Facebook the green dressing 3 Images 4

Gifasm uuwrpoesbptd1104

Le mystérieux flûteur des années Lycée /70

88683621sdc10232rr jpg

C’était tellement beau… de fermer les yeux et de se laisser bercer par cette mélodie, douce, magique, paisible et bouleversante.

  •   - Qui était ce mystérieux personnage?
  •   - Quelle était son histoire?
  •   - D'où venait-il ?
  •   - Il était là, tous les soirs comme une veilleuse, à l'heure du coucher, toujours au même endroit !!!

           Mystère!!!!..

 

Qu'il était doux de s'endormir au son de cette douce mélodie, apaisante et envoûtante comme un conte de fée qui chuchoterait de rassurantes mélodies dans la nuit noire….

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Commentaires (17)

Farah
  • 1. Farah | 09/02/2013

Bonsoir Mr Bradaï. Merci pour votre message que je viens de lire,je ne sais pas si j'ai les idées en place après une semaine éreintente pour vous répondre,mais je vais essayer d'être brève et claire car il se fait tard et demain inchallah une grosse journée m'attend.
Comme je l'ai déjà expliqué ,je n'étais pas très loin du site, Noria Hadjer, Ghania et d'autres le savaient, malheureusement d'autres priorités occupaient la majeur partie de mon temps et jusqu'à maintenant j'ai encore beaucoup de mal à être aussi libre qu'avant,mais sachez que c'est pour la bonne cause.
Dans le comité d'organisation il y a du beau monde et compétant on n'a plus à se faire, Noria est toujours le chef d'orchestre qui a su garder le bon cap pour mener à bien sa mission de retrouvailles. Beaucoup de personnes se sont retrouvées grace à elle et d'autres suivront inchallah.

J'espère que l'appel pour "participation aux frais" sera entendu. Pour ce qui est de l'envoi de liquide vers l'Algérie, il faut que le compte à créditer en Algerie soit en devise, il faut aussi le IBAN et le SWIFT de la banque de domiciliation( en Algérie), il faut compter 3 à 4 semaines de délais pour que l'argent arrive à destination moyennant des frais d'envoi allant de 20 à 30 £ par envoi cela dépend de votre banque.

bradai
  • 2. bradai | 06/02/2013

Bonjour Noria.
Le bâton à la main fut et il en est un moyen de soutien pour tout voyageur faisant son périple de voyage à pieds et j'en suis très heureux que Farah ai pu trouver le sien.Ce bâton magique après une longue recherche qui n'en finissait pas pour nous aussi est bien entre ses mains maintenant. peut être que dans tout ce temps là il était tout pres ,tout juste derrière la porte de sortie et qu'elle en a oublié de jeter au moins une fois un regard et à nous de l'avoir laisser seule jusqu'au bout de ses peines à le chercher. , parfois en ce temps en me souvenant des retrouvailles des ferroukhiens je me disais en moi même n' y a t il pas une oubliée qu'on va bien oublié aux retrouvailles 2013.Oui jusqu'à hier il y avait une C’était Farah . Farah qui ne donna plus signe de vie. Mais Elle va être là . Elle l'a promue à sa meilleur amie .
Pour les retrouvailles 2012 ils sont toujours en mois,et chaque soir je me sens à revivre ses moments.Et ce là comptera aussi parmi les jours inoubliables au comité organisateur des préparatifs des abdounates.
Bon retour au bercail Farah ,un travail énorme t'attend comme tu l'as si bien fait durant les retrouvailles des garçons.

