Sans titre 110

2ème rencontre/ Septembre 2012

M'hamed Houaoura

100 3201

L’ex-professeur d’EPS et enseignant de sport, cheikh Mohamed Landjerit, est la cheville ouvrière de toutes les actions utiles qui s’effectuent au pied du mont Zaccar. Il s’attelle à perpétuer les bons réflexes chez les jeunes générations, en dépit de l’adversité et de l’hostilité de l’environnement. Samedi 29/09/2012, au niveau du théâtre de la ville de Miliana, situé en face de la mosquée du saint Sid-Ahmed Benyoucef, entouré par sa «prétorienne», cheikh Landjerit Mohamed a animé un après-midi convivial qui a permis, une fois encore de réunir, bien des décennies après, les anciens élèves du lycée Ferroukhi Mustapha, et ce, malgré le poids de l’âge, qui avaient étudié dans cet établissement scolaire, véritable «usine» des élites et des hauts cadres algériens.  Le fait marquant de cet après-midi, est incontestablement l’appel du président de l’Association des anciens du lycée Ferroukhi (ALMF).

En effet, considérant que le lycée de garçons de Miliana est un monument, un patrimoine national à préserver, cheikh Landjerit Mohamed a invité le président de l’ALMF une association nouvellement créée, à s’exprimer devant l’assistance venue de toutes les régions du pays, y compris de l’étranger,.«Je lance un appel aux autorités locales et nationales afin de procéder, dans les meilleurs délais, à des travaux de confortement et d’entretien de notre lycée. Sa dégradation s’accélère. Une visite des lieux, notamment les dortoirs et les classes, ne laissera pas ses hôtes indifférents. Je vous invite tous à faire quelque chose pour ce lycée, qui a eu en son sein le passage d’un chef du gouvernement, de ministres, d’ambassadeurs, de walis, d’officiers supérieurs de l’ANP, de procureurs généraux, des magistrats et des patrons d’entreprises publiques», a-t-il déclaré.

Cheikh Landjerit Mohamed a tenu à préciser qu’il ne s’agissait nullement de dénigrer les actuels responsables, mais juste un appel d’anciens élèves qui refusent de voir leur lycée tomber en ruine. Enfin, le président de l’ALMF a rappelé à l’assistance qu’un ancien élève, devenu cardiologue, traverse une période dramatique en raison d’une maladie et vit dans le dénuement total.
Un appel à leur solidarité. Certains anciens élèves ont tenu à rendre un vibrant hommage à leur maître, Hadj Abbas M’hamed qui avait décroché son baccalauréat mathématiques en 1953. Il avait rejoint les rangs de l’ALN en 1956 avant son emprisonnement par les forces coloniales.

Si Abbas M’hamed avait fait partie de l’Assemblée constituante de 1962 à 1964, pour rejoindre par la suite Khemis Miliana pour enseigner et former les futurs professeurs de l’Education nationale.

Un après-midi marqué par l’émotion, la nostalgie, la solidarité, les larmes, les accolades et le recueillement, car de nombreux anciens du lycée Ferroukhi Mustapha de Miliana ne font plus partie de ce monde.

Commentaires (3)

Amar AYADI
  • 1. Amar AYADI | 15/10/2012
Bonsoir mon Ami Talbi Djelloul
A toutes et à tous.

La maitresse à Kada et si on enlevait l'air du ciel ?
Kada: tous les oiseaux tomberaient par terre.

Deux puces décident d'aller se promener
L'une dit à l'autre:on part à pied ou on prend un chien ?

Ouah Ya Khouya Djelloul, oiseau tu tomberas, puce tu te payeras un chien.

Une fois n'est pas coutume,inspirons - nous " d'une histoire que me racontait ma maman" allah yarhamha.....belle chanson d'Henri Salvador

Kada a pris de l'âge, sourd muet, il sort tous les matins faire paître sa vache.
En cours de route, il rencontre une personne qui le salua verbalement.
Kada, n'entendit pas les quelques mots bredouillés par le bonhomme et il crut qu'il le sollicitait pour vendre sa vache.
De retour chez lui le soir, sa " fée " l'accueillit à bras ouverts en lui offrant du pain chaud et un café.
Kada, tout en gesticulant pour informer sa "fée" du culot du bonhomme qui voulait acheter sa vache, il tenait dans chaque main un morceau de pain.
Sa "fée" a cru comprendre que son mari boudait le pain qu'il ne trouvait pas bon.
A son tour la "fée" fit comprendre à son mari qu'elle n'était pas responsable mais que c'était sa fille qui avait pétri le pain.
La fille se sachant visée , intervint et colla la responsabilité au gendre d'avoir acheté de la semoule de mauvaise qualité.
Quant au gendre, il répliqua qu'il ne cherchait pas à comprendre, et que s'il n'était pas servi de suite, il n'irai pas faire paître les vaches.

Un quiproquo??? ...............traduction libre............

Ouah Ya Khouya Djelloul, Kada est devenu sourd muet par la force du temps.........toi aussi.......mais tu peux gesticuler moi je te comprend.

Le pauvre Kada n'entend plus aussi il ne comprend plus
Le pauvre Kada ne parle plus, en gesticulant on ne le comprend plus.

Nous ne sommes ni sourds ni muets..............et pourtant ........pourtant, je n'aime que toi ...........Ouah ya Khouya Aznavour.

Faisons en sorte ici bas, pour être là - haut ensemble au paradis....
Et chantons: On ira tous au paradis même .............................
Qu'on soit ......., qu'on soit .........., on ira.....

Chacun a sa vérité mais qui détient la vérité???.............

Ouah ya Khouya Djelloul , plus de fenêtre encore moins de train.

Kada m'a dit : Avec le recul, je suis plus détendu, car tout nous lie et nous rattache à un passé si lointain et si proche à la fois.

Cordialement

Amar AYADI
fazin16
  • 2. fazin16 | 15/10/2012
Bonjour à tous et à toutes.Alors les Feroukhiens et les Abdounates,que se passe t il ? Soudainement muets comme des carpes!!!!! Essouffles,hors d' haleine apres une penible tache ou bien affectes par le changement de temps ou vannes apres avoir supporte l EN ou tout simplement paresseux comme des lezards ou....ou.....!!!!!Haya bezef Soyons serieux et en avant toute!!!.Bonne journee et excusez la remontrance bien gentille,sans arriere pensee.Merci bcp.
TALBI Samia
  • 3. TALBI Samia | 07/10/2012
Un après midi qui s'ajoutera à la rencontre mai 2012 et qui "se targuera"(sans arrogance) d'avoir été une réussite grace à la perspicacité des membres-organisateurs et grace à leur dévouement pour une cause si noble:Celle de réunir les anciens de Ferroukhi et de redonner le lustre d'antan à ce lycée prodigieux ,longtemps mis dans les oubliettes par des responsables incompétents!Bon courage à vous tous et que la continuité soit "florissante" afin de redorer le blason d'un "monument" historique de Milana en l'occurrence Mustapha Ferroukhi!

Ajouter un commentaire