Facebook the green dressing 3 Images 4

Gifasm uuwrpoesbptd1104

Rencontre des anciens élèves /2016

 Img 1187

01- Voilà le 1er Mai de cette année, tant attendu, s'en est allé, aussi vite qu'il est venu. Tel le caractère fuyard d'un souk, de toute journée que Dieu fait et dont sa devinette l'illustre dans sa courte durée, bonheur éphémère, fugitif : "Une branche pleine de fleurs, en sa journée, se défleurit." ou "matraque benouarou, yet hathat fi nharou." On peut bien ajouter l'expression équivalente en berbère. Le temps passe vite. Un filma, un rêve, un joli spectacle qui s'achève, un flash. Tout est passé si vite.


  02- ETAT DES LIEUX SOMMAIRE DE LA RENCONTRE. Evidemment quand on confronte la liste des inscrits et les participants qui sont venus, il en ressortira bien des choses. Il y a lieu de faire une statistique. En attendant cet état des lieux précis qui se fera dans quelques jours, je vous passerai les miennes, telles qu'elles se sont présentés à moi, dans le brut des informations. Pour certains, et ils sont rares, ils sont venus pour voir et repartir, sans mot dire et, heureusement, sans le paragramme de cette dernière expression.
On ne les comprend pas sinon gênés par la cotisation. Alors que d'autres, pour, juste, la payer et partir appelés à des préoccupations urgentes. Ils ont aimé, pourtant, rester. Un écart vaste dans la compréhension. D'autres donnent procuration à d'autres pour régler leur droit sans quoi il n'y a point d'association. Il y aussi ceux qui sont venus et, par manque de pot, n'ont trouvé ceux avec qui, ils auraient aimé bavarder. L'étymologie du terme association et le fait d'avoir établi la liste, m'ont poussé à faire en sorte qu'ils ne soient pas seuls. A tel cas, l'association y pensera et trouvera une solution, in chaa Allah. Il y a beaucoup d'inscrits qui ne sont pas venus et, aussi, beaucoup de non-inscrits qui sont venus.


  03- Ma réflexion sur cette rencontre. On a envie de parler avec tout le monde. Des groupes se font de deux à six personnes et parfois plus. Une journée de plaisir pour rehausser le moral comme aime à le répéter, mon ainée de lycée, Benayda Bouamra, Djendel). Une crème de chez nous. Et ils sont beaucoup à penser comme lui sinon à le sentir et le vivre profondément. On est dans l'impatience de revoir nos amis, sinon les amis de nos amis, les anciens même si on ne les connait pas pour revivre, quelques moments, les années vécues ensembles. Et dire, qu'en ces moments d'internat, on était ensembles plus qu'on l'était avec nos parents. Le lycée était, vraiment, le chez-nous, sans oublier nos frères les externes qui, pour la plupart, étaient des milianais dont leur participation était la plus élevée des autres villes. Vivement une autre rencontre ! Une rencontre tout simplement : Une rencontre de plusieurs jours.


