S 5Retour dans mes Souvenirs

                               De Bab-El-Oued @ Miliana

Impressions lycéennes

De Meskellil

Img005s 1  On se rappelle bien des professeurs qui nous ont enchantés par la qualité, la diversité et l’originalité de leurs cours, par leur ouverture d’esprit, d’autres qui, au contraire, nous ont bien enquiquinés par leur rigidité, leur austérité et leur absence d’humour, d’autres encore qui nous ont fait rire volontairement ou pas. Quelles que soient les caractéristiques des professeurs et de leurs cours, un hommage leur est dû, ils nous ont tellement donné, et pour certains se sont tellement donnés... Je vais tenter d’évoquer pêle-mêle, sans ordre ni chronologie certains de ces personnages qui ont en quelque sorte accompagné notre adolescence lycéenne. Je me rends compte que ce n’est pas aussi simple, il me semble qu’il ne m’en reste pas grand-chose, quelques impressions, quelques émotions. Fugaces, insaisissables.

 Et, c’est le premier qui s’impose à moi, allez savoir pourquoi !! Ce professeur qui se moquait bien de ce qui pouvait se passer dans sa classe. Personnellement je ne le trouvais pas très sympathique ! Il restait assis à son bureau quasi en permanence une fois qu’il avait bâclé ses cours, et passait le plus clair de son temps à regarder une lycéenne dont il était épris. Bien sûr, nous autres élèves, on en profitait pour jouer à « tu es là » prononcé « tchila » en sautant d’une table à l’autre pour ne pas être attrapées (c’est un peu l’équivalent de chat perché). Incroyable quand même ! La seule consigne du professeur était qu’on ne fasse pas trop de bruit (ses cours se passaient dans l’annexe, et dans l’annexe il n’y avait pas de personnel hormis le jardinier). J’aimais beaucoup l’annexe pour cette relative liberté qu’on pouvait avoir et aussi pour sa verdoyance, elle était très agréable et j’aurais volontiers fait toutes mes années lycée dans ce lieu ! Pour en revenir au professeur, je crois qu’en fin de compte, il avait demandé la camarade en question en mariage (waw, il aurait pu être son père !) Je n’ai jamais su si le mariage avait eu lieu. Cette camarade n’était plus revenue au lycée l’année suivante.


1ere de l epoque en 1973 samia  Mr. Piéri !! Quel plaisir de l’évoquer ! Il savait nous mener hors des sentiers battus ! J’adorais ses cours qui passaient trop vite, et que j’attendais avec grand joie d’une séance à l’autre. Je me souviens de cours actifs, dynamiques, innovants et osés pour l’époque. Je n’avais pas l’impression d’être en cours, mais plutôt dans une sorte d’atelier créatif, où chacune était sollicitée pour donner le meilleur d’elle-même. On apprenait à prendre des initiatives, à faire des choix, à les mener au bout, à les défendre. Il savait nous faire aimer certains auteurs tels Baudelaire et les fleurs du mal, qui a fini par devenir mon livre de chevet. Il ramenait en classe son tourne-disque, un vinyle 33 tours, et nous faisait écouter des poèmes de Baudelaire lus par une voix masculine grave, profonde, si expressive ! Ce n’est qu’après avoir découvert tout un panel des poèmes de Baudelaire (Au lecteur, l’albatros, l’invitation au voyage…), que nous passions à leur étude et analyse. On choisissait également chacune un poème (pour les volontaires, Mr. Piéri ne forçait rien !), on le mémorisait pour le présenter à toute la classe, en y mettant le ton bien évidemment. Il procédait de la même façon pour nous faire découvrir certains chanteurs. C’était si inhabituel et plaisant d’écouter de la musique en classe et qui plus est avec le professeur et à son initiative ! On a appris à aimer Daniel Guichard, Danyel Gérard. Si l’envie vous prend d’aller les écouter, je vous joins aussi les liens de quelques-unes de ces chansons :

« Mon vieux » http://www.youtube.com/watch?v=zcmCDEXwxQ4 ,
« Faut pas pleurer comme ça » http://www.youtube.com/watch?v=hlZL70lB6Ao,
« Je t’aime tu vois », « La tendresse » http://www.youtube.com/watch?v=riCoe2HTNjE,
« Même un clown » http://www.youtube.com/watch?v=ChcTijn3raY

