3 35

Zoudj Ayoûne

200 001

Je suis toujours à la recherche du passé, j'essaie de retrouver les lieux, les sensations de mon ancienne vie. Selon ses quartiers, et les individus, les messages sont différents, mes pas me mènent vers l'inconnu, vers ce quartier populaire, réputé pour son histoire, ses ruelles tortueuses coupées d'escaliers, ses maisons se superposent, les terrasses dominent d'autres terrasses, je vais vers cette maison au cœur de la rue de la Casbah (Zoudj Ayoune) où j'ai ouvert les yeux.

Cette rue est la plus longue avec plus de cinq cents mètres de long et mesurant de trois à cinq mètres de large, partait de la mosquée Ali Betchine et montait par palier en ligne droite vers les hauteurs, très large dans sa partie basse, se rétrécissait au fur et à mesure qu’on montait. Les boutiques, toutes situées à main gauche, les premières maisons de la rue de la Casbah ont été construites pendant la présence coloniale, avant d'emprunter les escaliers pour la rue Bruce, à notre droite, une grande place, royaume des cafés maures dont les terrasses occupaient toute la superficie. Il y avait autrefois dans ce quartier protégé par «Sidi Hlal» (en face de l'école de filles Socgémah), un marchand de charbon « Chouitina ». Une gueule noire qui n'est jamais descendue dans les entrailles d'une mine mais qui à force de travailler dans la vente de ce combustible avait pris la couleur anthracite.

Aujourd'hui, une partie de ces maisons ont été démolies. Pour ceux qui l'on connu, la Casbah n'est plus, aujourd'hui, que l'ombre d'elle-même.

29 millard addison thomas

La rue de la Casbah a été immortalisée par le peintre Addison Thomas MILLARD  (1860-1913).

Casb0012 1

Les térrasses

Alger136

La rue de Bab-El-Oued

Rue de bab el oued

La rue de Bab-El-Oued

________________________________________

Alg00214

La fontaine sur la façade de la mosquée Ali Betchine

174 001

La rue de la Casbah

En montant, une grande partie de ces maisons ont été démolies

.

Alg00219

Alg00114

En descendant vers la rue de B.E.O, on débouchait sur une grande place, royaume des cafés maures dont les terrasses occupaient toute la superficie.

________________________________________

071 001

Dans la rue de la Casbah, à l'angle de la rue des Marseillais et de la rue Lalahoum se trouvaient  les deux fontaines qui alimentaient en eau les habitants de cette rue.

.

2 31

1 37

Zoudj Ayoune/ Les deux fontaines

________________________________________

S 2

Vue du bas de la rue socgemah au fond la rue jenina a droite la place jenina

Vue du bas de la rue Socgémah

.

Alg00111

Dispensaire de la rue Bruce/ En haut les fenêtres de l'école Socgémah

Alg00123

La fin de la rue Bruce, plus loin la mosquée Ketchawa

Commentaires (29)

Yasmina
  • 1. Yasmina | 22/04/2017

Bonjour à tous,
Message destiné particulièrement à Sousou (témoignage 1) : Je suis la fille de "mademoiselle Rose Marie Moreau" qui était directrice de Souk el Djemâa, Allah yerahmek Maman., décédée il y'a un an.
J'ai passé une partie de mon enfance dans ce quartier, plein de souvenirs. Je suis née en 1964 et j'étais scolarisée d'abord à l'école maternelle Charlemagne (ma mère ne voulait pas de favoritisme et poussait son sens de l'équité à l'extrême) puis dans l'école ou ma mère était directrice.
Chaque fois que nous avons eu l'occasion de repasser par là avec ma mère, il y' avait toujours un ancien ou une ancienne élève pour la reconnaitre et la saluer. Cela lui faisait chaud au coeur. Elle aimait l'Algérie, la casbah, l'enseignement et surtout gens.
J'ai quelques photos des lieux évoqués que maman a conservé.
Merci pour tous vos témoignages: je retrouve les noms, les lieux....

