S 5Retour dans mes Souvenirs

                               De Bab-El-Oued @ Miliana

Compte-rendu de la rencontre du 06.09.2014

Par Benabdellah Mohammed

15

  C'est toujours dans un décor somptueux et une luxuriante végétation que sont accueillis les enfants du lycée Mustapha Ferroukhi et les invitées du lycée Mohamed Abdou.Les organisateurs, à leur tete Mr Snoussi le président de l'ALMF n'ont ménagé aucun effort pour agrémenter au mieux cette mémorable journée.Il faut souligner la disponibilité sans faille de Mr Abbès qui a mis la manufacture d'armes de l'émir Abdelkader à la disposition de ces anciens élèves qui sont venus de tous les horizons pour se rencontrer encore une fois de plus.Ces anciens élèves ont certes vieilli d'une année par rapport à la rencontre de Miliana de 2013 mais ils ont gardé intacts cette fougue et cet enthousiasme que seuls les initiés ont le secret.Les rencontres se font le plus souvent avec un sourire large comme ça.On sent la sincérité et l'amitié.Ce sont des flash-back très précis qui sont répertoriés et qui sont suivis le plus souvent par des éclats de rires qui en disent long.Une pause est marquée pour permettre aux convives de déjeuner.Au menu un couscous fait maison avec toutes les options (sauce,légumes variés,oeufs durs,petit-lait et poulet).C'était un régal.Ceux et celles venus de l'étranger ont été ravis ,je suppose.Après le déjeuner un exposé magistral sur la ville de Miliana et notamment son prestigieux lycée et ses célèbres élèves tombés au champ d'honneur a été présenté par Mr Gheballou Med Cherif professeur d'université,écrivain et journaliste lui-meme un produit du lycée.Le clou de la journée a été sans conteste la prestation de Chantal ,une milianaise qui le revendique haut et fort.Trois poèmes exquis ont été présentés dont un qui rend hommage aux valeureux lycéens martyrs de la révolution,un autre sur Miliana l'incontournable et enfin le dernier qui mettait au prise un fennec(tiens,tiens!) à une rose.Chantal a été applaudie chaudement par l'assistance qui a apprécié ses talents prometteurs de poétesse confirmée .Du café et du thé achevaient cette mémorable journée non sans avoir oublié d' immortaliser ces précieux moments qui constitueront une bouffée d'oxygène pour ces grands élèves qui auront pour un moment, oublié leur tracas, leur santé, leur stress.Merci à toutes et à tous et une pensée à celles et ceux qui n'ont pas eu l'occasion de vivre cette journée et ce ne sera que partie remise.Une pensée particulière à celles et ceux qui nous ont quittés pour un monde meilleur InchaAllah.

Photos de Med DJEBBOUR

78

25

88

30

34

36

38

40

42

44

46

49

51

53

55

57

59

62

64

66

69

71

73

75

89

27

28

31

29

35

37

39

41

43

45

47

50

52

54

56

58

61

63

65

67

72

74

33

76

88

70

1900018 1561925494029293 2742753258342718591 n

80

82

84

77

85

81

83

79

86

87

Commentaires (49)

Meskellil
  • 1. Meskellil | 13/09/2014
Et à Grand Mère aussi bien sûr!!
Meskellil
  • 2. Meskellil | 13/09/2014
Bonjour M. Mohamed Rachid,
Voilà une nouvelle qui réjouit le cœur! Merci beaucoup de nous en faire part. Pour moi, il y avait comme une ombre au tableau, de l'appréhension, et de la tristesse. Hada had el lbas N'challah! Merci encore M. Mohamed Rachid. Merci à Mrs Abdelkader Refine et Mohamed Bradai dont la valeur reste intacte à mes yeux! Longue vie à l'ALMF et à tous ses membres!!
YAHIAOUI Mohamed-Rachid
  • 3. YAHIAOUI Mohamed-Rachid | 13/09/2014
J'ai froid au dos quand je me rappelle notre ALMF, au lendemain de la rencontre du 06/09, traversant dangereusement une zone de turbulence qui a failli la faire crasher. Je me félicite de la sagesse de nos deux amis Kader Reffine et Mohamed Bradaï qui ont été de nos conciliants avis et conseils après qu'ils eurent "crêper leurs chèches" et auprès desquels, au final, nous trouvâmes le bon sens et leur disposition à revenir à de plus nobles sentiments dans l'intérêt exclusif de la quintessence même de l'Association. Ce n'était finalement que de malheureux échanges de coups de pattes de chat, quelques imperceptible feulements qui se sont transformés en un large sourire. Merci les gars. La prochaine rencontre sera grandiose. Incha Allah.
Invité
  • 4. Invité | 12/09/2014
Bonsoir à tous
J'attends toujours des photos où je dois apparaitre mais rien,ya khona Moh que s'est il passé ?
Aussi deux ou trois messieurs ont pris en photo de la fenêtre du premier vers 11h30 et 12h30 à peu près les 04 dames qui étaient assisses à l'ombre sur un des bancs, on ne voit aucune de ces photos sur le site,espérons qu'il n'y est pas de détournement comme en 2013,la loi immuable.
Si on se trompe(mes amis et moi)qu'on nous le dise.
Amar Ayadi
  • 5. Amar Ayadi | 12/09/2014
Bonjour la famille

" C’est une loi immuable de l’univers : s’il nous est donné de ressentir une émotion forte et noble, un incident grotesque vient aussitôt la gâcher ".

L'incident est clos.

Un grand merci à nos amis de l'ALMF pour tout.