On avait également étudié des œuvres littéraires classiques, et là aussi on était sollicitées pour lire une œuvre de notre choix, et de la présenter à la classe. Jusque là rien que de très routinier ! Ce qui était spécial avec Mr. Piéri, c’est que le jour consacré à la présentation des différentes œuvres, il ramenait toute une panoplie de matériel, chose rare à l’époque, pour pouvoir filmer toutes celles qui passaient présenter le fruit de leur travail : caméra, spot à la lumière très puissante, et autres accessoires. Pour pouvoir filmer à sa guise, il demandait à une élève de l’assister pour la lumière, et de suivre la caméra partout. Il faisait un montage avec toutes ses prises et nous présentait le film. Le personnel administratif du lycée était évidemment invité à cette grande projection. Je me souviens de trouver le film drôle et récréatif parce que Mr. Piéri arrivait à dénicher pendant le tournage, les élèves occupées à autre chose qu’à écouter l’exposé. Par exemple, c’était une élève déchaussée, qui avait perdu ses chaussures sous la table, et dont les pieds tâtonnaient désespérément pour les retrouver, une autre qui avait tiré sur un fil qui dépassait de sa manche et qui a fini par en défaire la couture laissant voir son bras nu, une autre qui gribouillait sur la table avec son stylo, une autre encore qui était complètement absorbée par la contemplation d’une des fenêtres de la salle. Toutes ces prises étaient l’occasion d’éclats de rire, de plaisanteries, de taquineries, ce qui n’entamait en rien la qualité du travail fourni.

J’étais heureuse dans les cours de Mr. Piéri parce que je ne m’ennuyais jamais. Les débats et échanges que l’on avait sur la vie, la mort, la société, la culture, les traditions étaient passionnants... Mr. Piéri guidait notre réflexion et notre analyse sans jamais essayer d’imposer son point de vue, nous entrainait à interroger ce qui sautait aux yeux, ce qui semblait aller de soi, nous incitait à aller explorer les sujets en profondeur, cela toujours avec une grande rigueur. Passionnant Mr. Piéri ! Toujours présent dans ma mémoire oui, je lui dois assurément beaucoup !


Sans titre 43  Mr. Berthier était cet autre professeur dont j’aimais beaucoup les cours. Il nous enseignait la géographie, ou plutôt nous la racontait, c’était vivant, actif, réactif. Pas d’ennui ! Il savait nous y faire entrer, nous intéresser, nous impliquer. Je me le rappelle toujours de bonne humeur, souriant, taquin, attentif et réceptif. Pendant les compositions, les livres de géo, les cahiers étaient autorisés puisque Mr. Berthier ne voulait pas une reproduction de ses cours, mais une réflexion, une production personnelles qui sollicitaient bien sûr les connaissances acquises, mais aussi des capacités de raisonnement, de recherche, de collecte d’informations, de traitement, d’analyse, de synthèse et enfin de production d’écrits. C’était un peu compliqué, mais j’aimais beaucoup cette manière d’évaluer les connaissances et compétences acquises.

Bac 1971 lycee faroukhi mustapha 1 

 

 

Mr Ferhaoui, le professeur de dessin dont les cours étaient aussi très attendus ! Je crois que c’était seulement une heure par semaine, ce qui est bien peu, et c’était toujours frustrant d’entendre la sonnette annonçant la fin du cours. Je pense que les thématiques choisies étaient adaptées au peu de temps dont nous disposions, ce qui ne nous permettait pas d’explorer diverses possibilités qu’offre le dessin. Oui, je me souviens de ce poème hommage rendu aux artistes qu’on avait appris par cœur, et qui a été évoqué il y a quelques mois dans ce site : « Que le monde serait triste sans les artistes ! » Oui, le monde serait tellement triste et insipide sans eux, et j’aurais vraiment aimé explorer cet art, la peinture avec Mr. Ferhaoui. Ça restera toujours un grand regret ! Sensible, réceptif, original et rigoureux, Mr. Ferhaoui exploitait autant que possible cette petite heure de dessin hebdomadaire. Je me souviens d’un travail rendu qui a été noté en deçà de ce que moi je lui attribuais comme valeur. C’était un poisson dessiné muni d’écailles de macaronis cassés et collés que j’avais peints avec des couleurs vives et chatoyantes. C’est que j’en étais très fière ! Couleurs chaudes, couleurs froides, que du bonheur ! Soyez-en grandement remercié cher professeur Ferhaoui !