  04- LA RENCONTRE. Le temps a été formidable. Il a commencé par un nuage qui enturbanna Zaccar mais à Miliana, il joue le rôle de brouillard. L'air est un peu frais mais pas trop. Plongés dans leurs entretiens, personne ne constata que le temps se dégagea peu à peu, et fait apparaître un soleil radieux.
Dès huit heures, les anciens affluèrent vers le lycée puis rappelés vers l'annexe qui se trouve de l'autre côté de la route qui le limite au nord. Certains préfèrent dans ce temple du savoir pour cette pérégrination annuelle, malgré la poussière, malgré les risques inhérents à tout chantier. Les anciens du lycée sont venus d'une trentaine de villes différentes. Un accueil sans aucun protocole. Maintenant, ils sont là, dans la cour à discuter comme jadis avant d'entrer en classe. Heureux d'être ensembles. Ils ne nous manquent que nos anciens profs, toutes matières confondues, et bien sûr, les employés, administration, surveillance, restauration, technique... On ne va me dire que la présence de monsieur Randy passera inaperçue ? Une ambiance de fête, le sourire sur tous les lèvres. Chaque groupe s'adonne aux amusements, plaisanteries diverses d'antan. Parfois c'est du sérieux, Alors là, ils sont préoccupés par une passion commune. Les sujets auxquels j'ai participé, tournent autour de la cinéphilie, les sujets de notre site, le football, évidemment, et d'autres sujets plus intéressants que les autres. La passé lycéen est là. Il se raconte. On se souvient, la mémoire est, parfois, bonne, parfois, elle nécessite des coups de pouce. Ce rafraichissement des idées est, souvent, le premier prélude à ces rencontres. Quoique je ressens toutes les joies du monde, les joies de tout un chacun, je ne pourrai jamais mettre en noir sur blanc comme ils le feront eux, ou bien leur mécontentement. Libérez vos méninges, vos souris, vos doigts et faites nous parvenir vos réflexions, vos sentiments.
Je veux rappeler que ces retrouvailles sont encore, pour moi, une occasion pour apprécier ce rendez-vous particulier et peut-être, l'occasion de voir d'autres amis que je n'ai encore vus. Ils sont nombreux et c'est le cas pour tous. Je souhaiterai que tous les anciens qui n'ont fait de rencontre, doivent se manifester un jour. Ce billet, qu'ils le considèrent comme une invitation d'urgence, les priant une fois encore parce que nous avons besoin d'eux, besoin juste de les revoir. C'est le souhait de tout un chacun que j'essaie de le faire pour beaucoup. La plupart sont au bout du rouleau et qu'ils ne nous privent pas de leur présence. Peut-être, elle sera la dernière. Comme c'était le cas des disparus récents. C'est funèbre mais il faut le dire.
Il s'appelle Kaddour mais je lui préfère le sobriquet d'amitié K. d'Our. J'ai aimé qu'on se rencontre au sein de ce lycée et avec tant amis. Tu me liras ce billet et saches que je nous remémore souvent du réfectoire en train de jouer, pour passer le temps, d'aligner trois croix de suite sur un carré de neuf cases, ou de faire les mots croisés, pour nous relancer dans la recherche de la solution d'un exercice de physique pénible et qui ne le fut pas pour longtemps. Je sais, tu étais friand des exercices de maths difficiles ou de nouvelles notions. On n'a pas encore cette fonction exponentielle. Je te réserve quelques-unes quand tu reviendras. On poursuivra notre hargne de découvrir toute discuté, même celle qui est l'objet d'une correspondance ces derniers temps. On avait chacun sa spécialité. Au primaire, tu aimais la géographie moi les sciences naturelles, au CEG moi les maths et toi la science. Et finalement, tu as choisi la mathématique et moi la géologie. Tu as été continuellement présent dans mon esprit durant toute la journée de cette rencontre. Tu es maintenant un adhérent car tu as ta carte de notre association. Le lycée nous a réunis bouts d'homme. J'aimerai qu'il nous verra en adultes parfaits et lucides. C'est son but finalement.


  05- LES SUGGESTIONS DES PARTICIPANTS QUE J'AI MOISSONNEES. Il y a ceux qui sont nos ainés, ils sont passés avant nous d'une année ou plusieurs. De même qu'il y a aussi nos cadets, ceux qui sont venus après nous. A deux années près, on avait vécu avec nos aînés et cadets. Plus de deux, ils sont à découvrir. Et là aussi, un autre charme de ces retrouvailles. "Ah ! Je ne savais pas que tu as fait le lycée avec ...!" Oh ! Mais tu étais avec tel ou tel qui me dépasse ou me devancent de tant ou tant d'années !..." sont parmi des interjections qui ne font pas sans émotions positives. Emotions objectives de toute rencontre. On est toujours aîné ou cadet de quelqu'un.
Il en ressort de cet éclaircissement, de ce rappel que beaucoup de participants ont besoin d'avoir cette facilité de reconnaître, d'un seul coup d'oeil, tous les participants présents. C'est une chose facile pour peu que l'association fasse un tout petit travail compensateur. Une nette réclamation, en ce sens, s'est ressentie parmi les invités du lycée. Se reconnaître assez vite comme cela a été faite lors de la première rencontre par le port d'un badge indiquant la période de scolarisation de tout un chacun. On a envie d'être comme du temps de notre scolarisation, à la seule vue d'un d'entre nous, on le reporte à sa classe, et ses références générales. Je me rappelle très bien, en 2012, de cette manière de s'approcher les uns contre les autres et se pencher pour lire le badge d'autrui pour le situer. Pour de gens se sont reconnus grâce ce petit accessoire. Cela favorise le contact. On pourra lui redonner son importance mais il sera oublié comme on oublie, aujourd'hui, les cartes d'adhérent. La préparation à chaque rencontre de nouveaux badges parce qu'on les perd coutera une vache et son petit à l'association. On penchera sur cette question.
Un autre petit inconvénient auquel il faut y remédier, s'effectue, malheureusement, chez certains participants qui ne trouvent ni coéquipiers, ni aînés, ni cadets avec qui discutait, passer d'agréables moments. Il n'y a aucun élément de sa promotion, de sa classe. C'est à dire de quoi "consumer" ses retrouvailles.