Amicalement
L'inconnu qui vous aime tous.
  • 6. L'inconnu qui vous aime tous. | 11/09/2014
Chers amis
A vous tous je dédie ce poème tout en gardant l'anonymat de peur d'etre blamé de vous annoncer que si ce conflit qui oppose nos deux amis de l'ALMF continue je n'assisterai à aucune rencontre dans l'avenir.je remercie les braves gens pour leur sagesse tels que (Yahiaoui,Aziz,Khaled,Zouaoui,Bensalah,Hattabi,Mourad etc...) qui ont voulu apaisé la tension et que Dieu pardonne ceux qui ont ajouté de l'huile sur le feu.
LE CHENE
Le chene a eveillé en moi des souvenirs,
A sa vue je n'ai pu retenir mon soupir.
Eh oui ! c'était hier seulement mon enfance,
Et qu'hier c'était des moments de l'innocence.
Quand le chene jetait,autour de lui,son ombrage,
Etait dense,dans le temps,son verdoyant feuillage.
Aujourd'hui, le chene a perdu de sa fraicheur,
De sa vitalité,aussi de sa splendeur.
Il a vieilli, à travers les ages et les temps,
Usé et rompu sous le poids depuis longtemps.
Le chene,lui aussi,était jeune fougueux,
Il est devenu vieux et son tan est rugueux.
Que reste-t-il de lui et de son témoignage ?
Quelques troncs encore vivaces par leur feuillage.
Et les autres troncs ont tous perdu leur substance,
Ses derniers jours sont comptés en la circonstance.
Meme les oiseaux qui s'y posaient autrefois,
Ont tous déserté pour ces raisons cet endroit.
Et la nature a été rude à son encontre,
La sècheresse impitoyable le démontre.
Combien de gens se sont reposés sous son ombre,
Combien de jours d'hivers étaient tristes et sombres.
Le froid de l'hiver et la chaleur de l'été,
N'ont jamais pu ébranler sa sérénité.
Le chene majestueux est resté debout,
A travers les temps il a tenu jusqu'au bout.
Il a gardé les secrets et les confidences,
Dans toutes les étapes de son existence.
De tous ceux qui l'on approché et l'ont connu,
Que soit les proches ou ceux qui sont venu
se reposer sous son ombre pendant la chaleur,
Pour reprendre chemin avec force et vigueur.
Oh ! Chene de mes souvenirs et de mes reves,
Les journées passées près de toi étaient si breves.
J'ai tracé X.X sur ton tronc comme souvenir,
Innocemment, sans me soucier de l'avenir.
Les jours de la séparation étaient si durs,
En te quittant, je me trouvais entre les murs.
Voilà que je revienne après tant d'années,
Avec ma jeunesse comme une fleur fanée.
Pour revivre des souvenirs non oubliés,
Qui m'attachaient au passé qui nous a liés,
Sans qu'ils soient gachés ou salis pour un rien,
Alors,pour l'amour du ciel , soyez miens.
Amicalement votre.
CHENGABKHALED
  • 7. CHENGABKHALED | 11/09/2014
Bonjour tout le monde.
Comme vous voyez Madame Meskelil,je fais de petites furtives apparitions et je m'eclipse,laissant la place aux brillantes plumes, dont je suis attentivement les oeuvres avec un plaisir sans cesse renouvelé.Merci pour votre marque d'attention.

Mon ami Bradai.Sachez qu'il n'etait nullement dans mes intentions de trancher en faveur des uns ou des autres.Je ne suis ni juge ni arbitre des élégances,j'ai tout simplement donné mon avis sur une question somme toute banale (pour moi en tous cas)et qui pollue depuis quelques jours les echanges sur le sîte.Je trouve que cette polemique qui n'avait aucune raison d'être,tjrs selon mon point de vue,altere quelque part le plaisir qu'ont eu les participants á ses retrouvailles.
J'aurais voulu serieusement prendre position,je me serais pris autrement et croyez moi,il y a de la matiere,notamment concernant la "discrête visite,faite en catimini"pour suspendre la couverture mediatique de l'evenement.Je la trouve inélégante et inamicale.Mais bon,je ne voulais pas rajouter á ce qui etait déja affligeant.

Pour revenir á l'indispensable autorisation de la direction departementale de l'education,obtenue en 2012 grace á l'intervention d'amis du sîte.Je pense si j'ai bonne mémoire,qu'elle ne faisait pas mention d'interdiction de couverture par capture ou en flux tendu d'images de l'etablissement,et c'est d'ailleurs grace á cette tolerance de l'administration qu'on a pu avoir non seulement un nombre considérable de photos,mais une belle vidéo dont le nombre de visions depasse ce qu'un reportage de cette chaine de tele aurait obtenu,sans que cela ne semble déranger les autorités dont vous craigniez un futur refus en guise de represailles.
Mes amitiés.
Bradai
  • 8. Bradai | 11/09/2014
@ Mr Khaled que je salue.
Au cours des retrouvailles 2012,le Groupe que nous formions marchait par inexpérience et à tâtonnements .Les procédures administratives étaient pour nous des inconnues auxquelles nous devrions faire connaissance et ce par etape .
Et c'est justement ce qui etait formidable et benefique pour nous c'est que vous de loin en connaisseur vous aviez tout fait pour nous conseiller et nous orienter à ne point oublier ce ci ou cela.
Et nous à tout cela ,on suivait et chaque chose etait nouveau pour nous. IL se trouve que parmi vos conseils donnés il y avait une autorisation à ne pas oublier dans nos demarches qu'on devrait faire aupres des autorités et de l'etablissement où était prevue la rencontre.Elle etait primordiale où tout dependait d'elle.
Grace à elle on nous a ouvert toutes les portes.
Or, il se trouve qu'aujourd hui vous aviez oublié de mentionner sa présence dans votre commentaire pour cette chaine si celle ci est visible à l'oeil nu ou simplement imaginaire .IL aurait ete preferable avant de prendre position pour qui que ce soit et avant de nous incriminer de savoir si au moins cette autorisation au prealable a été accordée à cette chaine de TV pour filmer une rencontre que l'Almf a tenue de faire et que celle ci devait en surcroit veiller et assumer sa pleine responsabilité dans l'enceinte de cet établissement.
Afin d' eviter tout probleme avec l'etablissement quant à nos prochaines rencontres l'Almf avait fait ce qui devrait etre fait .
Meskellil
  • 9. Meskellil | 11/09/2014
Bonjour M. Amar/Kada,
...Et vous écouter parler est toujours un plaisir renouvelé. Et vos blagues me font toujours autant rire, et vous voir plus présent sur le site me fait très plaisir!
Il est vrai que l'absence de Kéryma questionne... J'espère que tu vas bien Kéryma?
Ouah Ya Khouya kada
  • 10. Ouah Ya Khouya kada | 11/09/2014
Bonsoir la famille

Un fou se met à rire tout seul dans un asile un autre fou arrive et lui demande :
- Qu’est ce qui te fait rire ?
- Je me suis raconté une blague que je ne connaissais pas

Ouah Ya Lala Kéryma, je suis toujours la mais jamais las.
Kada , et ton silence est inquiétant.

Ouah Ya El Kebida , le bon vieux temps
Kada, il suffisait ……il nous suffisait ….,

Ouah Ya Khouya Kada, on a toujours raison et quand on a tort, on a nos raisons.Et l’important c’est ce qu’il y a dans le cœur.
Kada, Il buvait ses paroles… Il se nourrissait de sa présence. il ne lui restait qu'à digérer son départ.

Ouah Ya El Kebida, à cet âge où l'on est toutes et tous du même âge.

Et l'âge ne compte pas à moins d'être un fromage.
Kada, l'âge et le rire, cette seule source de plaisir.

Ouah Ya Khouya Kada, ne laisse personne venir à toi et repartir sans être plus heureux
Kada, et ne juge pas, contente-toi de ne pas comprendre.

Ouah Ya Khouya Kada, quel est le seul moyen d'avoir le dernier mot avec une femme ?
Kada, Il faut toujours répondre: "Ouah Ya El Kebida " !

- Un père dit à son fils :
- Finalement, ta mère et moi on a été heureux pendant 25 ans.
- Et après ?
- Après, on s'est rencontré.

Ouah Khouya Kada, les chanceux sont ceux qui arrivent à tout ; les malchanceux, ceux à qui tout arrive.
Kada, et ce qui est bien avec la maladie d'Alzheimer ouah Ya AlzheiAmar c'est qu'on rencontre des gens nouveaux tous les jours.

Ouah Ya Khouya Kada, tu as beaucoup appris sur moi depuis ???
Kada, et surtout à t’écouter parler qu’à entendre les autres en parler.

