Facebook the green dressing 3 Images 4

Gifasm uuwrpoesbptd1104

l'Adieu par les ruines

Par Med Midjou

On a trop souvent tendance à oublier le rôle pédagogique, voire, technique de cette prestigieuse école dans la prospérité socio-culturelle de la région, fleuron local à impact national dans la révolution industrielle du 20ème siècle au même titre que les deux lycées Med Abdou et M.Ferroukhi dont la notoriété instructive dépasse les frontières et que la belle des cerises, Miliana jouissait euphoriquement de leur existence statutaire.

Sur le chemin du petit bois menant à l'ouest vers Ben Allel (Ex. Levacher) se dresse le modeste temple du savoir géologique, de rang premier en Afrique, érigé pour les besoins de technicité minière recensés à travers les gisements existants à l'époque. Les candidats ne se bousculaient pas pour en faire partie, la sélection pour y accéder, méritoire, obligeait les prétendants à montrer un signe convaincant de leur quotient intellectuel dans un établissement au régime fonctionnel digne des casernes.

En plus de la discipline intra-muros, le port obligatoire de la tenue uniforme des cours et de sortie, l'éducation physique et sportive para-commandos, il était dispensé des matières d'exploitation minière comprenant l'étude et la nature du sol, le relief, la topo, la cartographie etc. Un panel scientifique à la charge d'éminents profs et docteurs étrangers associés aux nationaux. Les étudiants, décrochant leur diplôme sont systématiquement enrôler dans le secteur stratégique de recherche des richesses enfouies sous sol, la chance pour d'autres africains de se voir confier avec le peu d'expérience, des postes à responsabilité de haut niveau pour présider aux destinées des départements ayant pour mission ferme, la croissance et le développement économique de la filière.

Avec la fermeture de la mine entérinée les années soixante dix, l'école perdit dans la foulée un peu de sa verve avant de reprendre plus tard sa considération par sa conversion probante au rang de centre universitaire initié par le Ministre Mustapha CHERIF en défendant énergiquement cette concrétisation par la disponibilité des moyens éducatifs en place et la volonté de stabiliser quelque peu le mouvement des étudiants appelés à rejoindre péniblement des universités plus lointaines. Avec quelques modules en informatique enseignés au début, le pari était supposé gagné pour la suite qui s'annonçait sous de bons auspices par la même tutelle aux fins d'introduire progressivement d'autres matières répondant aux aptitudes locales pour une prise en charge studieuse.

 

Cette éventualité bifurqua malheureusement sur la réflexion occultiste, digne de l'âge de pierre appelant au trouble en semant cruellement la haine implacable au détriment de la science lumineuse. Par une nuit obscure, au fort moment du tribalisme idéaliste, ce joyau scientifique sombra impitoyablement sous l'effet des bombes sans que les auteurs ne manifestent le moindre respect pour le voisinage, enfants et personnes âgées en butte depuis à des pathologies d'ordre psychique, artériel et diabétique, encore moins au sacré coran dont la première recommandation à l'adresse de notre messager QLSSSL, était la notion impérative de " lire". Il reste à faire bien sûr la relation entre la teneur du verset et la nature de ce macabre délit. En bon croyant, l'édifice aurait été sans nul doute épargné de cet horrible acte de vandalisme et ne présenterait pas aujourd'hui cette facette hideuse aux parois éventrées et aux poutres délabrées au risque des piétons et des automobilistes qui aspirent impatiemment à sa démolition totale pour, se prémunir des accidents éventuels de chute des matériaux, en élargir la voie par nécessité et ne point constituer inévitablement un squat aux nécessiteux fuyant l'apocalypse rurale.

