Facebook the green dressing 3 Images 4

Le Chemin du Retour/ Par Noria

Zzzz

 Le chemin du retour n'est que le chemin de la mémoire que l'on ouvre par moment. Le passé a des moments douloureux mais aussi magiques, il caresse cette mémoire pour ne pas oublier les rides du temps qui ont marqué notre enfance, car chaque moment vécu est un précieux voyage sur le temps du destin.

Me voilà devant une page blanche sans but précis, me laissant bercer par les réminiscences du passé, par ce retour à la vie heureuse d'autrefois, à toutes ces belles années de mon enfance, à tout ce que j’ai vécu.

Quand je pense à Miliana, au lycée Mohamed Abdou, plein de bons souvenirs me reviennent. Je n'ai vécu que cinq années, pourtant j'y ai laissé une part de moi dans cette ville que j’aimais, que j'aime encore, mais ce n’est plus pour moi la même.

Miliana, merveilleuse ville accueillante et attachante, riche en histoire, du haut de ses remparts vous découvrirez un panorama saisissant de la plaine du Cheliff. En déambulant dans les rues de ce petit paradis, laissez-vous surprendre en empruntant la rue Saint Paul, une rue commerçante au cœur d'une ville de rêve, la librairie Azizi bien achalandée en fournitures scolaires existe-t-elle encore ? Une horloge symbole de la ville. Vous en retrouverez l’histoire au musée. Le jardin public (ex : Magenta), un jardin verdoyant aux allées discrètes et ombragées où l’on flânait à cœur joie, souvent en bonne compagnie. Ce qui me revient en mémoire, ce sont ces belles allées de la cité Nord, ces villas aux jardins minuscules, ces rencontres charmantes. Trop d'émotions, trop de douleurs et de folie ont coulé dans ce quartier, qui demeure un endroit de rêve où jaillit la gaieté de ces moments forts. Quel bonheur nous aurions vécu ! L’histoire de Miliana se raconte aussi autour de sa Manufacture d’Armes de l’Émir Abd El Kader située à 2 km de la ville sur la route de Khémis-Miliana.

En effet, mon passage à Miliana était pour moi, la scolarité mais partagée par des moments de rencontres, des instants de plaisir et de rires. Je me suis replongée dans un temps où j'ai trouvé le bonheur, une page s'est tournée, quelques souvenirs sont effacés mais il reste quelque part une interrogation, une blessure, un abandon qui reviennent en nostalgie.

Le sort m'a condamnée à la séparation dont la plaie s'ouvre chaque jour d'avantage, je reviens traquer les fantômes mais j'ai compris que tout se rattachait au passé. Les souvenirs sont là, toujours aussi beaux, aussi forts, aussi jeunes, aussi longtemps que la mémoire demeure...

 

Quelques photos-souvenirs de la belle époque

Erty

Le grand Boulevard (Magenta)

13 14

Piscine Saint-Antoine

1 26

Place Carnot

026 001

Les HBM

4le rond point 1

Rond-Point

5 21

La rue Saint-Paul

57 5

La rue Saint-Jean

5 22

La Pointe des Blagueurs

Commentaires (59)

Remla
  • 1. Remla | 15/10/2014
Monsieur Otsmane, votre article est très touchant. hommage à nos pères
cerise
  • 2. cerise | 04/08/2014
bjr
l'etalage des legumes frais et sans OGM nous rappelle une bonne et delicieuse tchektchouka mijotee qu'on avait du plaisir a la deguster .fut un temps !
tedbirt hamid
  • 3. tedbirt hamid | 04/08/2014
que de nostalgie a revoir cette belle petite ville qui a toujours su garder son cachet particulier et qui a forme tant de cadres.
je remercie tous ceux qui de pres ou de loin participent a l'enrichissement de site.
Abdelkader Daoudi
  • 4. Abdelkader Daoudi | 02/08/2014
This article is as beautiful as it gets. The passion and the beauty that shine from it reach the hearts and souls of all those who had similar path in their life. Every word has the strength to take one's breath away.

Many thanks to the author for letting us share this path with you through this wonderful text.

Thank you.

