Blog

  • Bénis

    ______________________

    Bénis ; soient les fils de Novembre !!!

    Qui ont mérité le satisfécit suprême et, qui jouissent de la paix éternelle au vaste paradis d’Allah, pour avoir sacrifié leurs nobles âmes… Allah yarham Ech-Chouhada.

    Novembre était et, est synonyme d’abnégation de l’extrême, novembre c’était, troquer son âme contre la terre, l’honneur, la fierté et la dignité de l’Algérie, nation et peuple.

    Novembre est l’éternelle leçon d’histoire que nous devons enseigner à toutes les générations futures car, symbole de la vie " futuriste ", condition « sine qua none » de liberté.

    Nos Moudjahidine, en vie, se comptent sur les bouts des doigts, qu’Allah leur prête longue vie. Nous les voyons partir tristement et avec deuil. Ces dernières années, seulement, nous avons déploré la perte de tant de figures de proue de la révolution, des figures emblématiques comme : Si Abdellah Benmiloud, Si M’hamed Belahcène, Si Hadj Sari, les frères Habbouche Ahmed et Abdelkader, Si Omar Chebboub, Si Braham Kherroubi, Si Ahmed Dehili ; pour ne citer que ceux-là… Allah yarham-houm !

    Non ! Ce n’est pas par préférence que je cite ces nobles noms ; je les ai tous côtoyés pour me parler en profondeur des secrets d’alcôves de la révolution, des batailles livrées à l’ennemi, de leurs désaccords avec les faussaires et de tant de détails inhérents à leur vie de maquisards, dont l’œuf et la « kesra »qu’ils partageaient entre quatre ou cinq personnes.

    Ils me rappellent fidèlement ce Moudjahid ou Chahid, sans nom et sans visage, qui m’a couvert de sa veste en pleine guerre et sous les frimas d’un mois d’hiver ; pour rester exposé au froid mordant, vêtu seulement d’une chemisette.

    Perpétuons la mémoire pour que nul n’oublie ces monuments, que nous devons encenser, pour avoir sacrifié ce qu’ils avaient de plus cher… Juste pour que la liberté nous sourit.

    Qui ne connaît pas le Moudjahid Si Abdellah Benmiloud, cousin du Chahid, le commandant Si Djelloul Belmiloud ?

    Si Abdellah était une bibliothèque et pour lire « cette encyclopédie », je me rendais très souvent au café qu’il gérait à la rue principale de Cherchell pour me faire part de tant d’histoires et d’analyses, extrêmement pertinentes et édifiantes.

    Si Abdellah a émis le vif vœu de terminer ses jours un 1 Novembre, Dieu a exaucé son rêve… Nous avons assisté à son enterrement un 1 Novembre 2012 !

    Ces hommes ont fait preuve de renoncement aux valeurs matérielles et aux plaisirs terrestres pour se conduire en modèles; répondant, avec fidélité, à l'appel de la raison d'être. Il n' y a nul secret qui cache notre amour et notre profonde considération à ces hommes sauf: leur droiture, leur loyauté et leur bravoure... Qui font serment !!!

  • Cette vérité qui se parle dans le noir

    ________________________________

    cette verité qui se parle dans le noir

    Bradai (m.bdy@hotmail.fr)

    10/06/2022 00:33:01

    Salem Noria.
    J'espere que tu recuperes petit à petit et que ça va beaucoup mieux pour toi.
    le bonjour de ma part à toute la famille.
    ------------------------------------------------------------------------------
    ce texte est le bon pour une publication. Belfedhal te souhaite bonne santé.

    666666666666666666666666666666666666666666666666666666666666666666666666666666666666666