Miss Austin, cette anglaise fraichement débarquée de son Angleterre natale, atterrissant directement à Miliana, et ne connaissant que quelques mots de français. Patiente, impliquée, appliquée, à l’écoute ! Ses cours étaient très vivants. Elle ne nous parlait qu’en anglais puisqu’elle ne pouvait faire autrement, et avait souvent recours à son dictionnaire bilingue lorsqu’on n’arrivait pas à comprendre certains mots abstraits. On faisait beaucoup d’oral, enfin sous forme de questions/réponses en compréhension orale. Il y avait une élève qui levait systématiquement le doigt pour « répondre » à toutes les questions posées. La réponse qu’elle donnait à chaque fois était invariable c’était « spider », et Miss Austin se faisait avoir aussi à chaque fois, elle était très indulgente. Le plus avec Miss Austin, c’était qu’elle avait proposé des séances de chants le soir après les cours. Elle nous accompagnait au piano, un vieux piano qui s’ennuyait tout seul dans une salle de cours. On était une poignée seulement à aller à ces cours de chants, mais quel plaisir de chanter en anglais au son du piano. On a appris tout un répertoire que je me rappelle encore aujourd’hui !

Bien évidemment, tous les professeurs ne se ressemblaient pas ! Il y en avait qui exigeaient qu’on soit pratiquement au garde à vous dès l’entrée dans la salle de classe, et il plaisait beaucoup à certains d’entre eux de nous laisser mariner longtemps ainsi. Il y en avait un qui était vraiment fou ! Il nous faisait tellement peur quand il s’énervait et ça lui arrivait souvent ! Il pouvait nous balancer à la figure tout ce qui se trouvait à portée de sa main, et cela au moindre murmure : craie, crayons, stylos, brosse, livres… et nous d’essayer d’esquiver ces projectiles lancés avec toute l’énergie de sa rage ! Il y en avait un autre qui nous traitait de tous les noms d’oiseaux, et qui nous disait qu’il ne lui avait jamais été donné de rencontrer des ânes tels que nous de sa vie ! Il y en avait qui étaient sévères mais néanmoins sympathiques et très compétents. Nous, élèves n’étions pas en reste non plus, il faut le reconnaître, plus spécifiquement avec ceux qui n’étaient pas gentils avec nous ! Si cette professeur demandait à l’une d’attacher ses cheveux, à la séance suivante, c’était toutes les élèves qui lâchaient leurs cheveux. Si elle s’en prenait injustement à une élève, à la séance suivante, c’était aussi la foire : une lançait un mot d’ordre, la chèvre et c’était chacune à tour de rôle qui sortait un bêlement sans bouger les lèvres au nez et à la barbe de cette prof, ça pouvait être aussi le chant de la cigale, et on se relayait l’une l’autre pour ne pas se faire prendre ! Et jamais personne ne s’est fait prendre !

Un grand merci chaleureux et beaucoup de gratitude à vous tous mes chers professeurs. Je n’aurais jamais pensé qu’un jour, je vous évoquerai de cette manière.

Commentaires (31)

TALBI Samia
  • 1. TALBI Samia | 29/03/2015
Salut à toutes et à tous!C'est avec un immense plaisir que je retrouve ce site des Abdounettes que j'ai délaissé indépendamment de ma volonté .Je compte y revenir et retrouver nos souvenirs si chers à notre coeur!
Safia ,j'ai lu les écrits que tu m'as envoyés ,écrits sur certains de nos anciens profs de Abdou et crois moi j'ai eu les larmes aux yeux car tout a refait surface avec des émotions inqualifiables!Tu écris superbement bien dans un style que j'aime beaucoup:Merci Monsieur Piéri!
J'espère que Noria pourra les publier sur le site!
Ecrire sur Kacimi sera apporter un plus à ce que brièvement j'avais publié sur lui .Fais nous vibrer Safia au son tumultueux de nos "aventures" pendant le cours d'arabe!!!
Je souhaite un retour en force des souvenirs de notre époque d'ados par des Abdounettes qui aimeraient surement retrouver des émotions endormies en nous! Que le volcan abdounien en chacune de nous se réveille!

Bonne fin de journée et au plaisir de lire vos publications!

Une Abdouna qui a à coeur ce cher lycée et tout ce qui s'y réfère!
belhocine safia
  • 2. belhocine safia | 29/03/2015
Bonsoir,
C'est un cousin de France qui m'a envoyé ce lien .
En fait, j'ai posté un article sur Mr Pieri sur mon blog, et mon cousin a fait des reccherches qui l'ont fait aboutir sur ce site!
Moi aussi je suis en train d'écrire sur certains profs!
je n'ai pas encore fini la série, mais voici un avant gout!

