Facebook the green dressing 3 Images 4

  Retour dans mes Souvenirs

De Bab-El-Oued @ Miliana

La belle époque

Par Verseau

10 15

 Peut-on faire la parallèle entre hier et aujourd'hui ? auparavant Miliana était comparée à un village Suisse et les visiteurs doublaient sa population lors de la fête des cerises, par contre aujourd'hui, Miliana a honte de son état actuel et pleure son passé !
Mon coeur crie, je n'arrive pas à me laisser conduire par le présent, je vis dans deux mondes différents, je suis là au présent et aussi loin dans le passé, je ne sais pas comment mon coeur arrive à se partager entre les deux moments, mais je sais que mon coeur n'arrivera jamais à oublier car c'est la force des souvenirs de Miliana, du lycée Mustapha Ferroukhi qui l'accablaient !
Qui ne connait pas le lycée Feroukhi ? Cette architecture cubique en pierres se creuse une histoire, un souvenir, et surtout beaucoup de regrets.
Avec le temps, cet établissement est devenu très célèbre à travers toute l'Algérie, il a fait pleurer beaucoup de coeurs nostalgiques, fragiles, car les regrets nous poursuivent même si on pense les avoir oubliés, tirer un trait sur eux, ils sont toujours là !
Le lycée Ferroukhi ne peut s'effacer de la mémoire de ceux qui ont franchi son seuil, évoquer seulement ce nom, vous verrez des gens en larmes, chacun a sa cicatrice, chacun a ses regrets et ses remords, c'est un lieu qui suspend le jugement où chaque pensée est un cri, une prière à l'esprit !
Ma voix, mon sourire, mon visage, et même mes larmes tous parlent de la nostalgie de Miliana, et surtout de son fameux lycée de garçons !
J'ai vécu plus de trente ans dans le regret inconscient, quand je me suis réveillé c'etait trop tard ! j'ai toujours appris que les remords usent la personne, les regrets attristent ou enchantent, car c'est la loi de la nature !
Combien de lycéens arrivent à oublier cette forteresse qui est le lycée Mustapha Ferroukhi ? Combien de coeurs ont vibré en entendant le nom du lycée ? combien de cadres sont passés par la porte de ce gigantesque monument gravés dans les memoires?
Je dédie ce message à Si Mohamed RANDY, à notre proviseur cheikh HENNI et surtout à deux personnes qui me sont trés chères : T. Zhor et O. Fatma Zohra !

Commentaires (47)

bradai
  • 1. bradai | 17/12/2015
Message que je passe à un Ancien Eléve que je salue par la meme occasion.

c'est ecrit sur la page "facebok " anciens éleves du lycée MUstapha Ferroukhi .Miliana.
Une page crée par notre ami Mohamed Djebbour qu'il en soit remercié pour son travail formidable qu'il fournit en parrallele avec le site AlgerMiliana
Cet ancien éleve en citant son nom en premier a ecrit ce ci :
Marceau Fessier Bien le bonjour á tous les (très) anciens de notre vénérable et très cher lycée.J'y ai passé de nombreuses années et j'en garde un souvenir ému de franche amitié et de l'insouciance de la jeunesse ! Je serai parmi vous par la pensée.

.;
Al'éleve Fessier Marceau qu'il en soit salué d'un salut fraternel ,.iLy a un temps j'ai fait passer deux anecdotes de cet ancien éleve du lycée . Ces anecdotes de son passage à notre fameux lycée ont été sur la rubrique "anecdotes des ferroukhiens". leurs histoires m'ont été narrées par Mr Benaida en ce temps aussi éleve. Rubrique qui ne parait plus dans l'actualité du site .Peut etre qu'un jour sait -on jamais cette page archivée refera surface où on pourra évoquer encore nos souvenirs lycée.
Merci Monsieur Marceau de penser toujours à ce vieux musée de la culture qui nous a reuni en tant que Collège pour vous et lycée pour nous d'une époque révolue.
ferhaoui
  • 2. ferhaoui | 06/01/2014
un grand ,grand bonjour à vous mon cher ami de ces années belle époque mr.nour -eddine ferroukhi année 1971-1973.au lycée ferroukhi, de miliana j'ai lu une partie de cette période pour titre belle époque avec un si grand plaisir ce duo de proviseur et un ancien élève (chengab khaled) ainsi m'est venu l'idée de vous écrire après des années,et des années d'absences écouter je ne sais pas si vous,vous rappelez de moi...ferhaoui, le prof de dessin (1968) et responsable de la bibliothèque certes ma première année n'a pas était de tout repos et il y a eut des moment parfois très durs et ce malgré des hauts et des bas j'ai en tete des souvenirs qui ne peuvent s'éffacer je garde les meilleurs au reste mon cher nour-eddin au sujet des photos dont vous faites allusion elles n'appartenaient pas a arbauche c'est tout simplement à moi a l'époque j'étais amateur de la photographies...rappelez-vous de mr.colginicov tous deux on a fait un reportage sur miliana ou j' y ai trouvé plus de beauté que partout ailleurs,dans cette ville.j'ai eu l'impression dans vos textes d'etre ramené des année en arrière,je ne sais pas combien d'années en arrière.un peu de la miliana que j'ai aimé se trouvait là,j'ai eu un moment de grand bonheur,alors je profite pour cette année 2014 de vous souhaitez que le meilleurs c'est a dire une bonne santé a vous et à vos proches...ceci est sincère l'ami ferhaoui, oran.
nostalgie
  • 3. nostalgie | 20/07/2012
Que dire du lycée , de Miliana ? Chaque coin et recoin de cette batisse,chaque ruelle de cette belle ville sont marqués par un souvenir. Il y a deux ans , en allant vers Alger, j'ai fait un saut à Miliana pour montrer à mes enfants où j'ai passé sept ans d'internat dans la joie et la misère.En visitant les différent locaux ,j'avais les larmes aux yeux................
REMMALI
  • 4. REMMALI | 05/05/2012
Bonsoir cheikh AYADI, c'est Remmali pas Remilli et Refine avec un seul f parce qu'il a insisté lors d'une réunion du comité avec cheikh LANDJERIT de ne pas mettre 2 ff et ne pas oublier le f sinon il devient (REINE).Moi j'ai corrigé pour que notre ami Abdelkader R E F I N E ne s'en prend pas à vous. Merci et bonne nuit.
AEK SNOUSSI
  • 5. AEK SNOUSSI | 04/05/2012
bonjour AMAR.j espere que tu as fait un bon retour et que la gueule de bois s est dissipee!je te remercie pour tous les eloges a l egard du pere defunt.les personnes l ayant frequente sauront apprecier.
Amar AYADI
  • 6. Amar AYADI | 04/05/2012
Bonjour,

On est repu , digérons doucement.