Pour le lecteur je crois que son masque est tombé comme le fait Zorro sur un écran aux yeux des spectateurs
à chaque fois qu'il veut se démasquer pour retourner à sa vie normale.

je crois Noria que vous connaissiez le nom que cachait un certain "lecteur " et qui ne le sera plus après.

amicalement à tous.

un lecteur
  • 3. un lecteur | 06/02/2013

Depuis que grand mère n’est plus de ce monde, Le destin cruel a voulu qu’elle parte trop tôt sans m’en laisser d’autres histoires de son temps à vous raconter. . De son vivant grand-mère m’aimait il n’y avait que moi qui l’écoutait, qu’elle ne m’en privait jamais d’être à ses cotés écouter ses fabuleuses histoires anciennes. Je me suis rappelé d’une légende qu’elle tenait tant à faire entendre son récit autour d’elle à toute jeune fille lui rendant une visite .J’espère qu’elle plaira à celles et ceux qui ont eu une grand mère qui ne savait ni lire ni écrire mais savait bien nous endormir un soir d’hiver par leurs histoires et qu’ils me donneront leurs permissions si je peux en rajouter une autre.

C’est l’histoire d’un tout petit bonhomme qui aimait jouer de la flute.

Dans un lointain temps, au décor d’une ville entourée de murailles millénaires,. Un édifice en forme de manoir submergeait comme un château féodal dominant aussi une vallée à perte de vue ou pour toute protection il n’avait que sa balustrade exposée contre toute marée humaine .Ce manoir faisait allusion à un château qui enviait toute jeune princesse désirant au moins une fois coiffer sa tête d’une parure de couronne comme le fait une reine pour plaire à son roi.
Un beau soir dans ce beau château, avant que ne retentissent les coups de gong habituels pour la fermeture de sa grande porte comme pour un pont- levis, vint au pied de ses murs un petit bonhomme tout fluet, plein de verve et de gaîté qui prit place dans un coin loin bien discret qu’il choisit……il ne voulait point entrer de peur qu’on le prendrait pour un larron et qu’on le pende sans jugement.
Ce petit bonhomme emportait avec lui une grande tristesse .Peut -être avait –il eu un sentiment de chagrin dans son passé de vie. Arrivé là ,il ne trouva où aller qu’il eut envie de verser quelques larmes de pleurs pour son cœur pleins de remords. En cet endroit caché, il trouva refuge et sécurité Si bien qu’Il revint tous les soirs au même endroit et à la même heure et en prit soin de marquer le début du lever de rideau de sa mélodie mélancolique au son des neufs coups de maillet du gong.
Dans cette vie interne de château tout prés on dit qu’Au dernier coup du gong tous les serfs et chevaliers et serviteurs du château doivent rester veiller. A être de garde pour servir et protéger les filles du roi et de la reine qui en comptent beaucoup.
A son endroit bien loin des regards des archers qui font leur garde, le petit bonhomme prit sa flûte et en joua deux ou trois notes. Il en choisi la plus belle et continua à un rythme qui parfois mélancolique qui parfois ses doigts bien adroits changeait le plaintif de son air qu’on pourrait entendre dire que sa flute parlait au nom de son cœur.
Il en fut ainsi tous les soirs.
Chaque soir à la même heure au dernier retentissement du gong De toute fenêtre ouverte en sortaient des têtes et, même que les feux de torches soient éteintes des plus hauts donjons servant de résidence aux filles du roi que même les plus jeunes princesses retirées dans leur coin de lit obéissaient à cette musique magique tellement envoûtante. Quel bonheur, dans le cœur de chacune qui le ressentait et le croirait qu’on le jouait seulement pour elle.
Les bonnes vieilles dames et servantes prisent entre le sacre devoir de leur travail du soir et la mélodie pénétrante leurs cœurs n’ont savent comment cacher cela à la reine mère et de peur d’être mises et jetées en cachots ne sachant que faire s'adressèrent à la supérieure .La dame la plus vieille et la plus élevée de la cour du château qui à son tour promettait à trouver une solution .Mais Cela dura bien des soirs que chaque matin elle ne cessait de leur répéter les mêmes mots "j'essaierai ne vous en faites pas , je ne sais pas qui me retient à dire à notre reine de condamner toutes les fenêtres pour cause qu’il y a trop de froid qui vient du dehors., ce soir je tenterai de mettre fin à ça, ah !si la reine et le roi savaient çà il nous en couterait toutes de n’avoir pas su mener à bien une bonne garde.

