Facebook the green dressing 3 Images 4

Gifasm uuwrpoesbptd1104

Retour dans mes Souvenirs

De Chantal Vincent - Lundi 24 Juin 2013

« Retour dans mes souvenirs » … Noria ne pouvait trouver meilleur intitulé pour ce site !

Depuis des mois, je me préparais à ce retour de cinquante et un ans en arrière et, je l’avoue, je l’appréhendais un peu sur un plan émotionnel.

Si, ayant vécu les quinze premières années de ma vie en Algérie, je connaissais les qualités d’accueil et d’hospitalité des Algériens, je ne pouvais imaginer qu’ils seraient aussi « proches » de moi au cours de ces huit jours passés à Miliana, Blida, Palestro (Lakdaria). J’ai apprécié leur « authenticité » si rare de nos jours. Ils m’ont tous donné une énergie formidable. Je ne connaissais quasiment personne en arrivant ce 30 Avril 2013 à Miliana si ce n’est - via le site - par de multiples échanges virtuels depuis plusieurs mois. Et, pourtant, dès la première conversation engagée avec chacun de vous, j’avais l’impression de tous vous connaître.

Chantal a miliana 025 0001  Mon arrivée dans ce bar qui appartenait à mon père m’a émue mais comment ne pas l’être ? Il est vrai que j’étais accompagnée de Zoulikha FERROUKHI dont la présence de chaque instant au cours de mon séjour m’a fait chaud au cœur tant dans les moments de fortes émotions que dans les crises de fou rire que nous partagions et les plaisanteries « arabo-françaises » dont nous usions et abusions …

 Et puis Mohamed LANDJERIT était là, lui aussi. Il nous accompagnait partout non seulement de son intelligence et de son savoir mais également par ses qualités d’empathie et son sens de « l’à propos » dans des moments émotionnels aussi denses que ceux que j’ai vécus en entrant dans ce bar.

 Une fois entrée à l’intérieur, j’ai eu l’occasion de discuter avec quelques jeunes qui étaient présents. Ils étaient tous aussi souriants les uns que les autres. Finalement, ils ont abandonné quelques instants leur partie de dominos et nous avons abordé, sur un ton joyeux, différents sujets de conversation.

Chantal a miliana 039 0001l

 Quant à Med MIDJOU (aussi discret qu’efficace dans l’action), il avait préparé avec soin cette rencontre à la « Pointe des Blagueurs » le jour de mon arrivée à Miliana. Tout, il avait tout prévu et, notamment, le photographe qui a pu immortaliser ma rencontre avec Mohamed KORRI que j’ai eu tant de plaisir à serrer dans mes bras dès que je l’ai aperçu. Cela faisait si longtemps que je ne l’avais pas revu : cinquante et une longues années ! Outre Mohamed MIDJOU et Mohamed KORRI, il y avait également quelques amis : BOUZAR BOUZAR, Mohamed BRADAI, Mohamed LANDJERIT. Inutile de préciser que Zoulikha était présente … cela semble tout à fait superflu !

 

A Miliana, comme à Palestro, les moments les plus forts que j’ai vécus ont été ceux que j’ai partagés avec ces algériens qui avaient côtoyé mon père. Ils m’ont en effet raconté des événements que j’ignorais et qui m’ont rendu très fière de ce qu’il avait fait. Je pense bien entendu à Mohamed KORRI mais également aux familles LAABIDI et AOUIMER à Miliana ainsi que les familles OUKIL et SETTI à Palestro.

 Ces huit jours passés avec vous Algériennes et Algériens et, malgré les conflits armés qui existent à travers le monde aujourd’hui encore, me laissent à penser qu’un monde meilleur est possible. Un monde dépourvu de haine, où le respect de l’autre, dans sa culture, ses croyances religieuses et spécificités diverses serait le vecteur d’une société basée sur le partage, la tolérance au sens large du terme et l’amour qui sont les seules « vraies » richesses de ce bas monde. En Algérie, j’ai pu voir que c’était possible. Alors … pourquoi pas ailleurs !

Commentaires (4)

Chantal
  • 1. Chantal | 31/10/2013

Bonjour Cuzange,

Je suis très heureuse que vous ayez pu faire ce constat en Algérie. Concernant le nom de famille « Vincent », il est extrêmement répandu. Un peu comme le prénom « Mohamed » en Algérie (je ne sais pas si la comparaison est bonne mais les internautes me corrigeront si je me trompe (lol !). Mon père s’appelait « Roger Vincent ». Je ne connais pas de « Michel Vincent ». Mais si vous étiez à Miliana en 1961, nous y étions encore puisque nous ne sommes partis d'Algérie qu’en 1962. Bonne soirée.

cuzange
  • 2. cuzange | 31/10/2013

Bonjour
Merci pour votre témoignage , je suis allée à Miliana l'été 61 en "vacances" j'ai découvert et cela peut paraitre paradoxal,une liberté inouïe; j'ai rencontré des gens charmants et notamment Michel Vincent, serait-il de votre famille?
Amitiés

Chantal
  • 3. Chantal | 02/07/2013

Bonsoir mam. Merci infiniment pour votre message. Oh ! oui ! je reviendrai en Algérie ! C’est certain ! J’espère à cette occasion avoir le plaisir de faire votre connaissance et, peut-être, de parler de l’amitié qui semblait unir votre père et le mien ! Bien amicalement à vous.

mam146
  • 4. mam146 | 02/07/2013

Bonjour Chantal, je regrette beaucoup de ne pas avoir pu assister à la rencontre du Ier mai. Je vous adresse toutes mes amitiés. Vous ne vous souvenez probablement pas de moi, mais de mon père qui était un grand ami de votre père. J' espère que vous aurez l' occasion de revenir et je me ferais un plaisir de vous recevoir à Alger ou je réside depuis 1964. Amicalement.

Ajouter un commentaire