Facebook the green dressing 3 Images 4

Biographie du Cheïkh Mohamed ABDOU

 ___________________________________

Disciple de Djamal-Eddine-El-Afghani, Mohamed ABDOU naquit en Égypte en 1848. Il fit ses études à la célèbre université d'Al-Azhar au Caire, où il enseigna plus tard.

Mohamed ABDOUAu moment où Cheïkh Mohamed ABDOU commença à enseigner à El-Azhar, l'enseignement religieux était dominé par les traditions et les coutumes. Avec lui un esprit nouveau commença à souffler. Cet esprit fût dominé par l'idée de «Islah» : réforme.

L'idée de base des réformistes est que l'Islam peut s'adapter au monde moderne, à toutes les évolutions scientifiques et techniques. Il faut donc se libérer de toutes ces traditions et coutumes et revenir à l'Islam en l'adoptant aux progrès du siècle.

Mohamed ABDOU qui avait commencé son programme progressiste dans une série de conférences très remarquées de l'université d'El-Azhar, dut renoncer à son enseignement. Mais la révolution de A'Rali Pacha, arrêta les réformes du Cheïkh Mohamed ABDOU qui fut exilé en Syrie en 1882. Il séjourna ensuite à Paris où il publia avec El-Afghani, le périodique «Al-Ourwa, Al Wouthqua» (l'anse solide), pour la défense et la réforme de l'Islam. Il revient en Égypte en 1888 et y entreprit des réformes dans la justice et dans l'enseignement religieux d'Al-Azhar.

En 1899, cheïkh Mohamed ABDOU devient grand Mufti d'Égypte, poste qu'il occupa jusqu'à sa mort en 1905, après avoir été  en 1903 en Sicile et en Afrique du Nord où il répandit l'idée de «Islah».

Enfin, c'est en Septembre 1903 que le grand réformateur égyptien a visité Alger, où il rencontra plusieurs personnalités religieuses. L'idée de «Islah» qui avait déjà germé dans certains milieux algériens, grâce aux revues «Al-Ourwa, Al Wouthqua» et «El-Manar» (Le Phare) va encore se renforcer à l'occasion de ce voyage.

On doit au cheïkh Mohamed ABDOU quelques écrits dont les plus importants sont : «Rissalat-At-Tawhid» et un «commentaire du Coran» (resté inachevé). il a aussi écrit un assez grand nombre d'articles de presse et de rapports sur la justice et l'enseignement.

Le  savant religieux et réformateur, cheïkh Mohamed ABDOU était vraiment unique et remarquable par sa science, sa dévotion ainsi que son éloquence.

Écrit par SAHRAOUI TAHAR Nabiha, une ancienne élève du lycée

Ajouter un commentaire