  06 - LES CINQ MINUTES. Il y a mes "cinq minutes" de silence que j'ai faites pat un lapsus clavis dans la présentation du programme sur le site. En effet, "la" minute de silence a été remplacée par les levées des couleurs accompagnées de l'hymne national. Ce qui ne peut pas se faire en une minute si on compte tout le temps qu'on a passé à faire passer le CD. C'est ça le caractère d'un lapsus.


  07- FELICITATION ET EXCUSES.FELICITONS TOUS LES PARTICIPANTS QUI SONT VENUS ET NOUS REGRETTONS DE N'AVOIR PAS VU VENIR TOUS LES INSCRITS MAIS NOUS RESPECTONS PROFONDEMENT LEURS EMPÊCHEMENTS.


Le Secrétaire

H

Img 1117

Img 1102

Img 1119

Img 1174

Img 1120

Img 1137

Img 1140

Img 1147

Img 1152

Img 1201

Img 1206

Img 1219

Img 1264

Img 1313

Img 1309

Img 1139

Img 1142

Img 1148

Img 1157

Img 1202

Img 1208

Img 1235

Img 1267

20160501 120347

Img 1205

Img 1145

Img 1143

Img 1150

Img 1162

Img 1204

Img 1215

Img 1236

Img 1307

20160501 123723

Img 1207

Img 1247

Img 1095

L'état actuel du lycée Mustapha FERROUKHI

Img 1287

Img 1275

Img 1286

Img 1271

Img 1279

Commentaires (7)

Boussoubel  Mehdi
  • 1. Boussoubel Mehdi (site web) | 24/10/2016
Association des Anciens Eleves du Lycee Ferroukhi Mustapha
Communique
________________

lors de la reunion "extraodinaire " du bureau ce lundi 24 octobre 2016 , il a ete decide de prolonger la date des inscriptions pour la "journee rencontre " , jusqu'au JEUDI 27 OCTOBRE 2016 , afin de permettre un plus grand nombre d'inscris
La date de la rencontre quant a elle , reste inchangee c'est-a-dire le samedi 29 octobre 2016

Le President : B . Mehdi
Partagez S.V.P pour une plus grande information
Boussoubel mehdi
  • 2. Boussoubel mehdi (site web) | 24/10/2016
Association des anciens du lycee ferroukhi mustapha
communique
----------------------

L'association A.L.M.F. organise une "journee rencontre''le 29 octobre2016 au niveau du barrage de 3'ribe,wilaya de Ain Defla.Un beau site qui vaut la peine d'etre visite.Donc soyons nombreux a participer a cette rencontre.
Tous les membres de l'association (y compris les Abdounettes qui sont cordialement invitees ) pourrons s'inscrire aupres des delegues de leur wilaya , ou bien directement par telephone aupres de :
Monsieur Bred3i Mohamed Tel..05 54 23 81 80- ou bien
Monsieur Bou Ee zid djilali " 07 72 82 28 60
Le dernier delai est fixe pour le mardi 25 octobre 2016 , ce qui nous permettra de preparer et prevoir une (logistique) suffisante pour tous les participants ..
Le barrage de 3'ribe , pour ceux qui utilisent le G'P'S , cest ( barrage Sidi M'hamed bentiba) a egale distance entre El-Khemis et Ain-Defla ....
Vous ete attendus sur le site entre 9h et 10h , ce qui donnera le temps aux organisateurs de prevoir la restauration pour tout le monde . Un chapiteau sera dresse au niveau du site en prevision de la pluie
comme vous le savez , l'association ne vit et n'existe que grace aux cotisations et aux dons de ses membres . pour cela , nous invitons les membres ( QUI NE L'ONT PAS ENCORE FAIT ) .. de bien vouloir s'acquitter de la cotisation de l'annee en cours 2016 merci
SOYEZ LES BIENSVENUS !
Le President : B . Mehdi
Kaddour
  • 3. Kaddour | 15/05/2016
Cher ami Ahmed Labdi,