 On raconte en marge de ce regrettable constat qu'au sein de cet édifice, le dortoir abritait un fantôme et que les étudiants subissaient des peines pour en passer des nuits dans ce lieu hanté. Il résulte de cette vérité, que des scènes de supplice s'y sont déroulées par les colons à l'égard des résistants libérateurs. Les faits rapportent qu'en étant allongé à une heure avancée de la nuit, l'élève éveillé, à faible respiration et le cœur palpitant, entendait soudainement dans un silence de cathédrale, une présence faisant les cent pas d'un bout à l'autre de l'allée séparant les rangées des lits. Le concerné affirme que la marche était d'une lente cadence réputée aux sentinelles SS, le bruit des godasses sur le sol accentuant la frousse, un arrêt brusque, moment où il s'imagine que le fantôme était en train de le toiser froidement, notre ami n'osait même pas ouvrir les yeux, il se devait de rassembler son courage en récitant quelques versets du coran et la chahada, salutaire dans une pareille épreuve. Et ça reprend de plus belle, le va et vient contrariant, effrayant rappelant l'épouvante imaginée par Hitchcock dans ses films de grande angoisse. Le retour à la normale soulageant, après un temps de transpiration intense et une chamade à crever le cœur. Une expérience étrange réellement vécue qui ne s'est pas renouvelée à ce courageux, en soulignant qu'il ne faut surtout pas croire à une scène rêveuse ou hallucinante.

Commentaires (25)

