S 5Retour dans mes Souvenirs

                               De Bab-El-Oued @ Miliana

Amel BRAHIM DJELLOUL à l'opera le 25 Janvier 2017

 

Le spectacle, d'une durée d'1h 20' environ, propose la découverte du conte « Qamar-al Zâman et la princesse Boudour », extrait du recueil Les Mille et une nuits.

Ce conte merveilleux est l’histoire d’un amour exceptionnel entre deux êtres identiques et complémentaires.

Qamar est prince, fils du roi du pays où le soleil se couche. Boudour est princesse, fille du roi de Chine, là où le soleil se lève. La terre entière les sépare.

La lecture est ponctuée musicalement par l'interprétation de mélodies puisant leur inspiration dans l'univers du Maghreb, d'Orient ou du voyage, qu'elles soient recueillies et arrangées par Salvador-Daniel ou encore écrites par Félicien David, Georges Hüe, Camille Saint-Saëns et Henri Duparc.

CHANT LYRIQUE : Amel BRAHIM DJELLOUL

Commentaires (2)

G.M et Fiston
  • 1. G.M et Fiston | 08/02/2017
Où vas-tu G.Mere
A un opéra pas loin de là Fiston, Voir « AMEL » , celle qui m’enchante toujours dans tous ses concerts
Sais-tu G.M, que moi aussi sans la connaitre j’ai entendu sa voix magique
C’est sa façon de chanter ses paroles fiston dans un chant lyrique
G .M, on dit que ses paroles s’entendent si merveilleusement dans un joli son
OH ! Merveilleusement fiston et cette fois elle nous fera on entendra de sa voix magique l’histoire vraie de » l’orgue du sultan »
Alors, G.M ce qu’on raconte sur cet orgue est vrai comme histoire
Bien sur que si Fiston Je te raconterai tout cela en détail S'il en est encore temps pour moi que j’arrive
Mais G.M , pas avec cette robe de ton ancien temps
Tu sais que c’est la seule robe que j’ai et que je garde , et c’est là tout mon tourment
G.M , je vais t’en offrir une des plus belles pour compléter ce soir tout ton désir
Fiston tu me rajeunis à me faire belle ,belle pour aller danser qu’IL ne me reste de plus facile qu’à te faire un vœu pour un bon avenir.
Sortant toute heureuse elle est allée à cette opéra d, trottant comme ci comme ça , mais tout de même avec un pas trottant
J’étais très heureux de voir G.M ce soir là s’en aller non pas à une fête votive mais Voir et entendre une voix qui lui plaira tant

Pour une fois c’était moi , qui suis resté au seuil de la porte à attendre qu’elle revienne ;
A son retour elle me retrouva endormi qu’elle me réveilla sans attendre le matin me raconter l’histoire de l’orgue du sultan.
G.M me dit ! je te raconte le voyage d’un orgue de Londres à Constantinople.
Voilà c’est un orgue mécanique qui sera un cadeau royal qu’Elizabeth Ire décide d’offrir en 1599 au sultan de Constantinople, avec l’espoir d’établir de bonnes relations politiques entre l’Angleterre et l’empire Ottoman. Le défi étant de taille, non seulement l’ingénieur et facteur d’orgues Thomas Dallam lance la construction d’un instrument somptueux, orné d’automates et d’horloges, mais il se charge d’apporter lui-même la précieuse cargaison au monarque. Pendant les six mois de traversée à bord du navire l’Hector, Dallam tient le journal de ce voyage plein de périls et de merveilles, jusqu’à la remise de l’instrument au sultan Mehmet III en personne. _
Voilà toute l’histoire Fiston ,j’espere qu’elle t’a plue comme à ta G .M ;
Je ne sais si j’ai répondu ou non à G.M , mais je ronflai déjà pour dire quoi que ce soit…
Chantal
Une très belle "découverte" pour moi. Je ne connaissais pas cette oeuvre. Après avoir visionné cette vidéo, je suis sous le charme.

Bravo ! Bravo ! Bravo !

Merci à Noria de nous faire partager des moments "magiques" comme celui-là !

Ajouter un commentaire