All's well that ends well………
Zouaoui  Mourad
  • 11. Zouaoui Mourad | 11/09/2014
Mon cher AZIZ,
Concernant la polemique qui a eu lieu lors de cette rencontre et qui a opposé 2 amis intimes au sujet du reportage sur cet évenement ,
diffusé sur DZAIR News ,je pense que la liberté d expression apparait aujourdhui comme un droit inaliénable et il n y a pas de démocratie sans transparence compléte..
Je constate ici,que la prétention de déchirer tout voile d opacité peut causer de terribles dommages pour certains ...
Qu est -ce que la transparence ? le mot est defini comme suit:
"Ce qui se laisse pénétrer par une lumiere assez abondante pour permettre de distinguer nettement les objets à travers leur epaisseur"
Quelle est donc cette lumiere ? Que sont ces objets si précieux ?
Et comment interpreter cette apologie moderne de la pénétration ?
Sans doute est ce à l avenement de la démocratie d opinion que l on doit cet accouchement de vocabulaire .
Le citoyen algerien ne serait à mon humble avis un SUJET DE DROIT
que lorsque la lumiere serait celle des médias et la pénétration representerait l entrée de l oeil et donc du sujet dans une réalité et un imaginaire démocratiques...
amicalement
mourad
Meskellil
  • 12. Meskellil | 11/09/2014
Bonjour à toutes et bonjour à tous,

Tout le monde est unanime pour dire que ces retrouvailles ont été à la hauteur des attentes des participants. Puissent ces retrouvailles se renouveler encore et encore, ça donne tellement de joie et de bonheur à toutes et tous qu'il serait fou qu'elles s'arrêtent pour quelque prétexte que ce soit!! Un petit poème que je nous dédie à tous:

La rose détachée et autres poèmes

Si chaque jour
tombe dans la nuit
il existe un puits
où la clarté se trouve enclose.

Il faut s’asseoir sur la margelle
du puits de l’ombre
pour y pêcher avec patience
la lumière qui s’y perdit.

Pablo Neruda

***Hadhi ghiba ya si Khaled, 3la slemtek! ça fait sincèrement plaisir de vous revoir sur le site!***
Bien amicalement,
zouaoui  mourad
  • 13. zouaoui mourad | 11/09/2014
BONSOIR AZIZ,
J AURAI BIEN VOULU TE REVOIR , MAIS MALHEUREUSEMENT EN RAISON DE CONTRAINTES FAMILIALES MON PROGRAMME FUT MODIFIE A LA DERNIERE MINUTE ET J AI BEAUCOUP REGRETTE CE RDV AMICALE......
A PROPOS , JE SUIS EN CONTACT AVEC FESSIER MARCEAU QUI GARDE TOUJOURS D EXCELLENTS SOUVENIRS DE MILIANA ,MALGRE LES DURES EPREUVES DE CETTE LOINTAINE EPOQUE .....
BONNE ECOUTE AVEC MIREILLE MATHIEU ET CETTE FOIS-CI DANS "CELUI QUE J AIME EST UN VOYOU QUI A DE DROLES DE FACONS"
SALUTATIONS AMICALES
mourad
CHENGABKHALED
  • 14. CHENGABKHALED | 11/09/2014
La chanson,sortie de son cadre comme vous le faites remarquer ya si Aziz, pose quand même une question pertinente.Celle du caprice de cour de recréation,car il s'agit bien de ca dans cette sterile polemique.Qui est á l'origine de ce caprice ou qui nous en fait un?
Est ce Kader Refine,qui a eu en plus de la genereuse idée de faire couvrir l'evenement par une chaine tele,la fierté legitime que pourrait avoir un ancien eleve en de pareilles circonstances de presenter á l'assistance l'une des reussites de sa vie,sa fille journaliste?

Ou ceux qui ont engagé cette bronca contre lui,que rien ne justifie?

Oui que rien ne justifie,car je ne vois pas en quoi,une camera qui penetrerai même l'intimité de cet etablissement fleuron de la ville.Serait prejudiciable pour le chef d'etablissement.Cet argument avancé ainsi,laisse supposer á tort d'ailleurs que l'interessé se complait et s'accommode de l'etat de delabrement de la structure dont il a la charge,et souhaite en secret que cela ne se sache pas.Avouez qu'on est loin lá de cette promesse que nous nous sommes faite le 01 mai 2012,face á l'amertume et la deception qui se sont emparées de nous á la vue de l'etat dans lequel on a retrouvé le lycée....de tout faire pour que des travaux de restaurations soient réalisés.
Il faut apprendre á dominer ses egos.
aziz
  • 15. aziz | 11/09/2014
Mais tu dois certainement blaguer mon Cher ami Mourad, la chanson de la mireille est une chanson d'amour, d'une fille qui veut revenir à son mec ou son gonze comme disent les émigrés, mais j'espere qu'on est loin de ça ! Lis un peu ce que dis la mireille:

Pardonne-moi ce caprice d'enfant
Pardonne-moi, reviens moi comme avant
Je t'aime trop et je ne peux pas vivre sans toi

et plus bas

Mais c'est de toi que je revais la nuit
Mon amour

Je sais qu'on a tous 60 piges et plus mais tout de meme !