Mohamed
  • 1. Mohamed | 21/03/2015
Maurice vitoz a evoqué et cité dans son commentaire posté en date du 19/04/2013. le jeu du sig . Est ce quelqu'un de ce temps s'en souvient encore de ce fameux jeu où meme les adultes le jouaient pour passer le temps . sI quelqu'un s'en rappelle on fera une partie à notre prochaine rencontre du 02 Mai .
QUATREVAUX Claude
  • 2. QUATREVAUX Claude | 20/03/2015
Bonjour Maurice VITTOZ. Te souviens-tu de moi, mon père était à la brigade de Miliana, sous les ordres du tien (René) ?
Tu peux me contacter par mail sans aucun souci.
Cordialement.
Claude (0607556379)
claude.quatrevaux@orange.fr
Daoudi Tahar
  • 3. Daoudi Tahar | 25/05/2013
Merci Mr VITTOZ pour l'information concernant Pastor qui était mon troisième année et que j'appréciais beaucoup pour sa gentillesse et sa bienveillance. dans la messure ou vous etes toujours en contact avec lui, je vous prie de lui faire passer ce message et mon adresse mail au cas ou il souhaiterait me contacter (email: daoudi_tahar@yahoo.fr)
Mes amitiés à tous les "mineurs" et à bientot.
ferhaoui
  • 4. ferhaoui | 23/04/2013
bonjour cher djabellaoui j'avoue comme d'habitude que du plaisir de vous lire ..aussi c'est vous dire l'histoire n'a pas seulement le mérite anecdotique d'voquer l'aspect et l'atmosphère de ce grand jour du mouloud en-nabaoui à travers la mnara !cher djabellaoui il faut faire un effort sur soi-meme pour rendre justice à nos valeurs! si vous saviez ce que le qualificatif "moyen-ageux' contient de mépris dans la bouche de nos athées: ils ignorent tout de ce 'splendide moyen-age que vous évoquez avec finesse et qui mérite vraiment une éclatante réhabilitation.si vous saviez o! combien ils applaudissent au slogan ces détracteurs que vous citez veulent éliminer le bien choquant admirable ..la foi est l'affaire de chacun ,la cité est l'affaire de tous l'important pour nous,comme vous le dites d'une facon séduisante ,n'est pas de ne point changer le passé mais avant tout de ne point perdre nos traditions et nos repères lorsque ils sont des bidaa positives ...( encore ,et encore je le felicite le maitre de l'oeuvre de la mnara l'ami aziz et certainement tout le monde à miliana le pensera comme moi avec l' intelligence pieuse du passé et le sens divin de la poèsie! ...oran l'ami ferhaoui.
Djabellaoui boualem
  • 5. Djabellaoui boualem (site web) | 23/04/2013
Salam Alaika,le frere et ami Aziz Dellouci,j'entame ce commentaire,en saluant ta réalisation de la "Mnara" Qui est ,tout d'abord,un travail spirituel,n'en déplaise à certains détracteurs...Tant, l'intention légitime et honore cette action par la finalité du but recherché,celui de feter la naissance de l'amour Divin, de notre Saint Prophete(Salawet ALLAH alaihi) Ainsi,tu es devenu un des missionnaires de la joie et de l'enthousiasme suscités lors de la procession de la Mnara,auprés de la population milianaise.Sa vue est une immense liesse populaire empreinte d'une extase collective,ou les percussions entrainantes des bendirs des Khwans,rehaussés par les stridents youyous des femmes et des chants faisant l'éloge de la meilleure de ses créatures (Alaihi Salat oua Salam)Marque la sublime vénération des gens de Miliana pour notre Saint Prophéte et sa famille.L'occasion leur est offerte par la symbolique de cette Mnara tout illuminée de cierges et gorgée de friandises distribuées lors de son parcours,donc, une innovation ou bidaa positive,bienheureuse ,qui se termine au sanctuaire du Saint tutélaire de la ville "Sidi Ahmed Benyoucef" descendant de notre Saint Prophéte(Alaihi Salat oua Salam) Ou des lectures du Saint Koran sont achevées,et ou des prieres sont adressées au Seigneur,nul doute que ces actes,Khoya Aziz,seront agrées par le Seigneur des mondes.Félicitations et remerciements pour ton auguste contribution,à nous rappeler,chaque fois que c'est nécessaire par la confection d'1 Mnara,toi et ceux qui nous ont devancés RABBI yarhamhoum,que la fete du Mawlid est bien 1 cadeau du ciel.
ZOUAOUI mourad
  • 6. ZOUAOUI mourad | 22/04/2013
Bonjour AZIZ,
