Facebook the green dressing 3 Images 4

Gifasm uuwrpoesbptd1104

Programme de la Rencontre du O6/09/2014

Logo programme

Programme des Retrouvailles du 06 Septembre 2014

  •   08H -11H : Retour dans mes Souvenirs
  •   Visite libre de la ville - du lycée ...
  •   11H-12H : Rendez-vous à la Manufacture d'Armes de L'Emir Abdelkader.
  •   Bienvenue - Rencontre entre les anciens élèves.
  •   12H -14H : Déjeuner
  •  14H-15H : Conférence-Débats animée par Mr Mohammed-Cherif GHABALOU, Enseignant Universitaire(Thème de la conférence: Les figures illustres de la ville de Miliana).
  •   15H00 : :Récital poétique de Chantal VINCENT.
  • Clôture

      *  En parallèle une exposition-vente de tableaux est organisée par  Mr  NEDJAÏ Sid Ali, artiste peintre.

   Nos amies et sœurs du lycée Mohamed ABDOU sont cordialement invitées à ces retrouvailles.
Soyez nombreuses !!!

  Le Président de l'ALMF: A.SNOUSSI

Commentaires (20)

mohamedazizi
  • 1. mohamedazizi | 29/08/2014

Rebonjour tout le monde, pour tous ceux que ça peut intéresser je prend la route pour Miliana le 5.09. Me contacter pour faire le voyage ensemble.
e:mail mohamedazizimed@yahoo.fr
moblie 0770908991 ou 0550900895. On conviendra d' une heure. Mon portable est toujours ouvert. Bone fin de journée à toutes et à tous.

mohamedazizi
  • 2. mohamedazizi | 29/08/2014

Bonjour Aziz, Amar m'a fait part hier de ton arrivée et que ton problème était réglé; Je me suis beaucoup déplacé cette semaine sans consulter ma boite. Toutefois on pourrait faire le chemin du retour ensemble. On verra ça sur place. A bientôt. Amitiés à tous les amis et ceux en devenir.

Amar Ayadi
  • 3. Amar Ayadi | 28/08/2014

Bonsoir la famille

Mon ami Aziz

Le problème est réglé.

Je remercie Mr Semmkam qui s'est spontanément proposé pour t'accompagner d'Alger sur Miliana.
Je viens de toucher Med Azizi par mobile et comme d'habitude on s'est donné rendez vous la veille soit le 05.9.2014 à 15h00 à Miliana.
Il y aura entre autre AEK Snoussi que je contacte à chaque fois que je passe à Miliana.
Comme toujours il me faut un temps d'adaptation et une journée ne me suffit pas.

Au plaisir de voir tout ce beau monde

semmkam

@AZIZ
ça sera avec grand plaisir de faire Alger -Miliana avec toi en voiture le 6 sept, j'habite à côté de Dar El Beida. Mon email: semmkam@hotmail.com

aziz
  • 5. aziz | 28/08/2014

Amar, Mohamed Azizi

Je ne sais toujours pas si je serai en Algérie le 6 Septembre pour la rencontre, mais si j'y serai, j'aimerai bien venir à Miliana. Est ce que l'un de vous sera à Alger la matinée du 6, pour que je puisse partir avec lui à Miliana et retour. Je n'ai pas de voiture en Algérie et encore moins ici à Amsterdam. Mes déplacements, meme au travail, se font à vélo.

C'est plus fort que de jouer au bouchon comme dirait Marcel Pagnol ! pour quelqu'un qui a travaillé toute sa vie dans l'Exploration et la Production Pétroliere, à travers le monde, ne pas avoir de voiture, c'est le comble ! Je suppose que c'est comme pour les curés ou je dois dire les Imams : ''Faites ce que je vous dis mais ne faites pas ce que je fais.''

Chantal

Salem Bradai,

Quelle belle illustration de la générosité algérienne de la part de « Papa Bradai » !

Lorsque je suis arrivée en France, l'année de mes quinze ans, outre le fait que j'ai été brutalement « parachutée » dans une métropole froide et hostile, je n'ai plus jamais eu l'exemple de cette générosité-là, poussée à ce point-là ! Pour moi qui avait grandi avec des petits algériens et des petites algériennes, malgré les huit années de guerre, j'ai quitté ce pays, envers et contre tout, avec dans ma tête ce « modèle » algérien que je n'ai jamais oublié.

