S 5Retour dans mes Souvenirs

                               De Bab-El-Oued @ Miliana

Retrouvailles dans les retrouvailles/Retrouvailles/M. BEDJAOUI

De Med MIDJOU

A l'honneur de mon ami Mahmoud que nous remercions de nous avoir rendu visite en espérant que ces rencontres vont se multiplier à l'avenir.

Dscf8758d 1

Mahmoud BEDJAOUI et Mohammed MIDJOU

 Une vieille connaissance qui ressurgit au gré des humeurs lors des retrouvailles de l’ALMF au cours du mois de Septembre 2013 à la manufacture de l’Emir à Miliana. Il s’agit de Mahmoud Bedjaoui de Cherchell que j’ai connu durant l’instruction militaire d’Arzew en 1975 et perdu de vue avec d’autres copains depuis les affectations vers d’autres unités. La libération acquise, j’ai mis longtemps à les chercher sans pouvoir les retrouver. Comme ce sont des mecs branchés tout jeunes vers l’occident, la vie rythmée par les variétés françaises et anglaise de l’époque, j’eus deviné en vain qu’ils ont mis les voiles au-delà des mers pour vivre langoureusement leur passion. Un de retrouvé, ce fut pour nous un immense plaisir de se congratuler après une éclipse de près de quarante ans avec toujours le même sourire, message de sympathie, de bonté, de loyauté chez des gens que seule, leur amitié est synonyme de bien-être. Seules les montagnes ne se rencontrent pas dit-on.

3c 1Arzew, Automne 1975

 De gauche à droite: Mâamar Sanâa de Bou-Ismail - Med Midjou de Miliana - Mahmoud Bedjaoui et Med benkradidja de Cherchell

Publié le 07/03/2014

Commentaires (9)

bedjaoui
  • 1. bedjaoui | 11/05/2014
je te remercie Mohamed pour cette très belle photo et j'étais très content de te revoir à Miliana.j'espère qu'on se reverra.Et ton cousin qu'est ce qu'il devient j'espère qu'il se porte bien.
Chantal
  • 2. Chantal | 12/03/2014
Ah ! vous voyez bien Med « Midjou » … j’avais raison ! Même Med « Bradai » le confirme ! lol !
aziz
  • 3. aziz | 12/03/2014
Si Mohamed Midjou,

J'ai moi aussi fait mon service militaire, d'abord à Cherchell, à l'Académie Inter Armes, puis au génie militaire, peut être parceque ingénieur de formation. On m'a rappelé pour un recyclage toujours dans le génie militaire, et bien que j'étais déjà retourné en France, je suis revenu faire ce recyclage de lieutenant. Mais ces 2 années et plus de ma vie, ont été parmi les plus belles, d'abord parceque j'ai servi mon pays et surtout j'avais fait beaucoup de choses très utiles, je pense pour mon pays et pour mon peuple. J'ai aussi des photos en troufion et en tenue d'officier, dont je suis très fier. Elles datent de 1973, ce qui fait de moi, je suppose, un ancien combattant !
bradai
  • 4. bradai | 11/03/2014
Tu sais Med ce que dit Chantal est tout à fait vrai.Je m'explique par quelques mots mais leurs souvenirs sont plus que de simples mots.
Loin de tout contact informatque dans ces lointaines contrées du Sahara je n'ai connu le Site qu'en l'an 2010 en voulant savoir ce que va donner pour moi un souvenir que je n'ai pas oublié " Lycée Mustapha Ferroukhi".
Ça a donné quelque chose et j'ai continué à faire des recherches.IL y avait des articles de toi de Khaled Chengab ,de Pellican de Verseau ainsi que des commentaires d'anciens éleves tels que Aziz quand j'ai cité dans un de mes commentaires "le mimosa" de la cour et qu'il l'a evoqué en disant qu'il se souvient encore de cetemps pour lui j'ai su que c'etait un ancien des anciens.
Pour toi je ne le savais pas j'ai beau essayé de dire un peu partout autour de moi qui est ce Med Midjou personne ne te connaissait de ce nom. Mais je suivais tes articles et tes commentaires parfois sur ton Blog disparu subitement.
Un beau jour les retrouvailles ont voulu faire leur apparition pour les anciens du lycée Ferroukhi.
Dans la rue St Paul ,on cherchait un certain Mr Landjerit de Miliana qui fut pour nous un prof de sport ,et là à l'endroit de la Mairie on etait à sa recherche aupres de ses amis qui le connaissent.J'etais absorbé à regarder ici et là une personne que je pourrais reconnaitre apres tant d'années mais impossible ma tete n'a pas trouver ou reconnaitre ce que j'ai laissé depuis plus de 40 ans.Et voila que passe devant moi ,un gentlemen en veston de cuir remontant la rue St Paul .Avec avait une élégance beau "gosse" meme à l' age qui depasse l'adolescence ,sa démarche m'a plu en lui et comme l'a si bien dit Chantal en plus de ses qualités il y a le physique,et ce physique se rapproche tant à un acteur que je n'ai pas eu ce privilege de le detecter et le dire avant chantal.
Le hasard qui a travaillé pour les retrouvailles durant tout leurs périples a bien mis les choses à leurs places à nous faire rencontrer de face et dire que durant des mois on ne se connaissait que par nos ecrits dans des commentaires.
Voila mes souvenirs pour ce lycéen, soldat civil tout bonnement à la retraite comme tout citoyen que j'ai connu en tant qu'ancien élève du Lycée Mustapha Ferroukhi et qu'une amitié entre nous s'est consolidée grâce au site
Chantal
  • 5. Chantal | 10/03/2014
Bonsoir Med,

