3 35

Djamâa Lihoud ou l'ancienne Grande Synagogue d'Alger

Lasynagogue

La population juive habitait la zone judéo-arabe composée de la haute et de la basse Casbah ; celle-ci était délimité par les zones basses où habitaient les descendants espagnols et de la partie délimitée par la rue d’Isly où la majeur partie des français bourgeois résidaient.

De nombreuses synagogues servaient de lieu de culte à la communauté juive algéroise. La grande synagogue d’Alger, dite de la place du Grand Rabbin Bloch est la plus connue. Cet édifice fût construit dans la basse Casbah en 1850 dans le prolongement de la rue Randon devenue depuis Ali Amar (plus connu sous le nom d’Ali la Pointe).

Après l’indépendance et le départ des juifs Algériens, ce lieu vide fût transformé en mosquée et un Minaret a été rajouté. De style mauresque, cet édifice présente un grand dôme central ; à l’intérieur c’est l’exigüité du lieu qui surprend par opposition la hauteur sous plafond qui donne une sensation d’élévation. De part et d’autre du carré sont fichés des escaliers en bois raides qui mènent à de petites niches qui telles des balcons sont décorées de belles balustrades en bois. Sur le parvis, la façade offre la vision d’une grande porte à deux colonnes ainsi que deux portes latérales. Dans les années 1990, une zone d'ablutions couverte fut aménagée sur le parvis de l’ancienne Grande Synagogue.

Ajouter un commentaire