Facebook the green dressing 3 Images 4

Gifasm uuwrpoesbptd1104

Une ville "Miliana", un lycée "Mustapha FERROUKHI"

Par Khaled CHENGAB

Une ville Miliana, un lycée Mustapha FERROUKHI, deux destins étroitement liés,deux vocations que rien ne pourrait contrarier.
15 10

 Une ville haut lieu du mysticisme, patronné par Sidi Ahmed Benyoucef,une parure posée sur les pentes du Zaccar. une cité plus que millénaire,dont les remparts majestueusement plantés sont autant de défenses contre l'oubli. Une ville parée de ses vestiges qui nous parlent comme un livre d'histoire ouvert, des bouleversements historiques qu'a connu cette partie de l'Algérie.
Une ville dont l'histoire croise, et se sépare, pour mieux rejoindre plus loin celle des vieilles villes d’Algérie comme Alger pour ne citer qu'elle.

 Une ville et une région, foyers de résistance d'où sont partis les premiers soulèvements contre l'occupant, et les premières offensives pour une reconquête bien lointaine, je pense à L’ÉMIR ABDELKADER, à BEN ALLEL et  ses valeureux RÉSISTANTS d'avant l'heure,aux MENACEURS(1841), et à la révolte des RIGHAS (1901), premiers déportés politique de l'histoire de la colonisation.
Une ville berceau d'une certaine idée de l’Algérie, d'où sont partis porter la parole et le courage ,des Milianais illustres comme MOHAMED BOURAS, ALI AMAR dit ALI LA POINTE, MUSTAPHA FERROUKHI, et bien d'autres peu connus dont l'action a suivit, et suit toujours le combat mené jadis pour l’indépendance, et aujourd'hui comme en témoigne celui de MONSIEUR MOHAMED BENCHICOU, pour le lancement des bases d'une démocratie saine et apaisée qui enfin dira son nom un jour, pour un état de droit, et pour la suppression des privilégiés indus. une ville rebelle et rétive, quand les objectifs s'éloignent de l'intérêt commun, une ville qui a consentit à de lourds sacrifices, eu égard à sa dimension géographique, pour que vive l’Algérie indépendante.

10 13

  C'eût été une aberration si une autre ville avait été choisie pour la construction du lycée de garçons, rebaptisé Mustapha FERROUKHI. Heureusement que le bon sens en maître a fait sortir du sol milianais un beau jour de la première moitié du siècle passé (1909) les fondations de l'un des premiers lycée d'Afrique. MILIANA offrait un cadre idyllique en combinaison avec une empreinte culturelle Algérienne légèrement métissée à cette époque de son histoire. Ce furent là, deux atouts déterminants relevant à la fois de l’esthétique et de la culture suffisant à eux seuls à minorer handicap des difficultés d’accès à la ville à une époque marquée par l'insuffisance des transports mécanisés.
Là s'arrête mon aperçu historique sur le lycée, pour laisser place à ce que l'on a vécu dedans.

Img024 3 Des générations entières se sont succédées, internes, externes, demi-pensionnaires, de jeunes lycéens venus de toute la région, et pour quelques uns de plus loin encore parfaire les connaissances acquises ailleurs.
Réunis dans ce lieu et motivés par la saine ambition de pénétrer davantage les profondeurs du savoir et de percer le mystère des matières, notre curiosité fut plus que satisfaite par un enseignement de qualité et un encadrement exemplaire. Nous avons tous emprunté la même cour et les mêmes salles de classe. Pour beaucoup d'entre nous le même réfectoire et les mêmes dortoirs. Ah ces couloirs, témoins d'une époque ou nous respirions notre jeunesse à plein poumon, qu'on a souvent arpentés entre deux cours en courant pour rejoindre les classes affectées ou quelques fois pour se rendre à la surveillance générale.... qui a vu elle aussi se succéder grand nombre d’élèves devenus surveillants. On s'est tous croisés, vus et partagés les mêmes émotions quand ce n’était pas la même complicité. On a tous en souvenir ces effluves qui émanaient des cuisines inondant les couloirs et venaient chatouiller nos narines réveillant ainsi nos appétits aiguisés par tant d'heures d'une attention sans relâche. Ventre affamé n'a point d'oreilles nous disait MAÎTRE BERNIER, quand la matinée se clôturait par un cours de français. C'est de tous ces instants que nous reviennent à l'esprit toutes ces anecdotes qu'on se plait à évoquer aujourd'hui. Sans titre 14 On a tous eu plus ou moins les mêmes profs pour la plupart venus d'horizons lointains, sans oublier les incontournables cheikhs MOHAMED LANDJERIT, ABDELKADER TIBAHINE. Je vous parle comme le dit si bien la chanson d'un temps que les moins de..........Bien d'autres sont arrivés par la suite que je n'ai pas eu le privilège de connaitre.
Ce lycée occupe une place importante de l'histoire de chacun d'entre nous. C'est dans cet établissement qu'une partie non négligeable de notre personnalité s'est construite, c'est en son sein alors que l'on ne s'en doutait même pas que les premières esquisses de nos carrières respectives se sont profilées. C'est enfin dans ses classes qu'a commencé l'apprentissage des matières et des dures lois de la vie. Le tout pour reprendre la formule de cheikh MOHAMED RANDI, dans une saine émulation.

C’est là aussi, que nos certitudes d’un moment se transformaient en doute l’instant d’après et vis versa. Que l’espace d’un cours qui nous paraissait long, notre esprit vagabondait au delà des murs, à la recherche de ses repères, pour buter sur le rappel d’un prof ou celui d’un surveillant. C'est dans ses murs, que la longue maturation nécessaire à la construction de l'esprit s'est faite, que nous nous sommes progressivement affranchie d'une adolescence peuplée d'illusions pour intégrer l'âge tout aussi insouciant mais pétri de questions où l'on croyait que les réponses étaient au bout d'un raisonnement que l'on voulait être le bon, avant que nos infatuations juvéniles ne soient balayées par la réalité dont on faisait la découverte chaque jour. Chacun de nous a son histoire Ferroukhi, le lycée a gravé la nôtre sur ses murs, une histoire commune de potaches qu’il a vu défiler des décennies durant. Chacun de nous a connu pendant ces années lycée, des joies, des peines, des réussites et des échecs, de l’enthousiasme et des déceptions, le bonheur d’être là et le sentiment de solitude dû à l’éloignement des parents, mais nous lui devons tous d'être passé par lui, pour mieux cerner et comprendre le monde. Beaucoup d’entre nous ont réussi de belles carrières, qui dans le privé, qui dans le public ou l’ANP. D’autres sont partis pour de brillantes carrières à l’étranger, mais n’oublions pas ceux dont le cursus s’est soldé par un échec, ou ceux victimes bien plus tard des aléas du destin. C'est à eux que vont toutes mes pensées.

____________________________________

 Ayons une pensée pour ceux qui nous ont quittés.

 Pour ma part, je pense à mes amis d'enfance et de quartier, BENYOUCEF CHEBLI ,BENYOUCEF SAIDANI,tous deux partis aux states pour de brillantes études,et sont décédés, le premier des suites d'une longue maladie,le deuxième dans un accident de voiture en république Dominicaine où il s'était installé. Je n'oublie pas non plus HADIDOU BENALLOUANE qui nous a quitté jeune,et MOHAMED TRABLES lâchement assassiné,ravi a l'amour de sa famille et ses proches au même âge qu'avait son père tombé au champs d'honneur.ALLAH YARHAMHOUM .
Je ne vais pas clore ce post sur une note de tristesse, pour vous dire que les joies et l'émotion qu'on éprouve à l'évocation de ces souvenirs,effacent les peines subies.

Miracle de la mémoire affective.