Un salut à ceux qui repartent ou sont déjà repartis vers l'étranger n'est ce pas: O. Aziz, Z.Benaissa, Z.Mourad, D.AEK , C. Khaled ....................

Pour le reste RANA HNA OUA EDDINYA MAZALHA TWILA IN CHAA ALLAH.

Dommage que beaucoup d'élèves de Miliana ( externes ) n'étaient pas présents.

Pour T. Djelloul, la fenêtre s'est déplacée comme par enchantement.........celà nous a fait du bien de la revoir, de se revoir.

Encore merci pour les: Noria - Landjerit - Benameur - Remilli - Bradai - Bouzar - Reffine - Snoussi ( dont le père Allah yerhmou était un ami ) que j'ai découvert : c'est devenu un Monsieur , oui ya si Snoussi, pour t'avoir connu élève.

Amicalement

Amar AYADI









Bradai
  • 7. Bradai | 23/09/2011
es el senor JUAN CERVERA Y NO JUAN CERVANTES que sus alumnos perdonar.Mis disculpas al Senor Ignacio aiap.
Bradai
  • 8. Bradai | 23/09/2011
llegó en 1964, la Escuela Secundaria Miliana Mustapha Ferroukhi.
Su primera clase es la 6 ª 3. Al principio no quieren aprender español. pobres Cervera nos han dicho que es como el árabe. Sabaté en árabe es como savato español.
Pensamos que era más fácil que Inglés.
Clase 3 de la 6 ª seguida por la clase de 6to 4.
AS que hemos seguido el Sr. CERVERA durante nuestra educación.
Llegó con una maleta pequeña en un paraguas plegable Mainet en el otro brazo. Él era un hombre remarquable.Aimé hasta la escuela secundaria. Cada miércoles por la noche se podía ver una película en blanco y negro.
Gracias, señor Cervera
Bradai
  • 9. Bradai | 22/09/2011
Buen día también no hablan mucho español, pero el señor Juan Cervantes, así nuestra profesora de español en la escuela secundaria en MilianaMUSTAPHA Ferroukhi Él nos enseña ESPAÑOL CATALÁN
Un antiguo alumno de su clase
Ignacio aiap
  • 10. Ignacio aiap | 22/09/2011
Perdonad que no sepa francés,
Estoy muy interesado en recibir información sobre

Jean Cervera


Mi mail es kasedakomemora@gmail.com.
Gracias.
Hassen
  • 11. Hassen | 12/08/2011
Je suis ébahi en parcourant ces pages lourdes de souvenirs de ma jeunesse.Je n'ai qu'un mot à dire Bravo.
tetbirt hamid
  • 12. tetbirt hamid | 18/05/2011
je suis un ancien eleve du lycee ferroukhi mustapha (1972-1976) actuellement cadre a la retraite.mon nom est tetbirt hamid, ces quelques annees passees au sein de ce prestigieux etablissement ont impregne en moi des sentiments si forts de nostalgie aujourd'hui que j'en perds les mots pour decrire ce temps revolu a jamais.
braham yousfi
  • 13. braham yousfi | 29/03/2011
bonjour a tous en lisant tout ce qui est sur le site je me trouve presque emu car ayant etais eleve de 70 a 76 dans ce fameux lycee' de chez moi d'une trentaine de metres et de cette belle ville de miliana et ayant quitte'miliana en 78 pour DUBLIN OU JE VIS DEPUIS 32 ANS je me souviens tres bien des profs surtout chikh med landjerit que je lui passe mon bonjour et a tous les milianais qui me connaissent a bientot frere copain khaled chengab
du 3eme etage des H B M
Aziz
  • 14. Aziz | 17/01/2011
Mon Dieu que le temps passe vite. J'ai cherché sur le site si je pouvais trouver quelques références aux années 60 mais en vain. J’ai fait le Lycée Ferroukhi de 1960 à 1966, six des plus belles années de ma vie, en temps qu’interne et même après 40 ans, je me rappelle de tous les recoins de cet havre de culture. J’étais une classe derrière Mokhtar Sahi, (QDRSA) qui je crois savoir a été proviseur. J’étais dans la même classe que Boualem Benchikou (QDRSA), Mustapha et Kamel Cherchali, Boualem et Fodhil Ameur, Mouloud Bendali, Benguerine Riad (QDRSA),Touati et bien d’autres amis. Nous avons aujourd'hui tous la soixantaine passée, les cheveux grisonnants pour ceux qui en ont encore mais nous avons été lycéens dans cette merveilleuse institution. La plupart d’entre nous avons faits des études supérieures et je peux vous assurer d’une chose, sur des bases solides qui nous été enseignées dans ce lycée. Aujourd’hui nous sommes éparpillés un peu partout dans le monde et en ce qui me concerne, je souhaiterai vivement revoir mon lycée. J’ai quitté l’Algérie il y a une trentaine d’années mais plus les années passent et plus j’y reviens.
Merci d’inclure les anciens dont je suis et de nous permettre de revivre nos années de tendre jeunesse. Et oui le mimosa aux fleurs jaunes dans la cour, à l'entrée du réfectoire, je m'en souviens encore.