Lorsque je suis retournée en Algérie l'année dernière, après cinquante et un ans d'absence, j'ai eu l'impression, dès mon arrivée à l'aéroport, que rien n'avait changé par rapport à la sincérité, la générosité et l'humanité des algériens. Et je me suis aperçue, au cours de mon bref séjour d'une semaine que ce n'était pas qu'une impression ...

Résultat : cette année, vous allez tous me supporter pendant trois semaines et … parce que je ne pouvais pas m'absenter plus longtemps ! J'essaierai de faire mieux l'année prochaine ! Ah ! Ah ! Ah !

bradai
  • 7. bradai | 23/08/2014

Salem Chantal.
De cette hospitalité de chez nous, Je vais t’en parler d’ une histoire de vécue que m'a racontée père.
C'était dans une Zaouïa de la région (ecole coranique) entre la ville de Medea et notre village. Apres la 2eme guerre mondiale Les gens en ces temps là de cette histoire étaient bien miséreux. Du village où mon père habitait, on leur donnait des bons de ravitaillement (nourriture et quelques mètres de tissu pour la confection de leurs habilles)., c’est des approvisionnements remis aux membres d’une meme famille en fonction de leur nombre et de leur etat de pauvreté .Ces des bien précieux en ce temps là , ,qu’'ils doivent récupérer d’un dépôt de stockage .L’ Endroit etant situé à des kms de leurs domiciles . Les personnes éloignés, bénéficiaires de " BONS « doivent quitter leurs logis dés la tombée du jour afin d'arrivée de bonne heure au dépôt de distribution. Ils prennent pour ça ,leur chemin en se souciant fort bien des brigands de chemins qui representaient un reel danger au moment du retour .En prenant leur depart Ils n’auront meme à manger ou prendre eux dans leurs mains un simple bout de galette pour apaiser une faim en cours de route.Pere m’avait dit qu’ils serraient la ceinture et à la Grâce de Dieu ils se confirent .
A mi-chemin la Zaouia leur donnera l’hospitalité là ils feront juste un petit somme pour être en forme et continueront leur bout de chemin. Le petit somme dans la Zaouia nous soulage un peu de leur fatigue disait mon père et nous fait oublier un peu la faim.
Mais IL arrive toujours que ces gens quelque soit leur nombre trouveront toujours quelque chose à mettre sous la dent chez le Cheikh de la Zaouia .
Un jour , en plus des élèves il y avait plusieurs personnes de passage . Au soir, arriva le moment de donner à manger à tout ce monde qu’ils soient élèves ou personnes de passage.
Et ce jour là, le Cheikh n'avait qu'une seule et simple galette qu’un bienfaiteur apporta .Elle n’était même pas suffisante pour ses élèves .l’hospitalité à chaque passant venu frapper à la porte est acceptée .Ce Cheikh fit entrer tout le monde à l’intérieur de la seule pièce de la Zaouia ,pris la galette qu'il avait caché sous un pan de son burnous et que personne n'avait vu pour faire croire que son burnous cache bien une grande quantité de galettes et là il fit avancer un par un devant lui tous les présents. A chacun d’eux qui passe ,il fit entrer sa main dans son burnous et il la retire fermer en donnant le contenu caché dans sa main fermée et cela fut jusqu'au dernier. Aucun n'a su si la main du Cheikh refermait une grande ou petite quantité. Mais tout ce monde en a mangé de cette galette et a été pleinement rassasié et bien satisfait .Et que, personne n'a ressenti une faim après.Chez nous on dit pour cela c'est la "Baraka"
Peut être que ça vous paraitra bizarre mais c'est une vérité . Père m'a dit ce soir là ,qu’il a mangé juste ce bout de galette pas plus gros que la paume d'une main comme tout le monde qu’ils croyaient qu'on leur a offert ce jour des tas de plats de galettes.
On croit tellement à la ''Baraka'' qu'on dit qu'une maison qui ne reçoit pas d'invités n'est point une maison hospitalière et que la porte de la "Baraka " dans une maison s'ouvre en même temps avec l'arrivée d'un hôte.

