Facebook the green dressing 3 Images 4

Gifasm uuwrpoesbptd1104

Figues de Barbarie

5

C'est l'été, les vendeurs des figues de barbarie viennent renforcer les rangs des marchands ambulants des légumes et fruits qui se déploient partout dans Miliana. Ce fruit  est très apprécié dans la région...

Commentaires (6)

bradai
  • 1. bradai | 19/07/2016

Tout comme Med Midjou disait qu'autrefois il y avait bien cette vente de fruit dans dans des endroits bien distincts que les autorités choisissent pour la vente et tout comme disait Karyma "ayewou el hendi wal mous pour les trois coups de grace nécessaires pour sortir ce fruit au grand jour..
Un jour ,un de ces vendeurs et la plus part du temps ces vendeurs étaient ces campagnards qui par manque d'argent venaient grignoter quelques sous pour un litre d'huile ,un kg de sucre et un kg en grains de café .
Tôt le matin il était là à choisir le bon endroit . il est est venu et sur son ane tout un grand chewari rempli de figues..Au bout de la journée il n' en avait vendu que sa moitié Ne voyant d'autre solution pour s'en débarrasser , il s'offrit un bon repas. de tout le reste et pour en faire autant de la peau de ce fruit il fit appel à son âne.Il l'emmena et l'attacha prés de lui pour en faire autant de la peau .
Si bien qu'au bout de leur peine ,le chwari fut vide et la place aussi propre .
,Tout le village resta stupéfier..

keryma
  • 2. keryma | 19/07/2016

C'est vrai que ça cale pour le s'hour Med, j'aime beaucoup ce fruit!

Je me souviens du vendeur qui passait dans mon quartier à Blida et qui disait:
"ayewou el hendi wal mouss man 3andi"

Kéryma,

nanou
  • 3. nanou | 11/08/2011

Voilà un fruit que j'aime, un vrai plaisir. Faut juste des gants

CHENGAB KHALED
  • 4. CHENGAB KHALED | 09/08/2011

CELA DONNE ENVIE D'EN MANGER GOULUMENT,MAINTENANT POUR LA DIGESTION C'EST UNE AUTRE HISTOIRE.DE MEMOIRE DE MILIANAIS,JAMAIS JE N'AURAIS CRU QU'UN JOUR LE COMMERCE INFORMEL PRENDRAIT UNE TELLE AMPLEUR,ET SURTOUT QU'IL PRENNE D'ASSAUT UNE BONNE PARTIE DES VOIES URBAINES,AVEC DANS SES CHOUARIS TOUTES LES NUISANCES QUE L'ON SAIT.DIRE QU'IL FUT UNE EPOQUE OU LA SEULE ENTORSE FAITE A UNE REGLE BASÉE UNIQUEMENT SUR DES REFLEXES ETABLIS D'OCCUPATION DES LIEUX N'ETAIT L'OEUVRE QUE D'UN GRILLEUR DE MERGUEZ RECONVERTI EN MARCHAND DE BONBONS POUR LE GRAND PLAISIR DES ENFANTS.MILIANA N'ECHAPPE MALHEUREUSEMENT PAS A CE PHENOMENE QUI ENVAHIT LES RUES ALGERIENNES ET RISQUE DE FINIR MÊME DANS LES COULOIRS D'IMMEUBLES.C'EST CELA AUSSI LA BAZARDISATION DE L'ECONOMIE.

Midjou
  • 5. Midjou | 09/08/2011

Saha Siamkoum - Une photo prise dans un coin de la rue ex Pasteur, un éminent savant qui mérite à mon avis une meilleure considération et bcp de respect pour ses recherches scientifiques. Tous les matins, il se deverse un volume impressionant de ce fruit du Guelmam dans cette rue assez fluide attenante à la poste et les envies font aussitot aiguiser les lames. On ne blame personne mais à voir les brouettes pleines éparpillées et des amas à même le trottoir un peu partout vous n'avez pas idée de ce que celà engendre comme impuretés et odeurs sans la promptitude des agents d'entretien. De mémoire natale, l'autorité de l'époque réservait un emplacement strict sur le chemin du stade par l'abondance de la flotte de Boutektoune necessaire pour ce commerce saisonnier. Un dicton local: Zoudj Dhebhat ou Cherta, Zoudj Medhghat ou Serta, Bon appetit.

bradai
  • 6. bradai | 09/08/2011

Il n'y a pas plus meilleur fruit au S'HOUR .

Ajouter un commentaire