Voici le lien:safiabz.blogspot.com
et es articles:
Ils m'ont marquée! Acte VII
Ils m'ont marquée ActeVIII
ferhaoui
  • 3. ferhaoui | 02/10/2014
bonjour tout le monde, bonjour p'tite soeur meskelill, oh!!! que c'est gentil...je doit le dire, c'est d'abord poussé par une curiosité spontanée suite a la proposition du beau cadeau merci! peu importe la langue de ce récital le duo était de toute beauté... c'est l'impression vers l'expression, mot. doux...fort, d'une somptieuse douceur. c' est vraiment sublime.merci , merci. au reste, bonne fete de l'aid el-kebir! l'ami ferhaoui, oran.
Meskellil
  • 4. Meskellil | 30/09/2014
Bonjour cher ami et grand frère Ferhaoui,
Bonjour à tous,

A chaque fois qu’une étoile s’éteint à cause de la bêtise humaine, la nuit jette son manteau froid sur moi, m’étreint le cœur et me remplit de tristesse ! Il y a pourtant ces autres étoiles qui continuent à briller de leur éclat lumineux ! L’aventure n’est peut-être pas finie, mets un pied devant l’autre et continue à avancer….

Comme votre expression est émouvante, touchante, chaleureuse, nostalgique ! Vos mots sont chargés d'émotions fortes, et me touchent beaucoup, me désarment ! Et ce sont ces petits îlots lumineux comme celui-ci qui me font vaciller.

Cher Professeur, ami et grand frère, la jeunesse est un état d’esprit, et qui sait toujours rêver, imaginer, s’émerveiller, s’émouvoir, écouter, être réceptif, généreux… est éternellement jeune à mes yeux. Et puis, si vous aviez l’âge de votre jeunesse, vous ne parleriez pas comme vous êtes en train de le faire n’est-ce pas !?

Cela me fait très plaisir que ces impressions lycéennes aient suscité autant de vie, et que vous l’exprimiez surtout. Je vous remercie infiniment pour cela, et vous exprime à mon tour le plaisir que j’ai eu à accueillir cette vie.

Merci cher professeur, ami et grand frère Ferhaoui ! Un modeste cadeau pour vous espérant qu’il vous plaira.