Je n ai pas malheureusement ,la meme chance que toi de participer aisément à des rencontres scientifiques qui se déroulent un peu partout à travers le monde.....
J aurais bien voulu me deplacer à ORAN mais j avais eu des empêchements d ordre
familiales ..........enfin
Pour ce qui est du Docteur A.ZOUAOUI c est un parent éloigné qui avait fait ,je crois ,l institut français du petrole specialisé en petrochimie........
SALUTATIONS AMICALES Mourad.
vittoz maurice
  • 7. vittoz maurice | 22/04/2013
Bonjour Mr ZOUAOUI: Si j#ai peut êtrte^´eté une seule année avec Mr Kudmacher mais je suis certain d'avoir été dans sa classe... mais aussi dans la classe d'un autre maître plus jeune je ne sais plus son nom.. Oui j'ai quitté en 59 car je suis allé à l'école des mines et mon Père a été transféré à la gendarmerie de Miliana... j'ai quitté l'Algérie en janvier 1962 pour mon service militaire que je suis allé faire dans la jungle en Guyane francaise.. Retour en France et sans travail je suis revenu en Algérie de 1965/66; je crois c'est là que je suis allé voir l'école des mines où j'ai été si bien recu-.. Oui tout ca est loin et on se souviens que des bonnes choses , J'ai appris l'arabe nakra ou nekteb al arbia.. mais voyez vous je perds cette langue que j'ai aimé apprendre je peux la lire et l'écrire ais je ne compends que le vocabulaire qui me reste hélas! à l'école des mine j'étais le seul" roumi" qui parlait un peu l'arabe.. et Meharzi m'avait initié à l'écriture. Je ne me souviens pas du nom du Maire ...??? cordialement Maurice
ZOUAOUI   mourad
  • 8. ZOUAOUI mourad | 22/04/2013
Bonjour MAURICE,
Je déduis que vous n avez pas été éléve chez Mr KRUMENACKER mais chez
Mr ASKOLA qui avait enseigné bien avant à l ecole de LAVIGERIE, que vous avez
frequenté durant 4 années.
En conséquence , vous etes certainement plus agé que moi ,etant donné que vous etes de la generation de MEHARZI......
Vous aviez habité à proximité du boulodrome c est à dire à la brigade de gendarmerie . Oui, je me rappelle c est tellement loin .......
Je pense que vous aviez quitté Lavigerie en 59 si ce n est pas avant à l époque de
Mr BORONA le maire du village ........n est-ce pas MAURICE ??
AMICALEMENT
vittoz, maurice
  • 9. vittoz, maurice | 22/04/2013
Bonjour M. ZOUAOUI Mourad..
Merci cde me répondre... Oui j'ai rencontré Meharzi Mohammed, Il est venu à Paris voir de sa famille et du même coup il est venu me voir en Allemangne pour 2 jours, On a beaucoup parlé du passé... et qui pour nous les jeunes qui ne comprenions pas vraiment cette guerre qui voulait nous éparer malgrè notre grande amiti´, Mais ceux qui l'ont faite avaient d'autres motifs qui malgrè tout étaient légitimes... La fin de la colonisation a été une grande chose, dommage qu'il eut fallu faire des victimes. Quoi qu'il en soit mes pensées sont vers tous ms camarades de classe peu importe qui.. Je suis franchjement peiné du départ de Mokfi Un camarade bien calme sur qui on pouvait compter, Avec Meharzi Mohammed on a veré des larmes en nous rencontrant ... moment très émotif... L'amitié n'a pas de barrières... Je me souviens le chaleureux accueil recu par les étudiants de l'école des mines en 1965 à ma visite, je me sentais chez moi, il n'y avait pas de " francais ni d'arabes".. mais une solidarité très forte... Je ne pense pas avoir habité en face d'une forge mais d'un boulodrome, à la Gendarmerie si vous vous souvenez de ce bâtiment.. Biewnà bientôt de vos nouvelles, Cordialement Maurice
ferhaoui
  • 10. ferhaoui | 20/04/2013
bonjour l'ami azize,tout d'abord mille excuses lors de votre passage à oran hélas j'ai pas pu etre présent a votre conférence ..faute de temps mais parait-il c'était des journées fort intéressant ceci est l'avis d'un participant ami présent dans les ateliers d'animations .néanmoins, pour une prochaine conférence j'y serai promis!.( n.b.est-ce que vous avez un lien de parenté des : ouldjida! pion des années1969 au lycée ferroukhi, et un autre s.général c.e.t. ibn batutaa.) un dernier mot veuillez bien m'en excuser.
ZOUAOUI mourad
  • 11. ZOUAOUI mourad | 20/04/2013
Bonjour MAURICE ,