Abdelkader Daoudi
Benabdellah Mohammed
  • 5. Benabdellah Mohammed (site web) | 17/04/2014
ESSALEM à toutes et à tous.Ammi Bnidir(Allah yerhmou) était un personnage incontournable à Miliana.Qui n'a pas dégusté ses succulentes méringues et ses délicieux petits choux à la crème ?Il sortait de chez lui (il habitait à la rue St Paul en face du café des Rebika)vers la fin de la matinée pour se diriger vers l'hopital pour écouler sa marchandise aux visiteurs des malades hospitalisés.
Il était toujours flanqué d'un jeune aide qui portait une snioua et Ammi Ahmed portait les tréteaux, en bandoulière, sur son épaule et un plateau sur la tete.Arrivés à bon port,l'installation du matériel est faite en un clin d'oeil et les premiers clients sont servis rapidement.Il faut dire que ses gateaux sont vendus à des prix défiant toute concurrence.Comme j'habite près de l'hopital ,il m'est arrivé maintes fois de le suppléer en cas d'absence de son aide, histoire de me payer une séance de projection au cinéma"Variété" ou au cinéma"Splendid3 ou bien un frais après-midi à la piscine St Antoine en été.Je ne pouvais résister à la tentation de déguster furtivement une méringue .Ammi Ahmed me laissait faire en faisant semblant de ne pas m'avoir vu car il savait que la qualité de ses gateaux aussi simples que leur propriétaire était incomparable.Brave Ammi Ahmed! Bonne journée à toutes et à tous.
Meskellil
  • 6. Meskellil | 16/04/2014
Wa alaykoum essalam M. Boualem et toutes et tous,
Comment ai-je pu oublier Ammi Bnidir (Allah yarhmou)! Grand, fort et imposant, simple et sympathique! Je ne me souviens plus de son aide, je le vois, lui, bien distinctement par contre, dans des vêtements amples bleu gris et portant toujours des espadrilles de même couleur! Merci M. Boualem pour cette évocation gourmande et nostalgique!
Djabellaoui Boualem
  • 7. Djabellaoui Boualem (site web) | 15/04/2014
----------------------Salam alaikoum,pour tout le bivouac---------------
Imaginez des viennoiseries,constituées de petits choux à la créme,petits meringues,des carrés de biscuit alignés auprés d'autres losanges de confiture aux coings ou "ssalamoun" ,le tout entreposé sur des grandes plaques de four,appelées familiérement "ssniouets" pretes à déambuler,au travers des artéres de Miliana,là ou la curiosité gourmande restait éveillée, c'est surtout,la placette au charbon ou "fhem" avec ses cafés avoisinants qui détenait la palme de la demande,il est vrai! Que Ammi Ahmed bénidir(rahimahou ALLAH) patissier,confiseur de son état,avec ses habiles tours de main,malgré le peu de moyens dont il disposait,a su nous familiariser dés notre age enfantin aux saveurs de la bonne meringue...Et fidéliser une clientéle,aussi alléchée par les prix affichés,15 centimes la piéce,l'occasion était propice pour se régaler ,ses viennoiseries étaient accessibles à tous,en ces années 1960/70, son fonds de commerce comprenait 2 tréteaux pliants en bois et les deux plaques de tole bien achalandées de douceurs, toujours flanqué d'un aide,Ammi Ahmed était devenu un en-cas pour les familles milianaises en quéte d'économie. A lui seul,il constituait une civilisation dans les gateaux et confiseries à trés bon marché. Il avait le port altier et une stature de cathédrale,avec l'aspect d'un gros réjoui;heureux pour lui meme, ainsi que pour les autres,trés calme et silencieux,il semblait etre tartiné à la créme de la bonhomie,tellement,il inspirait la bonté (rahmet ALLAH alaihi) avec lui,Miliana aura connu un autre repére incontournable en matiére de friandises.
seghir-ouali
  • 8. seghir-ouali (site web) | 15/04/2014
merci mr.benmered je vous remercier de votre message, ça fait vraiment chaud au cœur d’entendre des histoires sur mon père Rahimaho Al Lah .
Toute ma gratitude merci.
benmerad
  • 9. benmerad | 14/04/2014
Bsr SEGHIR OUALI.Je crois que je sais bien que ton père ALLAH YERHMOU.était un artiste amateur en ce sens qu il chantait et imitait parfaitement RABAH DERIASSA ou KHELIFI ahmed .On se rencontrait souvent ds les coulisses du cinéma VARIÉTÉS.Il était très sympathique et très sociable.Que de souvenirs .Ce fut un temps.
seghir-ouali
  • 10. seghir-ouali (site web) | 14/04/2014