Aziz Oudjida
Bradai
  • 15. Bradai | 21/11/2010
Des souvenirs qui ne peuvent s'effacer.
Juste là dans cette cour qui nous rappelle notre cri de liberté à la sortie des cours, à l'entrée du réfectoire,un mimosa jauni par la nature et un grand arbre de platane,vieillis par le temps ont préféré laisser leurs places à de plus jeunes plantes.Seuls les bancs à proximité d'eux composés de deux planches comme assise laissent leurs témoignages poignants aux regards des nostalgiques
  • 16. | 08/09/2010
Cher Mr BRADAI je suis de la promo de KHALED les annees 70a74 bref je voulais vous remercier pour ce que je suis entrain de lire surtout de ces magnifique lycees qui ont emerge des femmes et des hommes que j'admire pour leurs savoir leurs cultures leurs educations et j'en suis sure comme ils disent(l'enfant est copie de ses parents je crois).Moi je voudrais aussi rendre un hommage tout dabors a Tous les lyceennes et lyceens qui ont vecu notre periode.Aussi notre tres cher Med Landjerit pour son savoir sa culture sport et musique .Et beaucoup d'autres profS Mr Tibahine Aek,Mr et Mme Borquilla(libanais je crois)Mme lebres,Mme Lang et biens d'autres.Moi je n'ai pas quitté MILIANA je suis tjours sur place et j'assiste sur cette difference entre le present et le passe c'est une dechirure.Je voudrais aussi dire a toutes et a tous j'espere que le bon DIEU nous accepte notre Ramadhan et qu'il protege nos enfants de tous les maux et SAHA IDKOUM NATLOB RABI INCHALLAH YAKTEBNA FI KOLI BASMA SAADA WA FI KOLI KELMA CHAHADA WA FI KOLI RESK ZIYADA WA FI KOLI TAKWA IBADA WA FI KOLI DAEWA STIJABA WA FI KOLI KHATWA SALAMA Salut et bonne fete a toutes et a tous.
bradai
  • 17. bradai | 08/09/2010
De cet arbre qui nous regarde de temps à autre et que le temps nous a obligé de quitter ,sa mémoire essaie à identifier chacun de nous chaque fois que nos regards croisent son image.
Planté en toute jeune plante, il n'a cessé de grandir et nous donner cette ombre de son feuillage qui nous a réuni autour de son tronc en nous y adossisons dans un moment de solitude ou pour nous protéger des coups de soleil.
Cet arbre savait que la separation allait être difficile pour lui et l'oubli de nous élèves qui le quittions était humain ,
pour cela il ne cesse de s'élever haut ,tres haut vers le ciel cet espace libre pour tout mouvement afin que son regard
rencontre un égaré et qu'il puisse lui raconter il etait une fois UN LYCEE AU NOM DE MUSTAPHA FERROUKHI...
bradai
  • 18. bradai | 07/09/2010
Cher KADER,je ne sais de quel promo figurait la pièce complétant ta présence dans ce beau panorama que tous les larmes versées de nos yeux n'en peuvent effacer sa toile.Et je m'en remet à un passage écrit au préambule par MR VERSEAU que je ne peut m'en passer de lire à chaque fois que mes yeux se faufilent de moi pour m'y intégrer complètement par ses quelques mots qui en disent long:Le lycee Feroukhi ne peut s'effacer de la mémoire de ceux qui ont franchi son seuil , évoquez seulement ce nom , vous verrez des gens en larmes , chacun a sa cicatrice , chacun a ses regrets et ses remords , c'est un lieu qui suspend le jugement ou chaque pensée est un cri , une priere à l'esprit !
  • 19. | 07/09/2010
Qu'est ce que je peu dire apres ce que
je viens de lire et merci mr BRADAI pour ce que vous venais d'ecrire. Nostalgie quand tu nous menottes jètais en FRANCE en 1978 et mon oncle rabi yarhamou ma sugerais de restait avec lui je n'ai pas pu je suis restais 10 jours et de retour au bled .je n'ai pas pu la quitte tellement j'etais amoureux de cette ville aussi pure et acqueillante, sa beaute,et....pardon je suis tres emu en retournant en arriere de plus de 30 ans .les deux lycees,la rue st paul,ain el djemaa pour ceux qui ce rappel boutectoun, stade dona,place du charbon,place des martyrs,l'hopital en forme de bateau,et notre pointe des blagueurs.
Enfin qu'on j'ai mis mes premiers pas au lycee c'etait une enorme fierte pour mes parents,l'un me disait il faut que tu sois medecin l'autre non il faut que tu sois ingenieur etc...
Mr Jean Cervera etait mon profs d'espagnol,Mr plantif profs de maths,mr boqcuillon profs de francais,mme Deligeon profs de science mme prat profs de geographie etc...
Le lycee Abdou et la fameuse balustrade pour ceux qui l'on connu et ou j'ai rencontre ma femme que j'aime tjours.On etait tout un groupe de filles et garçons ou il n'y avait que sincerite et surtout on rigolait,le jeudi soir c'etait les boums ou la bouffa.pardon pour ces fautes d'ortographes je m'arrete la parce que ça fait mal de faire cette difference entre le passe et le present ça n'a plus de charme aucune culture plus de valeur humaine.
Salut a vous MILIANAISES,MILIANAIS,etceux qui ont etudiers ou vecus ici.
bradai
  • 20. bradai | 07/09/2010
A LA MÉMOIRE DE NOS AMIS DE CETTE BELLE PÉRIODE ET A CE CHER MR CERVERA PROF D'ESPAGNOL QUI S'EST ATTACHE A LA VIE DES ÉLÈVES COMME UN PÈRE MALGRÉ SON AGE COMPRENANT FORT BIEN NOTRE VIE D'INTERNAT RÉJOUISSANT NOS CŒURS ASSOIFFES DE LIBERTÉ EN LES ANIMANT CHAQUE JEUDI SOIR D'UNE PROJECTION DE FILM REFLÉTANT PARFOIS UNE PARTIE DE NOTRE JEUNESSE PASSÉE ENTRE QUATRE MURS ATTENDANT LE SAMEDI SOIR POUR GOUTTER AU PLAISIR DU DEHORS ET PARMI CES FILMS JE CITERAI UN TITRE "les disparus de Saint Agil" (Histoire de 03 élèves en internat dans un collège) QUI RESTA ET RESTERA DANS NOS CŒURS COMME UNE PIÈCE DE THÉÂTRE JOUÉE EN NOIR ET BLANC DANS UN BOUT DE TEMPS DE NOTRE ÉPOQUE QUI NE SE RENOUVELLERA PAS .
  • 21. | 15/05/2010
Bonjour,
Tout le plaisir est pour moi, le but du site, c'est construire une passerelle entre le passé et le présent, renouer avec ceux et celles avec qui nous avons partagé une belle tranche de notre jeunesse, avec qui nous avons vécu plein, plein de belles choses.
Merci à vous tous.
Bradai m
  • 22. Bradai m | 15/05/2010