sousou

MOI aussi jai frequente lecole zoudj ainou et surtout le fameux chouitina avec ses yeux qui faif peur je me rapelle de notre directrice elle etait francaise mme mourou et notre maitresse plaste,ie,,e et louiza de lafrique et monieur said ey mme houria moi je m elle ramoul et mes cousines douida

boufaghes
  • 3. boufaghes | 04/09/2016

j ai grandi au 13 rue de la casbah j ai frequanter maternel 1954 apres l ecole rue toulon mes amis d enfance kriche baki tchikiken akli mes cousins habites 16 rue socgemah chebri j ai frequentes le scout chihab a la pecherie mon belatreche nasredine chouitina je le connais kouna ngoulou chouitina ghadoua imoute ma yeb9alou ghir elhanoute aussi mes amis hemidouche 8 rue zoudj ayoun berkani doukanef guerouabi il avait une dauphine rouge hessane esaid opel decapotable sable lamari aronde bleu rouiched coccinel creme sissani panhard bleu ils passent des soirées chez hemida elhafaf

noureddine
  • 4. noureddine | 03/08/2016

je suis né en 1957 à Malakoff, j'ai fait l'école maternelle Charlemagne qui fait l'angle de la rue Bruce et la rue de la casbah et plus tard l'école du Soudan, l'école qui se situe derrière djamaa ketchaoua entre rue de Salustre et rue Saint Vincent de Paul. Bien sur Zoudj Ayoun était le quartier que j'aimais fréquenter; Bien sur je me rappelle de Chouitina le charbonier qui vivait dans un trou ténébreux qui se trouvait en face de l'école des filles à la rue souk el djemaa..
Je suis entrain d'écrire un livre sur la basse Casbah, sur son histoire, sur son urbanisation par les fançais depuis 1830, sur les évènements de la bataille d'Alger, Je porte aussi un regard sociologique et anthropologique. Je parle de ma relation avec el hadj el anka le Cardinal et le tenancier du café Malakoff et Rouiched ami d'enfance de mon père..

leila
  • 5. leila | 03/03/2016

Grand bonjour à toutes et à tous,
mes grands parents paternels (les bensalah) habitaient la casbah avec leurs 13 enfants nés entre 1928 et 1957 tous à la casbah, parmi eux mon père omar né en 1940.
Mon grand père allahyerahmou mabrouk était imam instituteur de langue arabe et faisait réciter le coran aux enfants, ma grand mère allah yerhamha s'appelait h'lima était couturière.
Si vous reconnaissez les noms merci de me contacter, çà fera grand plaisir à mon père de revivre des souvenirs aussi lointains et merci.

FETHI
  • 6. FETHI | 24/07/2015

Je suis tries ému quand j’ai vu les photos de mon quartier zoudj ayoune vraiment bravo pour ces belles photos

Mme Bakkar
  • 7. Mme Bakkar | 17/05/2015

Bonjour,
je viens de tomber par hasard sur votre site,je suis née a la casbah a zoudj ayoun et j'ai étudié aussi a zoudj ayoun à socgemah et j'ai reconnu dans vos commentaires CHOUITINA d'en face l’école qu'on embêtait en sortant des cours,je suis très nostalgique de cette poque et j'aimerai retrouver mes amies telle que "hadouchi" ou"Babou" et ou voisines,
Je ne suis pas retournée depuis notre déménagement a Bab El Oued comme la plupart des voisins.je suis née en 1946.
la casbah fais partie de ma vie a jamais et il n'y a pas un jour sans que je pense a mon enfance durant le colonialisme et toutes les aventures de petite fille.
Je me rappelle aussi de Fadhila Dzirya qui nous regardait du haut de son balcon avec mehermet leftoul,et du café Malakoff ou les artistes comme Guerouabi,Chaou,Boudjemaa laankis,Lamari,Lghazi,Lhadj mhamed lanka venait et se rassemblaient.
je ne sait pas si certains d'entre vous se souviennent de Didou un malade mental meskine qui nous courrait après le pauvre Ami OMAR le vendeur de lait et Lbakir le Mzabi qui avait une épicerie dans le quartier. Parmi mes camarades de classe il y avait une certaine BABANA,elle était albinos et très gentille, parmi les profs on avait deux sœurs Belhadj a la rue Bencheneb et Mlle Merrakchi aussi.
J'aimerai tellement retrouver des camarades de classes ou voisines si toutefois on me lis,ça sera une occasion de reparler de notre enfance et du bon vieux temps,j'aimerai aussi qu'on m’envoie des photo de Zoudj Ayoun àmon adresse é-mail, ce fut un plaisir de lire tous les commentaires,ce site est magnifique je vous remercie d'avance.