Rachid Brahim Djelloul/Sandra Bessis http://www.youtube.com/watch?v=pww3BfLDOts
ferhaoui
  • 5. ferhaoui | 29/09/2014
bonjour tout le monde, ma chère amie meskellil, (p'tite soeur) une belle manière de reconnaissance... j'ai lu assidument votre billet: memoires-et souvenirs d'antan, avec plaisir de plus en plus vif. ces repères ressuscitent toute une partie oubliée de ma jeunesse. j'avoue volontiers si c' était a refaire !? AH! MON DIEU! ...on a beau me parler, je ne puis m'empecher de rever à tout cela, miliana, le lycée abdou,le lycée ferroukhi et les élèves. dans votre rétrospective j'ai ressenti tout à coup un bonheur étrange que je ne puis définir. et j'ai eu de la peine à cacher mon émotion. certains se voient toujours à la meme table ou leur place restera vide, imaginant des commentaires ironiques ou encore mieux nostalgique des amis (e)s qui ont survécu et qui ne manquent certainement pas de leur envoyer une bénédiction a la moindre occasion. en tout cas, les plus consciencieux , ceux qui ont toujours souhaité qu'on garde une bonne impression ou une image sans ombres d'eux, une fois partis. au reste merci à vous p'tite soeur meskellil, et à vous ma chère amie noria, pour le trait-d'union a travers notre site.... je m'émerveillais d'avoir retrouvé des élèves entre autres "p'tite soeur meskellil, après plus de trente années de séparation... aujourd'hui, c'est avec beaucoup de joie et d'émotion que j 'ai repris contact, et c'est toujours réconfortant de savoir,au crépuscule de sa vie que des anciennes élèves et anciens élèves sont toujours là : leur longévité nous donne ainsi l'illusion que après tout nous sommes toujours jeunes. mais celle que je voudrais retrouver est bien plus ancienne: c'est une enseignante de lettres francaises dont l'élégante silhouette et les yeux vert me faisaient penser à virgina mayo.une personne joviale et aimable que le sourire ne quittait presque jamais. (rappel dans la première photo au premier plan si ma mémoire est bonne c'est l'élève eljeumaa elle était studieuse ) l'ami ferhaoui, mémoires et souvenirs (oran).
fifi
  • 6. fifi | 28/09/2014
bonjour les abdounates , svp avez vous des nouvelles de Mme Bardoul Annie ,professeur de sciences naturelles ??
agréable journee a vous toutes
Meskellil
  • 7. Meskellil | 12/09/2014
Bonjour Snowball,
Je te remercie d'avoir partagé toi aussi tes souvenirs, et particulièrement avec ce professeur (je crois que j'ai pensé trop fort!!). Pauvre chou, je crois que vous l'avez ruiné en bonbons et autres friandises! ça parait à peine croyable que tout cela se soit réellement passé, c'est tellement drôle! Merci pour tout!
Samia TALBI
  • 8. Samia TALBI | 15/08/2014
Bonsoir à tous ,le message de "Snowball"m'a interpellée .Je me suis rappelée mr Kacimi notre prof d'arabe que j'avais eu en 5ème dans l'annexe ,ils étaient deux:Kacimi et Hacini.Il est vrai qu'ils étaient plus occupés à "chouchouter certaines de nos camarades qu'à enseigner ,cela faisait notre joie car cela nous permettait de gambader dans l'annexe.Pour ma part cela m'a porté préjudice (mon niveau en arabe n'a pas connu grand succès!!!) Kacimi ,prof d'arabe ,unique en son genre ,qui jubilait au milieu de toutes ces adolescentes à qui il offrait des friandises ,ce qui faisait leur joie et apaisait leur faim!!
Il y a quelques années ,les années 90 ,j'ai eu le plaisir de le rencontrer et de lui parler.Il était venu rendre visite à son fils qui était intendant dans le lycée ou j'enseignais à Blida.Je l'avais tout de suite reconnu,il n'avait pas changé ,les cheveux juste un peu plus blancs et sa calvitie un peu plus importante .C'est surtout sa démarche à la "Charlot Chaplin" qui avait retenu mon attention.Après un salut un peu timide ,je lui ai rappelé le lycée Abdou,il sourit ,sourire que je retrouvais chez lui et après quelques mots pour cette période dont il se souvenait avec plaisir ,il prit congé et rejoignit son fils.Je suis restée longtemps à le regarder s'éloigner et avec lui un pan de mon adolescence!Ce fut la dernière fois que je le revis!Inchaallah ,il va toujours bien!

Merci Snowball d'avoir mis le doigt sur un moment de notre adolescence abdounienne!
Je vous souhaite une bonne soirée à tous....Amitiés!
snowball
  • 9. snowball | 15/08/2014
Bonjour les ami(e)s ,
C'est avec un immense plaisir que j'ai lu ton superbe écrit au sujet des professeurs ayant marque la vie des Abdounettes ,toutes promos confondues et je te remercie d'avoir activé notre mémoire qui a déterré des souvenirs bien ensevelis et qu'on croyait relégués aux oubliettes .Mr Pieri semble avoir la cote de par son travail unique et son comportement original ,mais il y a eu aussi Mr Kacimi que je n'oublierai jamais ,étant lui aussi unique en son genre .Mr Kacimi nous enseignait la langue d'èl Moutanabi (la langue arabe )à l'annexe ,près du stade .On quittait le lycée vers l'annexe avec notre vaillant professeur ,mais une fois arrivées devant la classe ,on refusait tout simplement d'y pénétrer ,préférant gambader et discuter allègrement .Il avait beau nous intimer de rentrer en classe ,en essayant de paraitre farouche,en nous menaçant de représailles mais c’était peine perdue .Il y avait un marchand ambulant qui vendait toutes sortes de sucreries devant l'annexe.Alors pour nous amadouer , il nous achetait des bonbons, du chocolat ,des biscuits etc. Et là on a su son point faible et c’était devenue une coutume que d'avoir des bonbons avant de rentrer en classe .
Meskellil
  • 10. Meskellil | 13/08/2014
Bonsoir Samia,