Bonne journée à toutes et à tous
ZOUM
  • 16. ZOUM | 11/09/2014
BONJOUR LA FAMILLE,
POUR APAISER LA TENSION QUI SEVIT ACTUELLMENT ENTRE DES AMIS QUI ETAIENT TOUS DEUX ANIMES DE BIEN FAIRE ET REUSSIR CET EVENEMENT GRANDIOSE DES RETROUVAILLES/2014 JE VOUS DEDIE A TOUTES ET A TOUS UNE BELLE CHANSON DE MIREILLE MATHIEU :
PARDONNE-MOI CE CAPRICE D ENFANT .......BONNE ECOUTE
amicalement
mourad
Bradai
  • 17. Bradai | 11/09/2014
Korchi sais tu que GM est devenue fou furieuse en constatant que le raisin sec bel et bien préparé fut bel et bien oublié et non servi avec ce succulent couscous .Sais tu ce qu'elle nous a fait pour nous corriger , elle nous a rassemblé tous après votre départ .Et sais tu ce qu'elle nous a fait pour apaiser sa colère. A chacun y compris ce pauvre president qui s'est donné tant de peine pour l'acheter ,elle a remis une soupière pleine de pois chiche qui restait aussi en une grande quantité qu'elle croyait aussi que c'est du raisin sec et nous a obligé de le manger .Au debut on croyait que c'est un jeu d'enfant pour nous de manger quelques pois chiche puis l'eau qui nous faciliter la tache vint à manquer et il fallait à chacun essayer comment avaler et faire passer le reste du contenu de sa soupiere. Crois moi mon cher Korchi la digestion etait bien difficile à la fin et il fallait voir nos bouches pleines comment qu'elles travaillaient sans relache , on a regretté de vous avoir laissé partir sitot.Vous auriez au moins diminué notre supplice par amitié.
korchi
Ce fut une journée inoubliable , comme toutes les autres .Mai celle ci,elle fut agrémentée par un succulent couscous.Grand merci à monsieur SENOUSSI et à toute son équipe.On vous le rendra à la prochaine rencontre de cherchell. C'est promis.
YAHIAOUI Mohamed-Rachid
  • 19. YAHIAOUI Mohamed-Rachid | 10/09/2014
SOYONS CETTE DIGUE QUI RETIENT LA MECHANCETE
(A mon ami Kader Snoussi et ses intrépides compagnons)
Je ne sais si je suis un homme dont le jugement a encore une valeur mais je suis seulement sûr que la valeur des organisateurs des rencontres ALMF reste très importante à mes yeux. Après la rencontre du 6 Septembre 2014, je me suis amusé à "feuilleter" les pages de Facebook pour m'imprégner de la chaleur, me suis-je dis, des commentaires sur cette réunion d'amis, mais...Patatra... Je suis tombé sur un commentaire qui m'avait fait dire qu'en quelques endroits l'amitié est devenue très rare remplacée par la méchanceté, fruit de la passion exacerbée de ceux qui disent uniquement pour dire ou pour se faire valoir.Je me l'explique dans la dernière partie de mon compte rendu de la rencontre du 6 Septembre où je me suis fais dire :"Bien plus tard je me suis fais violence en me posant une question à laquelle je n'ai pu répondre. Pourquoi certains discours amphigourique, raillerie mordante, ont griffé cette rencontre ? Une tentative dégénérescente qui n'atteindra jamais nos amis organisateurs de l'ALMF". Indépendamment des coups de pattes de chat sans lendemain entre nos amis Kader Reffine et Bradaï qui resteront toujours des amis sur lesquels on compte beaucoup, cette mauvaise tirade sur Facebook m'avait mis devant l'inconscience de certains qui s'efforcent d'être des anarchistes de la négation sans rien apporter de concret à l'Association. Mes chers amis, je suis loin de donner des leçons, mais je vous supplie d'éviter à l'ALMF le mauvais "coup du père François". C'est là où nous serons en devoir de serrer les rangs pour éviter les fissures qui peuvent mettre en péril l'effet synergique qui explique l'action méritoire de nos camarades organisateurs des retrouvailles. Aurions-nous pu le faire hors cadre associatif ? Là est le mérite de notre ami Kader Snoussi et de ses intrépides camarades qui se démènent comme des diables pour rendre pérenne les retrouvailles qu'on est en devoir de laisser en héritage aux générations futures qui vont être formées par le prestigieux lycée de nos adolescence et auxquels nous leur transmettrions le flambeau de l'unité, de l'amitié et de la camaraderie. Voilà notre but.
AD VITAM AETERNAM

Mohamed Rachid YAHIAOUI
ZOUM
  • 20. ZOUM | 10/09/2014
DEMAIN , DES L AUBE

Demain,dés l aube ,à l heure où blanchit la campagne,
Je partirai .Vois-tu,je sais que tu m attends.
J irai par la foret,j irai par la montagne.
Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.

Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées,
Sans rien voir au dehors,sans entendre aucun bruit,
Seul,inconnu,le dos courbé,les mains croisées,
Triste,et le jour pour moi sera comme la nuit.

Je ne regarderai ni l or du soir qui tombe ,
Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur ,
Et quand j arriverai,je mettrai sur ta tombe
Un bouquet de houx vert et de bruyére en fleur.

VICTOR HUGO le 3 septembre 1847

mourad
ZOUM
  • 21. ZOUM | 10/09/2014
ELLE AVAIT PRIS CE PLI DANS SON AGE ENFANTIN

Elle avait pris ce pli dans son age enfantin
De venir dans ma chambre un peu chaque matin
Je l attendais ainsi qu un rayon qu on espere;
Elle entrait ,et disait:Bonjour mon petit pére;
Prenait ma plume ,ouvrait mes livres,s asseyait
Sur mon lit,dérangeait mes papiers ,et riait,
Puis soudain,s en allait comme un oiseau qui passe.
Alors je reprenais ,la tete un peu moins lasse,
Mon oeuvre interrompue et,tout en écrivant,
Parmi mes manuscrits je rencontrais souvent
Quelque arabesque folle et qu elle avait tracée,
Et mainte page blanche entre ses mains froissées
Où,je ne sais comment ,venaient mes plus doux vers.
Elle aimait Dieu ,les fleurs ,les astres ,les pres verts,
Et c était son esprit avant d etre une femme.
Son regard reflétait la clarté de son ame.
Elle me consultait sur tout à tous moments.
Oh! que de soirs d hiver radieux et charmants
Passés à raisonner langue ,histoire et grammaire,
Mes quatre enfants groupés sur mes genoux ,leur mére
Tout prés ,quelques amis causant au coin du feu !
J appelais cette vie etre content de peu !
Et dire qu elle est morte ! Hélas ! que Dieu m assiste !
je n étais jamais gai quand je la sentais triste;
j étais morne au milieu du bal le plus joyeux
Si j avais,en partant,vu quelque ombre en ses yeux .

NB / POEME DE VICTOR HUGO écrit en novembre 1846
le plus célébre des poétes français(1802-1885).
Il fut aussi le plus abondant avec 150.000 vers !

mourad
noria
Bonsoir tout le monde,
Mr Ferhaoui, c'est moi qui vous remercie pour tout l'intérêt que vous portez au site et pour cette contribution considérable.
Je reste à votre disposition.
Bonne soirée
ferhaoui
  • 23. ferhaoui | 09/09/2014
hors la toile de l'internet, ma chère amie noria, n.b....attendez-vous pour demain comme convenu: d'abord le portrait de la chahida hassiba,...et juste après le document:le texte( la lettre) à ses parents dans la mesure du possible attendez les deux doc et faites un mixage merci beaucoup pour votre disponibilité et votre gentillesse l'ami ferhaoui, oran.
Ouah Ya Khouya Kada
  • 24. Ouah Ya Khouya Kada | 09/09/2014
bonjour la famille

Un ami s'apprête à entrer dans une administration bien de chez nous en plein Ramadhan, lorsqu'il est arrêté par le planton de service.
- Où allez-vous ? lui demande-t-il. Il n'y a personne dans les bureaux.
- Ah bon ! fait l’ami, ils ne travaillent pas l'après-midi ?
- Non, non ! répond le planton ! c'est le matin qu'ils ne travaillent pas ! l'après-midi ils ne viennent pas.

Ouah Ya Khouya Kada, je ne suis pas parfait et tu n’es pas parfait
Kada, et c’est parfait.

Ouah Ya Khouya Aziz ; comme il a dit lui, un régal avec une bonne chorba aux figues
Kada, et Djelloul ne l’admettra jamais.

Ouah Ya Khouya Kada, et il était un très bon appât.
Kada,et toujours aussi sage, tout innocent qu’il est, il a toujours tout supporté, accepté, avec une patience égale à sa gentillesse.