Excuse moi,MrChenaoui de ne pouvoir te donner de prenoms c'est tellement loin ,peut-etre que l'occasion leur sera donnée pour s'identifier eux memes en ouvrant ce site initié et realisé par notre NORIA que je tiens une deuxieme fois à lui exprimer toutes mes et NOS reconaissances .
MERCI NORIA.
chennaoui
  • 23. chennaoui | 14/05/2010
merci de me repondre vous connaissez qui les prenoms des chennaoui moi j'ai fait l'internat de 1971 a 1974 mes remerciements
Bradai m
  • 24. Bradai m | 14/05/2010
A Mr Chenaoui que je salue.
Y a t-il un lien entre vous et les Chenaoui
qui ont fait classe entre (64/69)en internat.
Bradai m
  • 25. Bradai m | 14/05/2010
A Mr Nor Dine FERROUKHI proviseur du Lycée:
Daignez recevoir de moi ce chaleureux bonjour qu'on reçoit d'un éléve meme s'il n'a point figuré sur la liste du contingent(71/73) .
Et sans oublier NORA,l'initiatrice de ce site
ainsi que:Chengab,Aziz,Addala,Fawzi,Verseau que je ne connais de noms que par leurs apports dans ces pages mémorables.
chennaoui abderahmane
  • 26. chennaoui abderahmane | 13/05/2010
bonsoir tous les eleves internes de l'annee 1971 a 1974 j'etais litteraire j'ai eu mon bac 1974lettres j remercie tout le monde adminitratif du priviseur noredinne ferroukhi mr randi sahi (rabi rahmou) tous les surveillants(riou mahfoud baghdadi et les autres moi en ce moment suis directeur d'auto-ecole a cherchell tous mes remerciements a tout le monde
Bradai m
  • 27. Bradai m | 13/05/2010
je voudrais passer un bonjour à tous ceux que mes yeux ont croisé pendant cette belle période(64/69) qui nous a réuni et que le reflet de leurs images m'est resté en mémoire pour que je puisses les citer aujourd'hui et si d'autres ne le sont point qu'ils me pardonnent l'handicape de ma mémoire devenue par la force de l'age fragile et qu'ils ne m'en voudront nullement. A ceux qui sont de ce monde "Salamou Allah Alaikoum" et à ceux qui nous ont quitté "Allah yarhamkoum fi Djenatih".
Ma pensée va à:
Nos Sur.G :Mr Abdelwahab (muté en68 à Oran)et MR M.Randi (qui ont tous notre respect)
Mr Riou (secretaire), MrAbdessemed(Econome)
Aux doyens des Surv. M.Sahi((Rabiyarhamou)deTeniet el had,B.Benaida de Djendel,Fodil(l'homme aux romans de poche) de Gouraya,Ayadi d'El khemis,Gaidi de Voltaire,Benslimane(devenu Ministre Rabi yarhamou)de Ain Defla,Benblidia,Melouk de Miliana, .Morsli (rabi yarhamou)du B.GHRIB Moussaoui.....
aux externes deMiliana: Batel,Barbara,Larbi Bouamrane,à ce petit Riou avec son lourd fardeau de cartable en classe de la 6eme4,Bensmail avec comme effets scolaires qu'un stylo et un cartable vide ...
aux internes de Djendel les cousins Zouaoui
(Mourad,Bachir et Kamel )les freres Benaziza (rachid et drai)Rabehi le silencieux A.Benai (rabiyarhamou),B.Bouzar son frere et leur cousin(Kouideret Mohamed rabi yarhamhoum)D.Bouzidi,M.Zerarka le gérant du foyer (rabi yarhamou)T.Saidi...
aux freres Adib d'ElKerrouche, à Hachemi Redouane desAribes,à ceux de Bou Medfa les cousins Benaouda ,Bouzar,benameur,Hadj Mohamed,Boubekeur de vesoul benian,
à ceux du B.Ghrib les freres Abdelli,morsli,kermezli,Koriche M DCD suite à une angine(rabi yarhamou)
à ceux de voltaire A.Mehabi,M.Miout.
A de ceux de kherba,rouina ,el attaf Ponteba,de Tenes et de Gouraya avec leur coin bien préféré de la cour (Qui lorsque le menu du repas était compose d'un plat de crevettes,était un régal pour eux on leur laissait toute notre part).Je dirai à MR ADDALA comme à bien d'autres qu'ils auraient bien pu utiliser leurs noms au lieu d'un pseudo pour nous identifier plus facilement dans notre vie de jeunesse.
Mais chacun de nous a sa propre raison, l'essentielest qu'un seul trait de chez nous dans ses pages nous donne l'occasion de relire notre histoire.
fawzi
  • 28. fawzi | 14/03/2010
Bonsoir cheikh noureddine , bonsoir khaled ( je ne vois que vous deux sur cette page) tout juste une question pour chacun de vous !Cheikh en premier , comment avez vous pu gerer le lycee avec le manque de moyens et un nombre incalculable d'eleves ( surtout les internes ) ?
Khaled , vous en tant que milianais externe , avez vous ressentis la chaleur fraternelle entre internes et externes de l'epoque ou vous etiez eleves ?
CHENGAB KHALED
  • 29. CHENGAB KHALED | 03/03/2010
Bonsoir Si Noureddine, moi aussi je suis inscrit à copains d'avant (lycée Mustapha FERROUKHI), j'ai eu l'occasion de voir quelques unes de vos photos, elles retracent fidèlement un riche parcours scolaire et professionnel, vous êtes un grand témoin, à la fois de votre époque et des bouleversements qui ont jallonés votre vie professionnelle.
Cheïkh Noureddine, mes cursus scolaires et professionnels ne sont pas significatifs en substance, mais en rebondissements.
Ma scolarité à Miliana, s'était brutalement interrompue en 1973, autant dire que nous avons quitté le lycée la même année, bien entendu pas pour les mêmes raisons, les miennes sont au nombre de deux.
Concernant la première, il ne vous a pas échappé que si dans mon premier post, j'ai parlé des destins scolaires brisés, c'était parceque le mien en fût un, vous en soupçonnez certainement la raison.
La seconde, relève de la sphère privée et les raisons étant surtout familiales, après cet arrêt scolaire brutal, j'ai effectué un bref passage dans un corps de sécurité algérien, relevant du ministère de la défense, suivit d'un poste au service presse dans un autre ministère jusqu'à mon départ à l'étranger, voilà un peu plus de 30 ans. J'ai repris mon cursus scolaire, j'ai fait des écoles de langues, et j'exerce actuellement la profession de Traducteur/Interprête agrée à FRANCFORT, Allemagne, je le fais sous le statut de profession libérale et suis spécialisé dans le technique et le juridique, et ce, après avoir longtemps vécu à Paris et effectué des séjours plus ou moins longs dans différentes capitales européennes.
Voilà un résumé de ce que fût mon parcours, depuis le lycée.
Au plaisir de vous lire, à bientôt.