Je te salue à mon tour et te remercie beaucoup d'être venue sur cette page, mais surtout d'avoir partagé toi aussi tes souvenirs de lycée et plus particulièrement à propos de Piéri. Je vois qu'il a laissé son empreinte chez nous toutes, et toutes promo confondues! Ce serait en effet génial que d'autres Abdounettes prennent leurs plumes et aillent chercher ces souvenirs précieux enfouis quelque part, mais toujours là bien que partiels, on les complètera les unes les autres comme tu viens de le faire et comme M. Piéri l'a fait aussi.
Merci encore Samia, et à nos plumes!!!
Samia TALBI
  • 11. Samia TALBI | 13/08/2014
Salut à tous les amis du site et un salut majestueux à Meskelil pour ses souvenirs si vivaces et qu'il me semble avoir partagés alors que je suis de la promo 73.Les professeurs cités ont été nos professeurs pour la majorité et il est certain que chacun d'eux nous a marquées à sa façon .Pour revenir à la star de l'écrit de Meskelil en l'occurrence M.Piéri que j'ai eu la chance d'avoir comme prof deux années :1ère et Terminale .Il fut un extraordinaire professeur avec qui on avait beaucoup appris .Je me rappelle des chansons de Georges Brassens "le petit cheval blanc" et de Marie laforet "Calor la vida"que ce sacré prof s'était évertué à nous apprendre par coeur ,cela se passait la dernière heure de la journée dans la salle de musique qui faisait face au réfectoire!Il est vrai que c'est lui qui chantait après nous avoir fait écouter les vrais auteurs :Des moments inoubliables de leçons données dans la détente . Si aujourd'hui nous maitrisons bien la langue de Molière c'est en partie grace à lui!Merci M.Piéri de qui on se moquait gentillement avec l'esprit d'ados espiègles .J'ai eu la chance de contacter ce prof avant les retrouvailles 2013 mais malheureusement ,nous n'avions pas eu le plaisir de le retrouver ,inchaallah à d'autres retrouvailles,c'est d'ailleurs lui qui m'avait annoncé le décés de Mme Plantif (Qu'elle repose en paix!).....Pour tous ces souvenirs qui m'assaillent délicieusement ,je te dis merci Meskèlil ,ton ecrit est extraordinaire en simplicicité,fraicheur et d'un style si agréable!!

D'autres "personnages" ,des proviseurs aux concierges,en passant par les profs ,les surveillants ,peuvent aussi etre le sujet d'autres écrits ,cela nous permettra de retrouver notre jeunesse à travers des émotions fortes mais O combien exquises et qui nous serviront d'eau de Jouvence! Agréables moments à tous !Noria je n'ai pas besoin de te remercier ,tu connais mes sentiments à ce sujet!Au plaisir de te lire Meskelil ,toi et tous les autres ami(e)s du site!
Meskellil
  • 12. Meskellil | 13/08/2014
Le hasard est si facétieux mais parfois il est bienheureux et c'est ce qui arrive! ça va même très vite! Merci, à vous toutes encore une fois Farah, Hadjer, Noria!