    Ce jour là ,contraint comme bien des fois par l'ennui indifferent à rester entre quatre murs avec Gm , que dans une obscurité où pas meme un rai de lumiere ne filtre ni ne se voit à travers une fente ou persienne j’étais prêt avec celerité à redire encore n'importe quoi de mes délires mensongeres à GM . DAns l'obscurité elle y croit tellement tout ce que je lui raconte du dehors . Mais lorsqu’enfin, je me suis rendu compte de mon empressement , de ma stupidité à avoir toujours menti dans le noir, j'ai pensé à lui parler cette fois de la verité dans sa realité.
    Souvent Gm perd le fil que j'essaie ce jour là de lui parler à sa convenance de la lumiere .
    - Et dans le noir sans nous voir on se parlait d'une chose paradoxalement invraisemblable .On parlait de la lumiere dans le noir .Cette lumiere de la pensée en tant qu’elle est pensée de la vérité . Lui dire que tous ceux qui disent que la vérité n’existe pas sont des esprits simplistes.
    :j'allais lui parler Que la pensée s'entretient avec la vérité
    Pour commencer notre discusion importante je l'ai invitée à regarder un peu sur ce qui se passe autour de nous .
    - ELLE me dit l'heure de vérité a donc enfin sonné pour toi Fiston.
    Sans aucune gêne je lui ai dit , cette vérité fondée sur la loi du plus fort est toute autour de nous que meme un sourd ou un aveugle peut entendre et voir.
    -Si pour toi un aveugle peut la voir moije ne te vois meme pas fiston , clouée comme je suis je me sens depourvue de toute sensation visuelle autour de moi dans cette bicoque .
    -Oh! tu me fais rire GM ,on ne va pas parler du decort de notre bicoque mais de ce monde externe qui nous entoure .
    --Comme il est bon pour toi de me rappeler des fois que dans cette bicoque je dois vivre et observer un peu ce qui decoule de la vie en ce monde où nous vivons Fiston .
    -Tu vois GM qu'il est necessaire de laisser penetrer la clarté de lumiere du dehors meme par temps froid intense ou meme s'il fait chaud à perdre haleine .

    -Depuis un temps cette lumiere me manque, et ce n'est que pour avoir ma neutralité entre le chaud et le froid que j'ai dû fermer porte et fenetre autour de moi fiston
    - Mais dans l obscurité et sans la lumière, on ne peut pas voir la realité qui nous entoure GM et la lumière est un facteur physique capable de rendre visible ou de rendre plus éclairé un objet pour l'œil .

    - Tu as raison fiston , si je ne peux meme te voir pour te parler je crois maintenant que c'est celà qui m'afflaiblie si je suis sans cette flamme du lumiere du dehors .

    - Comme Je te plains GM ,à te voir ainsi supporter cette souffrance dans cette bicoque toute à l'image des fleurs d'une plante dans une obscurité qui manquent de chlorophyle.

    - Il ne faut point considerer celà comme une pitié fiston ,l'exemple de tout commun d'etre sans energie nous est donné par la realité ordinairs que la lumiere d'une lampe ne s'affaiblit graduellement que Lorsque l'huile s'épuise et c'est là qu'on voit la flamme de la lampe s'éteindre,
    -Dans ton cas GM il faudrait chercher de temps à autre cette lumiere pour savoir ce qui se passe en evenements dans le monde .
    -Et si tu me parles un peu de cette lumiere dictée du dehors qu'on voit et qu'on respire selon l'envie.
    - En toute indépendance je vais t'en parler de cette lumiere GM que meme dehors on peut bien la cacher.
    -J'ai l'impression de vivre dans un cagibi pour t"entendre dire de nos jours qu'en plein jour on peut cacher la lumiere à nos yeux.
    -Pour commencer GM le petit fiston que je suis va te parler de cette evidence dite comme realité.-
    .-Mais Fiston je pense que toute évidence s'impose à l'esprit comme une vérité .
    -je vais essayer seulement de te parler de ce qui est nettement apparent la plus plausible comme verité qui se dit dehors GM .
    -Tu veux dire cette verité alternative qui se crypte dans la realité ,de ça je ne veux t'entendre m' en parler fiston
    -Mais GM qui dit réalité,dit verité sans qu'il soit besoin d'aucune preuve ou justification.
    - Celle de la verité divine ou celle de la conscience humaine Fiston.
    - Je veux te parler de cette conscience morale GM qui se dit lorsqu' dans un miroir on doit se voir pour se reconnaitre.
    -Est ce en connaissance de cause que tu le dis Fiston?
    -Je veux dire que toute vérité n'est pas conforme dans le decrit reel GM ?.
    - Il apparaît dans ce monde actuel que « scientifiquement » , la verité objective n’existe pas et n'existera pas fiston .
    - Meme Si l'on veut dire que ce qui est vrai pour l'un ne le sera pas pour un autre dans ce monde GM .
    --Ou à defaut ne rien dire par lacheté pour la faire connaitre differement fiston
    - GM c'est ce qu'on ne cherche simplement qu'à le faire croire

    -Dans ce monde hypocrite on le voit concretement Fiston ,c 'est une verité dépourvue de volonté morale qui ne se respecte pas dans l'obligation morale.
    -Il est des vérités démontrées dans la façon dont les gens agissent, sentent et pensent, et qu'il faut démontrer encore plus pour etre vraies GM.
    - il s'agit là de ne pas avouer pour dire la vérité mais de l'entendre seulement fiston.
    -Faut-il occulter la vérité dans le mensonge GM ?