Salima
  • 8. Salima | 13/05/2015

Très émue devant cet ancien temps.
Très émue devant ces photos de jeunesse de mon quartier massacré.
Très émue devant autant de destruction.

EL HADI
  • 9. EL HADI | 12/05/2015

Salem,Je suis tombé par hasard sur le Site ,je suis un fis de la Rue SOKGEMA ,Je voudrais vous dire que j'ai passé les plus belles Années de ma vie bref on était une Famille unie et Heureuse ,je me souviens bien de KHALTI HALOUMA Chouitina,El Maroki...Dar El BAYAINES ,Ami HAMID ,la Placette ou on a fêté l'Independance avec les plus Grands Artistes ...

fahim taleb
  • 10. fahim taleb | 24/03/2015

Salut tout le monde. En lisant tous ces commentaires , j ai reconnu certains noms propres dont mes parents evoquaient de temps a autres. Les noms de chouitina , said caoutchouc, .. et autres me sont familiers. Toute ma famille maternelle est de zoudj aayoune. Il s agit de la famille sahi dont les aines catarouge et ahcene etaient les doyens des pecheurs algerois. Ma mere nee en 1938 est nee rue du lokdor (djamaa lakhdar) et nous avons habite plusieurs decennies a la maison zegdoun (dar zegdoun). Mon pere defunt Allah yarhmou est aussi du quartier souk el jamaa. Il etait tres connu avec sa grosse moto qui emprunteait les escaliers de la basse casbah.
Hadj Mnawar Allah yarhmou etait aussi un voisin. Quelques amis de mon pere :Les frères Sahi , koukou, said cauotchouc, Ahmed el Boulanger,..etc.

ayas yamina
  • 11. ayas yamina | 08/03/2015

bonsoir à tous ,
je suis la fille de ayas yamina qui est décèdee Allah yerhamha , elle habitait à zoudj ayoun et avait fait le lycée Bencheneb je crois , et elle me parlait de chouitina et du mzabi ben yehia ainsi que la vie à la casbah et à bab el oued .je suis émue de vous lire .Allah yahfadkoum!

Boualem
  • 12. Boualem | 04/02/2015

Bonjour,
j'ai rencontré ce site par pur hasard, et après avoir lu certains des commentaires, j'ai pleuré.
Ah que de souvenir !
je suis né en 1947 à souk el djemaa (marché de vendredi) plus exactement au 6 rue de l'Hydre, mon papa docker et boxeur professionnel (said el caouitchouc) possédait une boutique de coiffeur acheté avec les économies de feu ma mère.
J'ai étudié à l'école du soudan et j'ai vécu à zoudj ayoune (deux fontaines) à la rue d'hercule.
j'ai encore en souvenir toutes les rues de la casbah haute et basse, coupée par la rue Randon, lors de mon jeune Age pendant la colonisation, (1957 à 1960) je vendais des boutons de manchettes pour le compte d'un commerçant (juif) qui m'approvisionnait à coté du cinéma le Bijou, à Bab El-Oued ou Ali la Pointe avait une table (carton) de jeu de cartes.
je suis actuellement encore à Alger, et si certains ont besoins de quelques photos souvenirs (pour ce qu'il reste) je le ferai avec plaisir.
Je peux écrire des pages et des pages pour des anecdotes et des histoires vécues...

