ALGER - MILIANATwitter apFb ap

Apt youtube

Retour dans mes Souvenirs

Mohammed BELHOCINE

Le Pr. Mohammed Belhocine, 69 ans, est Consultant international en Santé Publique et Développement. Ancien élève du Lycée Mustapha FERROUKHI de Miliana, de nationalité algérienne exclusive, il est père de trois enfants.Mohammed BELHOCINE

En 2020, il est membre du Comité scientifique de suivi de l’épidémie de Covid-19 en Algérie, et Président de la cellule du suivi des enquêtes épidémiologiques autour de cas de Covid-19.

En 2017 et 2018, pour le compte du PNUD, il a soutenu le renforcement des capacités de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire nouvellement créée en Guinée, pour prévenir, identifier et répondre efficacement aux urgences sanitaires.

En juillet 2016, déployé par l’OMS Genève, il a dirigé une équipe de dix experts de santé publique qui a fait une analyse rapide de situation concernant la riposte à l’épidémie de fièvre jaune qui sévissait alors en Angola.

De juin 2015 à février 2016, il a occupé les fonctions de Représentant de l’OMS en Guinée, et joué un rôle clé, à la tête d’une équipe de 700 personnes, dans l’appui technique et l’expertise apportés à ce pays dans sa riposte à l’épidémie d’Ebola. Au nom de l’OMS, Il a déclaré officiellement la fin de l’épidémie en décembre 2015.

De 2009 à 2013, il était Coordonnateur du Système des Nations Unies et Représentant Résident du PNUD en Tunisie, contribuant ainsi à appuyer le processus de transition qu’a connu ce pays et prenant part, en tant qu’expert, au dialogue sociétal sur la santé.

Auparavant, il exerçait les fonctions de Représentant de l’OMS en Tanzanie (2006-2008). Avant d’aller en Tanzanie, le Pr. Belhocine était Représentant de l’OMS au Nigéria (2003-2006), l’un des plus grands et plus complexes bureaux de pays de l’OMS du continent. Il contribuera activement à régler la controverse sur la vaccination contre la poliomyélite pour lutter contre l’épidémie dans le Nord du Nigeria. Il coordonnera pendant six mois, l’appui de l’ensemble des partenaires au développement à la riposte nationale contre l’épidémie déclarée de grippe aviaire.

Le Pr. Belhocine a rejoint le bureau régional de l’OMS pour l’Afrique en février 1997, d’abord en qualité de Conseiller Régional pour les technologies de santé et la qualité des soins, puis comme Directeur de la Division des maladies non transmissibles pendant cinq ans. Il est l’auteur principal de la stratégie régionale africaine de l’OMS pour la lutte contre les maladies non transmissibles, ainsi que de la stratégie régionale de promotion de la santé, adoptées par les Ministres africains de la santé durant la période.

Avant de rejoindre l’OMS, il était Professeur de Médecine Interne à Alger et Président du Conseil Scientifique de la Faculté de Médecine d’Alger. Il a rempli des fonctions d’expertise dans la Commission Nationale du médicament et aussi pour les projets de recherche soumis à la Faculté de Médecine d’Alger ou au Ministère de la santé.

Il a également été Directeur de la Planification au Ministère de la Santé et de la Population pendant près de deux ans et membre du Conseil d’Administration de l’Institut National de Santé Publique.

Ajouter un commentaire