Facebook the green dressing 3 Images 4

Gifasm uuwrpoesbptd1104

Le gaspillage

De Mohammed BENABDELLAH

  Parlons-en! Poubelles gaspillage blog 3Il constitue un fléau qui touche toutes les franges de la société. Nul secteur de la vie économique et administrative n 'est épargné par cette gangrène. Même les ménages sont rattrapés et sont emportés par cette hideuse spirale. Il agit comme les métastases et finit par devenir un comportement des plus normaux. On rivalise et on s'ingénie à faire plus que les autres... Plus on gaspille plus on a l'impression d'évoluer. Tantôt c'est un signe qui indique la satisfaction d'avoir bien travaillé donc avoir accompli un bon rendement et tantôt il devient un signe de classement dans la société. Que dire des tonnes et des tonnes de papier utilisées, quotidiennement, dans nos administrations? On applique le leitmotiv "on froisse ou déchire et on recommence" ? On en est arrivé à s'en servir à d'autres fins toutes aussi condamnables que les autres sous l'œil indifférent des responsables, ceux-là même censés défendre les intérêts de l'entreprise ou de l'établissement qu'ils gèrent. A qui remplira sa poubelle à ras, en fin de journée. Ce papier fera la joie des flammes sans possibilité de récupération ou de recyclage. Et ce sont des milliards de dollars qui partent en fumée. Ces mêmes entreprises ou administrations utilisent l'énergie électrique d'une manière anarchique sans se soucier de la facture qui, dans la plupart des cas, est astronomique. Les lumières sont allumées exagérément même si le bureau est vide. Le chauffage ou la climatisation ne sont fermés que lorsque les fonctionnaires quittent les lieux en fin de journée et parfois ils demeurent tel quel jusqu'au lendemain. Le cas est valable pour les ménages. Ca me rappelle l'exemple du califat Omar ibn Abdelaziz qui éteignait la bougie avec laquelle il travaillait en recevant les citoyens venus lui parler d'affaires personnelles dans le noir ou bien il allumait sa propre bougie.Que dire des combustibles si ce n'est l'hémorragie au sens le plus large du terme. Les moteurs des véhicules tournent désespérément, sans relâche, pour une simple commission aux alentours ou pour discuter au frais du climatiseur. Venons-en maintenant à la bouffe. C'est un véritable carnage. Les ménages sont interpellés sur le gaspillage des denrées alimentaires. Les images choquantes des poubelles publiques où des sacs sont remplis, de restes de plats pourtant mijotés et préparés avec le plus grand soin. On y trouve tout :de la viande achetée à prix fort ,en passant par le poulet et les fruits à peine entamés et jetés. Durant le Ramadhan le pic est atteint, ce sont des plats variés qui sont étalés au grand jour (chorba avec tous ses ingrédients, plats à la valeur énergétique et financière avérées, couscous, confiseries diverses, du pain sous toutes les formes et couleurs...)Tout ce qui a été préparé aujourd'hui et non mangé fera les frais d'énormes sacs-poubelles déposés devant les habitations attendant d'être ramassés par les camions. Je me rappelle d'une scène qui m'a marqué dans Google image, c'était celle d'un enfant africain figé en état de prosternation. Il était mort de faim. Un vautour le surveillait à quelques mètres. Le reporter et le photographe pleuraient à chaudes larmes à sa vue. Et dire qu'ailleurs des gens jettent cette nourriture ou bien organisent des concours du plus grand plat pour se voir décerner des prix et s'inscrire sur le Guinness, pour la gloire. La sourate " el israa"( l'ascension) du saint Coran dans son verset nr27 cite " ina el moubedherine kanou ikhouane echayatine" en traduisant pour certains (es) de nos amis (ies ) ça donne " les gaspilleurs étaient les frères des démons". Méditons ce verset et essayons de penser et de venir en aide à nos prochains...