.
Nour-Eddine Ferroukhi
  • 30. Nour-Eddine Ferroukhi | 02/03/2010
Nour-Eddine Ferroukhi Proviseur du Lycée Mustapha Ferroukhi (1971-1973)
Blida Le 01 Mars 2010


Bonsoir Si Khaled Chengab
Bien sur que j’ai bien compris que c’était par respect que tu as utilisé Cheikh mais je voulais juste faire préciser qu’il s’agissait bien de moi et dans ce cas Cheikh Ferroukhi ou Cheikh Nour-Eddine aurait bien suffit.
Visite ma page dans «Copains d’avant.com» (Copains d'avant - photos de classe et retrouvailles d'anciens élèves. Retrouvez un copain d'avant perdu de vue.)certaines photos dans mes album pourraient t’apporter un plus je l’espère .
J’aimerais aussi bien savoir un peu plus sur ton cursus scolaire et professionnel si cela ne te gène pas,Merci et
à Bientôt
CHENGAB KHALED
  • 31. CHENGAB KHALED | 28/02/2010
Bonsoir Si Noureddine,
Si Noureddine, j'espère que vous n'avez retenu du titre de Cheïkh que vous représentez à mes yeux, que la sagesse et l'érudition qui lui sont propres, car c'était dans cet esprit que je l'ai utilisé, et c'est bien à vous qu'était adressé mon post.
Si Noureddine, à propos de l'arabisation et de la reconquête de l'identité et de la culture, qui se sont comme je l'ai dit, traduites par la désorientation d'un certain nombre de cursus scolaires, vous avez raison de le dire, c'est un sujet qui nécessite un bon cadre de discussions et comme il pourrait être long à déméler eu égard à la multitude d'enjeux politiques de l'époque, l'idéal serait qu'elle soit faite autour d'un bon couscous, agrémenté de vos souvenirs du lycée car ils représentent pour nous l'amont de ce que nous vivions en aval.
Si Noureddine, à propos des parents, ce souvenir me revient à l'esprit en lisant votre post.C'était au printemps 1972, nous fûmes convoqués moi et trois autres potaches de ma classe en conseil de discipline, accompagnés, qui de son père, qui de son tuteur, vous présidiez ce conseil avec à vos côtés si Sadek....., représentant les parents d'élèves, dès l'ouverture, vous avez mis l'accent sur la honte que nous faisions à nos accompagnateurs et que juste cela, si nous en sommes conscients, c'est déjà une sanction. Le conseil fût interrompu en raison du décès d'une personne très connue à Miliana pour sa faconde ALLAH YARHMOU.
Juste en dessous de votre fenêtre, le message a été reçu cinq sur cinq et le soir, je ne vous explique pas le savon qu'on nous a passé.
Nour-Eddine Ferroukhi
  • 32. Nour-Eddine Ferroukhi | 28/02/2010

Nour-Eddine Ferroukhi Proviseur du Lycée Mustapha Ferroukhi (1971-1973)
Blida Le 28 Février 2010

Si Chengab Bonjour à toi,
Tu n’as nullement besoin de me remercier pour mes interventions dans ce site car ce site nous a permis à tous de rafraîchir quelques précieux souvenirs,et,il est devenu un carrefour incontournable de rencontre de beaucoup d’anciennes connaissances.
Remercions Dieu d’abord et Nora ensuite pour sa géniale Idée.
Observation :(je m’adresse à toi,Si Chengab, si c’est moi que tu appelles « Cheikh », Cheikh c’est vague, mais je crois avoir compris que c’est de moi Nour-Eddine Ferroukhi qu’il s’agit. Alors bonjour encore une fois.


Tu parles aussi d’un grand nombre de destins scolaires brisés, avec l’arabisation (1971-1973),Là, c’est un autre domaine qui ne peut être abordé qu’autour d’une table ronde avec un bon thé chaud à la menthe et surtout beaucoup de clairvoyance et de perspicacité. Récupérer Son Identité Nationale et Sa Culture n’est pas chose facile après 130 ans de colonialisme.
Alors à Bientôt .

A propos Je me rappelle ,
4°/ lorsque nous avions reçu les instruction d’arabiser 1/3 des classes en 1972, et qu’il fallait choisir les meilleurs dans toutes les matières ; Un «élève »qui est actuellement Directeur de C.E.M. à Blida, m’a rappelé une anecdote de cette période. Il est venu dans mon bureau pour me dire « Mr le proviseur pourquoi vous m’avez jeté dans une classe arabisé je suis très bon dans toutes les matières « je lui est répondu, et c’est lui qui me le rappelle,«Mon fils, lui dis-je, nous, on ne jette pas, nous nous Orientons et appliquons des directives ».
Si Fawzi Bonjour,
Tu sais Fawzi , il n’y a pas que le lycée Ferroukhi qui nous donne envie de pleurer , il suffit de jeter un coup d’œil autour de soi pour constater l’état des lieux et des infrastructures dans tous les domaines sans exception, et réfléchir sur les actes et paroles des gens et d’être à l’écoute de ce qu’ils pensent et de ce disent. Peut être, nous les anciens, nous sommes un peu plus sensibles à cela. Enfin, tantôt, je vais relater une anecdotes sur ce que tu appelles une Prison.
Je me rappelle
5°/tout au début de la rentrée scolaire, arriva une fête et un grand nombre d’élèves sont partis sans autorisation préalable, profitant de la structure de l’établissement éparpillé dans toute la ville ,des classes au nord et au sud ,des dortoirs en ville (ancienne église ,ancienne poste, et celui récemment bâti à Ain Boutectoun.,alors dis–je ils ont pris la clef des champs et sont parti , l’établissement n’était guère une prison ,bien au contraire mais la responsabilité était encore d’autant plus grande .
le soir voyant le réfectoire à moitié vide,(un gâchis pour les plats non servis ) j’ai alors posé la question aux surveillants généraux. Ils me répondirent que les élèves étaient parti chez eux. Bien dis-je vous les avez autorisé sans ma consulter. Non me répondirent-ils .Ils sont parti de leur propre initiative.
Alors cela change tout leur dis-je ,s’ils leur arrivent malheur, vous savez ce qui nous attend tous ?
Je leur avais demandé de finir le mouvement et de me rejoindre dans mon bureau et aussitôt arrivés je leur dicte le texte d’un télégramme à envoyer à tous les parents des absents.«Votre fils …(le prénom).. stop Parti sans autorisation stop ne sera repris qu’en votre présence stop et fin. »la date et la signature du CE.

Les surveillants Généraux passèrent une bonne parti de la nuit à dicter le texte à la téléphoniste.
Les vacances finis les élèves n’ayant pas pris au sérieux le télégramme se présentèrent au lycée comme si de rien n’était mais les instruction étaient formelles : « n’autoriser personne , s’il ne se présente avec son parent.

Le soir venu beaucoup pensèrent pouvoir mettre l’administration dans l’embarras et l’obliger à céder, mais rien de cela et malgré l’intervention de l’association des parents d’élèves et des autorités de la ville . J’ai argumenté dans le sens de la responsabilité et leur avait dit : Mon établissement n’est Pas une Prison mais Il n’est pas non plus un établissement de villégiature et ma responsabilité et celle de mes adjoints n’a pas de limite, alors ces élèves sont partis sans autorisation, ne sont pas mes élèves et ils ne redeviendront de nouveau nos élèves que lorsque tous les parents viennent les réinscrire …..
Et depuis le lycée est devenu une véritable famille, les élèves, à chaque congé venaient négocier leur sorti , qui pour des problème se transport ,qui pour d’autres motifs que je jugeais valable et nos effectifs dans les réfectoires,dans nos classe et dans nos dortoirs ont pris un visage de sérieux.
Le lycée est devenu alors pour tous un véritable Chez Soi.