Commentaires (75)

ziton
  • 1. ziton | 19/09/2017
bonjour a toutes et a tous,
Il y a des paysages,des visages ou des événements qui s'impriment si profondément dans notre coeur, que rien ne semble étre en mesure de les effacer.Des années aprés,il m'arrive (c'est vrai pas trés souvent),de rencontrer d'autres anciens camarades de l'époque. C'est avec beaucoup de nostalgie que nous évoquons nos souvenirs du lycée.Nous prenons plaisir à nous rappeler les bons moments passés ensemble.Nous pensons à tous ceux avec qui nous avons vécu durant des années dans cet inoubliable lycée Ferroukhi : les éléves,le personnel de direction et ces braves gens de Miliana..........certains ne sont plus de ce monde,hélas,qu'ils reposent en paix!
Il est toujours trés difficile de parler des choses qui sont chéres pour moi;méme les plus belles paroles me semblent banales et vides de sens.Parfois tout simplement je ne peux pas trouver des mots pour décrire quelque chose,parce que ce qui pourra vraiment parler,c'est le coeur .Il en est ainsi concernant mon passage au lycée Ferroukhi à Miliana.
bonne journée

coeurdialement
le ziton
Meddad
  • 2. Meddad | 14/01/2016
Sobhane Allah , je n'arrive pas a saisir que Benyoucef Saidani est decede , je viens juste de l'apprendre sur le site ! Allah yarahmou et yarham tous les eleves du lycee qui sont decedes !
Meskellil
  • 3. Meskellil | 07/01/2016
Sois sans temps ?
C'est intemporel!
Alors 10 de plus?
Une bagatelle!
Temps et soi ?
Mille étincelles
Joie, douceur et arc-en-ciel !
Joyeux anniversaire pour dans quelques jours Messaoud !
Chantal
Sois sans temps + dix Messaoud !!!! Oh ! la ! la ! mais tu es très vieux ! hihihihihi ! Bon, je te rattraperai bientôt ... l'année prochaine ... en 2017 ! lol !
Messaoud
  • 5. Messaoud | 06/01/2016
Bonjour la famille

Que ferai je sans toi pour mes sois sans temps + dix, dans quelque jours !
bradai
  • 6. bradai | 06/01/2016
Bjr Karyma
salut à toutes et à tous.
Ya Karyma,je te passe l'astuce pour etre comme nous des" sois sans temps" il te suffit simplement de peler le haut de ce "O" qui se trouve dans "sois" comme on enleve le chapeau d'une orange et tu obtiendras joli "u" et la joie au coeur tu prononceras le mot "suis" et dire je suis arrivée sans peine à ne plus dire "qui suis-je? mais dire je suis sans temps. à la difference qu'avec nos sois sans temps on ne pourra jamais te rattraper dans tes sans temps. .
keryma
  • 7. keryma | 06/01/2016
Bonsoir Bradai,

Un "soit sans temps" a tout son temps pour savourer ses 60 ans avec ses amis qu'il reverra inchAllah encore et encore jusqu'au jour où il sera un "sans temps"!
J'ai hâte d'être une "sois sans temps"!
Kéryma
Meskellil
  • 8. Meskellil | 05/01/2016
Bonsoir à tous les nostalgiques et à tous,

Beaucoup de nostalgie Messaoud! Et tant qu’il y a de l’effervescence et des émotions, il y a de la vie, et partager cette vie avec les autres, nous autres est fabuleux.

Allez, je ne résiste pas à une énième citation, et je promets de ne pas arrêter. Lol!

J. Salomé dit :

Soyez les poètes de votre vie.
Osez chaque jour mettre du bleu à votre regard,
de l'orange au bout de vos doigts,
un sourire dans votre écoute et surtout, surtout, de la tendresse dans chacun de vos gestes.

Avec mon Amitié
bradai
  • 9. bradai | 05/01/2016
Se revoir et dire Ah nous revoila nous les "soit sans temps qui se revoient . et qu'ils ne peuvent s'oublier tant qu'ils sont des "soit sans temps.
Messaoud
  • 10. Messaoud | 05/01/2016
Bonjour la famille

Le meilleur moyen de ne pas oublier c’est de se revoir et se revoir souvent.

Et il ne faut surtout pas s’oublier, nos parents nous ont appris à parler et le monde à nous taire.

Une petite secousse tout juste sentimentale, un moment passager d'effervescence.
Et désormais de simples souvenirs, de simples émotions qui font du bien quand on y pense.

Et il fut un temps où l’on parlait plus aux yeux qu’aux oreilles.
bradai
  • 11. bradai | 05/01/2016
Ah! ces lunettes de mon temps passé qui me manquent aussi;
elles me racontaient toute une histoire inouie d'internat au lycée

Quand je me voyais un lundi matin devant sa porte c'est qu'on veut m'interner.
Quand je me voyais monter à une salle 4 c'est pour un classeur à prendre et un livre à sortir
Quand je me voyais en salle 6 le soir de 17h à 20hc'est pour un devoir à terminer
Quand je me voyais faire toutes les salles +1 amphi c'est pour des leçons à apprendre
Quand je me voyais faire toute une chaine c'est pour tout i morceau de pain et 2 choco à croquer
Quand je me voyais au réfectoire c'est pour m'assoir sans bruit et manger
Quand je me voyais dans la cour c'est simplement pour courir
Quand je me voyais en hiver au couloir c'est pour un peu me réchauffer
Quand je me voyais monter en silence au dortoir c'est bien pour dormir
Quand je me voyais à la Sur-Generale m'inscrire c'est pour me voir priver de sortir
Quand je me voyais en salle 10 "la fameuse salle" c'est pour me voir punir
Quand je me voyais le dimanche sortir c'est bien pour un film à voir
Quand je me voyais défenestrer mon sac à linge c'est le moment pour moi de dire à tous ce n'est qu'un au-revoir ..
Messaoud
  • 12. Messaoud | 05/01/2016
Bonjour la famille

Papy ; je t’apporte tes lunettes ?
-Pourquoi faire ? Pas besoin de lunettes pour regarder la télé !
-Si papy ! cela fait une heure que tu regardes le four !

On a toujours dit que le présent, c'est l'équilibre du passé et du futur.
Et quand on se regarde plus dans ses souvenirs que dans son miroir, c'est qu'on se fait bien vieux!

A la nouvelle équipe de l'ALMF, les retrouvailles nous manquent !
ferhaoui
  • 13. ferhaoui | 28/03/2014
bonjours tout le monde, pour vous hortense, je ne puis ni ne veux rien dire , ni rien faire , en quelque manière que ce soit , qui ait l'air de réparation ni d' excuses, parce qu' il est ridicule est infame que ce soit à l' offensé de faire satisfaction à l'offenseur! et plus jamais besoin d'etre lu et relu .par une espèce qui décrypte et interprete.c'est vous dire combien je respecte tous les amis (e)s internautes dans notre site encore mieux je ne connais ni haine, ni la déprime." mon intention a toujours été saine. de nouveau, me vient à la pensée ce dicton de chez nous : wlhadith qiys!!(et le propos est à l'exacte mesure de l'intention) pour clore le tableau ma chère amie hortense je vous invite prochainement pour le vernissage de mon exposition ici à oran vous serez un membre de ma famille ! l'ami ferhaoui, oran.
Hortense
  • 14. Hortense | 28/03/2014
Bonjour à tous,
Mais pourquoi vous sentez-vous piqué d'une flèche empoisonnée mr l'artiste?
Mon texte adressait à Mr TOUAT en guise d'encouragement .
Soignez votre excessive susceptibilité car elle vous joue de mauvais tours,et cessez de voir le mal là où il n' ya pas.
Doit-on s'aligner avec ferhaoui pour qu'il nous accepte,il n'en sera rien
et n'interférez plus dans mes com ,car je ne lirai plus les vôtres point.
ferhaoui
  • 15. ferhaoui | 27/03/2014
bonsoir hortence j'ai lu votre texte je le trouve: a coté de la plaque pour ne pas dire une in jure au savoir. les mathematiques que vous érigez en paradigme archétypal, qu'en savez- vous, pythagore et elkhawarismi, cela vous dit--il quelque chose??? ...sachez qu'il s'agit de deux éminents avant tout philosophes. de surcroit deux philosophes et hommes de lettres et au raffiné des arts fondateur des mathematiques.!!" il ne faut pas que vous restiez prisonnière du moyen -age. sans rancune??? je l'espère? l'ami ferhaoui, oran
ferhaoui
  • 16. ferhaoui | 27/03/2014
bonjour ya akhi nour eddine votre commentaire a susciter beaucoup de souvenirs...j'ai eu pendant quelques secondes une émotion singulière, croyez- moi mon cher frère lors des retrouvailles des abdounete au lycée abdou, j'ai profité de faire un saut au lycée ferroukhi,que dire ces mots ne traduisent en rien l'espèce de plaisir mélancolique avec lequel j'ai regardé la cour, les salles de classes,les couloirs ou chaque coin raconte son histoire , une fresque murale que j'ai dédicacée à sahi allah yrhamou,et la petite bibliothèque qui a était une salle de classe et un lieu d savoir ce lieu était le mien en d'autres temps.j'ai été frappé tout tombe en ruine...le proviseur un ancien élève face a cette situation il s'est excusé de l'état du lycée, au reste, ici à oran les journées sont tellement semblables les unes aux autres qu'il est inutile d'en noter le détail. pour les photograhies j'ai pas gardé les négatifs et c'est avec plaisir recevoir des copies par le biais de notre amie noria sur le site c'est d'une pierre faire deux coups.pour votre anniversaire je vous souhaite une bonne santé!:allez de l'avant!!! l'ami ferhaoui, wahran.
bradai
  • 17. bradai | 27/03/2014
Mr Ferroukhi bonsoir et ne m'en voulez pas si j'ose me permettre de répondre à la place d'autrui.
Peut être que vous aviez mal interprété ce qu'il voulait dire par là dans son commentaire .
Dans son com il disait ce ci: "a ma connaissance le lycée n'a jamais eu de nom on l'appelait le collège de garçons "
Il dit "on l'appelait"
et là c'est tout un honneur pour nous ayant frequenté cet établissement que le 1er nom qui soit donné à ce prestigieux lycée fut à celui du" Chahid Mustapha Ferroukhi".
Et on n'entendra aucun ne dire lycée Mustapha Ferroukhi ex ...et c'est un honneur à cette personnalité disparue.
Et je crois pour lui , qu'il ne sait pas tromper de le dire.
vous dites que le site est plein d'anciens archives et celà nous mene en consultant ces archives qu'une carte de sortie de l'éleve Ayadi Amar année scolaire 61/62 est mentionné en haut à droite :Lycée de garçons de MilIana.
il avait toute une raison de dire qu'on "l'appelait lycée de garçons" et çà c’était avant 1963 pour lui, comme vous Mr Ferroukhi vous dites "Donc il n’est plus question de collège mais de Lycée et de Lycée Mustapha Ferroukhi et çà c’était à partir de 1963 jour de son inauguration par le Président du pays de l’époque et là vous avez toute votre raison de le dire en toute équité..