Ouah Ya El Kebida, le frisson de nos troubles passés

Et si la raison reconnaît et admet que l’histoire n’avait pas d’avenir possible, l’inconscient, lui, se montre moins docile.
Kada, et il nous reste alors le souvenir, la sensation de cette “immensité” idéale et idéalisée, ce que Proust appelle “l’édifice immense du souvenir”.

Maman ! la voisine m’a frappé.
Personne ne peut te frapper sans raison. Je vais voir ce que tu as fait.
Madame pourquoi avez-vous frappé mon fils ?
Il m’a traité de grosse !
Et vous croyez vraiment que vous allez maigrir en la frappant ?

Ouah Ya Khouya Kada ; Je monte faire la sieste.
Kada, et que veux-tu, on ne peut pas rester sans rien faire !
mohamedazizi
  • 25. mohamedazizi | 09/09/2014
Bonjour' à toutes et à tous, merveilleuse journée. avec un temps superbe pour la circonstance. Et c' est là ou l' on s' aperçoit que les rencontres se suivent et ne se ressemblent pas, car à chaque fois on fait des rencontres inattendues et très agréables. Merci à toutes et tous encore une fois et à la prochaine. Portez vous bien et prenez bien soin de vous.
Ameur HATTABI
  • 26. Ameur HATTABI | 09/09/2014
Bonjour mes amis. Avant tout ,permettez-moi,à travers cette petite intervention,de remercier tous les organisateurs de la rencontre du 6 septembre ainsi que tous les membres de l'ALMF pour les préparatifs et leur amour pour ce lycée et ses anciens élèves. Je ne manquerai pas aussi de dire à Mr BENABDELLAH Mohamed et Mr YAHIAOUI Rachid bravo pour vos beaux compte-rendu qui sont destinés,bien sur, aux absents que je salue au passage.Un grand merci aux intervenants pour leurs commentaires (Mrs Bensallah , Ferhaoui , Miliani , Reffine , Bradai ,Mmes Chantal , Talbi ......) Quant à notre cher frère Aziz , il mérite tous les compliments pour son très beau poème qui, à ma connaissance, n'est qu'une réponse intelligente aux interventions de Mrs Reffine et Bradai au sujet de la petite Sabrina et son caméraman qui méritent quand meme d'etre remerciés pour leur déplacement. Alors chers amis AIMONS-NOUS LES UNS LES AUTRES et laissons le temps passer avec ces beaux souvenirs. Allah yetawal fi amarna inchallah. J'embrasse tout le monde.
snowball
  • 27. snowball | 09/09/2014
Bonjour ,je suis contente pour ceux et celles qui ont assiste à cette rencontre du 06 septembre .Les commentaires vont bon train ,mais il faut retenir que rien n'est parfait et qu'on trouvera toujours à redire .D'une part ,c'est bon car ça permet d 'apporter des retouches pour les rencontres à venir .Je remercie tous les intervenants pour leurs commentaires judicieux et surtout Mr Aziz qui nous a offert la maniere et les ingredients pour reussir une soupe ; ici la rencontre afin qu'elle soit reussie .Bravo à tous et toutes .
Samia Talbi
  • 28. Samia Talbi | 09/09/2014
Bonjour et agréable journée à tous! Merci Azziz pour ce poème-recette qui tombe à point.Une recette complete de par ses nombreux ingrédients. Je souhaite que tous se mettent à leurs fourneaux et preparent ce met - miracle et à deguster sur place pour que ses "vertus"fassent immediatement de l'effet et ce pour très longtemps!
Au plaisir de lire d'autres aussi agreables écrits. Un coucou.à Noria que j'ai eu l'immense plaisir de revoir à la manufacture.
Benabdellah Mohammed
  • 29. Benabdellah Mohammed (site web) | 09/09/2014
Essalem à toutes et à tous.@Mr Aziz merci pour le partage de ce beau poème qui est très appétissant. Pour pouvoir préparer cette soupe il faut beaucoup d'ingrédients et il n'est pas difficile de se les procurer.Il suffit juste de faire un effort d'imagination et avoir les mains agiles et lestes.Le reste viendra tout seul.Une précision peut-etre, cette soupe est à prendre chaude .Bon appetit à tout le monde et bonne journée.PS:La mission que tu m'as confiée pour Djilali a été accomplie.
aziz
  • 30. aziz | 09/09/2014
Je ne sais plus ou j'ai trouvé ce poème, moi qui n'en n'écrit jamais, mais j'ai pensé utile de le partager, surtout en ce moment qui je l'espère passagé, pour notre Association.

Bonne grosse soupe d'amour. Preparer une grande casserole

Couper les mots de colère,
Garder ceux qui sont adoucissants,équilibrants et apaisants,
Brosser, peler et laver l'égoisme,
Hacher les conflits et la froideur,
Enlever le peau de la contrariété et celle des ressentiments avant cuisson,
Rejeter le mauvais, annuler le négatif,
Combiner le respect et la courtoisie,
Ajouter une très grosse canne d'affections,
Une bouteille pleine de délicatesses,
Mesurer un gros contenant plein de bon sens,
Mettre le bouillon de la politesse bien dégraissé de l'inatention,
Un cube d'accessibilité,
Meler la bonne attitude, le vitalité, l'enthousiaeme,
Mettre un bouquet garn de paroles aimables,
Parsemer de poudre de disponibilité,
Saupoudrer de beaucoup, beaucoup d'amour,
Accompagné d'une voix douce,
Ne pas mettre trop de reproches, attention, ça gaterait le tout,
l'ajout de la cordialité donne un très bon petit gout,
On peut varier avec la convivialité,
Certains préfèrent avec un soupçon d'étreintes,
Remuer délicatement,
Epaissir pour lui donner la texture veloutée de la tendresse,
Incorporer petit à petit l'humour,
Encore meilleure si on a péalablement prévu la bienveillance
A feu doux, et porter à ébullition l'émerveillement,
Réduire le feu des arrières-pensées,
Laisser mijoter le don de soi et les petits bonheurs,
Poursuivre la cuisson dans une ambiance sereine et chalheureuse
Un parfum agréable de compréhension se propagera
dans toute la maisonnée.
Varier les saveurs. Et sortez votre plus belle soupière
Une soupe exquise, saine,équilibrée, bonne à se délecter,
chaude et très réconfortante.
Une recette appétissante, nourrissante et adaptable à toute la famille.
On peut l'accompagner de biscuits de gestes sympathiques
ou de croutons de finesses, et d'un filet de bon accueil.
Déguster le plaisir de vous entir rassasié.
Trés bon choix lorsqu'on reçoit la visite à souper.

