S 5Retour dans mes Souvenirs

                               De Bab-El-Oued @ Miliana

La Lampe du Mineur

Par Mohamed LANDJERIT

Miliana se raconte ......

1535025 1538197173101235 8175163915108121823 n  Article essentiel et vital du mineur, cette lampe assure son éclairage. Elle est alimentée avec une pierre : le carbure de calcium.
L’eau s’écoule goutte par goutte sur ce carbure et produit le gaz, donc il suffit de bien surveiller le niveau de gaz en pompant de temps à autre et, au besoin, augmenter ou diminuer la quantité d’eau coulant sur le carbure. Le gaz va bruler avec un petit sifflement en produisant une flamme bleue en éventail.
Cet instrument jouait un double rôle, puisque après le travail, la nuit venue, il servait à éclairer les maisons en banlieue.
La nuit d’un mariage en milieu rural, chaque mineur ramenait sa lampe à la cérémonie, c’était féerique. Quand en hiver, pour se rendre à leur lieu de travail, les mineurs escaladaient le mont du ZACCAR avant le lever du jour, en plein brouillard, je vous laisse deviner le spectacle qu’offraient des centaines de lucioles en mouvement.
Comme l’on s’en doute, aucune galerie souterraine n’était éclairée, de ce fait chaque mineur devait assurer son propre éclairage.
Dans beaucoup de cas cette petite flammèche était synonyme de survie, et les nombreux accidents corporels et souvent mortels n’étaient pas rares quand une ou plusieurs lampes tombaient subitement en panne, surtout celles entre les mains de tout nouvel ouvrier de fond.
 Aussi, aux détours de certaines galeries, de grands courants d’air venus des entrailles de la terre pouvaient à tout moment prendre à défaut les plus aguerris des mineurs et éteindre leur lampe.
Prendre du retard dans la progression d’un groupe de travailleurs, pouvait aussi s’avérer problématique pour les retardataires.
Soulignons également l’extraordinaire sens de l’orientation de certains cas exceptionnels qui ont réussis à se retrouver dehors à l’air libre sans éclairage du tout et ce, après plusieurs heures de marche souterraine.
Mais quel genre de G.P.S ont-ils bien pu utiliser ? et ce, bien avant l’invention de cet outil technologique !
Incroyable ! d’autant que ces forçats, ces pauvres diables n’avaient que des lambeaux d’étoffes usés sur les Os en guise d’équipements de travail par comparaison aux « gueules noires » des mines européennes.
Il y a quelques années de cela, plus précisément en 1998, j’ai ramené une lampe à carbure que je garde encore comme une relique, à mes élèves de terminale du lycée Mustapha FERROUKHI.
Pas un seul des 300 étudiants n’a réussi à identifier cette curieuse chose ! J’en ai été vraiment étonné et par la même affecté.
L’oubli gagne de plus en plus du terrain, les repères s’effritent peu à peu. Que peut-on faire ?

Commentaires (6)

Arbouche Ahmed
  • 1. Arbouche Ahmed | 16/09/2016
Oui vous avez raison,l'oubli gagne de plus en plus du terrain Pour ne pas que les belles choses,comme celle la et les autres, se muent au silence et à l'oubli il est du devoir de tout un chacun de déterrer ce que la noirceur de l'ignorance ensevelit. A titre d'exemple je parle de la ville Américaine "EL KADER" (Emir Abdelkader),elle est en possession d'innombrables effets ayant appartenu à ce grand homme et conservés minutieusement dans un musée; que l'Algérie et la Syrie où il a vécu en exil ne possèdent pas .N'oublions pas que les pierres font parler l'histoire et inversement ;sachons que cette lampe de mineur comme les restes de wagons constituent un créneau vivant de l'histoire de Miliana ...une richesse inestimable que nous devons préserver pour servir de témoin aux générations futures.Le grand bonjour à vous Mr Landjerit de l'un de vos basketteurs de Cherchell.
Ahmed LABDI
  • 2. Ahmed LABDI (site web) | 21/08/2016
La lampe à carbure ou lampe de mine faisait partie du domestique lors des fêtes familiales pour aider les quinquets à pétrole ou bien lors des décès. C'est avant tous un instrument des mineurs dont Miliana, avec les mines de fer, en connaissait grandement l'usage. C'est aussi un mauvais souvenir si on regarde du côté de l'exploitation de notre fer. Ca garde un mauvais souvenir pour ceux qui ont subi les risques de sa manipulation parfois mortelle. Le carbure de calcium (CaC2) se décompose instantanément au contact de l'eau pour donner un gaz très inflammable (acétylène). Ces cailloux de couleur blanche se décompose en une vapeur blanchâtre au moindre contact de l'eau. La lampe se compose de deux parties: une partie supérieure contenant de l'eau et une partie inférieure contenant le carbure de calcium. les boutons à la partie supérieure permettent de régler le débit de l'eau, la fermeture de l'alimentation en gaz...etc. pour moi il est le symbole de l'exploitation de nos pauvres mineurs. Ahmed le bourlingueur, ancien géologue.
keryma
  • 3. keryma | 19/08/2016
Bonsoir les ami(e)s,
Je n'ai jamais vu une lampe pareille, très originale!
Kéryma qui n'est pas au courant de tout eh!
Miliani2Keur
  • 4. Miliani2Keur | 19/08/2016
Remplacee par la lampe electrique puis par la lampe Electronique (led) la lampe a carbure reste un symbole d'economie...
J'aime retenir ces 2 images : les mineurs vers une ceremonie avec leurs "lueurs" ambulantes et ces mineurs montant vers les terribles galeries en points lumineux et Surtout une si savoureuse plume toujours meconnue ...Mohamed Landjerit
assala
  • 5. assala | 19/08/2016
Ce récit que nous venons de lire, agréablement raconte par Mr Landjerit que nous remercions vivement, nous a fait voyager à travers le temps a un siècle et plus en arrière, comme la machine à remonter le temps. Ce récit est l’un des plus instructifs que l’on a pu lire sur l’histoire de notre mystérieuse ville : Miliana. Pendant ma lecture, une idée m’est venue à l’esprit : Pourquoi ne pas créer un musée pour rendre hommage à tous ces mineurs qui ont péri, qui ont passé leur vie et même d’autres qui doivent leur survie à ces souterrains tantôt accueillants tantôt meurtriers. Nous devons cela à toutes ces personnes qui constituent notre famille, car ce sont nos pères, oncles et grand pères. Pour tous ces gens-là, nous faisons notre révérence comme ils l’auraient peut été fait avant de se retirer de ces entrailles de cette majestueuse montagne qui est le ZACCAR. Merci à eux et à ceux qui ne les ont pas oublies -
fatiha
  • 6. fatiha | 18/08/2016
cette lampe est extraordinaire, symbole du patrimoine minier à conserver.
est ce qu'elle existe encore ?

Ajouter un commentaire