Avec tous les respects d'un ancien élève du Lycée Mustapha FERROUKHI .
Nour Eddine Ferroukhi
  • 18. Nour Eddine Ferroukhi | 27/03/2014
Ferroukhi Nour Eddine Blida le 27 mars 2014
Réponse certes tardive mais nécessaire au message N° 33 daté du 23/03/2012 de celle ou de celui qui signe « ferroukhi » et qui dit « bjr ou bsr a tous les anciens Ferroukhi a ma connaissance le lycée n'a jamais eu de nom on l'appelait le collège de garçon ».
Je dis simplement que Le site de Notre grande Dame Noria est riche d’information et de Photos du 1er Président de La République Démocratique et Populaire de notre chère Algérie, Monsieur Ahmed Benbella qui a inauguré et donné le Nom de Mustapha Ferroukhi au Lycée en présence de l’unique fille survivante du Chahid, Zoulikha. Donc il n’est plus question de collège mais de Lycée et de Lycée Mustapha Ferroukhi
Nour Eddine Ferroukhi
  • 19. Nour Eddine Ferroukhi | 27/03/2014
Ferroukhi Nour Eddine Blida le 27 mars 2014
Si Khaled, Es-Salaam 3alayka wa rahmatou Allahi Ta3ala wa barkatouhou,
Si Khaled, Je tiens à te remercier, très sincèrement, pour les vœux de mon anniversaire.
Quant à ma contribution sur le site il faut m’excuser, je n’ai présentement de vigueur que pour lire et admirer les prodiges qu’offrent les nouvelles techniques, car malgré mes souhaits, je n’arrive pas à suivre. comme je le désire.
Si Khaled,
J’aimerais te faire quelques confidences , que peu de collègues connaissent.
J’ai été directeur des études, c.a.d. Censeur à Chlef durant 3 années scolaires (1968-1969) (1969-1970) (1970-1971) et j’ai eu chaque année un C.E. différent (Mr Hakmi) (Mr Bensalem) (Mr Beghoul). Et deux Inspecteurs d’académie Mr Ourad et Mr Nacer.

Mr l’inspecteur Si Nacer ayant remarqué les résultats de la gestion de l’établissement, et l’établissement n’était pas petit car Il se composait :
1/ du Lycée Essalam avec internat garçons.
2/ du Lycée el Khawarizmi avec internat fille.
3/ plus des sections techniques annexées
4/ plus encore un C.N.E.T. annexé.
J’avais pour adjoints 3 Surveillants Généraux et 2 Surveillantes Générales, et un chef des travaux .

Je pense que Si Nacer avait pris connaissances des difficultés qu’allait rencontrer le Lycée M.F. pour cette rentrée scolaire, il alla alors au ministère solliciter mon affectation au lycée Mustapha Ferroukhi, sans me consulter, il lui fut répondit que je n’étais pas inscrit sur les listes d’aptitudes des C.E. mais il insista et m’obtient l’affectation, en qualité de «Directeur des études chargé des fonctions de Chef d’Etablissement pour la 1ere fois dans les annales du ministère de l’éducation , Et j’ai géré le lycée en cette qualité durant deux années scolaires (1971-1972) (1972-1973)
Et une fois inscrit sur les listes d’aptitudes , je fus affecté à Djelfa ou je devais ouvrir un nouvel établissement tout neuf, et, à toi d’imaginer les difficultés que j’ai eus à surmonter durant 3 années scolaires (1973-1974) (1974-1975)(1975-1976 ) ……
Les élèves de la promotion (1974-1975) de cet établissement « Lycée mixte de Djelfa » ont organisé Takrim El Cheikh El Moudir, et certains sont venus à Blida pour me prendre, leur faire une nouvelle rentrée scolaire 37 ans après, en 2011.
Ce fut une rencontre inoubliable, et mes élèves c’étaient des personnes déjà d’un certain âge avec des cheveux blancs tous bien placés, Pharmaciens, Professeurs, Professeurs universitaires, directeurs, C.E. secondaires, députés, notaires, importateurs, grossistes etc.….