UN REGAL ! A LA SOUPE
Bradai
  • 31. Bradai | 09/09/2014
Ce soir là en entrant j'ai moi j'ai vu GM bien mecontente de moi .Elle me dit : Fiston, ainsi tu es un vice president d'un pays et tu as pu caché tout çà depuis tout ce bout petit temps si ce n'est les journaux je n'aurais rien su de toi et de tes activités. Tu ne pouvais pas mentir à ta pauvre GM fiston .
J’eus beau lui dire que je ne suis nullement un VICE PRESIDENT.Elle me montra un papier tenu dans ses mains où etait ecrit de la main de Mr Bensalah "Autre chose, Mr Bradai vous repondez à Mr Reffine "en tant que vice president , j'ai quand même informé mon chef le president de l'almf..." vous dites bien "mon chef"...
Pour GM ,Bensalah ne pouvait pas mentir .
Je lui ai dit GM tu sais que quand on prend l'age notre vue baisse et pour celà il nous faut des lunettes.
Elle se retourna contre moi pour me dire :tu vois que j'ai des lunettes et pas assez aveugle pour ne pas voir un ecriteau.
Je lui ai dit GM ce n'est pas pour toi que j'ai dit çà mais pour Mr Bensalah quand il fallait ecrire ce qui n'etait pas "DIT"de moi il n'a pas mit ses lunettes et c'est pour çà qu'il m'a confondu et il m'a pris pour un vice president.
Tu sais GM si j'etais vraiment un vice president j'offrirai une belle auto aussi longue qu'un bateau comme l'a si bien chanté Marc Aryan pour sa bien aimée s'il etait un roi et comme je ne suis pas vice president je n'ai jamais dit que je suis vice president. Crois GM que je dis la verité et je ne t'ai jamais menti.
BENSALAH Abdelkader
  • 32. BENSALAH Abdelkader | 08/09/2014
je voudrais dire mille merci à Chantal car pour venir de Paris ( dans quelles conditions, AVC)juste pour nous retrouver et retrouver sa ville natale bravo ; en plus elle nous a offert un joli bouquet lyrique. Bien sûr nous ne pouvons jamais remercier Noria pour avoir déclenché cette superbe aventure ...Merci mille fois egalement aux membres de l'association pour les efforts prodigués
BENSALAH Abdelkader
  • 33. BENSALAH Abdelkader | 08/09/2014
Bonjour les amis
Tout d'abord un grand merci à tous ceux qui ont oeuvré pour organiser cette rencontre.
Je voudrais intervenir pour dire tout haut ce que les autres ont murmuré tout bas , en effet en tant qu'interne du lycée je voulais comme pour la premiere rencontre retrouver les bancs de la cour les dortoirs le refectoire y compris les toilettes où nous avions fumé nos premierescigarettes...
Vous avez trouvé un pretexte qui ne tient pas vraiment la route car vous dites que vous aviez peur que la camera de dzair news prenne des images pour le moins "effrayantes" de l'etat de délabrement du lycée... Mais vous auriez pu , vous qui aviez invité et de "votre propre gré" cette chaine de tv, avertir le cameramen et la réalisatrice de ne pas filmer les coins qui posent probleme . Je suis d'accord avec Mme Samia Talbi pour dire que vous etes en train de couvrir des carences qui n'ont pas lieu d'etre...
Notre rencontre aurait pu etre complete si elle avait eu lieu dans le lycée car pour plagier mon ami et frere tahar keddar chaque jour pour nous internes equivaut à trois journées pour les externes...Nous avions comme seul univers deux platanes un marronier un mimosa et un morceau du ciel délimité par quatre hauts murs...Pourtant chaque coin, chaque banc(ou bois de foot) et chaque marche de cette cour eveille en nous des souvenirs ...Nous aurions tant voulu y revenir pour faire remonter tout cela à la surface quarante années apres et c'est cela le but réel de ces rencontres ... Soyons honnetes on ne fait pas 200km pour ecouter des conferences (avec tout le respect pour les conferenciers) mais pour retrouver des amis et des souvenirs pour avoir les nouvelles des amis qui n'ont pas pu venir etc etc ..
Et puis nous nous demandons toujours pourquoi on arrive pas à ramener Mr Randi , il faut l'inviter officiellement et avec tous les égards (billet d'avion , reservation d'hotel)
Autre chose, Mr Bradai vous repondez à Mr Reffine "en tant que vice president , j'ai quand même informé mon chef le president de l'almf..." vous dites bien "mon chef"c'est aussi hierarchisée que ça notre association (pourtant démocratiquement élue)
cette derniere boutade c'est pour rire un peu mais soyez plus cool Mr Snouci avec votre adjoint
J'espere que je n'ai heurté personne car tout ce que je voulais dire c'est un point de vue et si d'autres sont d'accord faites le savoir ...
Quant au couscous effectivement il etait succulent
yettihoum essaha les cordons bleus de l'ombre
YAHIAOUI Mohamed-Rachid
  • 34. YAHIAOUI Mohamed-Rachid | 08/09/2014
Je vous prie, cher ami Ferhaoui, de trouver ici l'expression de mes remerciements pour avoir toujours pris la peine de me lire et d'apporter vos appréciations. J'espère vivement vous rencontrer lors d'une prochaine journée de retrouvaille avec nos camarades et nos amis. AMICALEMENT
M.R. YAHIAOUI
ferhaoui
  • 35. ferhaoui | 08/09/2014
bonjour la grande famille!!comme toujours ya si mohamed rachid y, bravo pour ce tableau joliment exécuté . l'ami ferhaoui ,waran.
YAHIAOUI Mohamed-Rachid
  • 36. YAHIAOUI Mohamed-Rachid | 08/09/2014
LES RETROUVAILLES DU 6 SEPTEMBRE 2014 A LA MANUFACTURE D'ARMES DE MILIANA.
Je me souviendrai toujours de ce matin du 6 Septembre où nous fûmes acceuillis, ma femme et moi, tôt le matin par mon ami Med Hamzaoui avec son large sourire et qui, ne détournant pas son regard sur nous, ne s'attendait pas pas à cette amicale boutade :"Matahchemchi, tu vois bien que je suis avec "El Mra Hachak", dore el hih". Mon ami éclatât d'un étouffant rire et se cachât entre ses deux oreilles. Et la journée commença dans sa dimension joviale qui se présentât sous de bons auspices, immortalisée par la caméra de Dzair New et le micro de Sabrina, la fille de notre ami Kader Reffine.
Que nous reste-il à vivre ? Me suis-je interrogé ce 6 Septembre à Miliana. Pourquoi ne pas vivre intensément ce présent ? Reverrai-je ces figures souriantes débordantes d'amitié, le temps d'une autre rencontre ? A chaque retrouvailles entre amis et ex-camarades de classe qui n'ont pas grandi d'ailleurs, j'ai toujours cette impression de redécouvrir ces grands garçons au rire franc, aux mots sincères qui vont au creux du coeur. Idiome commun qui nous lie. Hier, j'ai été dans mon élément, je me suis rassasié de la chaleur humaine dégagée le temps d'un chaleureux sourire de Snoussi ou du rire sardonique de Azziz, rire transporté par un doux zéphire qui est allé caresser la Pointe des Blagueurs, l'horloge, le jardin et jusqu'à "lermise". Comme de grands garçons, nous nous sommes amusés à jeter sur la table nos souvenirs introspectifs auxquels nous leur avons donné la sensation du présent jusqu'à avoir ce sentiments de les voir ressusciter comme les morts d'Homère dans l'Illiade. Nous avons vécu des moments exquis dans la convivialité, la chaleur humaine, la sympathie, mais aussi la compassion pour nos camarades qui sont de santé chancelante. Le triste souvenir de ceux qui nous ont quittés. Le sourire désarmant de Cherif El Ouazani. Le regard sympathique de Benyoucef qui, avec notre amie Chantal débordante de bonheur communicatif et de son éclat de rire contagieux, auteur et narratrice nous ont invité à embarquer dans leur machine à remonter le temps pour nous déposer à l'orée de nos six ans devant une école maternelle quelque part à Miliana, à Téniet El Had, à Cherchell ou à Ain Defla. En un laps de temps, au retour de mes six piges , après ce voyage juvénile, je me suis retrouvé assis dans un coin du patio en train de sourire imperceptiblement, le coeur gros, comme un enfant qui vient de faire un beau rêve. Merci Chantal. Après un bon déjeuner, succulent couscous à la carte, que nous avons poussé avec un doux petit lait crémeux, nous nous sommes donc retrouvés autour d'un joli jet d'eau du patio en face d'un monument du lycée qui, par la force des bras, c'est retrouvé au summum du savoir et de la sagesse. J'ai cité Mohamed-Chérif Ghebalou qui nous a conté avec la verve qu'on lui connaît, les monuments que Miliana avait engendrés et qui ont marqué de leurs emprunte indélébile les mondes des arts, de la diplomatie, du nationalisme et du sport national. Je serai d'une exécrable irrévérence si j'ometerai la présence remarquée des Abdounettes, toujours bon pied, bon oeil. Samia, Rosy, Noria, Zoulikha, Chantal, Nadia, et une non-Abdounette, Yamina, ma femme ; vous nous avez impressionnées par votre spontanéité, votre sourire charmeur, votre modestie, votre joie d'être ensemble avec nous et votre simplicité.Encore une journée mémorable qui nous a donné l'impression d'avoir vécu le temps éphémère d'une chrysalide. 17 h, les retrouvailles étaient sur le point de prendre fin. Les groupes s'effilochent, s'aèrent avec regret. Les "au revoir" fusent de partout. Embrassades. Gorges nouées. Promesses d'une autre rencontre conviviale.Bien plut tard, quand les lampions se sont éteints, je me suis fais violence en me posant une question à laquelle je n'ai pu répondre. Pourquoi certains discours amphigouriques, raillerie mordante, ont griffé cette rencontre ? Un coup de patte de chat. Mais une tentative dégénérescente qui n'atteindra jamais nos amis organisateurs de l'AMLF aussi sur que je suis en vie. Oui, nous reconnaissons les hommes, mais nous ne les connaissons pas suffisamment. Mes chers amis, le lendemain des retrouvailles n'en sera que le regrettable passé d'aujourd'hui. Vivons donc notre présent dans la convivialité, dans le respects des uns et des autres et dans la fraternité. MERCI POUR TOUS. JE VOUS AIME. VOUS ETES TOUTES ET TOUS MES AMIS.

