Facebook the green dressing 3 Images 4

Z

Tikchbila

12592622 1594779224077794 4872533687656754638 n

 

"Tikchbila" des larmes d'Andalousie aux joies maghrébines.

« Tikchbila tiwliwla, Ma qetlouni w Mahyawni, Dek el Kess Li Aâtawni, El’hrami maymoutchi, jet Khbarou Fel’Koutchi ». Ses mots sont forts et très expressifs d'une souffrance qui n'a jamais guéri. Vous avez certainement appris, ou écouté, au moins une fois dans votre vie, ce couplet tiré de l’une des plus célèbres chansons populaires d’Afrique du nord (spécialement au Maroc).

On a dansé sur la chanson et on l'a souvent fredonné. Une ancienne chanson qui rend "joyeux" mais en réalité cette chanson est plutôt triste car elle fut douloureuse et a fait pleurer des milliers "d'Andalous".

A l’origine, cette chanson remonterait à plusieurs siècles, à l’époque des Morisques et Andalous. Ces derniers, expulsés d’Espagne après l’arrivée des Rois catholiques en Andalousie, ont dû parcourir des centaines, voire des milliers, de kilomètres à pied pour arriver en Afrique du Nord. Pour rester, ils devaient se convertir au christianisme. Pour tester leur foi, on les obligeait à boire du vin, d'où la phrase "Ghir El kass Li Atawni".

Avec le temps, les altérations profondes dans le texte on fait que cette complainte, à l'origine, soit largement dénaturée pour en faire une chanson du folklore maghrébin.

« Tikchbila » signifierait alors « Dik Ishbiliyya » en référence à la ville de Séville, aujourd’hui capitale de la communauté autonome de l’Andalousie.

 

Traduction de la chanson

Tikchbila vient de « Trik Ishbiliyya » : la route de Séville
Tiwliwla : y retourner
Ma Qetlouni w Ma Hyawni : ni ils m’ont tué, ni ils m’ont laissé vivant
Dek el Kess Li Aâtawni : ce vin qu’ils m’ont donné (certains chrétiens obligeaient les musulmans à boire du vin pour les laisser passer, et ainsi les humilier dans leur religion)
El’hrami maymoutchi : le chrétien est revenu
Jet Khbarou Fel’Koutchi : nous avons appris sa vengeance des siècles après.

Commentaires (6)

keryma
  • 1. keryma | 08/07/2016

Merci Salah pour toutes ces précisions!

Kéryma,

Rechache salah
  • 2. Rechache salah (site web) | 07/07/2016

Bonjour
Le 3 qui a interprété cette chanson c'est si mohamed ougair de Marrakech aussi il est décédé cette annee
Dans la misère il était muezzin dans une mosquée de la medina
Il faisait parti de la troupe de hamid zahir le célèbre chanteur marrakchi

Recrache salah
  • 3. Recrache salah (site web) | 07/07/2016

Bonjour

Tikchbela. Cela veut dire tik beichbillia croit en Séville
Tiwwlimla veut dire. Tatwali tu vas revenir avec le dialecte andalous
La suite c'est bon

Mais après jet akhbaroufelkoutchi Cela veut d'après les nouvelles il est parti avec une diligence Kotche en espagnol
Le 1 qui a enregistré cette chanson c'est le défunt moulay Ahmed rouina
Le 2 qui a interprété cette chanson c'est el mokhta ami
Tout les 2 sont de Marrakech
Malheureusement ce genre de musique de Marrakech est délaissé au maroc

LABDI Ahmed
  • 4. LABDI Ahmed (site web) | 11/04/2016

Belbel belbel!

keryma
  • 5. keryma | 09/04/2016

Bonjour tout le monde!

Tikechbelbel!!!!

https://youtu.be/aCJkJR3JXqA

Miliani2Keur
  • 6. Miliani2Keur | 09/04/2016

Merci pour ce Formidable éclairage, sur cet air anodin!
en effet beaucoup d'air simple cachent dés réalités dures

Ajouter un commentaire