Des retrouvailles un peu intime, une seule promotion, car ils ont été les premiers à faire leur scolarité dans un Lycée à Djelfa, en effet l’année scolaire (1973-1974) j’avais ouvert le lycée dans une école primaire, « L’Ecole Essaadat » , l’établissement secondaire n’était pas achevé.
Si Khaled,
Merci, d’avoir eu la patience de me lire
Et à bientôt
N.F.
Nour Eddine Ferroukhi
  • 20. Nour Eddine Ferroukhi | 27/03/2014
Si Ferhaoui,
Es-Salaam 3alayka wa rahmatou Allahi Ta3ala wa barkatouhou,
Je suis très heureux de savoir que Mon ami et Frère Si Ferhaoui, el Wahrani, l’artiste et le photographe d’art, est toujours là, présent à l’appelle, certaines photos de Miliana que tu m’as offerts, bien qu’en noir et blanc, sont d’une beauté inestimable et que je garde avec grand plaisir et amour .je pourrais te les refiler si tu n’as pas gardé de copie, il suffit de me donner ta boite aux lettres.
Tu sais tes souvenirs ont rafraîchit en mon cœur bien d’autres, merci pour ta délicatesse et ta sagesse.
Graziella, était l’un de mes meilleurs livres préféré, et la bibliothèque pour la quelle nous avons donné le mieux de nous même , n’a connu qu’une courte existence, il paraît qu’elle a été supprimée, après mon départ, comme a été abandonné mon projet de laboratoire de langues pour lequel, j’avais obtenu l’accord du ministère et le financement et pour le quel j’avais contacté la maison « Sovac » je crois en Belgique.
Allah Yahyina, Wa Hanina
A bientôt ton frère Nour Eddine
Blida le 27 mars 2014
Nour Eddine Ferroukhi
  • 21. Nour Eddine Ferroukhi | 27/03/2014
Ferroukhi Nour Eddine Blida le 27 mars 2014
Très chère amie Noria,
Es-Salaam 3alayki wa rahmatou Allahi Ta3ala wa barkatouhou,
Toutes mes excuses, car Je sais que j’ai longtemps manqué à l’appelle et c’est la raison pour laquelle je n’ai pas eu mon bouquet de fleurs à temps, mais tard vaut mieux que jamais.
Que de joie et de bonheur de te savoir aussi active et aussi généreuse, qu’Allah te donne santé, bonheur et prospérité, à toi et toute ta famille.
A bientôt InchAllah !
N.F.
M.Djellal
  • 22. M.Djellal | 27/03/2014
Un jour les chemins se separent , les destinees s'isolent...C'est deja beacoup que d'avoir rencontre des amis.Quand ils nous font l'honneur de nous rencontrer a partager leur joie etrangere,montrons-leur tout ce que peut la fraternite des esprits.Ne regrettons rien,puisque notre bonneur ,et le leur,sera de nous laisser aller un jour a des courants mysterieux qui entraineront nos ames a la derive vers des rivages impossibles.Alors nous gouterons l'ivresse des decheances et des naufrages,et,nous egarant sur les immenses places de la nuit,nous sentirons notres poitrine eclater sous la germinations des graines de douleur...................
noria
Très cher ami Nour Eddine Ferroukhi,
Heureux anniversaire...Que cette journée soit une promesse de bonheur, de santé et de prospérité. InchALLAH ! Image
ferhaoui
  • 24. ferhaoui | 26/03/2014
oh! oh quel plaisir mon ami mon frère ferroukhi noureddine que du plaisir de vous lire et sachez que un personnage de votre envergure ne tombe jamais dans l'oubli.je crois bien que notre ami et ancien élève de ferroukhi en fait la démonstration à votre égard...et je ne vais pas une fois de plus disserter sur cette période et ce que vous avez fait vraiment un travail incroyable.quant à moi je suis fier d'etre un de vos collaborateurs rappelez-vous de la bibliothèque et ce grace à vous j'ai appris la gestion et l'organisation malgré des moments parfois difficiles alors que des années se sont passées je me contente de dire modestement aujourd'hui que le travail avec vous je l'ai fait avec amour. au reste mon vieux frère que dire de plus sinon je garde de vous un livre de lamartine, très belle histoire de graziella que j'ai lu ilya bien longtemps disant une 40 d'années alors merci à celui qui ma fait découvrir le génie de la litterature francaise. portez-vous bien a bientot le frère et l'ami ferhaoui,oran.
CHENGABKHALED
  • 25. CHENGABKHALED | 26/03/2014
Essalamou 3alaika ya si Nour Eddine.
Tout d'abord,je vous souhaite un joyeux anniversaire.Je viens d'apprendre par un autre canal que c'est le jour.Je suis ravi de vous lire sur le sîte oú vos contributions fortement interessantes se font trés rares et nous manquent.
Ya Cheikh,comme vous le dites.Vous avez presidé aux destinées du lycée pendant les années ou celui-ci connut des crus exceptionnels en matiere de frequentation.Et de ce fait les contemporains de votre passage au sein de cette institution ne peuvent oublier Si Nour Eddine Ferroukhi.Vous êtes dans l'esprit de chacun de nous,dés lors que nos souvenirs nous orientent vers cette époque.
Je vous renouvelle mes meilleurs voeux d'anniversaire et au plaisir de vous lire sur le sîte.
Bonne journée.
Nour Eddine Ferroukhi
  • 26. Nour Eddine Ferroukhi | 26/03/2014
Le 26 Mars 2014
Bonjour, Noria, Chengab, Ferhaoui, Md Landjerit, et tous ceux qui se rappellent encore, d'un certain Proviseur N.Ferroukhi qui est passé par le lycée M.Ferroukhi (1971-19+73) qui a sans exagérer remis un peu d’ordre dans un lycée qui avait en cette année connu l’effectif le plus élevé, témoigne, une certaine statistique faite par le S.G. Randi Md en ce temps.
Miliana est ma ville Natale, et les souvenirs que je garde d’elle, sont très variés et très riches et je remercie infiniment Noria de nous avoir ouvert ce site si chaleureux qui nous permet de retrouver des connaissances et des paysages combien chers à nos cœurs.
A bientôt votre vieux C.E. N.Ferroukhi
Aggoun
  • 27. Aggoun | 30/01/2014
C'est un plaisir de lire votre site sur Miliana ainsi que sur son Lycée Mustapha Ferroukhi.
Ce Lycée je l'ai connu en tant qu'étudient volontaire , 1974-1975 .1976 je venais d'Alger dans le cadre du Volontariat pour la révolution agraire et on était hébergé dans ce lycée. On partageait le petit déjeuner avec les quelques résidents qui restaient durant le w.end et je n'oublierais jamais toute l'aide qui nous a été apporté par ces résidents et tous les autres qui venaient nous voir sur la place pour discuter avec nous , non seulement sur la Révolution agraire mais aussi sur leur avenir et l'université.
Amar Ayadi
  • 28. Amar Ayadi | 06/07/2013
Bonsoir la famille
Ouah Ya , Aziz - Khaled - Daka - Lounici - Mourad - Benaissa.........
Toutes mes excuses mais elle est trop belle n’est ce pas Chantal…..
C'est l'histoire de deux fous qui marchent dans la rue, un des deux prend une merde dans sa main et dit à son pote :
- Regarde sur quoi j'allais marcher !

Ouah Ya Khouya Aziz, un petit coin tranquille en famille…..Le soir une flottille de pêcheurs, mérou, dorade, sardine la véritable… Je consommer sur place à la braise…et ça donne vraiment soif….. ,
J'arrête définitivement le boulot cette fin d’année In Chaa Allah. Et je souhaite programmer des sorties m3a Lala…..….A toi de te libérer si ça te dit…. Teniet , Miliana ( Zaccar ), Mosta, Londre, Amsterdam……ou bien une Omra……….

Bassaha Ramdhanekoume…..

Amicalement

Amar Ayadi
aziz
  • 29. aziz | 05/07/2013
Mon Cher Mourad,

Content de te lire et d'avoir de tes nouvelles. Oui j'ai acheté ce bouquin il y a quelques mois déjà, quelque part dans un aéroport, entre deux vols mais je n'ai eu le temps de le lire que tout récemment. Ce qui est remarquable dans ce livre, c'est que toutes ces découvertes récentes de la physique et des mathématiques, étaient connues déjà, et contenues il y a bien longtemps dans les livres Saints . Apparemment tous les scientifiques, Einstein inclu, ont compris et accepté cette évidence.
ZOUAOUI mourad
  • 30. ZOUAOUI mourad | 05/07/2013
BONJOUR AZIZ,
Le livre que tu viens de proposer à notre ami AMAR est très intéressant .....
C est un ouvrage que j avais lu il y a quelques mois et il a retenu mon attention sur le fait que l existence de DIEU n a pas besoin d être démontré puisqu'il est une entité nécessaire.
DIEU n existe pas par quelques démonstrations rationnelles qui pourraient facilement voler en éclat. DIEU existe parce que nous ne pouvons philosophiquement pas nous en passer. Parce que la PERFECTION L INFINI LA VÉRITÉ ne peuvent qu'être évoquées et seul un bien infini peut le garantir .
Notre ISLAM est un point de rencontre de toutes les sagesses et de toutes les philosophies .....
La FORMULE DE DIEU est un histoire qui s est produit en 1951 Où des espions américains épiaient EINSTEIN et BEN GOURIAN lesquels avaient décidé de se rencontrer .50 ans plus tard ...
Chantal
  • 31. Chantal | 05/07/2013
Bonjour Amar,

Si le « sans abri » (dans le contexte de votre histoire bien sûr) me fait exploser de rire, j’apprécie également vos phrases pleines de philosophie et de vérité ! J’ai envie de dire à « Kada » ce que disait Nietzsche : « Ce qui est profond a besoin de masque ». Bonne journée.
aziz
  • 32. aziz | 05/07/2013
Amar, les amis bonjour,
Tu as toi même disparu de la circulation pendant un moment mais je suis ravi de te lire et d'apprendre que tu es en vacance. Tu ne nous as pas dit ou tu es parti mais laisse moi deviner, plages, cocotiers, selecto du coté de Mosta palges !
Puisque tu es en vacance, je te recommande de lire un très bon bouquin,'' La Formule de Dieu'' par José Rodrigues dos Santos, un écrivain portuguais qui parle des Sciences et des Religions, plus specialement de la Physique quantique, à savoir l'infiniment petit à l'echelle de l'atome, proton, cation et des plus récentes découvertes dans ce domaine et de l'infiniement grand avec l'astrophysique: l'Univers. L'histoire commence avec Einstein et ses dernières recherches quand il était à l'université de Princeton aux USA.
Dans ce livre, Il y décrit les nombreuses concordances entre ces dernieres recherches de pointe avec ce qui a été écrit dans tous les livres saints dont notre Saint Coran. La question qu'il pose est comment des choses inouies que l'homme vient tout juste de découvrir se trouvent être dans les livres saints, écrits pour certains plus de 5000 ans auparavant, réponse évidente: la Formule de Dieu.
Bonne lecture et surtout bonnes vacances et Ramadhan Moubarek à toi et tout le monde.
Amar Ayadi
  • 33. Amar Ayadi | 05/07/2013
Bonsoir la famille
Bonsoir Zoulikha, Chantal, fb , Khaled…….