Mohamed-Rachid YAHIAOUI
Samia TALBI
  • 37. Samia TALBI | 08/09/2014
Bonjour mr Bradai,effectivement la caméra s'est fixée sur sur les retrouvailles(but du reportage) et non sur les "coins"et recoins du lycée Ferroukhi .Elle a montré les endroits ou nos amis les Ferroukhiens et quelques Abdounettes s'étaient rassemblés pour se retrouver .Je ne pense pas qu'elle aurait mis en péril la situation des responpables !Mais si le lycée est dans un état de délabrement avancé ,il faut tirer la sonnette d'alarme et non "cacher" et protéger ceux qui ne font rien pour remettre en état un si prodigieux lycée!
Ici à Blida ,le lycée Ibn ROUCHD (Ex Duveyrier) a été fermé et rénové et c'est au tour du lycée El Feth(lycée de jeunes filles)qui cette année ,a fermé ses portes aux élèves (dirigés vers d'autres lycées) afin de connaitre un "Relooking" en bonne et due forme!
Mr Bradai merci beaucoup pour le couscous (j'ai beaucoup apprécié) ,pour le service impeccable et surtout votre gentillesse coutumière!

Bonne journée!
Bradai
  • 38. Bradai | 08/09/2014
"De belles images ont été montrées sur le lycée Ferroukhi dont "l' allure" semble plus attrayante qu'en 2012 ...."

Voilà ,c'est un passage que j'ai extrait du com de Mme Samia et parceque la camera l'equipe de TV s'est arretée là en ne montrant que ce qui peut se montrer au cours d'une rencontre organisée et programmée.

Mais imaginez un peu Si cette camera par mégarde a montré des images effrayantes du lycée sur sa chaine Dzair News et ce à l'insu de ce genereux Directeur d'Etablissement lui qui a bien voulu nous ouvrir toutes grandes les portes de son lycée donnant pleine confiance à l'Almf qu'elle organise une rencontre d'anciens éleves et non pas un reportage sur l'etat des murs de son etablissement . Je crois que ça aurait porté prejudice à pas mal de personnes exercant dans cet etablissement à commencer par ce Directeur.Pourra t-il s'excuser ensuite en sa qualité du seul chef d'etablissement pour dire qu'il ignorait les faits qui se sont déroulés à ses yeux.
Et si j'ai employé les mots "imprudence et zéle" à l'encontre de notre cher ami et vice president ce n'etait nullement exageré.
Samia TALBI
  • 39. Samia TALBI | 08/09/2014
Bonjour à tous,je n'ajouterai rien en disant que ce fut une extraordinaire journée ou convivialité et fraternité ont prévalu!Merci à tous ceux qui nous ont accueillies chaleureusement,je dis bien tous chacun par son nom et merci pour les sourires des frères Ferroukhiens qui nous ont mises à l'aise dans ce beau et merveilleux décor.

J'ai eu la merveilleuse surprise de voir sur une de nos chaines privées Dzair_News,hier à 17h30mn,un petit reportage sur les retrouvailles de Miliana que la charmante et non moins talentueuse journaliste "Sabrina" fille de notre ami AEK Refine a réalisé avec son camarade caméraman.Bravo à Sabrina qui a interviewé aussi bien mr Senouci président de l'AMLF que mr Benamar qui a parlé assez longuement de l'association des anciens élèves de Mustapha Ferroukhi.De belles images ont été montrées sur le lycée Ferroukhi dont "l' allure" semble plus attrayante qu'en 2012 et bien sur un petit tour a été fait à la manufacture:Les images parlaient d'elles -mêmes!
Je remercie Mr AEK Refine d'avoir sollicité sa ravissante fille car en somme nous étions en famille et cela permettra aux "retrouvailles" d'avoir un écho national voire international (nos compatriotes suivent nostalgiquement nos chaines) ce qui servira d'exemple à d'autres établissements scolaires .
Sur ce ,je vous dis à d'autres rencontres aussi fraternelles que chaleureuses!Une pensée particulière à tous ceux qui nous ont quittés cette année ,Allah yerhamhoum et prompt rétablissement à tous nos amis(Ferroukhiens et Abdounettes) qui sont malades.