Un remerciement à vous mr.jean zakarie, ça représenter beaucoup pour moi et je veux témoigner ma gratitude Mais je n'arrive pas à trouver les bons mots une histoire ou une anecdote qui peut me rappeler la vie qui a vécu mon père avec des gens qu'ils l'ont connu c'est plus que merveilleux, mon père m'a donné un cœur, Quand le cœur pleure ce qu'il a perdu, l'esprit rit sur ce qu'il a trouvé. » merci à vous
Hamiche Hamza
  • 11. Hamiche Hamza | 13/04/2014
à Blondin Bonjour, Je me souviens de Madame Carru qui etait institutrice à l'école Léon Maubourguet, j'étais un de ses élèves en classe de Ce 2, année scolaire 1960/1961
jean zakarie
  • 12. jean zakarie | 13/04/2014
Seghir Ouali Tout le monde connait votre père,je me souviens de lui lorsqu’il vendait les légumes avec son père, quand il faisait la boxe et participait aux galas de boxe de la fete des cerises , de son frère Djaafar qui est en France , Allah yarahmou
seghir-ouali
  • 13. seghir-ouali (site web) | 08/04/2014
oui c bien mon père que ceux qui ont connue mon père me fasse un commentaire svp
benmerad
  • 14. benmerad | 07/04/2014
BJR seghir ouali .Es tu la fille dont le pere possedais un magasin de confection ensuite une boulangerie au bd MAGENTA a MILIANA?
M.Djellal
  • 15. M.Djellal | 07/04/2014
A cette place revient l'heure eternelle qui brilla a l'aube du monde,celle qui passa il y'a cinq cents ans ,quand le bienheureux le cheikh sidi ahmed benyoucef professait la les doctrines humanitaires et esoteriques de notre belle flamme d'Orient qui n'a rien de commun avec les systemes anarchiques actuels.......
to be continued ....
M.Djellal
  • 16. M.Djellal | 07/04/2014
J'ai essaye de posseder ce pays , et ce pays m'a possede.A certaines heures,je me demande si cette terre ne ramenera pas a elle tous conquerants qui viendront avec des reves nouveaux de puissance et de liberte,comme elle a deforme tous les anciens.
N'est ce pas la terre qui fait les hommes?....
Que sera cette terre dans quelques siecles,quand le soleil et le froid auront accompli dans le sang des generations nouvelles leur oeuvre lente d'assimilation et d'adaptations aux rythmes profond du climat ,du sol .......et des meours......
Les emanations algeriennes , je les respire dans les nuits chaudes comme un encens qui montera toujours vers de mysterieuses cruelles divinites.Nul ne pourra renier completement ces idoles,elles apparaitront encore monstrueuses dans les soirs d'ete ,a tous ceux qui poseront leur nuque sur cette terre pour y dormir,les yeux dans les froides etoiles..............
seghir-ouali
  • 17. seghir-ouali (site web) | 07/04/2014
bonjours; je suis une milianaise de père en fils mon père c'est boualem diskala rahimaho EL-LAH je demande à touts qui ont connues mon père m'écrire un méssage qui parle de mon père merci
ferhaoui
  • 18. ferhaoui | 01/02/2014
bonjour tout le monde ,paris la capitale mondiale de la mode s'y met! je ne rentre pas dans les détails je préfère m'abstenir mais ca ne m'empeche de brosser un tableau réaliste de cette nouvelle vague au gout du jour le port d hidjab qui rappelle les films arabes de olly wood des mille et une nuits! ali baba,et les quarante voleurs ! il faut voirl' autre face cachée: le business florissant du hidjab cet accoutrement importé d'ailleurs fait incursion dans notre société et de surcroit algé........!au point de phagocyter le haik d'alger,la belle robe kabyle,la aabaya de l'ouest et sans oublier la superbe m 'laya de l'est. du marché du hallal à celui du hidjab, on en brasse des milliards de dollars.pour l'instant l'algérie se met au hidjab. faites une virée dans les rues d'alger renseigne à quel point ce business est si florissant.; le hic ce marché est dominé par les jordaniens. le nikab" a purement et simplement disparu pour laisser place au hidjab "fashion". luxe ,élgance, haute culture, le hidjab est devenu une tenue très tendance, voire fashion paris la capitale mondiale de la mode s'y met. a suivre! l'ami ferhaoui,oran.
Moon
  • 19. Moon | 01/02/2014
Bonjour
Quand on dit "haik" et "âadjar" on pense automatiquement au voile et à la voilette qui étaient largement portés dans notre pays, ou au plus dans les deux pays voisins qui sont la Tunisie et le Maroc, surtout dans le Nord de ces trois rives!! Ces nouveaux voiles portés aujourd'hui chez nous et le "nikab", je ne pense pas qu'ils renvoient à cette tenue que nous avons perdue, je ne pense pas non plus que de ces voiles de couleur noire, on sera un jour nostalgique, en tout cas pas la génération qui a vécue la grande époque du voile à l'Algérienne!!