Ouah Ya Khouya kada, comment appelle-on un pou sur la tête d’un chauve ?
Kada, un sans abri.

Ouah Ya Khouya Kada, le sort fait les parents, le choix fait les amis
Kada, la meilleure façon de se faire un ami c’est d’en être un et l’idéal de l’amitié, c’est de se sentir un et de rester deux.

Ouah Ya Khouya Kada, je n’oublierai jamais ce regard ….
Kada, aimer, ce n'est pas se regarder l'un l'autre, c'est regarder ensemble dans la même direction……………..

Ouah Ya Khouya Kada, a flower cannot blossom without sunshine, and man cannot live without love.
Kada, the best and most beautiful things in the world cannot be seen or even touched. They must be felt with the heart

Ouah Ya Khouya Kada, elle était parfaite …….
Kada, on ne devient pas amoureux en dénichant la personne parfaite, mais en apprenant à connaître parfaitement quelqu’un d’imparfait.

Ouah Ya Khouya Kada, ce silence prenant ….ce silence surprenant…
Kada, a kiss is a lovely trick designed by nature to stop speech when words become superfluous

Ouah Ya Khouya Kada, qui a dit : la véritable richesse d’un être réside dans le bien qu’il fait autour de lui……..
Kada, celui qui apprend quelque chose de moi enrichit son savoir sans réduire le mien, tout comme celui qui allume sa chandelle à la mienne se donne de la lumière sans me plonger dans l’obscurité.

Ouah Ya Khouya Kada, l’être humain est incompréhensible, Il passe sa vie à user sa santé pour gagner de l’argent pour par la suite dépenser son argent pour retrouver sa santé……
Kada, et il y en a qui le font à l’œil ou mieux avec notre argent et ce dans un cinq étoiles…..suivez mon regard…………

Ouah Ya Khouya Kada, tu n’es pas parfait et je ne suis pas parfait…
Kada, et c’est parfait………

Amicalement

Amar Ayadi
Chantal
  • 34. Chantal | 04/07/2013
Rien n'échappe à l'oeil "avisé" de Zoulikha ! Bof ... nous ... les filles ... on a juste rajeuni de 1000 ans ! Merci Amar !
fb
  • 35. fb | 04/07/2013
Je n'entendais pas le spleen au sens Baudelairien. Je pensais à une simple mélancolie, somme toute assez commune et fréquente. C'était plus une interrogation qu'une analyse sauvage à partir des propos de Kada. J'espère ne pas vous avoir froissé M. Ayadi, je m'en voudrais beaucoup parce qu'il n'y avait pas malice de ma part. C'était sincère.
Let's laugh out loud M. Khaled et spleenons en choeur avec Kada, notre mascotte!
zoulikha
  • 36. zoulikha | 04/07/2013
Bonsoir tout le monde cela fait un moment que je ne suis pas venue sur le site mais aujourd'hui j'ai bien fait de passer chez mon ami Amar pour 2012 c'est bon avec le lycée de garçon (40ans) mais pour le lycée de fille de 1013 a mtn !!!!!!!hhhhhhhhhh bonne fin de journée Amicalement
CHENGABKHALED
  • 37. CHENGABKHALED | 04/07/2013
YA KHOUYA AYADI,SI C'EST CA LE SPLEEN J'EN REDEMANDE SANS MODERATION.COMME CA A CHAQUE FOIS QUE JE BROIERAI DU NOIR (C'EST HUMAIN) LA SOLUTION SERA VITE TROUVÉE.......JE SPLEENERAI A LA KADA.LOL.BONNE SOIRÉE A VOUS TOUS.
Amar Ayadi
  • 38. Amar Ayadi | 04/07/2013
Bonsoir la famille
Bonsoir fb

Il y a un peu de tout cela, une difficulté d'être, le mal du siècle........, se sentir blasé sans l'être réellement........
Mais je ne fais pas une crise de spleen et je ne crois pas avoir le spleen ..........mon tempérament s'y oppose...........
Les deux rencontres des 1.5.2012 et 1013, m'ont fait énormément de bien .....revoir des amis après une si longue absence, 40 ans et plus......

Pour Kada, il restera Kada et c'est tout le charme.............

Merci pour l'analyse..........je vous rassure tout se passe comme je le veux .........

Amicalement

Amar Ayadi
fb
  • 39. fb | 04/07/2013
Bonsoir M. Amar Ayadi,
J'apprécie beaucoup le personnage de Kada, et les mini dialogues que vous entretenez avec lui, à moins quil ne s'agisse de monologues? L'anodin, l'humour et la dérision deviennent un regard, une réflexion sur soi, sur les autres, sur le monde. Depuis quelques temps (peut-être peu après les retrouvailles du lycée Abdou), il semblerait que les propos de notre précieux Kada soient empreints d'amertume, de tristesse, et de regrets, c'est un peu le spleen. Cela n'affecte en rien la profondeur de ses propos, bien au contraire. Je souhaitais seulement m'assurer qu'il allait bien?
Amar Ayadi
  • 40. Amar Ayadi | 04/07/2013
Bonsoir la famille,

Vous voulez que je vous raconte une blague à l'envers ?
- O.K.
- Alors, commencez par rire !

Une vieille dame sort du cabinet du docteur. Elle traverse la salle d'attente, rayonnante :
- Les gars, j'ai de l'acné juvénile !

Une maîtresse de maison interpelle la petite bonne :
- El Ghalia ! Vous venez encore de casser quelque chose ?
- Oui Madame ! Mais cette fois, j'ai eu de la chance !
- Comment ça de la chance ?
- J'ai cassé les assiettes… avant de les laver !

Ouah Ya Khouya Kada, El Kebida et moi …..et moi….. et moi…
Kada, plusieurs personnes entrent et sortent dans notre vie et seuls les vrais amis laissent une empreinte dans nos cœurs, même si cela ne dure qu’un moment.

Ouah Ya Khouya Kada, le temps aura toujours de l’importance comme certains moments en ont pour toujours.
Kada, Pour protester contre le temps qui passe, deux vieillards jeûnent.

Ouah Ya Khouya Kada, Il n’y a pas que Kada qui a disparu …………..momentanément n’est-ce pas ?????…….Farida ….Aziz …….Louisa ……..Med Azizi….. Benmerad …….Med Gouraya ………Benaissa Zerizef……..Bradai ………Madani …….une certaine Wafia …..Fazin …….. L’....iée …….. Orchydée . ………..Snoussi……..Remali….et bien d’autres……….
Kada, La jeunesse veut de l'espace ; la vieillesse du temps et c’est ce qui nous manquera le plus………

- Vous ne voulez pas vous asseoir, Grand père?
- Non, je te remercie, mon garçon, je ne descends qu'au prochain arrêt!
- Mais asseyez-vous quand même, grand père, on n'est pas dans un bus, mais dans le parc!

Ouah Ya Khouya Kada, oui ! La jeunesse est une courte erreur oui ! la vieillesse un long regret..............
Kada, oui ! et on dit que le bonheur supprime la vieillesse ………....

Ouah Ya Khouya Aziz, en vacances depuis quelque jours je fais le plein de ..........soleil Barke ........

Et je vous dis à toutes et à tous :
Etessoumou Bessaha......

A plus....