Mais, comme toujours cela en restait toujours là.
A chaque soir au dernier coup du maillet au gong , cette surveillante elle aussi si perplexe emportée par la douceur du son de ce bout de roseau était là les yeux au ciel admirant le passage des étoiles filantes aux aguets d’un son mélodique et enchanteur venant de cette flute magique qui allait parvenir jusqu’à elle et qu’elle ne pouvait s’en priver d’écouter ni priver les jolies demoiselles sous son couvent aux moments de bonheur d’une soirée au clair de lune.
Ces moments qui donnaient tant de plaisir ne prendront fin qu’à une heure tardive voulue des derniers coups du gong témoin d’un temps annonçant que tout va bien et que tout le monde doit dormir..
Cela allait de jour en jour, tout le monde trouvait ça à son gout si bien que tout ce beau monde vivant au château attendait chaque soir l’heure de ce soulagement à leurs cœurs que le roi et la reine au coin du feu de leur cheminée était du nombre des penseurs et des veilleurs de nuit.

Mon histoire aurait bien plus être longue à raconter si ce n’est que le pauvre petit bonhomme s’endormit de fatigue un soir et par mégarde laissa glisser sa flute de sa main. Si bien qu’au matin en se réveillant il ne la trouva point. Pris de remords à ce sort de malheur jeté sur lui, il s’en alla qu’on l’a plus revu à nos jours.
On raconte depuis ici et là ,que bien des gens l’ont vu dans des fêtes foraines de leurs contrées. Il y a ceux qui disent qu’ils l’ont vu et reconnu et qu’il est devenu un autre homme dans la vie et d’autres qui disent qu’il ne s’en ai plus jamais remit depuis qu’il n’a plus sa flute.
Même si mes dires ne sont pas aussi vrais que mes écrits ,peut être qu’un jour viendra om l’on saura la vérité sur cette légende et que sa vraie histoire nous sera contée par ce même petit bonhomme qui a tant charmé son monde par sa flute magique.
Serait il présent un certain 1 mai 2013,son rôle de témoin l’oblige à être de l’éloge.
UN LECTEUR

Mokhtari bettahar
  • 4. Mokhtari bettahar | 02/06/2012

je suis le joueur de flutte mon histroire et celle des abdonnates vous voulez la connaitre mais pas pour le moemnt a vrais dire elle est longue et cela fait pres de 40 annees soyez passion cette histoire qui est la mienne vous fera rappeller les annees 1970

med midjou
  • 5. med midjou | 31/05/2012

Bsr tt le monde - Qu'est-ce qu'elles ont ces respectueuses abdounates à préceder l'évènement, à précipiter les choses alors que la surprise figurait dans notre agenda
en connivence avec son frère Aek, il était question d'aller voir l'artiste chez lui et lui faire part du projet. Il aura de ce fait le temps necessaire de préparer des mélodies à l'ancienne pour étaler son don le jour venu. Comme ce n'est plus un secret, dites moi mesdames s'il reste encore du charme à cette surprise et si elle en est une. Dire qu'on avait enregistré leurs doléances pour exaucer leurs voeux. Maintenant qu'il détient une invitation officielle, fasse Dieu que ce jour arrivera et que le flutiste les fera retrouver leur vingt ans. Mes respects l'artiste, de beaux reves mesdames.

miliana
  • 6. miliana | 31/05/2012

BONSOIR BETTAHAR,D'ABORD COMMENT VAS-TU?CA FAIT UN BAIL.COMME TU VOIS TON PASSÉ DE MUSICIEN TE RATTRAPPE,IL VA FALLOIR QUE TU DEVOILES A CES DAMES LES ABDOUNATES LE SECRET DE TES SONATES NOCTURNES.AU PLAISIR DE TE LIRE.
CHENGAB KHALED.

mokhtari bettahar
  • 7. mokhtari bettahar | 31/05/2012

pour votre information..je suis toujours en vie j accepte votre invitation .
incha allah annee 2013