En parlant ainsi du voile "blanc", je pense aussi à la "Mlaya" constantinoise et aux autres voiles qui étaient portés dans les différentes régions de notre pays qui tendent à partir eux aussi !!
Farah
  • 20. Farah | 01/02/2014
Le haîk existe tjrs il a seulement changé de couleur il est devenu NOIR et le 3ajjar est devenu le NIKAB. Le voile intégrale en blanc est mieux quand même, enfin pour moi. C'est une question de goût quoi!
Noureddine
  • 21. Noureddine (site web) | 31/01/2014
C'était l'époque d'une Algérie heureuse
Super ces femmes portant le haik hélas disparu de nos jours
Que de souvenirs enfouis
Merci pour ces photos qui donnent du baume au cœur
Sid-Ali Hassani
  • 22. Sid-Ali Hassani | 31/01/2014
Très belles photos, merci
Benchaib Larbi (Abdelkader )
  • 23. Benchaib Larbi (Abdelkader ) | 13/01/2014
salam à tout le monde ,
juste pour éclairer " notre curieux invité" Curious Guest : la place en question se trouve au marché de Miliana ,là où se trouve l'ancien moulin de blé , en face du commissariat .
zerdi
  • 24. zerdi | 12/01/2014
tout le monde ressent de très fortes émotions en regradant ces photos ou en se rappelant cette ancinne ville mais personne n'a rien fait pour que celle localité sort de ses crises...
Curious Guest
  • 25. Curious Guest | 28/12/2013
Salam! Quelqu'un pourrait de préciser où est-ce que se trouve ce petit coin du marché, je ne me retrouve plus là! C'est pas au pied de l'ancienne muraille de Beb El-Gharbi qui a été détruite?
http://www.algermiliana.com/medias/images/sans-titrep1-1-1.jpg
latifa OUALI
  • 26. latifa OUALI | 11/10/2013
née à Miliana je n'en garde que de merveilleux souvenirs
blondin
  • 27. blondin | 15/07/2013
bonjour
je viens d'apprendre que mes racines que je croyais francaise sont d'algerie à Milania.
quelqu'un a t il des renseignements ou pourrais me dire comment en avoir ? ou se trouvent les archives ?
jeanne fernande CARRU nee le 22 12 1903
rose ESPEL et André CARRU ses parents
merci
benmerad
  • 28. benmerad | 12/07/2013
je suis née en 1953 et mon père travaillé a la mine de zaccar , je me rappelle de la lampe de karbile qu'il transportait avec lui et la lampe frontale qui mettait avant de partir à la mine ,
Vive miliana , et vive tous les gens de miliana .
Djabellaoui boualem
  • 29. Djabellaoui boualem (site web) | 11/07/2013
Salam alaikoum,particulierement Cheikh Ferhaoui pour sa généreuse amitié exprimée dans 1 joli tableau que je viens de recevoir,pour ce geste,ce cadeau,recois de ma part, Cheikh Ferhaoui mes vifs remerciements,l'élégance de cette action,ne fera que raffermir et rassurer l'élan fraternel de cette amitié.Merci,l'artiste.
cherfouf  ahmed
  • 30. cherfouf ahmed | 11/07/2013
je suis ne a miliana jabite a zougala et la soursse de talaouchiba c'est
oularbi
miliana est ma ville natale je me souviens de mon enfance j'ai fais mon primaire à l'école djinet j'ai de très bons souvenirs j aimerai bien revoir mes camarades d'école oubaya malika rezkallah nadia remla souad benabi karima bouhadida houria bensmail fatiha j'ai de la peine quand je viens à miliana et je ne reconnais personne où sont les vrais milianais?
Michel Quaintenne
  • 32. Michel Quaintenne | 04/07/2013
Mon arrière grand père est né en 1844 à Miliana, j'ai peu de chose sur l'histoire de ma famille en Algérie, personne n'est revenu, quelqu'un a t'il une information sur cette famille ? merci d'avance
Michel Quaintenne
chahinez larbi
  • 33. chahinez larbi | 08/05/2013
woow il's amazing it stills like that in nowdays but there are some things which changed
otsmane
  • 34. otsmane | 08/05/2013
en parcourant ces photos de l'ancienne miliana et sutout l'époque de la mine du zaccar, des souvenirs défilent comme si c'était hier, jre suis moi aussi au meme titre que beaucoup de milianais un fils de mineur, et je me rappelle la sortie des mineurs à 15h30 des galeries de la mine au niveau des belles sources, en marée humaine, ils étaient tous noirs de poussiere, et mon pere en faisait partie, je l'attendais souvent pour fouiner dans son coufin à la recherche des restes de son déjeunet que ma mere avait préparé à 4h du matin, il faisait tout pour me laisser dans son coufin des frites ou un morceau de maakouda juste pour me faire plaisir.