    - on ne peut pas en parler des fois de verité sans modifier dans le sens subjectif de ce ce qu’on aimerait cacher,Il arrive parfois de ne pas dire la vérité Fiston
    -Ce que quelqu'un peut tolérer est peut-être insupportable pour l'autre Gm.
    -la verité c'est cette lumiere qui se dit Fiston elle est la force de la loi avant toute autre considération.
    - Alors C'est qu'on ne veut pas la chercher autour de soi dans l'obscurité pour la verifier qu'on ne veut pas faire sa lumiere Gm.

    -Quand On aime la vérité, on doit la rechercher toujours Fiston .
    -GM est ce qu'il est plus important de parler de verité ou de mensonge quand on voit une realité.
    -C"est quand on veut parler des deux, sans s’y attarder Fiston .
    Mais comme tout le monde le sait GM il y a une solution plutôt bonne que facile .
    -Il est des moments où le choix courageux peut etre compliqué pour ceux qui detiennent la forme d'autorité pour attenuer la rigueur de leurs fautes .
    -Quand on veut l'exiger des autres dans l'« erreur » et le « mensonge » Fiston , quoique l'on n'ait pas soi-même le courage de l'avouer.
    -la vérité qui se termine par un «À suivre» restera donc sans suite fiston .
    -GM ne vois tu pas Ce que ce beau monde qui nous entoure défend une verité subjective pour vivre seulement la vie.
    - Ce sont Ceux qui disent avoir bonne conscience sur la democratie qui disent qu'ils defendent la verité .
    - La verité devient un peu compliqué pour d'autres qui ont leur conscience morale normale.
    - Dans ce monde la verité se voit sur l'avis et l'evaluation dans le mode de choix d'un systeme où l'on vit FISTON
    - Au nom de la democratie On voit qu'on défend plus le système qui leur va si bien GM.
    -Ce systeme n'est que celui de l'argent entre les mains d'une minorité Fiston .

    - Ils ne sont que les clements et si pathétiques, avec leurs grands airs de démocrates, qu'ils sont à crier ensemble : « on va essayer la guerre et defendre notre justice sociale »
    -Pour eux «Ce serait la bonne expérience» afin de cacher une verité par leur mensonge à la face du monde GM.

    - leur jeu de guerre malsain n'aboutit qu'à la même question quand le diable mene le bal pour eux Fiston .
    -C'Est ce qu'On veut montrer à la face du monde dans notre temps que L'assassin va même jusqu'à réclamer pour ses droits «une enquête immédiate, approfondie, transparente et impartiale GM .
    - Il apparaît donc dans ce monde actuel que « scientifiquement » , la verité objective n’existe pas et n'existera pas fiston .
    -comme il est bon de le rappeler aux va-t-en-guerre qui jouent avec le feu.
    -Nous avons trop parlé de verité que nous avons negligé le faux GM.
    -Mais pour dire quoi d'une justice actuelle qui ne se voit pas dans la lumiere Fiston .
    -Ce qui a plus realiste à dire GM à ceux qui tiennent la verité et ceux qui veulent le mensonge.
    - Est ce pour la qualifier d'une verité objective ou verité subjective contre l'intolérable barbarie que le monde hypocritement cache Fiston..
    - Elle sera une prise de conscience pour un appel à la democratie à ceux qui veulent suivre leur propre voie vers l'égalité

  • DE NOS SŒURS EGORGEES

    DE NOS SŒURS EGORGEES

    Rachid Ezziane

    Editions : "Les Presses du Chélif"

    M'hamdia, Naïma, Hafida, Kheira, Sahnounia, Zohra, Fatima, Amina, Aziza, Kheira, Rachida : ces prénoms sont ceux des onze jeunes femmes institutrices, assassinées par des terroristes islamistes, sans foi ni loi, également appelés : "fous de Dieu", le 27 septembre 1997 près de Sfisef, dans la Wilaya de Sidi Bel-Abbès (Algérie).