Je me rappelle aussi
6°/Un jour ,je pense, au début du 2em trimestre,de ma première année,car je venais de finir de mettre l’établissement sur rail,le Directeur de l’Education se présenta à la porte de l’établissement et je suis descendu l’accueillir et nous sommes montés dans mon bureau. Une fois à l’intérieur,il me posa une question que je n’arrivais pas à comprendre, était-il sérieux ou voulait-il juste me taquiner un peu « Ou sont les élèves me demanda-t-il ? », « Ils sont en classe lui répondis-je , Non… me dit-il ,Si lui répondis-je », et je lui demande alors de m’accompagner pour lui faire constater de visu que c’est la vérité. Ce qu’il fit aussitôt et en revenant il me félicita car il avait connu avant ,un établissement bouillonnant et grouillant suite aux effectifs et par manque d’infrastructure et d’organisation, et je ne dis pas cela pour me vanter car il n’est pas donné à tout le monde de trouver les bonnes solutions au vrai problème posé et au bon moment .(Les anciens élèves peuvent se rappeler l’ordre qui fut apporté ne serait-ce qu’aux armoires dans les dortoirs ,et dans les études, pour éviter les déplacements inutiles etc......

Merci à tous mes anciens élèves de m’avoir facilité la tache , par Leur discipline exemplaire, et Leur sérieux et leur assiduité inégalables .
CHENGAB KHALED
  • 33. CHENGAB KHALED | 20/02/2010
Merci a vous cheikh de nous faire le privilége de vos interventions sur le site.a notre tour de vous feliciter,aprés avoir attendu les votres pendant les années lycée,pour votre mémoire prodigieuse.cette téléportation dans le temps a travers les souvenirs que vous évoquez,est a la fois chargée d'émotion et riche en informations.
Acteurs passifs,et l'esprit obnubilé par l'apprentissage des matiéres,et des resultats périodiques,nous ignorions tout des difficultés que vous rencontriez dans vos fonctions.je crois me souvenir de cette boite aux lettres qu'on disait surveillée(esprit juvenile et refractaire)par celui qu'on appelait a tort l'oeil de moscou.L'idée était originale et pour tout dire inattendue.
Vous avez été proviseur a une periode charniére de la vie du lycée.Celui ci passait subitement d'un etablissement contenu dans les seuls murs qu'il a tjrs connu,pour se retrouver avec des dependances éparpillées dans la ville.Obligé sans avoir les moyens adequats d'absorber l'arrivée massive de lycéens(allah ybarak)de tous les coins du pays.
Vous avez été aussi l'artisan,sinon l'orfevre de la mise en place de l'arabisation des matiéres,et de la multiplication des classes arabisées.Cela ne s'est pas fait dans la douceur,car grand nombre de destins scolaires ont éte´brisés.Mais qu'aurait pu faire un chef d'etablissement devant un imperatif pareil?rien sinon appliquer a la lettre les orientations de sa hierarchie.
Des decennies sont passées,et nous voila de nouveau reunit,anciens éléves,proviseur,inchallah cheikhs MOHAMED RANDI,MOHAMED LANDJERIT,et bien d'autres si le hasard d'un surf les amarent a ce site,grace a la magie créatrice de noria.BRAVO MADAME.
khaled chengab.
fawzi
  • 34. fawzi | 17/02/2010
Un grand merci a vous MR LE PROVISEUR , vous etes toujours vivant dans nos coeurs et surtout dans nos pensees !!!
En jetant un coup d'oeil dans le forum , je viens de voir une video catastrophique , celle de l'interieur du lycee ferroukhi, INCROYABLE !!! Des barreaux sur les fenetres et sur les portes ,je n'en croyais pas mes yeux !!! je me suis dis : c'est serkadji ? el harrach? ou alors lambeze ?
des fissures partout , une peinture tres ancienne qui date depuis nos annees lycee !!! QUELLE CATASTROPHE !!!
Deux anciens lyceens ,l'un est a birmingham ( angleterre) et l'autre a dallas ( USA ) ont verses des larmes quand ils ont vu la degradation du lycee sur la video !!!
Par le biais de ce site , je lance un appel a messieurs les responsables du lycee et en tete l'actuel proviseur , de bien vouloir , je dis bien de bien vouloir donner le vrai visage a ce lycee qui est loin d'une prison , ou d'un edifice qui va finir en ruine !!! au cas ou cela ne vous touche pas , faites le par respect a celui qui porte son nom , et par respect aussi aux eleves qui ont transites par sa porte et qui sont des cadres !
Nour-Eddine Ferroukhi
  • 35. Nour-Eddine Ferroukhi | 16/02/2010
Nour-Eddine Ferroukhi Proviseur du Lycée Mustapha Ferroukhi (1971-1973)
Blida Le 16 Février 2010
Je me rappelle aussi,
2 /Avoir mis à la disposition des élèves une boite aux lettres dans la cour, pour les mettre à l’aise et leur permettre de se confier anonymement et apporter des remarques et des suggestions, concernant surtout leurs problèmes et leur séjour à l’intérieur de l’établissement.
Je reconnais que leurs lettres étaient d’une perspicacité étonnante, ce qui m’a beaucoup aidé à apporter de l’amélioration à la gestion des problèmes.
Mais voila qu’un petit malin, me suggère de cesser de faire mes rondes inopinées et de rester tranquillement dans mon bureau…« Assez me dit-il d’être partout …»que Dieu lui pardonne.

Le soir même arriva l’incident que j’avais rapporté concernant le matelas qui brûla dans le dortoir, imaginez les dégâts, si je n’avais fait ma ronde et si j’avais suivi les conseils de notre ami inconnu.
(S’il se reconnaît, je lui pardonne et lui demande juste de me dire ce qu’il est devenu et surtout s’il a pris une responsabilité autre que familiale).