ALLOUACHE  ZINEB
  • 35. ALLOUACHE ZINEB | 03/05/2013
ANNE MARIE et moi étions élèves au cc rue du divan ,je suis allé avec ANNE MARIE chez elle à l'école du CLIMAT DE FRANCE nous devions avoir douze ou treize ans ,j'ai rencontré CLAUDE votre tante ainsi que votre grand mère directrice de l'école .je pense que votre maman se souvient de moi ,j'ai deux photos de classe ou nous sommes assise cote a cote . j'habite PARIS vous avez mon E-mail ZINEB
Chantal
  • 36. Chantal | 22/03/2013
Bonjour Ghouti. C’est la première fois que j’ai l’occasion de lire un commentaire de vous sur ce site. Quelle énergie « pétillante » vous y apportez et quelle joie de vivre. Une vraie bouffée d'oxygène ! Une raison supplémentaire pour tous de passer … une bonne journée !
ghouti
slt pour moi miliana c est l oxygene que je respire j adore ma ville natale c est la queje suis nee je suis fiere d etre la fille d un mineur vive la sonarem vive la colonie on prenait le bus a 3h du matin on prenait la route de zaccar pour arriver a la remise sans crainte parcequ il y avait la securite on avait peu de choses mais on etait tres heureux miliana etait vide entre 13h et 15h de l apres midi c etait une tres belle ville propre avec sa petite population on se connaissait on se respectait pas comme maintenant ou etes vous mes cheres freres et seurs milianais ou est la fete des cerises les soirees musicles chaabi l ecole chalendrier l ecolest jean l ecole etienne dinet ecole man bourguet l ecole maternelle les annees 1958 la piscine la piscine de la sonarem la ou fadhela dziriya a chante pour les enfants iihhhhhhhhhhhhhhhhh yamiliana ya bladi sbaht fik ghriba malgre tout je t adore ma ville je ne te changerai pas pour tout l or dumonde tu es mon peit paris et mon grand paradis cest la que je viv avec mes souvnirs je t aime miliana et je resterai toujours amoureuse de toi moamourje suis comme un poisson si je sors de miliana je meurs
hachemi
c'est une belle ville je veux prendre les photos sur mon facebook.
Mahfoud
la ville de Miliana a connu l'un des plus grands prophètes qu'a connu l'humanité, il n'est certainement pas né à Miliana mais sa maman en était d'origine, elle était botaniste et était derrière la réalisation du jardin public qui est une merveille, le monde en a connu des répliques, le plus célébre pour certains c'est "le jardin d'essai". je ne vous dirai pas trop, cherchez profondément dans les anciens textes et vous découvrirez d'autres merveilles attachées à cette ville, très chère à mon coeur, et sa montagne.
abdesselam
  • 40. abdesselam (site web) | 08/09/2012
je suis et j'abite a miliana
hinouda
ces photos sont sublimes comme etait la ville de miliana mon arrière-grand père etait mineur mon grand_père élève au lycée de garçons ainsi que mon père je suis fière d être milianaise et en même temps triste de voir cette belle ville aussi délaissée.
Kelkouli Mourad
  • 42. Kelkouli Mourad | 24/04/2012
Dear All,
Hope to see all of you there May 1st, 2012. Please bring all photos for us to see. God Bless Miliana, it's martirs and all those who care about it.
Mlle.Batel
  • 43. Mlle.Batel | 17/04/2012
c'est ma ville Paternelle, Miliana était & restera une grande cène d'histoire j'aime cette ville
Felfoul Abdelkader
  • 44. Felfoul Abdelkader | 10/04/2012
j'espere du fond du coeur que Miliana renaitra à travers son histoire ,surtout l hitoire de la mine du Zaccar qui est tres riche et diversifié et qui a été la richesse du la ville de Miliana .fils de mineur j ai été tres marqué par cette richesse . je salut tous les amis du lycée ainsi que les fils de mineurs ...a bientôt.
aminenazim
  • 45. aminenazim | 09/04/2012
Je suis nee a Miliana, nous avons demenagee a Alger alors que j'avais 6 ans. Mes parents sont originaires de Miliana. Quel plaisir de me retromper dans des souvenirs d.antan. Merci a vous tous
Farah
  • 46. Farah | 26/03/2012
Virginie, pourriez-vous S.V.P donner plus de détails sur vos grands-parents: les années durant lesquelles ils avaient enseigné et le nom de l'école si possible, peut-être que quelqu'un se rappellera d'eux ?
virginie brager
  • 47. virginie brager | 26/03/2012
bonjour,