Merci à vous Mr. Piéri d'apparaître sur le site. C'est inoui, jamais je ne l'aurais cru possible!! Désolée Mr. Piéri d'avoir omis des détails, mais je ne me souviens pas de vous chantant, et nous ne savions pas ce qui se passait en coulisse. Je vous ai eu comme professeur de français alors que j'étais en 3ème et c'est là que nous avions étudié Les fleurs du mal, et en fait, c'était moi qui vous assistait avec l'éclairage quand vous tourniez le film lors des exposés, et donc je ne suis pas sur ce film. Je me souviens que j'étais un peu dépitée quand vous m'aviez demandé de le faire parce que ça m'ôtait déjà la possibilité de présenter mon exposé que j'avais préparé, mais aussi parce que je n'allais pas apparaître dans le film! Que de bons souvenirs! Merci beaucoup d'être venu sur le site Mr. Piéri!
Pour Farah, Hadjer, j'étais de la promo de 75, donc plus âgée que vous, mais les souvenirs se rejoignent puisque nous avons eu les mêmes profs! Ouf, que d'émotions!!
piéri
  • 13. piéri | 13/08/2014
Meskellil est trop gentille (je suppose que c'est le pseudo d'une fille puisqu'il n'y avait que des filles à Abdou, à l'époque). Je garde un souvenir très fort de Miliana ( et j'étais moi aussi parfois amoureux de l'une ou l'autre (Vous aviez toutes 18 ans!). Beaucoup de détails sont authentiques dans ces souvenirs, mais pas tous!
J'en ajoute un ou deux : je chantais moi-même et intégralement les chansons à la fin des classes.
Autre détail: un parent d'élève s'était plaint au Proviseur que j'avais étudié en classe la chanson à la monde :La tendresse, et j'avais été convoqué par le Proviseur pour recevoir des observations.
A la demande des élèves de 1ère qui avaient en effet au programme algérien Les Fleurs du Mal, j'avais accepté de dire un mot en classe d'une des Pièces condamnées, Les Bijoux, ce que j'avais très honnêtement consigné dans le cahier de classe .... d'où de vertes réprimandes de l'inspecteur général Malti, lorsqu'il était venu inspecter le Lycée. Je lui avais longuement répondu une lettre dont j'ai toujours la copie!
Amicalement à toutes
Farah
  • 14. Farah | 13/08/2014
Coucou Hadjer, te revoilà! je suis sûre que c'est Noria qui t'a réveillée (rires). Ah oui Noria, j'ai oublié la veinarde de Chantal, en fait je le savais mais comme le com de Meskellil ne concernait que notre prof de Français, je ne me suis intéressée qu'à lui.
Pour info à Meskellil: Hadjer Noria et moi sommes de la même promo bac 78, Nous avons eu Mr Piéri dans l'annexe du lycée.
Je me souviens d'une fois où il nous faisait un cours où il fallait prononcer correctement le mot JUIN. Ça a été laborieux!!!!! il nous avait fait sortir devant la classe en file indienne et chacune de nous devait prononcer ( juuuuuinnn ) avec la gymnastique de la bouche bien-entendu pour avoir l'autorisation de rentrer en classe, celle qui ne réussissait pas devait reprendre la queue de la file et recommencer jusqu'à l'approbation du prof. Vous rappelez-vous les filles ?
Chantal
Ah ! mais Noria, je vois que tout en étant à Alger, tu sais même ce qu’il se passe entre abdounates en France ! Il est vrai que les algériennes ne se contentent pas d’avoir un sens très aigu de l’hospitalité en Algérie mais également lorsqu’elles sont de passage en France dans leur famille ! Lorsque nous nous retrouvons en région parisienne ou ailleurs … (à chaque fois autour d’un couscous dont je ne me lasse pas et qu’elles font divinement bien) nous revivons les « retrouvailles 2013 », nous bavardons pendant des heures et nous rions comme des « folles » !
Meskellil
  • 16. Meskellil | 13/08/2014
Bonjour M. Refine,

Merci à vous aussi d'être venu sur cette page, vous êtes plus que bienvenu! (grand sourire!)

Très amicalement
Meskellil
  • 17. Meskellil | 13/08/2014
Bonjour Chantal,

Alors, comme ça, tu connaissais M. Piéri avec qui tu as partagé un couscous chez Hadjer?! Veinarde! Loool!!
Meskellil
  • 18. Meskellil | 13/08/2014
M. Abdelkader Daoudi bonjour,

Que cet écrit ait été l'opportunité de vous "revoir" sur le site après une si longue absence, voilà qui m'honore, et qui me fait très plaisir!
Je vous remercie beaucoup d'être sorti de votre réserve, et vous exprime ma joie de vous voir apprécier ces écrits.
Meskellil
  • 19. Meskellil | 13/08/2014
Bonjour à toutes et à tous,

Noria, merci chère amie! Quelle réactivité, et quelle efficacité! Je suis très admirative! Aussitôt dit aussitôt fait! Grand merci encore à vous trois Farah, Hadjer, Noria. Allah yahfedhkoum!
Abdelkader Daoudi
  • 20. Abdelkader Daoudi | 13/08/2014
Bonsoir Meskellil,

Vos écrits forcent l'admiration. Ils reflètent la sincérité et la beauté de votre plume. Merci de continuer à nous émerveiller.