Agréable journée à tous,
*L'esprit oublie toutes les souffrances quand le chagrin a des compagnons et que l'amitié le console*
William Shakespeare.
aziz
  • 40. aziz | 08/09/2014
Chers toutes et tous,
Beaucoup apprécié cette merveilleuse journée, entouré des anciens et anciennes des deux lycées, que du bonheur et du baume sur le coeur. Toute l'organisation, l'endroit, le couscous, les exposés étaient parfaits, merci aux membres de l'AMLF et à tous les bénévoles qui ont aidé à faire de cette journée, une journée mémorable.
De retour à Amsterdam, ou pour une fois il fait beau, avec beaucoup de verdure et des fleurs partout le long des inombrables canaux de la ville, mais tout cela ne vaut pas un clair de lune à Miliana avec tous ses amies et amis ! Mohamed Benabdellah, vous avez une tres belle plume, facile et agréable à lire.
Miliani2Keur
  • 41. Miliani2Keur | 08/09/2014
Bonjour La Smala

Voir, toucher des personnes qu'on a juste imaginé des mois reste une émotion unique et souvent ces personnes sont encore au dela de ce qu'on imagine !

A titre préventif, je trouve déplacé la presence d'une TV commerciale dans une rencontre privée !
Bradai
  • 42. Bradai | 07/09/2014
Tu sais Abdelkader cette pensée archaïque que j'ai en moi a toujours guidé mes sens là où dois-je poser mes pieds et je crois que d'elle m'est venue cette leçon de morale dont tu as reçu quelques notions devant témoins en ce qui concerne ton exigence de faire avec cette équipe de TV.
Benabdellah Mohammed
  • 43. Benabdellah Mohammed (site web) | 07/09/2014
@Mr Refine bonsoir.Etant mon ainé je ne pourrai jamais,par décence et surtout par éducation,me permettre des mots déplacés envers votre personne.J'ai peut-etre, été maladroit de ne pas avoir cité la journaliste et son cameraman dans mon compte -rendu de la journée "retrouvailles" pour la simple raison que je ne les ai pas aperçus .Par contre vous avez été "malagauche" en m'étiquetant d'aveugle qui ne veut pas voir.Sachez Mr Refine que je ne suis pas le porte-parole de l'association, ni un de ses membres fondateurs et élus et encore moins son chroniqueur .Je suis un bénévole qui met au service de notre association et de ses adhérents ici et ailleurs sa plume sans contre-partie aucune.En fait ce compte rendu était destiné à celles et ceux qui n'ont pas eu la possibilité d'assister à cette journée pour une raison ou une autre et faire en sorte qu'ils vivent ne serait-ce que virtuellement ces agréables moments.Bonne soirée.
Kader Refine
  • 44. Kader Refine (site web) | 07/09/2014
Ya si mohamed Bradai en tant que vice président j 'ai quand même informé à l'avance mon chef le président de l ' ALMF .Quant à ton faux jugement un peu exagéré il n ' a aucun sens . la présence de l''équipe de TV et contrairement à ta pensée un peu archaïque n' a fait qu ' apporter un plus à l'ampleur de la journée et mérite des félicitations des gens de la nouvelle génération des gens qui savent accepter les bons services et non des gens qui savent et veulent dénigrer pour dénigrer...
L'ALMF
  • 45. L'ALMF | 07/09/2014
Ya Abdelkader par ton imprudence et ton zèle tu as failli mettre tout en branle la rencontre. Si tu peux en quelques mots nous donner une explication quant à la presence de cette équipe de TV sans l'avis de L'Almf.

Le chargé de la com.
bradai
Kader Refine
  • 46. Kader Refine (site web) | 07/09/2014
Ya si Mohammed Benabdellah bonjour ; et permets -moi de te demanderavec tous mes respects , Si toutes les séquences ( photos et interviews ) planifiées par la toute jeune journaliste , Sabrina , accompagneé de son caméraman , tous deux , venus d ' alger de la chaine Tv , dzair News et , se sont donnés à coeurjoie pour donner plus d ' ampleur à cette mémorable journeé , si tout cela " Ma amrou ch aynek " ( trad intégrale : ne vous a pas " rempli l ' oeil " ) . sachez mon ami que quand on fait un commentaire sur quelque chose on le fait dans tout son ensemble, avec ses moindres détails... Au fait le couscous ( fait avec toutes les options :légume , sauce ) était trés bon !!!
Bradai
  • 47. Bradai | 07/09/2014
il y avait à une epoque donnée un air de chant qui disait
"AH , si maman savait ça"
"AH, si papa savait ça"
C'Etait la fameuse chanson "scandale dans la famille".
En ce qui me concerne à cette bise supplementaire que j'ai pu m'offrir,je dirais à voix basse "Ah, si GM savait ça"
Au plaisir de te rencontrer Chantal dans une prochaine rencontre In cha Allah....
Chantal
Exceptionnellement .... j'interviens sur le site grâce à l'ordinateur de Noria qui m'héberge pendant ces trois semaines en Algérie. Bradai ... ce que tu ne dis pas ... c'est que tu m'as fait rire ... aux larmes lorsque je me suis aperçue que tu avais piqué mes propres fleurs dans mon sac à dos pour me les offrir ! Tout ça pour avoir une bise de plus !
Bradai
  • 49. Bradai | 07/09/2014
Merci ce compte rendu Mohamed.
Quant à moi, J’ai eu cette fois tout le plaisir à rencontrer Talbi Farid quoiqu'il a un peu vieilli et si ce n'était sa «petite Sœur" je serai toujours en attente d'une autre rencontre de l'Almf.
Et à cette rencontre aussi tout comme Djebbour ce fouineur de photographe à la lire cherchant tant après Hortense, Meskellil ,Jade et L'oubliée pour voir leurs yeux s'ils sont de couleur bleus ou noirs pour les flasher en plein jour, moi par contre j’étais à scruter ciel et terre pour voir si quelqu'un parmi l'assistance en avait 2 keur au lieu d'un comme nous tous présents à cette rencontre.
Ma recherche n’a pas été vaine. Et voilà comment j’ai pu le reconnaitre .De son premier cœur Il s’est s'exprimé d'une seule parole qu'il n'aurait pas du dire devant moi ,de là j'ai su que celui que je cherchais tant était enfin là sans masque tout prés de moi. J’étais tout content que Miliani2Keur etait tout comme moi avec un beau cœur au coté droit. .Je peux lire maintenant facilement tout ce qu’il écrit dans ses « posts » en sachant avec quel cœur il pense.
Quant à Chantal, qu’elle ne m’en voudrait pas de lui avoir offert ses propres fleurs que j’ai « piqué » de son sac. Et pour ça même si c’était les memes fleurs qu’elle a reçu en deux fois , Elle était tellement contente de ma générosité que deux larmes de joie ont jailli de ses yeux pour exprimer tout le bonheur qu’elle a pu trouver dans cette ville qu’elle a tant aimée.
j'aurais bien voulu vous parler de ce "delicieux couscous " que je me suis tant donné de peine à le preparer pour vous .Mais au fait pour ceux qui l'ont gouté l'ont ils trouvé delicieux ou succulent....

Voir plus de commentaires

Ajouter un commentaire