je suis la petite-fille de M. et Mme cPéguin qui on été enseignants à Miliana. Peut-etre les avez-vous connus. Ils sont à présent décédés. Vous pouvez m´envoyer un message. Merci pour eux.

virginie brager
ALI CHARIF OMAR SAMY
  • 48. ALI CHARIF OMAR SAMY | 11/03/2012
j'adore ma petite ville
Ghania Ouali
  • 49. Ghania Ouali | 08/02/2012
Née a MILIANA de Pere comptable aux mines du Zaccar jusqu en 1960,ecole primaire rue st Jean puis,etudes secondaires au lycee de jeunes filles jusqu en 1956 ,MILIANA c est ma vie .
yapim
  • 50. yapim | 04/01/2012
oui c est vrai c est beau de vivre l 'histoire de miliana à travers des photos digne d une carte postale mais désormais sa appartient au passé cette sublime architecture car des ignorant sont passé par la à l'image de l actuel maire qui construit des *****qui n ont rien avoir avec miliana ex: la jarre just à l'entreé de la ville à coté du petit train c est d 'une laideur pas possible non serieux il faut signer une pétition pour l'enlever (la jarre) ,et que dire des vielle batisses qui partent en ruine ou détruite pour construire des habitations qui déprime il faut un les restaurer car il y a de vrai chef d'oeuvre alors au lieu de parler il faut agir avant qu'il soit trops tard , il y des gens qui se disent des vrai milianais mais il ne font rien pour cette ville c'est triste ( miliana en mode S.O.S ) .
khebizi mohamed    04/01/2012
  • 51. khebizi mohamed 04/01/2012 | 04/01/2012
Que c'est beau et touchant de vivre l'histoire de Miliana à travers de ces belles et remarquables anciennes photos de "la petite paris", en noir et blanc.Qui nous permettent à apprécier le beau vieux temps ! et la nostalgie de notre bled et ses simples gens de jadis! moi, qui est d'origine du quartier des belles sources .Que Dieu protège notre mère de toujours "Miliana".
khouatria aer
  • 52. khouatria aer | 19/09/2011
Miliana victime de la decennie noire de chadli,decennie réputée par le renversement de l'echelle des valeurs,et la disparition des reperes,mais miliana resterea toujours miliana,malgré les envieux,ils ne pourront plus l'atteindre soyez rassurés,car le bon DIEU a voulu ainsi.
Tarek
  • 53. Tarek | 04/09/2011
Je ne suis pas originaire de Miliana, mais j'ai fais mes études là-bas. Vu sa beauté et son histoire j"ai beaucoup aimé qu'elle soit notre chef lieu de Wilaya, mais dommmmmmmmmmmmmmmmage!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Bradai
  • 54. Bradai | 25/08/2011
PHOTO PLACE DE L'HORLOGE(couleur)

