Facebook the green dressing 3 Images 4

Gifasm uuwrpoesbptd1104

Bus & Trolleybus

10306753 502719073239409 3186941402774032363 nPhoto prise en 1967  à Bir Mourad Rais

L'autocar rouge  qui faisait la navette entre Alger-Miliana et vice versa avec comme chaffeur El hadj Ziane (sur la photo), et qui vous passe le grand salam (Allah ytawel fi omro).

Le bus de notre dame dafrique 1Trolley/ notre Dame d'Afrique

538 002Trolley/ Alger

Alger ndafrique h cs35 jlrTrolley/ notre Dame d'Afrique

Telemly 1935Trolley Telemly/ 1935

Al h cs60pf 1960 jllrTrolley Alger/ 1960

Alger cars renault 1937

Alger/La gare routière

Le bus de la chiffa blida chreaBus/ Blida-Chréa

M8a30 2Bus Blideen

Lavigerie bus Bus/ Lavigerie-Djendel

Sans titre 48

Bus Théniet-El-Had

Ob b5d7e3 transport tizi bougieTizi-Bougie

168107 cpa algerie tamanrasset 1938 ligne du hoggar autocar renaultBus/ Tamanrasset - 1938

DjelfaBus/ Djelfa

Commentaires (5)

Ahmed LABDI
  • 1. Ahmed LABDI (site web) | 17/12/2016
Ahmed LABDI. 17/12/2016: Je vous répondrai, monsieur AUDIRAC, si et seulement si vous me donniez la photo où vous aviez fait votre remarque sur le coffre de bus. J'ai roulé ma bosse dans les bus et trains pour le bourlingueur que je suis pour pouvoir espérer arriver à une réponse qui pourrait vous satisfaire. J'aime aider mon prochain. C'est logique! Non! J'attends, donc, votre photo pour savoir ce qu'il faut faire pour vous.
Je n'en ai pas mais pour ceux qui en ont, envoyez celles faites après 1962, pour le même sujet. Elles vallent la peine. Non! Les bus d'après l'indépendance font aussi de viels os et peuvent entrer dans ce flash-back. Ainsi on terminera "l'itinéraire" du transport jusqu'à nos jours. La boucle sera bouclée. Et si possible avec le même angle de prise de vue pour un même endroit. Je le ferai pour celui de Djendel. (La dixième -10ième- photo ci-dessus) La photo du trolley actuel d'Alger fera belle figure aussi. Le flash back se rehaussera avec le nouveau.
Monsieur Bras d'Ail merci pour cette histoire que je ne connais pas et en voici une de ma part. Elle tourne aussi autour du transport. Il s'appelle Ammi Djillali. Ce n'est pas un taxieur. Il n'avait pas les moyens d'en avoir une bonne voiture. Il ne dérangeait pas les taxieurs de métier. Il gagne son pain du jour. Celui du lendemain? Et bien, il faut qu'il arrive pour y penser. Donc notre veil oncle (Pour nous, toute grande personne est oncle par respect) avait opté pour le "cladistin" comme on l'appelle chez nous. C'est-à-dire un clandestin des transports. Ou un "Clan destin" Un autre calembour. Oui, Le destin quoi ! On s'y soumet quand on n'a pas l'argent pour une voiture neuve pour être à la hauteur du métier de taxieur. Une vielle Peugeot 403 faisait bien l'affaire mais il manquait la licence. Elle ressemble à celle du fameux inspecteur Colombo de la série policière américaine et les mêmes défaux. Nous étions 9 collégiens de la Djendalousie qui fréquentions le CEG Ibn Badis de Khemis-Miliana. Il y avait ce jour là un problème de frein et de démarreur pour la voiture de notre honorable Ammi Djillali. Il fut convenu qu'il s'arrêtera loin du collège pour n'avoir pas à freiner et la faire pousser pour la faire redemarrer. Un coin où il y aurait une pente. Ca évite de demander aux gens de pousser. Alors on s'est arrêté dans une rue déserte pour plus de sécurité. On descendait et, soudain, voilà un agent de police qui apparait au bout de la rue comme s'il nous attendait. Une juste coincidence. Les yeux ébahis, l'agent de l'ordre arriva au niveau de notre transporteur et lui demanda très poliment. Mais très très gentiemnt et respect : "Je ne te ferai rien mais explique-moi comment tu as pu introduire tout ce beau monde à l'intérieur de ton véhicule?" Neuf adolescents pour cinq places. Presque le double qu'elle en pouvait. Pauvre 403. Elle avait du souffrir tout le long de toute l'année scolaire. Elle devrait attendre les vacances plus de nous. Ahmed le bourlingueur.
AUDIRAC
  • 2. AUDIRAC | 15/12/2016
Bonjour!