Oui,je suis au courant du décés de mon Instituteur MR/ KRUMENACKER KLEBER
qui a été un grand artisan dans la destinée qui est la notre moi et beaucoup de mes
anciens camarades ......
Avec la fin de la guerre et peu après son depart en France , je n ai cessé de correspondre avec lui jusqu à sa mort lui et sa femme LUCIENNE il y a plus de dix(10)
de cela.
S agissant de MOKFI j ai le regret malheureusement de l informer qu il est également
décédé,il y a de cela à peine 4 années. En revanche, MEHARZI est en retraite depuis quelques années ,apres avoir exercé secretaire de mairie.
Quant à moi, je n ai pas fait l Ecole des Mines mais le lycée M . FERROUKHI
de Miliana .
A propos , n aviez-vous pas habité à proximité de Mr/ GASCOU en face d une forge ,dans les années 57.58,59 à peu prés ??
Oui, tout cela est bien loin me diriez-vous ,les temps ont beaucoup changé .....
Il ne nous reste que des mots...............
AMICALEMENT.
vittoz maurice
  • 12. vittoz maurice | 20/04/2013
Bonjour Monsieur Tahar Daoudi, Vous souhaitiez savoir où était passé notre camarade Roger Pastor... Je l'ai rencontré sur un trans-atlantique anglais navigant vers Montréal ( canada!!) à notre plus grande surprise nous avions tous les deux pris la décision d'émmigrer au Canada.... Nous ne nous sommes pas quittés depuis, Nous avons fait des études et sommes devenus professeur de lycée puis étudants plus avant nous sommes passés directeurs d'étrablissements scolaires ( lycées).. Nous avons pris la retraite mais Roger est partis en chine et au vietmnam comme professeur à l'université Pékin etc... Moi j'ai donné des cours à l'université de Strasbourg et en Alllemagne.... Roger est resté en Amérique du Nord... voilà cordialement .. maurice.
aziz
  • 13. aziz | 19/04/2013
Mourad,
Est ce que tu connais un certain A. ZOUAOUI ? Es tu apparenté à lui ? On s'est rencontré à Oran aux 9eme Journées Internationales, Scientifiques et Techniques (Industrie Pétrolière) ou il a fait une superbe présentation technique dont le titre si cela t'interesse: Asphaltènes: Aspect Théorique et Solutions Pratiques. Dr A. ZOUAOUI
Vittoz.maurice
  • 14. Vittoz.maurice | 19/04/2013
Bonjour Monsieur ZOUAOUI Mourad, Je ne me souviens plus des noms des élèves de M. Krudmacher, de l'école primaire. à part Mokfi ou Meharzy Mohammed .. Oui j'ai été élève dans cette ècole de Lavigerie durant 4 ans .. On jouait aux billes ( bon chahma 3alia. ou au sig el arba, ou noyeaux d'abricots. C'est bien loin tout ca.. Moi qui n'aimais pas l'ècole ., je suis devenu professeur !! Ha! Ha! Ha! Je suppose que vous avez été aussi étudiant à l'ècole des mines de Miliana.. Saviez vous que M. Kudmacher est décédé avec son épouse dans un accident d'automobile ( en France) voilà je suis retraité...... Merci de votre petit mot Maurice
ZOUAOUI mourad
  • 15. ZOUAOUI mourad | 15/04/2013
Monsieur VITTOZ Maurice,
Je crois que votre nom me dit quel que chose,à moins que je me trompe.
N aviez-vous pas habité à Lavigerie(djendel) durant les années 57, 58 ?
N etiez-vous pas eleve chez MR/ KRUMENACKER KLEBER ??
Dans le cas contraire ,je vous prie de m excuser.....
En tout cas ,heureux de vous avoir sur notre site comme ancien eléve
de MILIANA ..
vittoz, maurice
  • 16. vittoz, maurice | 15/04/2013
bonjour les anciens.. Je suis de la promo 58/61, celle de ferrouki. Dellouci etc... Je suis revenu en Algérie en 1965/66 comme " "responsable" d'une mine de Zinc et de plomb à Bou - Caid Ouarsenis.. Juste avant la nationalisation de l'industrie minière en Algérie. Je suis retourné à l'école des mines à Miliana et J'avais trouvé pas mal de changements comme par exemple un étage pour les dortoirs ... finalement j'ai été recu comnme un roi et j#ai passé une journée inoubliable ! à la mine j'ai eu deux stagiaires Algériens je ne me souviens plus leurs nom mais je les ai recus comme des personnes dignes de leur rang cad futurs cadres de l'industrie miniètre. Nous avons passé un très bon moment durant cette période de stage. J'ai du requitter l'Algérie .... Puis je suis partis à l'aventure en Amérique du Nord...