Kerma fadhila
  • 13. Kerma fadhila | 10/01/2015

waou que de souvenirs!!j'en ai les larmes aux yeux; j'ai habité zoudj ayoun en 1958 et j ai fait fait une année de primaire labas, je me souviens de chouitina, le marchand de charbon que je narguais avec des copines en criant devant sa boutique pour le faire sortir et le voir tout noir de charbon!on l'embetait tous les jours le pauvre !je me souviens des hammam Mzabi, Sidna ou nous allions, les kermesses organisées par les soeurs de St Vincent de Paul de l'ecole que j'ai frequentée jusqu'en 1970(place des Martyres).je te connais surement Aliane car nous avons déménagé ensuite à BEO!ou j'ai frequenté le lycée frantz fanon. Merci pour ce site formidable, et gardons le contact !si kelkun me reconnait voici mon mail zenasnifado@hotmail.Fr merci a vous !Kerma Fadhila

ferhaoui
  • 14. ferhaoui | 18/11/2014

bonjour tout le monde.j'ai vécu quelques années àalger, dans la casbah, je garde en moi que de souvenirs...au juste qu'en est-il de la restauration par le ministère de la culture 'l'ancienne équipe khalida!!!??? S.V.P arreter!! les démolitions pour que nul n'oublie cette glorieuse page de l'histoire de la casbah, du petit omar,d'ali la pointe,et de hassiba ben -bouali et les autres une histoire qui fait date. l'ami ferhaoui, oran.

Briber Mohamed
  • 15. Briber Mohamed | 18/11/2014

salut pour tous ceux qui éprouvent une nostalgie particulière à ce quartier,
je l'habite jusqu'à présent précisément au rez de chaussée de l'école maternelle rue charlemagne.
merci pour ces illustrations qui sont d'une valeur inestimable, quel trésor!!!

oualiken
  • 16. oualiken | 26/10/2014

je souhaiterais communiquer avec quelqu’un ne (e) comme moi a la basse casbah plus exactement au 10 rue tourville entre les années 1947 ET 1958; ayant fréquenté l’école maternelle Charlemagne et le primaire de la rue sokgema en face du charbonnier "chouitina"........j’attends une réponse de quelqu’un ;vivement juste pour évoquer quelques souvenirs communs;"le petit duc,""le bon marcher";la rue de la marine en démolition quand des jarres remplies d'or ont été trouvées........etc

ouazene
  • 17. ouazene | 26/09/2014

j'habitais la rue mustapha lounas juste devant les artisans dinandiers actuellement je suis chirurgien pediatre a l'hopital parnet mon enfance a zoudj ayoune etait la fleur de mon age et me rappele la vraie el bahdja que j'aime tant

mouloud
  • 18. mouloud | 09/05/2013

moi j'habite juste a cote de chouitina au n° 12 en face de l'ecole jusqu'a 1962 il y avais aussi le menuisier ami mohamed et a la rue bruce les pompiers le metelassier
et sans oublie ami h'mida le coiffeur ou presque tous les artistes du café malakof
meme el anka guerouabi boudjemaa venaient se couper les cheveux

NAIMA
  • 19. NAIMA | 30/09/2012

Bonjour a tous,depuis que j'ai découvert votre site chère Noria je le visite régulièrement,et je vous en félicite car grace a vous je garde espoir de retrouver des connaissances de l'école Charlemagne années 1968/1969 Je suis née au 20 rue Boutin à la Casbah ALGER ,et je recherche des photos de l'immeuble pendant la guerre d'Algérie si possible .Ma famille était très connue à la Casbah ,surtout ma grand-mère du coté paternel qui s'appelait Guédouda M'raiagh ,ainsi que mon oncle Abdelkader ben jalloul il était docker à la Marsa d'Alger et très populaire dans le quartier.Si cela vous rappelle quelques souvenirs de voisinage ou si vous les avez tout simplement connus pendant la guerre d'Algérie .Je sais que l'immeuble n'existe plus ,comme beaucoup d'autres immeubles de la Casbah.Merci à tous et à très bientot j'espère .

