Facebook the green dressing 3 Images 4

Gifasm uuwrpoesbptd1104

jeux de récréation

Par Med BRADAI

Jeux d’enfants et adolescents qui ont fait notre joie, des instants qu'on ne peut oublier et qu'on serait heureux de les partager. Revivons ensemble ces moments d'insouciance.

Les osselets (les 5 pierres)

 

 

 On avait 5 cailloux de taille moyenne, assez ronds et lisses qui pouvaient tenir dans la main. C’était le jeu des osselets des familles pauvres. Les plus riches avaient des osselets en résine ou en plastique.

 

 

Scoubidou

 

  

 

  Combien en avons-nous fait, avec des fils tressés en carré ou en rond de toutes les couleurs, en chantant scoubidou-bidou-bidou - Ah !!!

 

 

La toupie - Zarbout

 

  

 

 On avait de super toupies en bois ou métalliques avec de belles couleurs que l’on faisait tourner sur elles-mêmes en déployant la ficelle et que l’on lançait par terre afin qu’elle continue de tourner sur le sol si l’on était assez habiles, sinon elle s’arrêtait en retombant lamentablement!

 

 

Jeu des noyaux/les pignols

 

   

 

  On posait par terre des noyaux séchés d’abricots et un en équilibre sur le dessus, le tout formant une pyramide et avec un autre noyau on déquillait la pyramide. C’était le jeu de billes des pauvres.

 

 

Hula-Hop

  Grands cerceaux en plastique de couleurs vives (j’en ai eu un jaune) que l’on faisait tournoyer autour de la taille en se déhanchant puis on le faisait descendre jusqu’aux chevilles, sans le faire tomber, et ensuite on le faisait remonter à nouveau jusqu’à la taille. On jouait dans la rue, il fallait que l’on nous voit pour épater les copains et les copines….Pas étonnant que l’on restait mince. Là aussi c’était le sport de ceux qui n’avaient pas les moyens d’aller dans des clubs.

 

 

Saut à la corde en solo ou à 3

  Pour créer la difficulté on doublait la corde et il fallait ne pas se mélanger « les pinceaux ». A chaque tour de corde on chantait « compter…1…2…3…4. Il était très rare que nous arrivions jusqu’à 300 !!! ou encore on chantait « Le Palais Royal est un beau palais, toutes les jeunes filles sont à marier…. »

Commentaires (8)

Steff217
  • 1. Steff217 | 14/05/2017
Bonsoir
C est une chanson que ma mère nous chantait souvent lorsque j étais enfant.
Voici pour les corrections.

Pauline était la fille d un gardien de prison.
Mon Dieu qu elle était belle (bis).
Elle était belle comme le jour
Si bien qu un prisonnier lui fit la cour (bis).
Pauline s en va tout en chantant
Et va trouver son père (bis).
Père, ô mon père, père bien-aimé
Donne-moi les clés du prisonnier (bis)
Les clés du prisonner ne sont pas faites pour toi
Pauline, ma chère Pauline (bis)
Il doit souffrir, il doit mourir.
La liberté n est pas faite pour lui (bis)
Pauline s en va tout en pleurant
Et monta dans sa chambre (bis)
Passa la main sous l oreiller
Trouva les clés du prisonnier (bis)
Pauline s en va tout en dansant
Et va trouver son Pierre (bis)
Pierre, ô mon Pierre, Pierre bien-aimé
Voilà je te rends ta liberté (bis)
La liberté n est pas faite pour moi
Pauline, ma chère Pauline (bis)
Je dois souffrir, je dois mourir
La liberté n est pas faite pour moi.(bis)
Quand Pierre monta sur l échafaud
Pauline tomba morte (bis)
Mourir ici, mourir là
J aime encore mieux mourir dans tes bras (bis)
belhocine safia
  • 2. belhocine safia | 22/08/2015
Il court, il court le furet,
Le furet des bois mesdames,
Il est passé par ici, il est passé par la bas...

Je prends , je prends
La galette au four...

C'était quand on jouait à la ronde, assises et que l'une d'entre nous (qui , elle, tournait à l'exterieur de la ronde) devait poser quelque chose derrière l'une d'entre nous . celle ci était supposée deviner, se lever prendre l'objet et tourner à son tour!

Et qui d'entre vous connait le jeu du "SIG"? Avec des morceaux de roseau?

