Facebook the green dressing 3 Images 4

La Place du Charbon "Blasset El Fhamm"/ Par Benyoucef ABBAS-KEBIR

Place du Charbon

En passant par la Place du Charbon...

La Place du Charbon : Appelé communément «Blasset El Fham», car on y vendait du charbon. Elle est située dans le quartier nord-ouest de la ville de Miliana, c'est une vraie cour des miracles. Jadis, cette place ombragée était entourée de vieux commerces qui donnaient un cachet particulier en raison de l'intimité de ces lieux tant fréquentés par les milianais.

Tout d'abord, il y avait les deux cafés maures qui occupaient avec leurs terrasses une bonne surface de la place. Pourvues de tables et chaises en bois, elles étaient toujours bondées de paysans qui y venaient discuter de leurs récoltes et siroter du thé pendant les jours de marché.Place du Charbon En face, il y avait l'ancienne forge avec le son strident de son enclume et l'air de son soufflet. Dehors, stationnaient des ânes, mulets chargés de lourds chouaris. A côté, l’échoppe sombre du vieux coordonner affairé dans son tas de vieilles chaussures. Au centre, à l'ombre des platanes venaient aussi des marchands ambulants qui étalaient leurs éventaires et leur brocante, comme ce vieil artisan de vannerie qui criait "Esaafi wa el marawah", ou les vendeurs de fripes edelal, dit La graa, ou ldeq figues de barbarie dit Moha Kada et autres...

Cette place accueillait les pèlerins durant le Rekb des Beni Farh, où des gargotes de fortune s'installaient ça et là. Des medah, suivis de glaglia sillonnaient gaiement la place de long en large en quête de quelques pièces d’argent...

Pendant le mois sacré du Ramadan, Blasset El Fham connaissait un autre décor. Des senteurs alléchantes de kalb-Louz, de persil, de Koucha convoitaient l'envie des badauds qui s'y déferlaient pour faire leurs emplettes.

Ne quittons pas cette cour des miracles sans mentionner la petite fontaine blottie à son angle, ou coulait eau fraiche, comme elle servait aussi de lieu d'ablutions pour les prieurs, car la mosquée de Sidi Ahmed benyoucef se trouve non loin de là...

Aujourd’hui, en passant par notre place du charbon, on ressent qu'elle a perdu son miracle et son authenticité. Son image pittoresque d'antan.s'est effacée au fil des temps pour laisser place à la médiocrité et au pèle mêle. Heureusement que ses gigantesques platanes séculaires sont encore là pour y répandre l'ombre et la fraicheur.

Commentaires (3)

Miliani2Keur
  • 1. Miliani2Keur | 03/08/2018
Blasset el Fhem restera a jamais ce lieu magique, que tu rends bien Benyoucef, ou méme sans rien acheter, on en ressortais riche d'images d'objets etonnants, héteroclites, bizarres et bigarés ... de coulées de bibliothéques en agonie, de cuivreries pseudo-antiques, de rébus, feraille et de quincaille, tout comme son bassin d'eau a jamais asseché!

epicentre de la non rentabilité et du désordre poétique ...
Meskellil
  • 2. Meskellil | 01/08/2018
Bonjour à tous,

Bonjour Benyoucef,

L’art et la manière de raconter Miliana Benyoucef ! Par l’habileté de vos mots, votre sensibilité et vos émotions, Miliana sort de son long sommeil et déploie telle que nous l’avons connue, telle que nous l’avons vécue, Placet el F’ham, animée, affairée, joyeuse et bruyante surtout les jours de marché! Des instants chargés d’agréables souvenirs de l’enfance quand l’eau fraîche coulait à flots et en permanence des fontaines publiques "trewi el 3atchène" et quand la sèguiya débordait presque de son eau à proximité de l’endroit où les ânes, délestés de leurs fardeaux, étaient attachés un peu plus haut (vers Boutektoune si je ne me trompe pas) , et attendaient debout sur leurs petites pattes frêles, patiemment leurs maîtres, et que nous agacions, nous autres enfants, à essayer de monter sur leurs dos, inconscients des ruades possibles. C'était "waqt el khir we ennya" Benyoucef. Et oui, il ne nous reste plus que les souvenirs et les platanes pour nous dire que ce n’était pas un songe. Merci beaucoup Benyoucef, ça me fait très plaisir de vous « voir » et de vous lire.
Chantal
Bonsoir Benyoucef,

Un très beau texte, comme tu sais toujours si bien les écrire, avec sincérité, beaucoup d'amour et de tendresse pour notre chère ville de Miliana. Très émouvant également par la nostalgie qu'il inspire.

Bonne fin de soirée à tous.

Ajouter un commentaire