Résumé.

Je suis revenu visiter notre école, j''ai été recu chaleureusement. et cette école tenait encore debout.. J'ai eu le plaisir de recevoir deux satgiaires
BENSEDDIK ABDELKRIM PROMO  1967/1970
  • 17. BENSEDDIK ABDELKRIM PROMO 1967/1970 (site web) | 24/02/2013
je propose la creation d'une association des anciens eleves de l'ecole des mines,afin de nous rencontrer au moins une fois par année et evoquer les meilleurs moments de notre jeunesse .
Daoudi Tahar
  • 18. Daoudi Tahar | 22/02/2013
Bonjour à Tous

Il est grand temps que les mineurs se reveillent et donnent plus d'animations à cette rubrique, pour nous rappeler les souvenirs de cette grande Ecole qui a formé des générations de cadres de qualité pour l'industrie minière.

Je demande à tous les anciens qui ont connaissance de ce site d'en parler dans leur entourage pour diffuser l'information afin qu'un lien puisse s'établir entre tous les étudiants (ou qu'ils soient) qui sont passés pas cette école unique en Algerie.

Et pourquoi pas, organiser un regroupement comme l'ont fait nos amis (ies) ex lycens de miliana.

Mes amitiés à Tous.
Daoudi Tahar
  • 19. Daoudi Tahar | 31/01/2013
Bonjour Mr Vulpillières,
C'est avec un grand plaisir que j'ai pris connaissance de votre message et j'ai remarqué que Zoulikha (que je salue) vous a informé de la disparition de Sid ahmed Ferroukhi. On ne peut oublier l'école des mines de miliana, et les moments pleins passés en particulier aux TP , sur le "polygone" ou à l'interieur dans la chambre de boisage avec Lacour comme maitre mineur.
Bien sur il y avait Mr Amrouche, Mr Chancel, Mr Anglade et bien d'autres.
Je remercie encore une fois les initiateurs de ce site qui nous permet de nouer des contacts et partager nos souvenirs communs.

Recevez, Jean Luc le grand bonjour de Miliana et à bientot
J'en profite aussi pour souhaiter bon courage aux abdounettes pour la préparation de leur grande rencontre.

Tahar Daoudi
zoulikha
  • 20. zoulikha | 28/01/2013
Bonjour Mr De vulpillieres je vous reponds simplement pour Mr Ferroukhi il est mort il y a qlq année et toute sa famille habite entre Houston et Atlanta je vais leur demander s'ils ont des photos je les mettrer sur ce site A micalement
de Vulpillières Jean-Luc
  • 21. de Vulpillières Jean-Luc | 27/01/2013
Bonjour Monsieur DAOUDI,
Celà fait bien longtemps que je recherche un "" fil "" à tirer pour avoir des nouvelles de l'Ecole des Mines. J'ai fait parti de la promo 58/61, avec Sanmiguel Alphons, le "" Grand "" Ferrouki de Miliana, avec qui je me confrontais au saut en hauteur ?? Johner, Dellouci, Brahim, Delpech et tant d'autre. J'ai une pensée émue pour le prof d'Arabe, monsieur AMROUCH, je crois. Mais le temps passe et les souvenirs s'estompent.
J'ai des photos mais maintenant dans quelle caisse ou carton sont elles rangées ??
A vous lire prochaînement. Un grand salut à Miliana.
Jean-Luc
Tahar Daoudi
  • 22. Tahar Daoudi (site web) | 06/05/2012
Bonjour à tous,

Quand on rentre dans ce site, on ne peut s’empêcher d’être nostalgique et de penser à cette jeunesse passée à l'école des mines et à toutes les relations nouées aussi bien avec les camarades de l'école qu'avec les lycéens et les jeunes de Miliana.
Merci à Noria et à tous ceux qui ont participé à la création de ce site.
Pour revenir à Monsieur Midjiou et à mon intervention précédente, je pense qu'il n'y a pas lieu de polémiquer sur telle ou telle anecdote mais au contraire, faire en sorte d'enrichir ce blog et que chacun apporte sa contribution positive.