je me souviens bien dans le temps d'une boutique d'armurier en face de l'horloge à coté une LIBRAIRIE BENTABEK .
Cette librairie me rappelle que j'avais économisé 1000 frs( même si la monnaie était en dinar en cette année 64 debut de sa convertibilité on s'exprimait toujours en francs "fracs " dans notre langage parlé.)
pour acheter un cartable fermeture à tirette.
Cette serviette valait 1100frs et pour la troisieme fois je me suis presenté au vieux Bentabek pour qu'il me la cede à 1000frs.
A ma derniére tentative et en compagnie de deux de mes amis du lycée Bouzidi et Zouaoui le vieux libraire me dit en ces termes :
"Ecoute moi bien fiston ,ce cartable est à vendre pour 1100frs pas un frac de moins " j'ai su alors que je me contenterai toujours de mon classeur que je collerai sous mon bras et qui sera le protecteur de mes cahiers .
visiteur
  • 55. visiteur | 10/08/2011
Photo de la poste.
l'éclairage des rues se faisaiT à l'aide de ce lampadaire qu'on voit son support fixe sur ce mur prés de l'écriteau.
Un veilleur de nuit etait chargé de cette tache à l'aide d'une perche.
Les vieux de la ville de Miliana ont peut etre laissés une trace d'histoire de ce temps.
bradai
  • 56. bradai | 10/08/2011
la photo de l'horloge ; A l'ombre des platanes,un bus à l'arrêt nous rappelle son lieu fixe de départ.Il nous rappellera à tous les lycéens et lycéennes ce moyen de transport qui devait nous satisfaire tous lorsque les taxis en petit nombre à leur stationnement juste à coté ne suffisaient pas à elles seules au moment des vacances ou à une journée du Lundi début de semaine.
mella ho
  • 57. mella ho | 08/08/2011
plus beau que miliana ca n existe pas .waw waw
qui dit miliana dit nature, beau paysage, l automne, platane,feuille morte eparpiller partout rue st paul , l orloge , hiver, neige ,villa coloniale ,maison arabe ,haik mrema.......
ah si j etais nee dans les annees 20 ou 30ou meme 40ou 50 j aurai peut etre mieux decrit cette ville paradisiaque.
Aziz Oudjida
  • 58. Aziz Oudjida | 11/05/2011
Hello Sweet Heart,

Of course, it is stunning and would say that may be it is one of the most beautiful place in Algeria. Our ancestors from my father side come from the Zaccar area to the north of Miliana, a place which bears our family name to this day and from El Anassers, from El Anassers to the south of town. Hopefully, one of these days, I shall take you there for a visit to the land of aour ancestors, I am sure you will love it.
Amel Oudjida
  • 59. Amel Oudjida (site web) | 09/05/2011
This is simply stunning dad! Love, amel

Voir plus de commentaires

Ajouter un commentaire