NAIMA
  • 20. NAIMA | 13/09/2012

Salut à tous,c'est un plaisir de vous lire et partager avec vous quelques souvenirs d'enfance à zoudj ayoune .Je me souviens très bien du jour ou mon école Charlemagne s'était effondré à cause d'un immeuble voisin qui se situait juste à droite dans une petite ruelle.J'étais en classe de français quand on a entendu un énorme bruit et j'ai vu le mur de ma classe tomber en ruine .J'ai entendu des cris,des hurlements,et là j'ai réalisée ce que je risquais .Nous étions blanchi par le platre qui tombait du plafond ,on ne voyait presque rien ,on se bousculait pour sortir tellement les classes étaient
surchargées.J'ai été très choquée après cet effondrement,notre école a été fermée durant quelques mois ,pendant ce temps là ,nous étions sans école jusqu'à la prochaine rentrée.Est-ce que ce là vous dis quelques choses ? Si vous avez des infos et des photos de cette époque ,en 1967/1968 merci de me contacter.SI vous habitez la rue Bruce à coté de l'école Charlemagne je recherche des photos de ce quartier très cher à mon coeur.bye bye..A+++++ J'espère.

NAIMA
  • 21. NAIMA | 10/09/2012

Bonsoir,c'est un plaisir de remonter le temps ,de se remémorer tous ces souvenirs,qui resteront gravés à jamais au fond de nous.Merci Noria pour les paroles de ce sacré refrain!!! c'était pas sympa ce qu'on lui disait! aujourd'hui grace à tous nos témoignages il est devenu célèbre Chouitina c'est un bel hommage que nous lui rendons! Bien entendu que je connais tous ces endroits que vous avez évoqués ,je suis née à la Casbah ou j'ai encore de la famille . Moi aussi je suis retournée à zoudj ayoune en2006 ,on aurait dit que le temps s'était figé à certains endroits,mais ce n'était plus comme avant .Moi aussi j'en ai eu le coeur sérré de voir toutes ces vieilles batisses tomber en ruines .J'espère y retourner très prochainement inchallah,pour filmer mon école de l'intérieur,ainsi que Sidi Abderrahmane ,mon quartier la rampe valée ,bab el oued etc...j'en passe et quel bonheur!!!!!Si vous avez du nouveau merci de me laisser un message .Si vous avez des photos ç'a m'intérrèsse aussi.Merci encore,bye bye à bientot .

noria

Bonjour les filles, un plaisir de vous lire, moi je n'ai fait que le CP1 et le CP2, à (soggemaa)souk el-djemaa, en face de Chouitina, c'est vrai il nous terrorisait mais attention on le provoquait aussi, il était tout petit, le visage noirci par la poussière du charbon. Vous souvenez vous des paroles qu'on fredonnait "CHOUITINA ghedoua y'mout matghidhou ghir el hanout", maintenant je comprend sa colère non!!!!lol...
Vous savez Naima, je suis déjà retournée à Zoudj Ayoune, toutes les habitations de l'impace Bruce ont été démolies, j'avais le coeur serré, j'ai fait demi tour, mais je compte comme même retournée et cette fois pour prendre des photos de toute la basse Casbah, de Djamâa Ketchawa, Hammam Halouma à Hammam M'zabi, en passant par souk el-djemaa. Allez les filles ça vous dit quelque chose ????