    Elles avaient, certes, reçu des menaces de mort si elles ne s'arrêtaient pas d'enseigner et elles savaient pertinemment qu'elles couraient un risque démesuré. Cependant, elles ont persisté dans leur volonté de poursuivre leur métier d'enseignantes car elles étaient persuadées que l'école, ce temple du savoir, était le chemin vers la liberté et l'épanouissement.

    C'est à partir de cette tragédie innommable que Rachid Ezziane a écrit son "roman". Certes, le parcours de ces femmes est imaginé par l'auteur mais il apporte à son récit de tels arguments, notamment, sur le combat réellement mené contre le terrorisme et l'obscurantisme au cours de cette décennie noire qu'on se laisse totalement porté par le parcours de ces jeunes femmes (la plus âgée avait 40 ans !) au travers de leur vie quotidienne, de leurs peurs, chaque matin, avant d'aller prendre ce bus qui les emmène dans leur classe respective. Ces institutrices étaient mieux placées que quiconque pour savoir que si les guerres prennent naissance dans l'esprit des hommes, c'est dans leur esprit que peuvent s'élever les défenses de la paix, d'où l'intérêt de l'éducation dès le plus jeune âge.

    Ce récit est un hommage à toute la population algérienne et à ces enseignantes en particulier. Certes, l'auteur y dénonce des atrocités mais il le fait avec l'intelligence, l'émotion et l'empathie qui le caractérisent. Ce livre est également tellement captivant et bouleversant que, une fois ouvert, nous ne pouvons pas le refermer avant de l'avoir terminé !

  • Silence coupable

    ______________________________

    03/03/2022 11:20:19

    Silence COUPABLE ,
    ho, oh mais GM tu apportes deux paquets avec toi GM?
    c'est un don du ciel fiston?.
    tu m'autorises à voir ce qu'il y a dedans GM ?
    Ce sont deux chatons errants ils ne savaient où aller par ce froid
    j'ai horreur des chats GM
    Nous avons fait un pacte toi et moi on est des GENS civilisés maintenant et nous avons établi une democratie dans ses trois formes l'égalité devant la loi, l'égalité des chances, l'égalité de considération.
    c'etait entre toi et moi uniquement GM pas avec d'autres creatures.
    La vie nous oblige maintenant à vivre fraternellement et socialement
    ici chez nous GM je n'attends pas mieux de ces aigris qui viennent de montrer dejà leurs tetes.
    Regarde regarde fiston ils montrent deja leurs tetes.ils sont si malheureux ne vois tu pas?.
    OH ! GM ils ne se ressemblent abosulument pas l'un est blanc et l'autre il est tout noir .
    Tu me montrees ton veritable visage fiston
    De ces deux dons du ciel on ne doit accepter que le blanc GM .
    Honte à toi de dire çà,tu es dejà civilisé je crois .
    Regarde CES VOISINS tout autour de toi qui nous entourent ce sont tous des civilisés de la premiere heure GM ; mais ils ont tous une pancarte sur leur porte .PAS DE NOIR CHEZ NOUS UNIQUEMENT LES BLANCS.
    On fera comme eux GM on garde le blanc et on chasse le noir
    tu es vraiment un veritable raciste fiston j'aurais dù me douter de toi depuis longtemps.
    alors si je suis comme tu le dis pourquoi tu ne souffles pas mot de la honteuse discrimination qui se montre à tes yeux GM envers ces voisins ?
    Fiston il faut me comprendre eux c'est par exelence ce sont les champions de la liberté et de la democratie et tout le monde est derriére eux pour dire ;Silence meme si on n' accepte pas ceux qui ont la peau noire.
    Alors GM nous aussi on refoule et on ne dit rien ...
    Pour toi je vais garder en moi ce silence coupable fiston .
    Tu vois bien que c'est bien facile de se montrer et à parler pour rien dans ce monde quand on garde un silence coupable.

  • Histoire d'un village

    __________________________________

  • PETIT TOUR HISTORIQUE DE RONDA, L'ANDALOUSE

    ______________________________