En ce qui concerne Mr Sanmiguel Alphonse, je m'excuse vivement de ne pas avoir donné suite rapidement à vos questions du fait que ce n'est que maintenant que j'ai repris contact avec ce site et je confirme que le Directeur était bien Mr Chancel, le maitre mineur mr Lacour dit "aziz" et l'économe/prof de sport mr Langlade.J'ai eu à diriger l’École des mines au cours des années 73/74 et essayé de la relancer, par la suite Elle a été transformée en institut grâce à Si Mustapha Cherif, mais les Barbares ont en décidé autrement.

J'aimerais bien savoir ce que sont devenus les anciens pieds noirs de l'école des mines et en particulier Pastor, Delpech et autres que vous du bien connaitre (promo 59/62) ainsi que ceux de mla promo," Nazboum" Lacroix et Niniez. J'aimerais également sovoir se que sont devenus des camarades algériens que je n'ai plus revus entre autre Benkheira d'Oran, Lourgui de lamoricière et Benazzouz Miloud de mostaganem.En ce qui concerne Morsli dont la photo en tenue réglementaire, figure dans un autre blog, j y reviendrais très prochainement et avec des photos également.

Je Salue par la même occasion LANDJRIT MOHAMEDet toute l'équipe pour les efforts déployés bénévolement pour regrouper les anciens lycéens de miliana , sans oublier bien entendu, Noria que je ne connais pas personnellement et à qui je souhaite beaucoup de bonnes choses.
t daoudi
sanmiguel  alphonse
  • 23. sanmiguel alphonse | 01/02/2011
Bonjour Monsieur DAOUDI: Je suis un ancien de l'école des mines de MILIANA promotion 58/61 autrment dit vous êtes arrivé quand je partais dite moi qui étais le directeur le maitre mineur et l'économe???? pour moi dans l'ordre c'était:monsieur CHANCELle directeur AZIZ le surnom du maitre mineur et MINOUCHE le surnom de l'économe prof d'EP également.Dans ma promo il y avait BRAHIM TAYEB avec qui j'ai déjeuné a PARIS lors de sa venue, FERROUCKI(pardon pour l'orthographe) et DELLOUCI dont parait il l'école a porté son nom par la suite .Mon ami BRAHIM m'a dit que l'école a été rasée ce que je regrette profondément pouvez vous me le confirmer
.Si vous avez des photos de votre époque dans cette école j'aimerai les voir c'est toute ma jeunesse.Il y en a à moi sur le site "les copains d'avant".Dans l'attente bien cordialement à vous ALPHONSE
Med Midjou
  • 24. Med Midjou | 20/11/2010
Bjr, et saha aidoukoum à tous,nous reprenons le contact après une panne technique d'une semaine en apportant une précision. D'une ville prospère autrefois à un état guère reluisant d'aujourd'hui, notre devoir de citoyen amoureux de sa terre natale consiste d'alerter l'opinion publique et responsable sur les carences et les dégradations constatées ça et là pour un seul impératif, redorer le blason d'une cité qui végète dans une inexorable décrépitude. A propos de l'Ecole des Mines et la présence des fantômes, information qui semble irriter Mr Daoudi, nous rappelons à nos amis lecteurs que ce sont des aveux rapportés par un ancien élève à la fin des années 70 début 80 et portés à la connaissance des amateurs du site dans leurs moindres détails sans rajouter quoique ce soit. Ce qui arrive à l'un ne peut pas arriver à tout le monde. A bon entendeur.
Daoudi Tahar
  • 25. Daoudi Tahar | 19/11/2010
A mon avis l'École des Mines de Miliana
méritait beaucoup mieux que ces sornettes de "fantôme". ayant passé trois années à l'école des mines (1961/1964), je n'ai jamais entendu parlé de fantôme et à ma connaissance il n'y a pas eu d'occupation par les soldats ou autres colons en dehors des enfants de ces derniers qui constituaient 80% des effectifs.
C'est la première fois que je rentre dans ce site et je lance un appel aux "anciens" ou qu'ils soient pour des contacts enrichissants.

Ajouter un commentaire