J' ai vu plusieurs...vues (port d' Alger) de cars Chausson bleus avec logo losange blanc ou ivoire sur les flancs (donc SATAC) avec sur le toit, au bout de la galerie, sur l' avant, un grand coffre, arrondi vers l' avant mais qui semble droit (portes ?) vers la-dite galerie.
A quoi servait ce coffre ? Courrier protégé ?Transport de ?
Merci de vos éventuelles réponses.
ahmed
  • 3. ahmed | 12/02/2016
juste un petit détail pour mon ami TIRSINE :
SATAC : société algerienne des transports automobiles en commun : autocars de couleur bleue .
Ligne : AFFREVILLE -MILIANA et vice versa . AFFREVILLE - ORLEANSVILLE et vice versa .
TPACB : Transport populaire des autocars blidéens : autocars de couleur rouge .
Ligne : MILIANA - AFFREVILLE-ALGER et AFFREVILLE -TIARET.
TIRSINE
  • 4. TIRSINE | 04/01/2016
il est 3 h 30 du matin en ce jour du 4 janvier 2016 je vous souhaite à toutes et à tous une bonne et heureuse année avec tous mes vœux de bonheur santé, prospérité , amour de l autre et longue vie.
je veux ajouter que le car qui faisait Miliana -alger s appellait el car el hamra (SATA) , il partait de Miliana vers alger en passant par mouzaia, marengo , bourkika pour revenir sur blida et puis alger par birtouta.
en ce qui concerne le trolley de notre dame qui venait de la place des martyrs et s arretait devant le séminaire .et là sur la photo de gauche il est stationné devant le poste de police et à coté il y avait un medecin .(je vous parle de l année 1958).
BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2016
bradai
  • 5. bradai | 03/01/2016
Pére est ce que tu te rappelles de ces premiers bus faisant le transport Lavigerie-Affreville. Mon Pére aimait ce petit retour à son enfance. Il m'en a raconté tant ; Pour ces premiers bus et taxis il me dit.
Je te raconte une qui est bien restée la plus belle en ce temps .IIl me cite l'endroit celle qui figure sur la photo.Lavigerie-Djendel.sauf que ces luxes de ce temps ne sont plus exposés à nos jours ,les personnes ont changé d'aspect et de costume.Les lieux sont restés les memes à nos jours.
Un beau jour à l'endroit meme se presenta un taxi venu d'Affreville. Son proprietaire Un riche terrien voulant etre routier que becher la terre. se joignat à la file des taxis Mais voilà les autres ne l'accepeterent pas et ne voulurent pas de son beau taxi à coté d'eux. ILs lui firent à chacun de son tour de travail ce que le renard offrit au heron comme repas Aucun passager ne voulu prendre place dans son taxi Notre riche terrien se voyait ainsi mis à l'ecart pour un bon bout de temps sans clientele . Des jours passerent et voilà que notre proprietaire de taxi decida de rendre la pareille aux renards bien rusés de notre village.
IL decida de prendre chaque voyageur gratis en lui offrant en plus du voyage "un gros pain de cette époque".à la fin du parcours avec lui.Cela dura quelques temps,où tous les passagers eurent ce pain à manger chez eux .Pour vous dire en ce temps le kg de pain etait un luxe pour chacun.
c'est ainsi les renards eurent leur leçon de bonté du heron et deciderent pour le pire et le bien de manger ensemble le travail d'une journée . Au heron avec son bec et aux renards avec leurs langues et tout rentra dans l'ordre. Sans syndicat ni gendarmes ;

Ajouter un commentaire