Cordialement,

Abdelkader Daoudi
noria
Bonsoir tout le monde,
@ Meskellil, je viens de t'envoyer les coordonnées de Mr Pieri.
@ Farah, t'as pas tout dit: Mais Chantal et Piéri se sont réunis autour d'un couscous chez Hadjer.
Bonne fin de soirée
Meskellil
  • 22. Meskellil | 12/08/2014
Bonsoir Hadjer, c'est donc vous la Abdouna qui prépare du couscous à M. Piéri! Je suis si contente et vous remercie beaucoup beaucoup du fond du cœur du partage. Les cours de M. Piéri se passaient me semble-t-il, dans la salle qui fait face ou du moins qui se trouve à proximité du bureau de la surveillante générale? Vous souvenez-vous aussi de cette projection de film dans la salle de gym en sous-sol? C'est possible qu'on soit de la même promo, oui. quels autres indices encore?
Farah, je te remercie encore de tout mon cœur. Permettez-moi de vous embrasser toutes les deux, je suis vraiment touchée!
Bonne soirée à vous
hadjer
  • 23. hadjer | 12/08/2014
Bonsoir les amis, meskellil je vous envoie l adresse de Mr Piéri via noria
Tout ce que vous dites je l'ai vécue , je crois qu on est de la même promo j ai eu Mr Piéri comme prof de français et je n oublierais jamais ses cours , un prof qui respectait beaucoup ses élèves .
kader  Refine
  • 24. kader Refine (site web) | 12/08/2014
mon cher kader bonjour ; je m'excuse pour mon absence du 09-08-2014, j 'étais vraiment malade ce qui ne m 'avait empéché de t 'envoyer un message par l ' intermédiaire de notre ami Md . Benrabah ( ton Téléphone ne répondait pas?? ° D' autres parts mon cher ami je crois qu ' il est temps de lancer l ' opération " inscription des adhérants et confirmation de leur présence " sur site....
Meskellil
  • 25. Meskellil | 12/08/2014
Bonjour Farah,
Merci infiniment de ce que tu pourrais faire. C'est vraiment quelque chose d'inespéré, je pensais ne plus jamais entendre parler de Mr. Piéri!
Je t'en serais reconnaissante ainsi qu'à la Abdounat qui, je l'espère de tout cœur, voudra bien me communiquer les coordonnées de Mr. Piéri.
A bientôt de tes nouvelles ou de la Abdounat, ou de Noria et merci encore pour tout!
Farah
  • 26. Farah | 12/08/2014
Bonjour Meskellil.
Ce que je peux te promettre c'est de contacter la Abdouna en question pour lui demander de faire un tour sur le site, c'est vrai que cela fait un moment qu'elle n'a pas posté, et c'est seulement elle qui répondra à ta question. D'après elle , il n'a absolument pas changé, il garde Miliana et le lycée dans son cœur, et c'est avec grand plaisir qu'il se rend à l'invitation à chaque fois qu'il est sollicité.
Meskellil
  • 27. Meskellil | 12/08/2014
Bonjour Chantal, Fazin,
Bonjour à toutes et à tous,

Chantal, tu es adorable, et je reçois tes mots chaleureux et sincères avec beaucoup de plaisir, mais aussi d'humilité. Merci beaucoup de ta présence, de ta spontanéité, de ta réceptivité.

Fazin, je suis très contente que cette évocation soit le déclencheur d'un rappel de souvenirs oubliés mais bien présents en nous pour peu qu'on prenne la peine d'aller les chercher. Bien sûr, il y a d'autres professeurs que j'ai appréciés, mais que je n'ai pas cités. Le relais sera peut-être pris par d'autres Abdounettes pour notre grand plaisir! Merci d'avoir donné écho à ces souvenirs.
fazin
  • 28. fazin | 11/08/2014
Merci Meskellil pour avoir fait resurgir ces beaux souvenirs d'antan qu'on croyait oublies !!! Oui certains professeurs nous ont marquees à vie ,comme tu l'as si bien souligne .Je n'oublierai jamais Mr Berthier ,Mr Pieri ,Mme Cusenier ,prof d'histoire geo ,Mme Plantif ,prof de physiques,Mr Hawes ,prof d'anglais et de nationalite canadienne ,et la liste est longue .Ils ont eu le merite de nous former et de marquer notre adolescence et c'est grace à leur effort que nous sommes ce que nous sommes aujourd'hui.Par ce simple temoignage ,nous leur rendons hommage .
Chantal
Bonsoir Meskellil,

J’ai adoré tes « impressions de lycéennes ». Ce texte - comme tous ceux que tu écris d’ailleurs - est d’une telle authenticité qu’on se laisse totalement captiver par ton « vécu », ton enthousiasme et ta sincérité. Je me suis « régalée » en te lisant. Tes professeurs peuvent être très fiers de toi !
Meskellil
  • 30. Meskellil | 11/08/2014
Bonsoir Farah,

ça me fait vraiment plaisir d'avoir des nouvelles de Mr. Piéri. Penses-tu qu'il est possible d'avoir ses coordonnées, j'aimerais beaucoup entrer en contact avec lui. Si oui, via Noria. Je te remercie beaucoup Farah.
Farah
  • 31. Farah | 11/08/2014
Bonsoir. Mr Pieri est en contact avec une des animatrices du site puisqu'à chaque fois qu'elle rend visite à son fils à Paris Mr Piéri est son invité pour déguster un bon couscous préparé des mains de cette Abdounat. Il n'a pas oublié Miliana, ni ses anciens élèves ni le lycée.

Ajouter un commentaire