Un hôte imprévu qui peut arriver à tout moment est reçu avec les mêmes honneurs d'hospitalité qu'un hôte qu'on attend avec impatience.

GM
  • 8. GM | 23/08/2014

Chere Hortense,une fois ce fiston qu'on ne peut lui faire confiance qu'apres l'avoir bien connu est venu me présenter un chiffre que je devais lire et le lui dire .Ce chiffre etait le 6. Ecrit sur une feuille il representait pour moi en le lisant le chiffre 9 ,

Chantal

Bonjour à tous,

Les deux petites-filles d'un ami algérien qui m'est TRES cher, viendront prochainement en France. Très exactement du 7 au 21 septembre 2014.

Sarah est âgée de 25 ans. Elle est médecin gynécologue.
Warda est âgée de 20 ans. Elle est étudiante en médecine.

Pendant leur séjour, elles « combineront » stages et visite de la région puisque leur stage aura lieu dans le vieux port de Marseille.

Elles ont toutes les deux leurs billets d'avion (elles habitent Alger) et elles ont également leurs visas d'entrée en France.

Malheureusement, l'amie qui devait les héberger leur fait « faux bond » au dernier moment.

Elles sont assez désemparées parce que le temps presse et qu'elles doivent absolument trouver un logement très rapidement.

Une seule pièce leur conviendrait à un prix raisonnable bien entendu !

Pour le cas où vous pourriez les aider, vous-même, ou quelqu'un de votre entourage, je vous serais reconnaissante de me le faire savoir le plus rapidement possible puisque je pars moi-même en Algérie le 4 septembre.

Merci d'avance.

Hortense
  • 10. Hortense | 23/08/2014

Bonjour à tous

Grâce à des souvenirs d'enfance Mr Abbas nous sert avec détails ce rituel qui se faisait pour toute occasion mais qui se raréfie .
L'amie Fazin est certainement experte en la matière,sure de remporter le 1er prix,ce qui n'est guère mon cas.
Mais je pense ne pas être la seule dans ce cas.
Je dirai aussi qu'il n'y aura pas l'ombre d'un grain de couscous le 06 septembre,ça sent de loin la farce donc restons sur nos gardes avec le fiston de GM .
Amitiés.

Chantal

Bonjour Bradai,

Ce que j'ai particulièrement apprécié dans votre récit, c'est la « sagesse » orientale concernant les participants « éventuels » à cette rencontre.

En d'autres termes, ceux qui veulent venir, on les acceptera sans problème. Ceux qui ne veulent pas ou ne peuvent pas venir, ce n'est pas grave !

Prévoir l'organisation d'une rencontre sans avoir le nombre, au moins approximatif, des personnes qui y participeront … en occident, c'est quasiment INENVISAGEABLE !

L'algérien, lui, il reste « zen ».

Cela me rappelle l'anecdote suivante :

L'année dernière, lorsque j'avais été visiter la petite ville dans laquelle je suis née, je n'avais pas pu y rester plus d'une journée, faute de temps. Mais, j'avais dit que l'année suivante, je reviendrai et que je resterai plus longtemps.

Une fois la date de mon séjour fixée et, étant donné que cette personne n'est pas connectée à internet pour différentes raisons, je lui avais envoyé une lettre pour l'informer des dates de mon séjour. Après réception de ma lettre, cette personne m'avait appelée au téléphone en me disant avec la décontraction la plus totale et beaucoup de tendresse dans la voix : « comment ? tu m'écris pour me dire que tu vas venir ? mais t'ia pas besoin de m'écrire ! Quand t'iarrive, t'iarrive ! Et tu restes une semaine, un mois, six mois, un an … c'est pareil ! ». Ce genre de réponse me laisse toujours sans voix par la franchise et la sincérité des propos.

Voilà, j'ai résumé l'essentiel de la mentalité algérienne qui me fait « fondre » littéralement tellement je trouve cela merveilleux !