Amicalement

Amar Ayadi
ZOUAOUI mourad
  • 41. ZOUAOUI mourad | 04/07/2013
MON CHER FRÈRE MOHA/DJEBBOUR
JE TE REMERCIE POUR LE COMPTE-RENDU DES ACTIVITÉS DE NOTRE ASSOCIATION ET SA PARTICIPATION A LA COMMÉMORATION DU 14 eme
ANNIVERSAIRE POUR LA COMMUNE DE BORDJ EMIR ABDELKADER ......
J ESTIME A MON AVIS QU IL N Y A PAS SUFFISAMMENT D ACTIVITÉ CULTURELLE AUTOUR DE CE PERSONNAGE HISTORIQUE.
JE CROIS QUE L ÉCOLE ALGÉRIENNE A TRAVERS LES MANUELS SCOLAIRES N A PAS " ACCORDE ASSEZ D IMPORTANCE" A CE GRAND HOMME DE L HISTOIRE DE NOTRE PAYS.JE SOUHAITERAI AUSSI QUE DANS LES PROCHAINES RÉALISATIONS CINÉMATOGRAPHIQUES IL Y AURAIT A L AVENIR DES SCÉNARIOS QUI RAPPORTERONT PLUS FIDÈLEMENT LA VIE ET LE PARCOURS NOTAMMENT SPIRITUELS DE L ÉMIR..
JE SOUHAITERAI ENFIN QU IL Y AURAIT DES FILMS AUX NORMES INTERNATIONALES QUI SORTIRONT EN PLUSIEURS LANGUES CAR SON PARCOURS EST RICHE EN LEÇONS DE PATRIOTISME D ALTRUISME ET DE TOLÉRANCE QUI DOIT INSPIRER FIERTÉ ET ÊTRE UNE RÉFÉRENCE POUR LES FUTURES GÉNÉRATIONS....
djebbour mohammed
  • 42. djebbour mohammed (site web) | 04/07/2013
LA JOURNÉE DE FÊTE POUR LA COMMUNE DE BORDJ EL ÉMIR ABDELKADER EX TROLLARD TAZA.
LA COMMUNE DE TAZA A COMMÉMORÉ LE 14 EME ANNIVERSAIRE DES ASSISES DE LA COMMUNE HISTORIQUE.L'ASSOCIATION DES ANCIENS DU LYCÉE MUSTAPHA FERROUKHI A ASSISTE A CETTE FÊTE PAR LA PRÉSENCE DE SON PRÉSIDENT ET QUELQUE MEMBRE ,ET PAR LA MÊME OCCASION A RENDU VISITE A UN ANCIEN DE FERROUKHI ORIGINAIRE DE LA RÉGION ACTUELLEMENT MALADE CHEZ SON DOMICILE.
OUVERTURE DE LA CÉRÉMONIE A 9 HEURE PAR LA REPRÉSENTANT DU WALI DE LA WILAYA DE TISSIMSILT , VISITE DU MUSÉE DE L’ÉMIR ABDELKADER ,CONFÉRENCE PAR D’ÉMINENTS HISTORIENS VENUES DE LA CAPITALE ,DINER A 14HEURE .

AMICALEMENT DJEBBOUR
-NB LES PHOTOS DE CETTE CÉRÉMONIE APPARAITRONT SUR LE SITE TRÈS BIENTÔT
CHENGABKHALED
  • 43. CHENGABKHALED | 04/07/2013
BONSOIR MONSIEUR OU MADAME FB SELON VOS CONVENANCES.
MERCI POUR L'INTERET QUE VOUS PORTEZ A CETTE MODESTE CONTRIBUTION ECRITE A L' UN DE CES MOMENTS OU LA NOSTALGIE FAIT SUBITEMENT IRRUPTION DANS MA VIE, BIEN QUE JE NE SOIS PAS UN HOMME DU PASSÉ OU TROP ATTACHÉ A CELUI-CI.MAIS JE VOUS L'AVOUE,JE M'Y REFUGIE DE TEMPS A AUTRES CAR C'EST LE SEUL ENDROIT INTEMPOREL OU MES REPERES DEMEURENT INTACTS A L'EVOCATION DE MA VILLE NATALE QUE J'AI QUITTÉ A L'ÂGE DE 18 ANS.DEPUIS J'AVANCE DANS LA VIE,AILLEURS QUE CHEZ MOI DANS DES PAYS ET DES VILLES D'ADOPTION MAIS TJRS AVEC LE MÊME INTERET POUR LES CHOSES QUE VOUS OFFRE L'INSTANT PRESENT ET QUI DEVIENDRONT DES SOUVENIRS QUE JE REPLACE DANS LEURS CONTEXTE LE MOMENT VENU, POUR MIEUX VALORISER CES INSTANTS VECUS.BIEN SUR QUE LE PASSÉ S'APPRECIE AU MILLESIME ET L'AFFECT AIDANT,ON NE GARDE QUE LES BONS MOMENTS.MAINTENANT,HEUREUSEMENT OU MALHEUREUSEMENT,JE NE SAIS PAS,C'EST SELON.MAIS RIEN NE DEMEURE FIGÉ......IL N'Y A QUE LA NATURE DES TRANSFORMATIONS QUI SUSCITE L' ADMIRATION OU AU CONTRAIRE.......UNE PROFONDE DECEPTION POUR NE PAS DIRE PLUS.
fb
  • 44. fb | 03/07/2013
Bonsoir M. Khaled,
je découvre seulement aujourd'hui l'hommage que vous rendez à Miliana, et au lycée Ferroukhi. Vous rendez à Miliana, par ce témoignage, ses lettres de noblesse, et vous la hissez au rang qu'elle a occupé jadis. Notre mémoire collective nourrit l'espoir de la voir à nouveau "grande", majestueuse et pleine de vitalité! Merci pour ce vibrant hommage qui nous distrait l'espace d'un instant d'une certaine amertume, d'une certaine tristesse face aux assauts inconsidérés que Miliana a subis et continue à subir
saidani
  • 45. saidani | 03/07/2013
en lisant votre article je suis retournee a ma belle enfance que j ai passer a miliana au beau moments avec les amies les voisins es ...a mon frere benyoucef que jai pas eu le temps de grandire a ces coter .....merci ....!!!!
ferhaoui
  • 46. ferhaoui | 17/04/2013
BONJOUR chère amie b.fz,dites- donc de grace pas de zèle, je sais ..que miliana et ce la pure vérité..les familles sont ehll -el-khéir,el hataa ,oua ness! c'est vous dire que j'ai faillis l'etre mais le destin à choisi autrement comme on dit la page est pliée ...pas déchirer !au reste au sujet du fameux plateau entre nous p importe ou il serait placer! l'usage dans ce cas ce n'est qu'une forme , un simple protocole, et j'étais,ce me semble , autorisé à croire que ces précautions minutieuses ne sont pls necessaires et je ne puis.sans doute, qu'applaudir votre plateau avant meme de l'avoir gouter!certainement délicat...et surtout sa saveur et son odeur diffèrent au gré de la femme qui le prépare! ah!ah! vivement les retrouvailles!
B.f/z
  • 47. B.f/z | 15/04/2013
Bonsoir à tous,
J'ai eu la meme idée que Samia mais j'ai préféré la garder pour moi
maintenant je suis pour à cent pour cent,une question s'impose:
A qui dois-je remettre ce que j'apporte? Ou dois déposer mon plateau
sur une table au hasard?
Mr Ferhaoui ness Miliana ont bcp de classe et leurs préparations culinaires sont un exemple dans la région,mais les cordons bleus sont partout en Algerie,donc attendez vous à déguster des délicesrapportés
par les abdounettes SI la proposition de Samia est acceptée.