3/ Une tradition était suivi dans l’établissement, chaque jeudi soir une projection de film était organisée, pour les internes qui ne pouvaient aller chez eux et restaient à l’Internat.
J’ai alors pris l’habitude j’allais moi-même choisir à Alger le film à la cinémathèque.
Mais la salle de projection n’était autre que le grand réfectoire et l’appareil était installé à l’arrière et faisait un boucan de bruit extraordinaire ce qui faisait perdre tout le charme du film. Alors j’ai suggéré à l’intendant, Mr Abdessamed de faire faire une petite ouverture dans le mur du petit réfectoire attenant, ce qui fut fait, et très proprement.
Lorsque nous fîmes la projection de la salle d’à coté, la sonorisation était parfaite et de satisfaction, Mr Abdessamed me dit à l’oreille : « Ce n’état qu’un trou mais il fallait y penser » Nous rimes un bon moment et à chaque suggestion d’une solution il me redisait la formule magique « Ce n’état qu’un trou mais il fallait y penser ». Il vrai que pour améliorer la vie de chacun, il suffit de très peu de chose. Ainsi nous le remarquons avec la création de ce site qui nous rapproche et améliore notre quotidien .Merci Nora.
Merci Fawzi pour tes belles paroles, bon courage, porte toi bien et à bientôt.
fawzi
  • 36. fawzi | 05/02/2010
Quel plaisir de vous lire MR FERROUKHI !C'etait une vraie surprise pour moi , de lire mon ancien proviseur des annees 70 sur ce site !!!
Mon etonnement en vous , c'est que votre memoire est explosive car vous gardez ces souvenirs en tete si comme cela datait d'hier ! L'ensemble de votre message est emouvant et qui laisse perplexe tous les anciens eleves durant votre passage au lycee , car pour parler a un proviseur dans les annees 70 , n'est pas donner a tout le monde , ce n'est pas par peur mais par respect , le faite de vous voir circuler dans les couloirs ou dans la cour , tout le monde baissait les yeux si ce n'est pour fuir votre regard qui en dit long quand vous fixez des yeux un eleve !!!!
Nous autres les internes , nous avons beaucoup appris de vous , surtout par vos sous entendus sans viser ou complexer qui que ce soit !!!
MR LE PROVISEUR , je tiens a vous feliciter pour votre participation sur ce site , cela rechauffera les coeurs de pas mal d'anciens lyceens qui etaient sous votre coupe , car avec vous nous n'avons connus que la joie , le respect , et surtout la discipline !
Recevez toutes mes salutations a partir des USA , je tiens aussi a saluer SI MOHAMED RANDY , MR ABDESSEMED( l'econome de l'epoque)MR RIOU , et surtout notre adorable CHARLY qui nous servait les repas a partir de la cuisine !!!

Farah
  • 37. Farah | 05/02/2010
Je viens de lire le post du grand Mr Ferroukhi(un pur Milianais issu d'une très grande famille)Ouf, quelle émotion!
Moi j'y ai fait ma première et ma term en 77/78 c'était l'époque de Mr Henni.Vous citez la rigueur et la discpline qui régnaient au lycée malgré toutes les difficultés que vous avez énumérées vous avez oublié (désolée) la réussite chez les élèves qu'on ne retrouve plus maintenant c'était peut-être dû aux origines et à l'éducation des élèves en ce temps-là.Le lycée Férroukhi a produit beaucoup de matière grise éparpillée dans le monde entier ainsi que l'élite Algérienne,déjà à mon époque Miliana était réputée par son sérieux et la qualité des études enseignées,en plus nous avions des éducateurs qui aimaient leur métier.Tout a disparu avec le départ en retraites de ces fonctionnaires des années 1980.Dommage!
Nour-Eddine Ferroukhi
  • 38. Nour-Eddine Ferroukhi | 04/02/2010
Nour-Eddine Ferroukhi Proviseur du Lycée Mustapha Ferroukhi (1971-1973)
Blida Le 3 Février 2010
Je ne sais vraiment pas par ou commencer ma participation à ce merveilleux forum, alors je vais commencer par remercier tous ceux qui ce sont manifestés dans ce site et qui se sont souvenu ou pas de mon passage au Lycée M.F. Ils m’ont rappelé les souvenirs inoubliables de mes années (1971-1973) et bien plus.

Je remercie en premier lieu la maîtresse de la maison, l’initiatrice de ce formidable site, Noria (Mimi Silem (Sahli)) qui a réveillé en moi beaucoup de nostalgie de ma jeunesse bien avant de réveiller ceux du Lycée M.F avec ses photos professionnelles sur Miliana et ses souvenirs pathétiques et émouvants.

Je cite aussi Mr Arbouche qui est sûrement l’auteur de plusieurs des photos que je possède sur Miliana et le lycée, qu’il en soit chaleureusement remercié pour cela et pour les bonnes paroles qu’il a eu à notre intention.

BEDRANI et tous les Internes de Djendel, Bou Medfaa, Hammam Righa,Théniet El Had, Barrage Ghrib, Ain defla, Cherchell, Gouraya, Damous ,Carnot, Zeddine, El attaf, Chlef, Kherba, Rouina ……..

Taminourine Ahmed le magnanime qui offre ses services à tous les ami(es).

Khaled Chengab et ses anecdotes

Randi qui ne trouve pas les mots pour traduire son émotion au souvenir des belles années du lycée Ferroukhi avec ses promotions d'élèves , son équipe enseignante et administrative, ses professeurs venus de tous les horizons. Il souligne l'harmonie et la concorde qui y régnaient, le travail sérieux et la bonne humeur dans une ambiance remarquable de convivialité et de saine émulation.

Korchi Aissa (71/73) qui s’est reconnu sur la photo que j’ai déposé et qui faisais partie de l'équipe de basket (avec Mr Landjerit Mohamed prof de sport et entraîneur de l'équipe)

Mohamed qui dit « Nous étions heureux ».

Je remercie aussi Celui qui Signe « Verseau » et qui raconte l’anecdote des internationaux imaginaires de l’équipe nationale de foot de la classe de seconde. Quand à la sentence que j’avais décidé : « toute la classe consignée pour deux week end » je pense qu’elle n’a pas été appliquée à la lettre.

Midjou (66 à 74) qui affirme toute sa reconnaissance à Noria pour sa louable initiative et son esprit créatif, d’avoir ouvert cet espace qui nous permet d’échanger nos souvenirs.

GABRIEL (1948-1956) qui habitait Hammam Righa et qui a mon age, je lui souhaite longue vie.

Mohamed.k qui remercie Noria, et dit avoir parcouru le site,lu les messages et écrasé une larme. Il vit actuellement en Suisse et se souvient et parle de la petite Suisse de son adolescence.

ABDOU Abderrahmane (72-75) rappelle sa nostalgie des trois années d'internat, et son copain qui l'invitait chez lui, Slimane Bensar. Il rappelle aussi le début de l’arabisation avec des profs venus de tous les horizons d'Irak, de Syrie, d’Egypte, de Palestine, de Jordanie etc. ….. Il cite aussi Mr BERNIER qui reste gravé dans sa mémoire…il parle des tables pour manger en plein milieu du couloir par manque de place, du dortoir dans un CFPA, des classes éparpillées en dehors du lycée...il pense comme même que c'était merveilleux et remercie le cite de Nora.

El Alami qui se souvient et cite surtout ses profs M. Cusenier ( physique), M. Merlet(maths), Mme Pommelec ( sciences nat)

Aziz (1960 -1966) qui vit depuis une trentaine d'années, entre les US et UK mais qui garde une forte pensée pour cet havre de paix et de douceur le lycée Mustapha Ferroukhi à Miliana.