Surtout, peuple algérien, ne changez rien, restez comme vous êtes !

zouaoui mourad
  • 12. zouaoui mourad | 22/08/2014

cher(e)s ami(e)s
C est avec un grand plaisir que je participerai à cette rencontre pour retrouver mes anciens camarades de lycée et faire connaissance pourquoi pas avec d autre(s) ami'(e)s des abdounates plus particulirerement....
à bientot
mourad

bradai
  • 13. bradai | 22/08/2014

Excellente idée Hortense on fera pas appel à l'eau en cas de dessèchement de la gorge.

Hortense
  • 14. Hortense | 22/08/2014

Si vous le permettez je me substitue au 9eme "jury":
Un mesfouf bien "arrosé" au beurre frais fera l'affaire.
Il se mange même aux fourchettes !!

bradai
  • 15. bradai | 22/08/2014

Salem Hortense.
Le penchant "accompagnement " où sans lui rien ne passe reste ce seul probleme en suspense à fixer.
Le jour où les membres se sont reunis pour finaliser le menu,ils etaient au nombre de 08 presents.Le vote n'a pas departager le choix voulu d'un petit lait ou de la sauce qui va pour le gout de chacun.Apres des heures et des heures qui les a retenus jusqu'à minuit le score etait toujours à egalité 4 pour la sauce 4 pour le petit lait .Alors ils ont ajourner leur reunion pour faire appel au 9eme membre malade ce jour là qui les departagera.Esperant qu'il fera le bon choix.
Les assiettes autorisées ne sont que celles qui sont plates et pas trop grandes.la fourchette irait mieux comme cuillère.

Hortense
  • 16. Hortense | 22/08/2014

Aucun doute que ce couscous sera des plus délicieux,
mais le fiston de GM oublie l"accompagnement"(petit lait ou sauce.....)
Les assiettes sont-elles autorisées?

bradai
  • 17. bradai | 22/08/2014

Deux lycéens de longue date au bout du fil discutent entre eux . Tout d’abord, celui qui vit au bled a appelé son ami dans une ville bien loin du pays.
Allo !!! ….allo !!! … Salamou Allahi alaykoum , est ce bien Mohamed avec qui je parle ?
Salem Oui c’est bien moi . Et toi , ne me dit pas que tu n’es pas Djelloul ! J’ai bien reconnu ta voix si je ne me trompe pas.
Apres le Bla … Bla…de coutume la discussion tourne au sérieux.
Par cet appel téléphonique Djelloul va informer donc son ami Mohamed que de bouche à oreille il vient d’apprendre qu’une rencontre entre anciens élèves du lycée va avoir lieu et que sa date est déjà avancée.
Djelloul : Ecoute Mohamed ,je viens d’apprendre d’un copain membre de l’association que la rencontre des anciens va se renouveler. Et elle aura lieu d’ici peu au lycée, mais cette fois ci en visite libre d’après ce que j’ai entendu dire.
Mohamed : Explique-toi Djelloul . Je n’ai pas bien trop saisi le sens que tu viens de dire, quant à une visite libre. La première rencontre je l’ai bien ratée mais cette fois incha Allah j’y serai .
Djelloul : Bon. Ecoute- je t’explique grosso modo .Tu te rappelles de notre temps à notre rentrée scolaire au lycée à chaque fois après les vacances ?
Mohamed : Oui ! je me rappelle très bien. On arrivait tôt le matin avec nos valises à la porte du Lycée et on attendait l’ouverture pour ce moment d’inscription et puis après ce temps on se retrouvait libre toute la journée à errer dans la ville jusqu’au soir.
Djelloul :. Je vois que Tu en as gardé quelques traces d’antan dans ta mémoire d’éléphant .Et, je vois que tu t’en rappelles encore.
Mohamed. : Ce que Je me rappelle toujours, c’est dés que l’inscription est faite que notre trousseau est compté au peigne fin à la lingerie et qu’on ai choisi ensuite au dortoir l’emplacement de notre lit et le bon casier on sortait dar dar du lycée et là on se trouvait à errer dans chaque recoin des rues de la ville et à rencontrer un copain externe ou interne qu’on reconnait et à qui on lui disait le bonjour. On pouvait voir aussi que Toutes les rues grouillaient de lycéens venus des divers régions éloignés de Miliana. Mis à part les deux librairies « Azizi » et « Bentabek » sans oublier le PHOTOGRAPHE « zazac », La pointe était l’endroit le plus animé où on se rencontrait.
Djelloul : Oui, c’était bien ce temps là .Une bien belle époque. Et on restait toute la journée LIBRE à vagabonder dans les rues , à acheter ce qui manquait pour certains comme savonnette ,brosse a dents ,dentifrice cadenas et ce jusqu’au soir à l’heure du premier souper de la nouvelle année scolaire qui devait nous appeler et nous rappeler que la visite libre est terminée..
Djelloul : la visite libre dont il est question est presque la même sauf que cette fois ci on est invité à entrer non pas à une inscription mais à une visite à nos lieux de souvenirs de notre jeunesse de notre internat de tant d’années passé ensemble en ce lycée.
Mohamed: Djelloul , peux-tu me dire si cette fois ci il y aura aussi beaucoup de monde. Et comment qu’on doit s’inscrire pour participer.
Djellouk : Tout ce que je peux te dire Mohamed c’est que la liste des participants n’a pas été faite pour cette rencontre. Mais si tu désires y participer il n’y aucun inconvenant à cela. Il suffit que tu sois présent ce jour là . la bienvenue est offerte à tout ancien élève qu’il soit adhérent ou pas.