Un coucou à notre soeur L'oubliée qu'on ne lit plus depuis un moment
ghir el khir inchALLAH.
CHENGAB KHALED
  • 48. CHENGAB KHALED | 15/04/2013
BONSOIR.
A LA LECTURE DES ANECDOTES RAPPORTÉES PAR NOTRE AMI BRADAI,UNE M'EST VENUE A L'ESPRIT.ELLE M'A ÉTÉ RACONTÉE PAR L'UN DES PROTAGONISTES DE CE QUI SUIT.
C'ETAIT LORS D'UN MATCH DE FOOT OU LE SPORTING CLUB MILIANAIS OU EVOLUAIENT DEUX BRILLANTS JOUEURS ET FERROUKHIENS, SURVEILLANTS DE LEUR ETAT , RECEVAIT.
LE SCM ETAIT MALMENÉ SUR LE TERRAIN ET SUR LA FALAISE QUI TENAIT LIEU DE TRIBUNE L'ATMOSPHERE ETAIT DES PLUS TENDUE.L'ANGOISSE DES SUPPORTERS ETAIT A SON COMBLE ET PALPABLE. LE SCORE A CE MOMENT DE LA RENCONTRE NE LAISSAIT AUGURER AUCUNE ISSUE FAVORABLE OU DU MOINS HONORABLE (SPORTIVEMENT PARLANT POUR LE SCM).
VOILA QUE L'ARBITRE SIFFLE LA MI-TEMPS,ET A CE MOMENT UNE PERSONNE QUITTE LA MASSE DES SUPPORTERS POUR SE DIRIGER VERS LES VESTIAIRES ET S'ENTRETENIR AVEC NOS DEUX FERROUKHIENS.C'ETAIT CHEIKH RANDI QUE JE SALUE AU PASSAGE SI LE HASARD D'UN SURF SUR LA TOILE FAIT QUE LUI AUSSI COMME NOS DEUX AMIS SOIENT ACCROCHÉS PAR NOTRE SÎTE.CHEIKH ETAIT UN FERVENT SUPPORTER ENCARTÉ DU SCM.
L'OBJET DU CONCILIABULE TENAIT AU FAIT QUE SI NOS AMIS ARRIVAIENT A INVERSER LA TENDANCE DU MATCH,ILS SE VERRAIENT OCTROYER UNE SEMAINE DE CONGÉ.
LE RESULTAT A LA FIN DE LA PARTIE FUT A LA HAUTEUR DE L'ESPOIR PLACÉ EN EUX,PAR LEUR PRESENCE TRÉS ASSIDUE DANS LA SURFACE DE REPARATION ADVERSE ET LE NOMBRE DE BALLONS LOGÉS DANS LES BOIS.
LA FIN FUT SIFFLÉE ET NOS DEUX FAISEURS DE MIRACLES REJOIGNIRENT LES VESTIAIRES NON SANS ÊTRE PLUS SATISFAITS QUE LES AUTRES ET DES PROJETS PLEIN LA TÊTE POUR CETTE SEMAINE GAGNÉE A COUPS DE CRAMPONS.
LES JOURS PASSERENT ET NOS AMIS NE VIRENT RIEN VENIR.SUR L'INSISTANCE DU PLUS TIMIDE D'ENTRE EUX,L'AUTRE PRIS SON COURAGE ET ALLA RAPPELER A CHEIKH RANDI SA PROMESSE.
LA REPONSE ELLE AUSSI FUT A LA HAUTEUR DE L'HUMOUR LEGENDAIRE DU CHEIKH."VOUS N'AVEZ QU'A LA PRENDRE EN JUILLET".IL EST INUTILE DE PRECISER QU'A CETTE PERIODE DE FARNIENTE ESTIVALE......LE LYCÉE EST UNE COQUILLE VIDE.
Djabellaoui boualem
  • 49. Djabellaoui boualem (site web) | 04/06/2012
Mon frére Mourad Zouaoui,c'est 1 réel plaisir de te croiser,quelque soit l'endroit ou le moment,je me dois à cette remarque te concernant,oui
,inchALLAH,que nos souvenirs se rééditeront,encore et encore.....Aussi pour te souhaiter dans 1 vif espoir de vivre des moments inespérés,avec ta petite famille(Amin) Oua SSALAM alaika.
miliana
  • 50. miliana | 04/06/2012
BONJOUR OSTMANE,JE VOIS QUE TU AS CONSERVÉ UNE TRES BONNE MÉMOIRE,MOI LA MIENNE ELLE COMMENCE A PRENDRE DE L'ALTITUDE QUOIQUE JE ME RAPPELE TRÉS BIEN DE L'ANECDOTE QUE TU RAPPORTES.CET ACCROCHAGE COMME TU DIS A FINI A LA SURVEILLANCE GENERALE ET LA SANCTION FUT UNE COLLE LE DIMANCHE GENEREUSEMENT OFFERTE PAR CHEIKH RANDI NON SANS UN BRIN D'HUMOUR.SES PROPOS ETAIENT LES SUIVANTS:" TAHAGROU ELLI SGHAR ALLIKOUM". IL FAUT DIRE QUE SARDARKHAN ETAIT UN PEU FRELUQUET,ET EPAIS COMME UN JOINT DE CULASSE,CE N'ETAIT PAS NJCOLA GOODLIFE SI TU TE RAPPELES.
Otsmane slimane (anciennement othmane)
  • 51. Otsmane slimane (anciennement othmane) | 05/05/2012
khaled bonjour;
j'ai été tres content de te revoir à l'occasion des retrouvailles des anciens du lycée de ferroukhi le 01 mai 2012, tu sais il y a toujours une scene que je n'ai jamais oublié et qui me fait toujours rire, c'est votre accrochage avec le prof d'anglais le pakistanais sardakhan toi et djillali kesraoui vous étiez aussi grand que lui et chacun voulait prendre le dessus.bon, c'est un souvenir comme il y en a beaucoup, et tres chers pour nous. j'ai aussi admiré en ton engouement pour cette rencontre. abientot.
ferroukhi
  • 52. ferroukhi | 23/03/2012
bjr ou bsr a tous les anciens Ferroukhi a ma connaissance le lycée n'a jamais eu de nom on l'appelait le collège de garçon
Amar AYADI
  • 53. Amar AYADI | 23/02/2012
Bonjour,
Je suis d'une autre génération j'ai cotoyé les Zouggar Mahmoud - Allel Hamdane - Saadi Mamar( était en 5eme ) - Ali Houaidji - Nadir Boumaza - Rouabah Mohamed - Sid Ahmed Abdelwahab, Benguerine Kadi ( était en 4eme ), Benabed Tayeb - le regretté Benguerine Ryad - SNP Said Mahfoud , son jeune frère , les 3 Djegaoud de Zougala, les El foul qui habitaient place de l'horloge, dont un fils est mort (incendie de forêt dans les années 60), la liste est encore longue
Octobre 1957 entrée en classe de 6eme, j"étais en 6eme 1 , parce que je faisais anglais en 1ere langue. ce qui avaient choisi arabe en 1ere langue étaient en 6eme2.
NB/ Je n'ai cité que les élèves externes.