Je suis particulièrement flatté de la marque d'amitié dont tu me témoignes dans ta présentation de la journée de rencontre. Ceci-dit, mon activité professionnelle ne cessera qu'au mois de juin 2018 inchallah; et ce n'est qu'à partir de cette date que je pourrai pleinement participer aux rencontres.
Et comme a dit si bien Djilali , bravo pour les qualités journalistiques qui nous rapporté les émotions du moment vécu.
LABDI Amed
Salam aleïkoum. Salut à tout le monde. Merci mon ami Djillali, merci Bradaï, merci Benyoucef. Je suis sans portable et le texte a été écrit en désastre, je dirai même plus en catastrophe. Il est plein de coquilles. Et madame Noria en est témoin. Madame Noria que je remercie du plus profond de mon coeur pour tout ce qu'elle fait pour notre association. Que serions-nous sans toi ? J'étais tellement ému à sa rencontre que je n'ai pas trouvé quoi lui dire. Qu'elle m'en excuse vivement.
Quant à on ami Djillali, comme convenu, je suis entrain de poursuivre mon idée que tu sais. Une semaine au plus tard. Merci pour ton encouragement.
Ah ! Bradai, Mohammed khouya, tes farces sont intarissables. Il n'y a pas deux comme toi. Tu sais pourquoi il n'y a que trois abdounates? C'est Chantal la cause. Tu te rappelles la farce de la fleur que tu as soutirée de son sac à dos pour la lui ré-offrir. Elle a juré que l'on ne la reprendra plus. Tu vois elle ne s'est même pas manifestée cette fois. Une stratégie pour éviter tes farces même de loin. Sacré farceur. Reviens-nous, Chantal, il m'a juré de ne plus recommencer. Mohammed, on veut d'autres. Bis! Bis! Bis!
Quant à l'aimable Benyoucef, je lui dit pourquoi attendre 2017, quand on peut faire des mini-rencontres. Et même que le 28 Mai prochain, il y a la fête des cèdres de Theniet El-Had qui verra un afflux d'anciens pour y participer.
J'hésite entre bourlingueur et secrétaire. Allons-y pour les deux. Amicalement votre secrétaire bourlingueur.
benyoucef
  • 5. benyoucef | 04/05/2016
Je tiens à remercier le président et tous les membres du nouveau bureau de l ALMF pour avoir bien organisé les conditions d'accueil de cette rencontre du 1er Mai 2016 qui s'est deroulée dans un climat de convivialité et de joie.
Vivement les retrouvailles 2017 Inchallah
Cordialement
Benyoucef
bradai
  • 6. bradai | 04/05/2016
Le temps passait et notre President n'a toujours pas trouvé son porte documents.D'apres lui ,il dit qu'il l'a deposé aupres de Madjid la personne chargée de l'accueil. Madjid dit que ce porte document etait bien devant lui sur la table avant la minute de silence. ;A la pause apres la levée des couleurs notre porte document n'est toujours pas retrouvé .IL A BEL ET BIEN DISPARU;. son proprietaire qui n'est autre que le president est bien engoisée .La feuille de son allocution qu'il a si bien preparée pour cette circonstance n'etait pas dans sa poche comme tous les presidents au moment qu'on leur tend le micro pour dire un mot etait bien cachée dans son porte document. Se trouvant bien dans l'embarras en ce moment crucial
Je me suis approché de lui pour le soutenir dans cette situation dramatique pour lui et lui dire qu'il ne faut jamais perdre espoir quelque soit la situation où on se trouve il y a toujours une belle parole en toi qui permet de te rebondire au lieu de te flechir tout en lui lui souhaitant bonne chance
Alors prenant tout son courage il dira ces quelques mots aussi simples ET AUSSI BREFS que ce qui etait ecrit dans sa feuille perdue.
Bonjour tout le monde... -soyez les bienvenus ... -;. ...Amusez vous bien mes amis. à part ces mots je n'ai plus rien à vous dire
C'etait mieux que de faire subir et entendre un discours où tout le monde attend avec impatience qu'il se termine vite pour prendre discusion avec un ami retrouvé.
Bien apres Le porte document fut bien retrouvé et lui a eté remis alors qu'il etait attablé prenant son repas .IL fut tellement heureux de retrouver son bien qu'il s'arreta de finir son repas à peine entamé.Je me suis approché de lui
IL me remercia fort bien de lui avoir trouvé son precieux porte document tout en ajoutant un autre merci pour mon reconfort au moment où il n'avait rien trouvé de mieux à dire.
deghrar djilali
  • 7. deghrar djilali | 04/05/2016
Chère ami Labdi Ahmed le secrétaire de l'association,
grâce à ton écrit, nous avons senti réellement que nous avons vécu durant cette journée notre passé merci beaucoup de nous avoir rappelé certains détails qui nous ont fait frémir de bonheur en somme les histoires de notre passé.

Djilali qui vous adore tous

Ajouter un commentaire