Mohamedl : peux-tu me donner la cause ou m’expliquer leur raison.
Djelloul : La liste actuelle des adhérents est à 98 inscrits. La grande majorité de ceux de 2012 n’ont plus donné signe de vie. Je crois qu’ils ont obtenu ce qu’ils voulaient ce jour là. IL ne reste que ceux qui ont toujours cet amour de se revoir encore.
La nostalgie dans le cœur, ils se manifestent à chaque appel de l’association qui eut lieu. Et avec ce peu d’anciens qui se réunissent chaque fois l’association s’y met pour rendre plus agréable ces rencontres d’ami(e)s.
Mohamed : je serai présent le 6 et tu sais ça fait bien un temps que je n’ai pas mangé de couscous .Cette fois je vais supplier ma mère pour qu’elle m’en fasse le plus délicieux et tu seras mon invité.
Djelloul : j’ai tout à fait oublier de te dire que tu gouteras ton plat préféré de couscous de la main d’un cordon bleu tout désigné et finement choisi .C’est la GM d’un ancien élève qui va se donner corps et mains pour que le plus délicieux couscous soit fin prêt au moment du déjeuner .
Pour te dire on ne mangera pas dans des assiettes en porcelaines mais autour d’une belle DJEFNA en bois comme ça été de coutumes dans nos traditions.
Mohamed :j’en ai l’eau à la bouche rien que d’entendre que c’est une GM qui s’occupera de mon plat préféré. Djelloul tu me réserves une place j’arrive au plus vite…..Mais Djelloul, y aura-t-il aussi une DJEFNA pour les filles.
Djelloul : bien sur mon cher, les filles seront bien accueillies et c’est cette GM d’après elle qui s’en occupera personnellement.

aziz
  • 18. aziz | 22/08/2014

Chers amies et amis
Fazin, Kader Daoudi, Mohamed Benabdellah, Hortense, Noria, Chantal. Merci pour vos bons voeux en vous souhaitant de tres bonnes vacances si vous en prenez ou une bonne journée.

Hortense
  • 19. Hortense | 21/08/2014

MERCI Mr Snoussi,on ne peut se perdre écrit en rouge!

Joyeux anniversaire Mr Aziz!!!

Chantal

Bonjour à tous,

Je me ferai un IMMENSE plaisir de participer aux retrouvailles des Ferroukhiens le 6 septembre prochain. Avec un petit peu de chance (Inch’Allah … elle en aura !) Zoulikha sera présente parmi nous. Je suis ravie de m’apercevoir en lisant le programme que nous aurons une conférence-débats sur les figures illustres de la ville de Miliana ainsi qu’une exposition-vente d’un artiste peintre.

A très bientôt !

Ajouter un commentaire