Amicalement

Amar AYADI


Bradai
  • 54. Bradai | 20/12/2011
Une ville que nous avons tant aimé, qui nous a reuni et, vu grandir en etant tout jeune à notre arrivée entre les murs de ses majestueux Lycées Ferroukhi et Abdou. .Et chacun au plus profond de soi meme ne peut en oublier cet inoubliable passé de sa vie...
Il suffit pour chacun d'evoquer , de se rappeler d'un nom de camarade de classe de copain, de prof, de surveillant et tout un passé lui revient en memoire.On ne peut nullemùent oublier facilement cette amitiée d' internat qui nous a tous forgé dans ces années lycee . Peut etre que pour nous maintenant on pense que ce temps là , etait la plus époque que notre jeunesse aie connu .Je crois qu'on pense à cette periode comme à une piece d'argent tombée au fond d'un puits profond et qu'on ne peut recuperer .On l'évoque à nos jours, comme un reve qu'on regrette de l'avoir interrompu. Une ville chere avec deux Lycées que nous ne cessons d'aimer et qui sont restés chérs dans le coeur de chacun .
bleudaname
  • 55. bleudaname | 13/09/2011
[b][/b]salut j aime ce lycee j y suis depuis 1987 mais apparemment les relation humaines sont deteriorees helas les principes adieux je suis prof
Duprat
  • 56. Duprat | 20/06/2011
J'ai enseigné au lycée Ferroukhi de 1979 à 1981 et me souviens bien de Mohamed Randi, un censeur bien sévère. J'aimerais bien avoir des nouvelles de mes collègues, algériens, syriens, égyptiens irakiens et français...on formait une sacrée équipe.
Je pense souvent avec beaucoup de plaisir à ces années passées à Miliana.
Bradai
  • 57. Bradai | 16/04/2011
Oui une ville, un lycée que décrit Mr KHALED ,et qui écrits séparément ne peuvent donner une signification à ce lien de camaraderie sur un banc de classe qui a consolidé au fil des ans cette amitié qu'on essaie de rechercher à travers le temps et l'espace .
Qui de nous, n'a pas rechercher dans ses souvenirs le nom d'un copain de classe oublié et puis un jour la nouvelle de tel et tel arrive et c'est là ou l'on ressent le cœur se resserrer davantage pour nous donner l'apparence de ce visage disparu.
Ma pensée va à BENSMAIL de Miliana HACHEMI des Aribs tous deux de la 6eme 3 à ZERARKA Mohamed BOUZAR Kouider de DJENDEL et à bien d'autres.
Que ceux qui les ont connu aient une pensée a leurs ames.
  • 58. | 28/03/2011
BONJOUR BRAHAM,COMMENT JE NE ME RAPPELLE PAS DE OULD HOUMTI ET VOISIN DIRECT.CELA FAIT UN BAIL DIS DONC.CELA FAIT TRES PLAISIR DE TE LIRE SUR LE SITE,ES-TU TJRS EN IRLANDE?TU CONNAIS MAINTENANT LE LIEU DE RENDEZ VOUS VIRTUEL DES INTERNAUTES MILIANAIS.AU PLAISIR DE TE LIRE DE NOUVEAU,BONNE JOURNÉE.
KHALED CHENGAB.
braham yousfi
  • 59. braham yousfi | 28/03/2011
bonjour khaled je pense que tu te rappelles du nom et merci de ce raffraichissement de ma ville natale ville des cerises et de la tranquillite'
Hachemi
  • 60. Hachemi | 28/02/2011
tout d'abord le bonjour de Brest a tout les milianais ,il y'a 30ans que j'ai quitté ma ville natale j'y suis né dans le quartier des anasseur g ete scolarisé au CET ET a korkah ;ma ville me manque baucoup et surtout mes amis et les copains de licee , s'ete la bonne epoque , enfin j'aurai aimé voir des photos ou des vidéos de miliana et de mon lieu de naissance"el anassirs" et je demande aussi a (mustapha rahmoun) chez zazak le photographe .merci infiniment etje passe un bonjour spé de brest a Toufik Makhaldi de " TEBANA" on jouer au foot ensembles avec djane ahmed MERCI A TOUS ET VIVE MILIANA A MORT
  • 61. | 19/02/2011
BONJOUR BENAISSA,CELA FAIT PLAISIR DE TE LIRE SUR LE SÎTE,J'AI NOTÉ TES COORDONNÉES JE TE CONTACTERAI.TU PASSERAS LE BONJOUR A QUI TU SAIS.
tahari
salut khaled c benaissa je viens d'instaler internet voici mon email hella14eme@hotmail.fr
taoufik
  • 63. taoufik | 22/10/2010
Bonjour
J'ai un collègue français qui s'appelle philippe Baraton et qui a été prof d'anglais au lycée Ferroukhi dans les années 70 probablement. Il part à la retraite à la fin de cette année et on aimerait bien , avec d'autres collègues , lui faire un album photos- souvenirs comme surprise qui retrace un peu sa carrière. Auriez-vous des photos ou tout autre souvenir en rapport avec Miliana et ou le lycée "Mustapha FERROUKHI" ?
Je vous remercie d'avance pour toute aide que vous m'apporterez...
Taoufik
Noureddine  Toumi - El-Bayadh
  • 64. Noureddine Toumi - El-Bayadh | 03/10/2010
Bonsoir Noria
Randi !
Merci d'avoir rafraichi ma mémoire , on avait la trouille quand on le croisait , mais avec l'âge je comprends combien ils étaient bosseurs,c'était la vraie école , plus le cas actuellement où vices et trucs de tous genres circulent au sein même des établissements , je ne comprends pas la médiocrité et tous les maux qui rangent notre société.
  • 65. | 26/08/2010
BONSOIR KIKA,EN EFFET IL S'AGIT D'UNE CONFUSION DE MA PART,C'ETAIT BIEN L'ECOLE NORMALE POUR INSTITUTRICES QUI PORTAIT CE NOM,ET QUI A ÉTÉ REBAPTISÉE LYCÉE ABDOU A L'INDEPENDANCE,MERCI DE NOUS LE RAPPELER.BONNE SOIRÉE.
  • 66. | 26/08/2010
BONSOIR KADER,ET COMMENT QUE JE ME RAPPELE DE CES HEURES INTERMINABLES A JOUER AU BRIME,ET DES FAMEUSES PARTIES DE BELOTE DANS UN ENORME BROUHAHA.NOUS ATTENDONS TES RECITS A PROPOS DE LA BALUSTRADE.BONNE SOIRÉE.
KHALED.
kika63
  • 67. kika63 | 24/08/2010
khaled,
bonjour,je vous écris pour apporter une
rectification,le lycée Alphonse Daudet n'est pas devenu Mustapha FERROUKHI mais
Med Abdou à ma connaissance peut être que je me trompes éclairez moi,j'y ai passé 6 ans de ma vie.SALUT
  • 68. | 23/08/2010
Merci beaucoup cher ami.Te rapelle tu du brime des concours de belote et autres .
tout a change meme les gens sont devenu plus materialistes enfin j'apelle ça le temps des mediocres actuellement. Aucune culture plus de valeurs humaines enfin ce n'est plus comme avant.
Je mexcuse cher ami mes j'ai oublie de remercier tous ceux qui ont contribues a ce site vraiment c'est des retrouvailles entre milianaises et milianais cherchelois khemis blida et j'en passe.
Tu m'excuse mais je vais devoir partir mais la prochaine fois je voudrais parler de la BALUSTRADE.On reste on contacte.Salut.
  • 69. | 23/08/2010
AH KADER OU SONT LES SOIRÉES D'ANTAN,LES VEILLÉES ANIMÉES SUR LES TERRASSES DES CAFÉS,ET LES PROMENADES LE LONG DES REMPARTS DE LA VILLE?MAIS BON LA VIE CHANGE,ET MILIANA N'EST PLUS LA MÊME.HEUREUSEMENT QU'EXISTE TJRS LE POINT DE RALLIEMENT DEVANT LA BOUTIQUE DE MOKHTAR.IL Y A AUSSI QUE POUR BEAUCOUP LE FAIT D'HABITER HORS DE LA VILLE DÉCOURAGE DE S'Y RENDRE,SI TU AJOUTES A CELA LES NOUVELLES RESPONSABILITÉS QUI NAISSENT CHAQUE JOUR ET POUR CERTAINS(ET C'EST TRÈS BIEN)LA MAGIE INTERNET,CELA DONNE UNE IDÉE SUR LES RAISONS DE L'ABSENCE DE L'AMBIANCE RAMADANESQUE TELLE QU'ON L'A CONNU AVANT.
BESSAHA FTOURAK.
  • 70. | 19/08/2010
salut KHALED j'espere que tu vas bien.
Ramadhan a la maison ou au marché.
ON NE RIGOLE PLUS cher ami tout a change et on ne se retrouve plus.je suis daccord pour le forum.tu ne peut pas savoir combien ça nous manque les frites pas d'EUGENE mais de tora casca nounou.allez grosses bises a toute ta famille et a toi aussi.
  • 71. | 18/08/2010
BONSOIR KADER,TU DOIS ÊTRE CERTAINEMENT KADER R.......SI J'EN JUGE PAR LES INDICATIONS QUE TU DONNES.JE SUIS TRÉS CONTENT DE TE RENCONTRER SUR LE SÎTE,ALORS COMMENT CELA SE PASSE LE RAMADHAN A MILIANA?IL EXISTE AUSSI UN FORUM SI TU VEUX T'INSCRIRE.BONNE SOIRÉE.
CHENGAB KHALED.
  • 72. | 18/08/2010
BONSOIR MR TIBAHINE,RAVI DE VOUS LIRE SUR LE SÎTE,J'ESPERE QUE VOUS NOUS FEREZ PROFITER DE VOS TEMOIGNAGES AU MÊME TITRE QUE D'AUTRES MEMBRES DE L'ENCADREMENT DU LYCÉE.AU PLAISIR DE VOUS LIRE.
CHENGAB KHALED.
  • 73. | 18/08/2010
et bien je suis tres emu et meme des larmes ont coules cher khaled. HADIDOU OU LES BENYOU.
nous ont laisse une image propre c'est des mecs de culture de sagesse meme d'exemples .
allah yarhamhoum .
KHALED c'est moi kader on s'est vu dernierement avec MAHFOUD devant le cafe de M
OKHTAR lors de l'enterement du frangin.
allah yarhmou.
tibahine
  • 74. tibahine | 15/08/2010
bonjour c'est monsieur tibahine abdelkader je viens de lire votre article pour le moment je me trouve à sidi lakhdar wilaya de ain defla voici mon adresse e mail(kader1943@hotmail.fr)
mirou
  • 75. mirou | 30/03/2010
que devient mr tibahine ancien prof de sport?

Voir plus de commentaires

Ajouter un commentaire