NAIMA
  • 23. NAIMA | 05/09/2012

BONJOUR A TOUS JE SUIS NAIMA J'HABITAIS A RAMPE VALEE A COTE DE L'ECOLE DE GARCONS CHABIBA ET J'AI ETE A L'ECOLE CHARLEMAGNE DE 1967 A 1969 ET J'AI TRES BIEN CONNU CHOUITINA LE MARCHAND DE CHARBON QUI ME TERRORISAIT MOI AUSSI CHAQUE FOIS QUE JE PASSAIS DEVANT SON MAGASIN JE ME RAPPELLE BIEN MA SOEUR ALLAIT A L'ECOLE ZOUDJ-AYOUNE JUSTE EN FACE DE CHOUITINA ELLE AUSSI EN AVAIT TRES PEUR JE SUIS RETOURNE SUR LES PAS DE MON ENFANCE EN 2006 ET J'AI REVU MON QUARTIER RAMPE LOUNI AREZKI JUSTE EN FACE DU JARDIN MARENGO AUJOURD'HUI JENINA DE PRAGUE JE SUIS HEUREUSE DE PARTAGER TOUS CES SOUVENIRS AVEC VOUS CAR JE RECHERCHE AUSSI DES CAMARADES DE CLASSE DE CETTE EPOQUE EN 1969 J'ETAIS EN C.E.1 ON AVAIT COURS D'ARABE LE MATIN AVEC UN INSTITUTEUR JE NE ME RAPPELLE PAS DE SON NOM ET L'APRES MIDI COURS DE FRANCAIS AVEC UNE JOLIE MAITRESSE QUI VENAIT AVEC SA PETITE SOEUR A L'ECOLE CHARLEMAGNE SI VOUS AVEZ DES INFOS MERCI DE ME LAISSER UN MESSAGE MERCI ENCORE POUR TOUS CES INOUBLIABLES SOUVENIRS D'ENFANCE A ++++ J'ESPERE

oualiken zoubida
  • 24. oualiken zoubida | 02/09/2012

g habitais la rue tourville en face de l'eglise.g frequenté la maternelle charlemagne et l'ecole primaire de la rue (soggemaa)souk eldjemaa.g connu le charbonnier chouitina;sa minuscule boutique etait pres de l'ecole.....je peux le decrire tres clairement car il m'a marquee tellement j'en avais peur.il nous courait apres quand on l'embetait.

AYAS Khadidja
  • 25. AYAS Khadidja | 26/08/2012

bonjour ,
merci pour ces jolis souvenirs , moi j'ai fais l'ecole Zoudj aayoune de 1970 , jusqu'à ma sixième, je me rappele que c'etait une école ( douéra ) à deux étages , mon enseignante d'arabe était palestiniene , je me rappele d'une copine de classe qui habitait juste à coté , une certaine Bouyahiaoui .
le bon vieux temps

Rahmoun Abderrahmane
  • 26. Rahmoun Abderrahmane (site web) | 14/04/2012

Je voudrais si c'est possible voire des photos de la maternelle Charlemagne de la rue Bruce année 1959+1960 je vous félicite de votre site grand merci j'ai replongée dans ce qui fut ma jeunesse bravo,salut

tarek
  • 27. tarek | 13/12/2011

salamalikoum ma famille maternelle habitait au n° 20 juste en face de dar el bia3ine et le fameux "sardjane belgaçem". yemma (ma grand mère) et mes oncles et tantes nous parler de "chouitina qui fut assassiné. j'aimereis savoir si qlq d'entre vous aurait des photos de la maternelle charlemagne de la rue bruce qui fut fréquentée par ma mère,tantes et oncle de l'année 1947 à 1960. malgré que je ne suis pas de votre génération (32 ans) , la nostalgie de ce bon vieux temps m'habite !!! salam alikoum

hadjersi Mourad
  • 28. hadjersi Mourad | 19/06/2011

Salut, moi aussi j'habite à rue bruce (actuellement rue Hadj Omar ) dans la basse CASBAH j'ai connu chouitina et Matelassier et ancienne caserne des pompiers...

Aliane
  • 29. Aliane | 24/05/2011

Ce n'est pas possible, quelle coïncidence! moi aussi je suis né à Zoudj ayoune en bas de la ruelle un certain mars 62 juste avant le cessez-le feu. Il y eut 21 bombes qui ont explosé la nuit de ma naissance. Ma mère a pris peur et la sage-femme (Mme Baya kerbouche qui est encore en vie) est venue rester à son chevet.
Merci pour ses souvenirs !

Ajouter un commentaire