Commentaires (9)

ferhaoui
  • 1. ferhaoui | 02/07/2016
bonsoir tout le monde. au sujet de ce gachis voire un genre effrayant c'est la vérité! j'ai toujours dans ma tete le fameux cogito de descartes " je suis donc je p!!! à nos jours on dit je gaspill donc je suis !!! le moins que l'on puisse dire est de ne pas nous endormir sur nos lauriers et nous, nous sommes plus en 20013
fazin
  • 2. fazin | 28/06/2016
Bonsoir les amis ,saha ftorkoum
toute personne croyante doit se sentir interpellee par ce phenomene rampant qui prend de l'ampleur de jour en jour .Le gaspillage est devenu une mode que les arrivistes essaient d'instaurer comme une '' loi '' dans ce foutu pays .Il n'y a pas lontemps ,les gens quemandaient pour assouvir leur faim !!!!! Ils ne sont croyants que de nom ,en effet ,notre religion incite à plus de raison ,plus de logique et en ce mois sacre ,les gens se doivent de reduire les depenses et les victuailles ,et de penser à aider les demunis .Mais ,au contraire ,le mois de la clemence et de la misericorde est devenu par leur agissements un mois de gaspillage ,un mois de qui depensera le plus pour son ventre sans aucun humanisme pour les autres ''.Allahouma guide nous dans le droit chemin .Sa7a syamkoum et sa7a s7orkoum .
Mirou
  • 3. Mirou | 26/06/2016
Bonjour à tous.
Le gaspillage est une plaie dans la société algérienne.
Rappelez vous du pain rassi de la veille qu'on trempait dans le café au lait du matin.
Des plats de la veille qu'on finissait le lendemain. Des habits du grand frère qui passaient au plus jeune.
Et des bons conseils qui se transmettaient.
Fini tout cela, la société de consommation a pris le dessus hélas.
Saha Remdankoum.
deghrar djilali
  • 4. deghrar djilali | 22/06/2016
Cher Mohamed ,

Tant que ce phénomène se développe c'est qu'en retour il ya un manque flagrant de civisme.
Djilali
Noureddine
  • 5. Noureddine | 22/07/2014
C'est depuis surtout 2011 que ce phénomène a pris de l'ampleur
Le réveil risquer d’être brutal si rien n'est entrepris pour mettre fin à ce gâchis et à ce "ghachi"
raha ghi regueda ou taalef ya Cheikh
ferhaoui
  • 6. ferhaoui | 22/07/2014
UN SAHA FTOURKOUM AMIES ET AMIS TOUT le monde SAIT QUE LE RAMADHAN EST UN MOIS Béni PAR LES MUSULMANS,il voit toutefois les dealers doubler leur chiffre d'affaires.:le constat est sans appel...la situation est alarmante? la zetla" gagne chaque jour davantage de terrain une hausse de la demande. a coté des boissons gazeuses, cherbet, et autres "kelb ellouz" et "bourek" qui décorent les tables ramadanesques,les drogues et psychotropes parviennent à voler la vedette à ces délices traditionnels...comment en" t-on arrivé là ?? ce n'est que la petite face visible de l'eceberg? l'ami ferhaoui, oran.
Visiteur
  • 7. Visiteur | 13/08/2013
Ne dit on pas " houkm djair oula raia fasda "
Orchidée
  • 8. Orchidée | 13/08/2013
Bonjour à tous,

Si Mr Visiteur était notre ministre de l'économie?
Visiteur
  • 9. Visiteur | 13/08/2013
la messe est dite ya si Benabdallah , on a beau décrié ce gaspillage tous azimuts rien n'y fera c'est dans leurs gènes
Une crise économique chez nous est la bienvenue pour remettre ce beau monde dans le droit chemin
je suis pour une baguette de pain à 20 DA
et 1 litre d’essence à 50 da sinon plus
Tant que le pétrole coulera à flots le gaspillage perdurera

PS : Saviez vous qu'entre 2 et 5 millions de baguettes de pain sont jetées, quotidiennement, dans les poubelles ou sur les trottoirs

Ajouter un commentaire