MOKHTARI BETTAHAR
  • 8. MOKHTARI BETTAHAR | 31/05/2012

salut a ts le monde c moi mokhtari bettahar ...je suis vraiment tres touché par ce jeste....vraiment je trouve pas quoi dir pour l'istant

sdk

le mystérieux fluteur qui berçait les abdounettes n'est autre que BETTAHAR MOKHTARI de houmate tobana, il habitait juste a 300ou 400m du lycee abdou(rue cherchali aek ex sidi feruche),il sortait tous les soir,sa flute dans sa ceinture sur le cote,il se derigeait vers l'encienne muraille en face du lycee a cote du stade de basket,et commençait a faire rever ceux qui l'ecoutaient dans la cour ou dans le dortoir. maintenant il est retraite de police a media .

Farah
  • 10. Farah | 08/04/2012

Le joueur de flutte est une partie intégrante des souvenirs du LMA, si cette personne est tjrs en vie dites-lui svp que plusieurs internes lui doivent des rêves de leurs années ados et qu'il sera le bienvenu aux retrouvailles de 2013 inchallah!

miliana
  • 11. miliana | 08/04/2012

POUR NOUS CELA NOUS FERA PLAISIR QUE MONSIEUR MOKHTARI SOIT PARMI NOUS,DÉJA POUR ECLAIRCIR APRÉS TANT DE DECENNIES LE MYSTERE QUI ENTOURAIT SES MELODIES NOCTURNES QUI CHARMAIENT LES OREILLES DES ABDOUNATES,IL POURRA SE LACHER LA DESSUS IL Y A PRESCRIPTION.MAIS CE SERA CERTAINEMENT UN PLAISIR POUR LES ABDOUNATES DE L'INVITER AUX RETROUVAILLES QUI SE PROFILENT A L'HORIZON DE MAI 2013.AH LE VEINARD QUE JE CONNAIS TRÉS BIEN,IL SE FERA AVARE DE CONFIDENCES POUR FAIRE DURER LE SUSPENS.
CHENGAB KHALED.

Latifa
  • 12. Latifa | 08/04/2012

Merci beaucoup pour ces infos esperant qu"il sera parmi vous

fayza

c'est MR MOUKHTARI de miliana apres il est devenut policier il est en retraite.

Latifa
  • 14. Latifa | 03/04/2012

Desolee j ai jamais entendu parler de cette personne SVP j aime bien savoir plus de details si cest possible merci !








Bradai
  • 15. Bradai | 30/03/2012

Ces retrouvailles sont comme ce jeu de puzzle ou chaque image façonnée trouve sa place dans un décor de tableau.le fluteur avec sa flute magique 'en seront l'embellissement.

med midjou
  • 16. med midjou | 30/03/2012

Bsr - Ns ns rappelons bien de cette personne à la flute magique, il jouait egalement au foot et la musique une passion favorite. des airs à profusion et à tous les modes ensorcelant tous les âges par pur plaisir. Il se retranchait seul dans des coins tranquilles pour donner libre cours à son inspiration, la pointe, le jardin et emettait à distance des mélodies à ns agrementer le rythme de la vie. Du coté du LMA, c simple à deviner, pimenter une assistance curieuse, reveuse, charmée toute ouie au romantisme sifflé à partir de la rampe. En plus d'un signe de courtoisie, d'un bon accueil à l'adresse des Miss nichant au dessus, il detenait surement un secret qui est seul à le savoir, un amour peut etre qui n'a pu trouver echo et qui se transforma en pleurs des nuits durant, mystère. L'artiste vit à présent aux environs de chlef et ns assurons ns lecteurs que le sujet sera discuté lors de la prochaine réunion et ns esperons fortement qu'il ns fera honneur d'y assister.

une abdouniate
  • 17. une abdouniate | 30/03/2012

sa mélodie était bien calculée il nous faisait rêver des soirées entières. Nostalgie quand tu nous ronge

Ajouter un commentaire