Facebook the green dressing 3 Images 4

Gifasm uuwrpoesbptd1104

Miliana le nid d'aigles

Par Khadidja RIFFI

Miliana entre hier et aujourd'hui

Oeuvre publiée sous licence Creative Commons by-nc-nd 3.0

 

36598big 1  Située à 120km au sud-ouest d’Alger, Miliana se présente comme une ville pittoresque aux richesses naturelles multiples; suspendue au penchant du mont Zaccar qui la couvre entièrement au nord.

 La ville s’étouffe entre ses vieux remparts au creux d’une végétation luxuriante, ses jardins et ses vergers cultivés en banquettes, s’échelonnent harmonieusement vers la plaine.

 En se rendant à Miliana, le premier tableau qui nous attire est celui des remparts d’origine romaine qui nous assuraient la sécurité de la ville durant des siècles; au centre de la ville, on trouve l’ancienne mosquée « d’El-Batha » édifice au début de la période turque, elle fut détruite en 1844/ Le minaret fut alors transformé en horloge et baptisé « place de l’église » puis « place Carnot », d’une hauteur de 15m. À proximité de l’horloge se trouve la maison de l’Émir Abdelkader, après la prise de Miliana par les français en 1840, il devient le siège de la subdivision militaire aussi, il a accueilli le 08 Mai 1865 Napoléon 3, ensuite il est devenu musée après plusieurs constructions.

 La mosquée de Sidi Ahmed-Ben Youcef est parmi les plus importants monuments de la ville drainant le long des saisons, rythmes des fêtes religieuses et des flots de visiteurs de toutes les régions. Miliana renferme d’autres lieux comme : la manufacture de l’Émir Abdelkader, le jardin publique, le musée et quelques koubbas de saints vénères. La valeur architecturale s’intègre dans la richesse du patrimoine culturel de cette ville. En plus de ses vieilles maisons basses qui semblent raconter une histoire millénaire.

 En marchant dans la rue, nous avons entendu le son de la cloche, ce chant doux qui perce tout ce calme … «ce qu’on aimait bien voir, c’est la célébration de la naissance du prophète Mohamed (sws) ; après la prière «d’el Maghreb » une grande «M’nara» est déposée autour de la vasque du patio et « les tolbas » qui annoncent le début de la cérémonie, nous confie Youcef, un ancien boucher à Miliana qui nous reçoit avec une hospitalité propre aux gens de cette ville.

 Miliana a eu de nouvelles traces comme la salle de cinéma, le centre des scouts, le stade de basket-ball… Miliana est aussi le moderne qui côtoie l’ancien. Après tout, et avec un peu plus d’animation, Miliana ce nid d’aigles sortira de son sommeil, ça ne serait que justice pour le tourisme et pour ce coin paradisiaque ; reflétant la beauté, toute la beauté des paysages du nord algérien.

Ce texte  a été écrit en  2003 par Khadidja RIFFI, alors qu'elle n'était qu'une modeste lycéenne au lycée Mustapha Ferroukhi...

Commentaires (1)

Chantal

Merci à Khadidja de nous avoir fait parcourir si agréablement les rues de Miliana. Comment peut-on se procurer ce livre ? J'avoue que ce qui est écrit en haut de la page de présentation, à savoir, " Oeuvre publiée sous licence Creative Commons by-nc-nd 3.0" ...je ne sais pas ce que cela veut dire !

Noria ... tu peux sûrement éclairer ma lanterne ! lol !

Merci d'avance.

Bonne journée à tous.

Ajouter un commentaire