me laisse aller au gré du vent qui me pousse vers le lieu de la fin…
 Si tu peux me comprendre et me tendre la main, sans que tu n’aies pitié de moi, sans que tu ne sois obligé(e), ou contraint(e) ; seulement en souvenir de ce que j’étais, de ce que j’aurais pu être, de ce que je t’ai aimé(e), je te serai reconnaissant (e) durant tout le temps qui me reste à… survivre.

  En hommage aux seniors
  Pour leur respect

Rachid EZZIANE

Commentaires (3)

Meskellil
  • 1. Meskellil | 16/12/2015

Bonjour Rachid,

Bonjour à tous,

Magnifique texte d’une grande beauté, d’une profonde intensité, d’une merveilleuse luminosité.

Un texte de l'altérité, intemporel, universel.

Un texte qui transcende le temps, l’espace, les contingences du monde pour atteindre à l'essence de l'humain.

Un texte dont les mots dénudent jusqu’à l’os cet humain, le dépouillent de tous ses artifices.

Un texte où l’humain apparaît dans toute sa fragilité, dans toute sa vulnérabilité.

Un texte où l’humain est sollicité dans ce qu’il a de meilleur, de plus haut, de plus noble en lui.

A nouveau, merci beaucoup Rachid pour la grande sensibilité et la profonde humanité de vos diverses expressions.

AladinZin
  • 2. AladinZin | 16/12/2015

Nous pouvons nous estimer HEUREUX, d'avoir etes mieux que VERLAINE qui a mal vecu sa vie et qui est mort a la fleur de l'Age sans regreter son depart .

AladinZin
  • 3. AladinZin | 16/12/2015

Receivesz le Respect d'un autre senior Ayant depasse les 70ans il y a bien longtemps ,
En guise de commentaire, je vous renvoye a mon coin du Blog au TITRE "La Nature Humaine "
J'aimerais vous transmitter mon optimisme par Contagion,je ne lm'abandonne pas aux chats Noirs
Le sourire ne quitte Jamais mes levres ...

Ajouter un commentaire