Mira , Youcef (qui aimerais avoir la liste complète des directeurs qui se sont succédés au lycée Mustapha Ferroukhi, je l’oriente sur Mr Riou Ancien secretaire de l’éablissement et qui habite Miliana), Noureddine Qui se souvient des professeurs ,Mme LANG (français),et Mr Cervera (éspagnol)

Achour qui se souvient du directeur Mr BENAISSAOUI du CEM Ibn Batuta.

Noria affiche sa joie de voir participer les anciens de Abdou et Ferroukhi, car c'est le but du site, elle dit, que chacun vienne nous parler de ces années à jamais révolues, de nos joies et nos peines, de nos moments forts, passés à Miliana, les souvenirs des uns réveillent ceux des autres.

khireddine kada (1976/1979 ) né le 14/11/1958 à miliana ....intendant pricipal au lycee Ferroukhi Mustapha Miliana depuis mai 1998 à décembre 2007... Toujours gestionnaire au lycée F.M. à cette date 03/03/2009, parle de Miliana au mille visages (histoire religion culture cerise, climat etc…..


Maintenant que j’ai fait le tour de la maison si vous permettez ,je vais tenter d’éclairer quelques coins obscurs des lieux.
Je fus chargé d’une lourde mission par Mr le directeur de l’éducation et de la culture de la Wilaya de Chlef ,Mr Nacef (que Dieu lui prête longue vie), pour assurer une rentrée scolaire qui s’annonçait très, très pénible (1971-1972). J’avais certes,une équipe des plus compétentes et des plus dévouées, à commencer par Mr Abdessamed Mustapha le gesionnaire , les deux surveillents généraux ,Mr Randi et Mr Sahi Mokhtar (Allah Yarhamou) ,l’agent chef Si Allaoua tres dynamique , originaire de Bougie, et toute l’équipe administrative et les professeurs venus de tous les horizons sans oublier le secrétariat à la tête duquel de trouvait l’un des plus compétant des secrétaires que l’Algérie ait connu Mr Riou qui vit à Miliana et dont je n’ai pas de nouvelles.
L’année scolaire 71-72 a connu une poussée exceptionnelle de scolarisation, nous devions recevoir plus de 1500 élèves pour un établissement conçu pour un maximum de 300 élèves dont plus de la moitié internes , venus de tous les environs de Miliana et même de très loin ( Djendel, Bou Medfaa, Hammam Righa,Théniet El Had, Barrage Ghrib, Ain Defla, Cherchell, Gouraya, Damous ,Carnot, Zeddine, El attaf, Chlef, Kherba, Rouina……)
Nous avions 4 dortoirs celui à l’intérieur de l’établissement (300 places) l’ancienne église 150, l’ancienne poste autant, le dortoir Nord 200places soit un total de plus 750 internes.
Pour les repas c’était la même difficulté un grand réfectoire, un autre plus petit et qui servait de salle de permanence après nettoyage, une sale de classe, et un petit réfectoire pour les profs et les maîtres et bien sur pour finir le couloir.
Les sales de classes se trouvaient à l’intérieur de l’établissement et deux annexes l’une au Nord en dur et une au Sud en Préfabriqué pour le premier cycle (6em, 5em, 4em, 3em.)
Les élèves étaient d’une discipline exemplaire ce qui facilita grandement notre tache je les en remercie.
La responsabilité était grande et La vigilance était de rigueur.
Je me rappelle
1/ Une nuit j’ai eu l’intuition que je devais aller visiter un dortoir, et en effet en arrivant j’ai trouvé les internes très animés et qui portaient de l’eau dans leurs petites mains et couraient du lavabo au dortoir plusieurs fois …
Qu’est-ce qui se passe ?!!! Ou est le maître ?!! Demandai-je Personne ne répond, ils étaient tous paniqués, je cours vers le dortoir, je trouve un matelas en flamme, un élève s’était endormi et a laissé tomber sa cigarette sur le matelas de son camarade absent et le maître était dans un autre dortoir avec son collègue.
Je prends tout de suite l’initiative et demande à deux élèves de prendre le matelas chacun d’un bout et de me suivre, je leur demande alors de le jeter dans la cour pour le laisser finir de brûler et tout rentra dans l’ordre.
2/





CHENGAB KHALED
  • 39. CHENGAB KHALED | 13/11/2009
L'IDÉE EST GENIALE,BANCO,IL FAUT PERSEVERER DANS CETTE LIGNE.
khaled
  • 40. | 13/11/2009
Bonjour tout le monde.
Inchallah Aziz,je relance l'appel à tous les anciens de Abdou et Ferroukhi, pour la création d'une association et une rencontre à Miliana.
Aziz
  • 41. Aziz | 21/10/2009
Ce lycée, j'y est vécu 6 des plus belles années de ma vie (1960 a 1966) . J'étais interne et il n'y a pas un endroit, un recoin de ce lycée que je ne connais pas. J'aimerai revoir ce merveilleux endroit qui a contribué grandement à faire de nous ce que nous sommes aujourd'hui. Je n'ai pas revu cet endroit depuis plus de 30 ans mais je ne desepere pas et je reviendrai.
addala
  • 42. addala | 07/10/2009
cette cour du lycée,me rapelle tant de choses 45 ans après(1962-68).un peu plus bas dans la photo, là ou il ya la cheminée de la chaudiere(si elle existe tjrs) c'était le coin des GOURAYAINS fort nombreux à l'époque dont je fais partie.c'était pour nous un veritable depaysement-Je citerais le climat, l'altitude, la langue etc...
mustory 103
  • 43. mustory 103 | 05/10/2009
Merci de nous faire revivre nos meilleurs annees au lycee ferroukhie promo bac 1976
verseau
  • 44. verseau | 22/07/2009
Ya t-il des personnes sur ce site de la promotion 70-73 ? si c'est oui , veuillez m'envoyer des messages et merci !
Sid-ahmed
  • 45. Sid-ahmed | 19/07/2009
cette cour me rappelle un entrainement de basket on avait comme entraineur monsieur landjerit mohamed on joué un match de foot mini bois ,je lui ai fait un petit pont a l'entraineur,il m'a taclé en me faisant mal au tibia, mais j'ai pris ca du bon coté
Mesrati Abdelhamid
  • 46. Mesrati Abdelhamid | 19/06/2009
Ancien DE MUSTAPHA FERROUKHI , ANNÉES 1979 - 1980.

LE SITE WEB : WWW.TROMBI.COM

POUR Y AJOUTER LE LYCÉE DANS LA LISTE ET RÉTABLIR DES CONTACTS
Amar
  • 47. Amar | 15/06/2009
Bonjour
Belle photo,
Elle me rappppppeeeeeelllllle de trés beaux souvenir la cours principale de Mustapha Ferroukhi

Merci,

Voir plus de commentaires

Ajouter un commentaire