Safia
invitée
  • 3. invitée | 21/07/2014
Il y'a une autre chanson qui me revient (c'est la classe de ma soeur qui a joué lors des fêtes de fin d'année, une sorte de comédie musicale):
Pauline était la fille du gardien de prison,
Mon dieu qu'elle était belle (bis)
Elle était belle comme le jour qu'un prisonnier lui fit la cour (bis)
Pauline s'en va trouver son père.
Père ô mon père, mon bien aimé, donne moi les clefs du prisonnier
Les clefs du prisonnier tu ne les auras pas Pauline ma chère Pauline (bis)
Il souffrira et il mourra, la liberté n'est pas faite pour lui (bis)
Pauline s'en va dans chambre, elle trouva les clefs sous l'oreiller....
Je me rappelle de l'élève qui a joué Pauline, car, depuis, on l'appelait Pauline. Il doit y avoir des oublis dans le texte. La correction sera la bienvenue.
Il y'a des chansons dont je ne me rappelle que le titre:
Cueillons la rose.
Ah!J'ai perdu ma fille.
Qobi3a ya bent Lalla.
Marie la folleeeeeeeee la connaissez vous? ses oreilles sont saleeees, ses cheveux pleins de poux.
Bonne journée.
invitée
  • 4. invitée | 21/07/2014
Il y'a aussi un jeu appelé "jeu de la terre"; je le jouais avec mes frères, lors des vacances d'hiver (il faut que la terre soit mouillée), où on plantait une barre de métal dans la terre mouillée et on traçait une ligne pour délimiter "notre lopin de terre".
Ah! oui la pelotte fumée, ça fait mal quand on la reçoit sur le corps!!!!!!!!!
Un autre jeu à la pelotte moins dangereux où on utilise une, deux ou 3 pelottes (le plus souvent on utilisait les boules de sapins, faute de se payer des pelottes) et on jonglait avec, en les passant sous une jambe puis une autre en chantant:
parti sain, sans parler (on le dit en mimant), sans rire ( et si on éclatait de rire il y'a faute), petite tapette (on passe la balle sous l'avant-bras), et grosse tapette (on passe la balle sous la jambe), petit tabillon et gros tabillon (je ne sais si l'orthographe est bonne car je ne sais même pas ce que cela veut dire)!
Je jouais aussi à une espèce de Golf "aqlidja en berbere", où on tapait (à plusieurs), avec un bâton, sur une balle (qu'on confectionnait avec des chiffons, du papier etc...) qu'on essayait de "mener boire" dans un trou.
J'étais passionnée par ces jeux, je jouait énormément; jusqu'à la terminale, j'avait encore dans mes poches des osselets, Imelqafen et des boules de sapins....
on confectionnait aussi des pièges (avec mes frères) en roseaux, avec des fils de fer pour attraper des oiseaux; ce n'était pas vraiment pour le plaisir mais c'est surtout qu'on avait faim, misère oblige....
Nostalgie
  • 5. Nostalgie | 21/07/2014
Je me rappelle ce temps "Invitée" C 'etait ce temps où les filles sortaient jouer au saut à la corde devant chez elles .Les Garçons jouaient leurs jeux plus turbulents qu'elles. Aux Gendarmes et aux Voleurs. Pelote fumée. Billes ,les Indiens et les cow Boys,la chasse de moineaux à l'aide de la tir-boulettes . Les garçons faisaient aussi la guerre entre leurs mains innocentes une planche et un tuyau en guise de canon serré avec du fil de fer . les balles sortaient de leurs bouches lancées telle une rafale Ta..tA...ta..ta .. ta .et puis on DISAIT à notre adversaire caché derriere un arbre ou un mur ou parfois à terre à plat ventre : sort !!!Tu es mort !!! je t'ai vu .Et bien d'autres jeux qui faisaient leur apparition et chaque jeu avait sa periode aux moments des vacances d'etre joué .
Pour La chanson du saut à la corde elle se chantait aussi comme ça.
Quand jeannette gardait les Vaaacheees....
Elle était bien plus joliiiie....
Elle portait un chapeau de pailleee...
Au ruban aux 3 couleurs.
(et là les filles vont entrer en danse et faire les trois sauts du jeu de la corde.
Les fille françaises jouant entre elles diront°
Bleu ...Blanc...Rouge..
Un peu plus loin Les filles arabes jouaient aussi et disaient .
Vert...Blanc... Rouge...
Dans ce jeu des trois sauts ,parfois il se fait à une seule ,parfois à deux et plus.Et il ne fallait que la corde vous touche dans la cadence sinon on doit tenir la corde et autant de temps que la ou les concurrentes jouent encore et ne perdent pas.
Merci "Invité" pour cette chansonnette qui nous rappelle un temps..
invitée
  • 6. invitée | 21/07/2014
Bonjour,
quelques chansons de mon enfance:
Quand Jeanne d'Arc allait garder ses vacheeeeeeeees
Elle était bien plus heureuseeeeeeeeeeeee
Elle portait un Chapeau de pailleeeeeeeee
Un ruban aux 3 couleurs!!!!!!!
Bleu blanc rouge!!!
(nous on disait Vert blanc rouge)

Amis d'autrefois quand j'étais au pays
Tout seul à cheval galopant dans les rues!
Je portais les lettres aux villages voisins!
Et je revenais trop fatigué le matin!
Et traaaa la laaaaaaaaa la laaaaaaaaaaa (bis)

et le jeu des 7 cailloux ( Imelqafen en berbere), le jeu de billes (avec mes frères), jeu au gendarme et aux voleurs, jeu de bouchons de bouteilles de limonades et autres, jeu de mots :"ça commence par ... et ça finit par.. ( c'est comme ça que j'ai appris le nom de ville, d'animaux...)
Bonne journée.
Chantal
Oh ! la ! la ! Mais je n’avais jamais vu ces jeux de récréation sur le site ! Merci Med ! J’ai pris un coup de jeune de quelques 60 ans !!! les osselets, les scoubidous, la toupie, les noyaux d’abricots séchés, le hula-hop, la corde à sauter … mais qu’est-ce que j’ai aimé ces jeux ! Par contre, si je me « déhanchais » aujourd’hui comme je le faisais à l’époque avec le hola-hop … je crois bien qu’il me faudrait faire appel à un kiné ou un ostéopathe tout de suite après … parce que je me « coincerais » sûrement quelque chose … Ah ! Ah ! Ah !
hadjer
  • 8. hadjer | 08/04/2012
et la marelle!et les belles chansons !qu on fredonnait à la récreation, zora tu te rappelles la chansons: en descendant de la montagne à cheval
si oui fait moi signe, car c est toi qui me l a apprise

Ajouter un commentaire