Je précise que je n’ai pas été ironique du tout en ce qui concerne votre ressemblance avec Burt Lancaster parce que c’est vrai ! Je suis certaine qu’en tapant sur un moteur de recherche internet « Burt Lancaster », vous vous apercevrez que j’ai raison. C’est le privilège de l’âge ! Burt Lancaster ce n’était pas votre génération … mais c’était la mienne … quand j’étais jeune … lol ! Ce qui n’enlève rien à la gravité de la situation que vous décrivez par ailleurs.
Mohammed Midjou
  • 6. Mohammed Midjou | 10/03/2014
Messieurs de l'ALMF, je crois que vous allez un peu fort avec vos plaisanteries jusqu'à embarquer naivement Chantal avec sa touche ironique et cinématographique. Le soldat que vous avez devant vous ainsi que ses copains ont eu toutes les peines à contenir leur peur quant l'affaire d'Amgala a éclaté et nombre du contingent avait affronté l'ennemi malgré l'inexpérience au combat dont quelques uns ne sont plus revenus. La chance de notre coté, nous n'avions pas été jusqu'aux postes avancés et nous nous sommes soumis respectueusement aux ordres de nos supérieurs en se retirant avec une attestation de bonne conduite. Le Général dont vous faites allusion est du genre à se fondre dans la foule, avec son grade de sergent affecté dans l'administration, il avait toute l'estime de la compagnie par son sérieux et sa disponibilité. C'était une expérience fructueuse, un corps à forger l'être humain dans le patriotisme, la discipline, la dignité et l'esprit du combattant. Je vous remercie pour vos appréciations et vivement les retrouvailles.
Chantal
  • 7. Chantal | 09/03/2014
Bonjour Abdelkader et « un lecteur »,

Il n’en est pas moins vrai ... que Med Midjou mériterait ses étoiles de Général tout simplement pour ses nombreuses qualités. Notamment, son intelligence, son humilité, sa gentillesse et son empathie. En plus de toutes ces qualités, son physique à la « Burt Lancaster » a sûrement séduit sa charmante épouse qui est adorable tant physiquement qu’humainement. Bref, ils vont très bien ensemble ! Allons, Messieurs, ne soyez pas jaloux puisque c’est la vérité ! Ah ! Ah ! Ah !
un lecteur
  • 8. un lecteur | 09/03/2014
Un beau jour un beau gosse est allé tout blanc vetu dans une caserne voir comment pour lui on cueille un joli grade
En nouveaux habits déjà ,ça lui donnaient cet air d’officier
Comme ceux d’un colonel ,non disait –on .Comme ceux d'un General

En ce temps –là en connaissant cette bonne nouvelle
Toute la ville pour lui était en admiration
de milliers et mille voisins l’attendraient du fond du cœur pour le porter en triomphe
Voir de prés , ce grade étoilé tant convoité brillait sur une épaule de leur ami bien aimé
Mais service commandé jour après jour ,ne lui permettait libre quartier
Permission attendue pour lui tardait .Sa famille bien sereine , dans le calme patientait
Mais ses amis, en vieux copains depuis longtemps dévoraient papier et griffonnant des écrits avec leurs plumes cherchaient après lui des nouvelles.

Un beau jour où toute la ville paisiblement dormait
le facteur de la ville de porte à porte les réveilla disant que leur enfant Général serait là bientôt
Par un matin qui ne tarda pas , Lorsque soudain on entendit quatre coups dans le vent
C’était le doux refrain que la famille connaissait bien
Pour dire que Med Medjou leur enfant est là, revenu après si longtemps
Revenu comme il est parti avec un grade obtenu mais pas d’un général
Notre ami Remmali a vu le ciel plein d’ etoiles autour des epaules de notre ami Med Medjou qu’il a bien cru voir des étoiles partout même sur des épaulettes quelconques qu'on croit qu'elles sont ceux d'un général .
REMMALI
  • 9. REMMALI | 08/03/2014
Cher ami Midjou,
Je ne savais pas que tu étais OFFICIER supérieur dans les rangs de l'ALN. Ya khoya ,Hatta oua chedda .Khmouss oua Djebrine.
Tu aurais dû terminé ta carrière avec le grade de GENERAL,comme ça ,tu aurais pu ramené bcp de choses à l'ALMF.LOL.

Ajouter un commentaire