Facebook the green dressing 3 Images 4

Gifasm uuwrpoesbptd1104

Travail de proximité au profit des enfants du quartier Skrifa (El Anasseur)

De Benyoucef ABBAS-KEBIR

Dans le cadre du travail de proximité, le musée de la manufacture d'armes de l'Emir Abdelkader a tracé un riche  programme d'activités du 22 au 31 Décembre 2013 au profit des enfants du quartier Skrifa (El Anasseur) en vacances scolaires d'hiver.

  Au programme:
- Séances de lecture et de conte avec la collaboration de madame Dahmani.
- Séances  de travaux manuels.
- Projections de films éducatifs et scientifiques.

       Ces  activités seront cloturées par un spectacle de clown au grand bonheur des enfants.

Emir2 1

 

Dsc07022 1

Commentaires (7)

Chantal
  • 1. Chantal | 31/12/2013
Bonjour Benyoucef.

Merci pour vos vœux. Excellente année pour vous également.

En lisant votre commentaire sur le lieu où se situe le Musée de la manufacture d'armes de l'Emir Abdelkader à Miliana, cela m’a rappelé une anecdote qui m’a beaucoup touchée - et que je n’oublierai jamais - lorsque je suis allée visiter ce musée. Nous étions presque arrivées au Musée avec Zoulikha Ferroukhi. Alors que Zoulikha préparait sa caméra, je regardais l’environnement quand, un peu plus haut sur une colline, j’ai aperçu deux petits enfants qui devaient avoir entre quatre et six ans. Ils étaient devant leur maison. En les voyant, je leur ai souri et je leur ai dit « bonjour » en leur faisant de grands signes de la main. Sur le moment, les enfants ont été visiblement surpris. Et puis, ils m’ont souri. J’ai renouvelé mes signes amicaux. Puis je me suis tournée vers Zoulikha pour lui parler. Lorsque j’ai relevé la tête à nouveau, il n’y avait plus deux petits enfants mais entre huit et dix enfants, joyeux et souriants. Deux adultes étaient près d’eux. J’ai renouvelé mon bonjour et mes signes amicaux. La joie de ces enfants étaient communicatives. J’hésitais à rentrer dans le musée car j’aurais voulu prolonger cet instant mais Zoulikha me rappela, à juste titre, que Med Landjerit nous attendaient pour la visite. Alors que nous allions entrer dans le musée, nous avons entendu les enfants rirent à gorge déployée. Nous nous sommes retournées. Les enfants étaient juste derrière nous. Je ne sais pas comment ils avaient fait en une fraction de seconde pour descendre de cette colline aussi vite ! Nous avons tous éclaté de rire. Je me suis penchée vers eux - car c’était des enfants en bas-âge - pour leur parler, connaître leurs prénoms, etc. Les enfants ne parlant pas le français, Zoulikha traduisait simultanément français/arabe avec la rapidité qu’on lui connaît. A moment donné, j’ai trouvé l’un de ces enfants tellement attendrissant que, de ma main, j’ai effleuré sa joue. L’effet de surprise et l’émotion dissimulée sans doute l’ont fait éclater de rire en regardant ses copains. Nous devions néanmoins partir. Mais, je n’étais pas au bout de mes surprises. Alors que je me relevais, j’ai aperçu une jeune fille qui devait avoir environ dix-huit ans se dirigeant vers moi. Elle sortait d’une maison qui se trouvait tout près du musée, sur la droite. Elle portait un foulard qui encadrait son très joli visage. J’avais été tellement frappée par la sérénité qui se dégageait de ce visage si jeune que je n’avais pas remarqué tout de suite qu’elle portait dans ses deux mains une galette. Celle-ci était encore fumante. Cette jeune fille s’est dirigée vers moi et avec un grand sourire et une voix d’une immense douceur, elle m’a dit : « Tenez Madame, c’est pour vous. Pour vous souhaiter la bienvenue en Algérie ». J’ai été tellement bouleversée par la gentillesse et la sincérité de cette jeune fille que je n’avais pas compris tout de suite qu’elle ne voulait pas simplement m’offrir un morceau de galette comme je le pensais mais que cette galette était pour moi ! Elle a alors entouré la galette dans une très jolie serviette colorée pour que je puisse l’emporter. J’ai été tellement émue par le cadeau de cette jeune-fille que je n’avais plus de voix. J’ai gardé la bouche ouverte quelques secondes avant de la remercier. Je ne connaissais pas ces enfants, je ne connaissais pas cette jeune-fille, ils ne savaient pas ni qui j’étais ni d’où je venais et pourtant ils m’ont tous offert un moment de convivialité inoubliable. A mon retour en France, j’aurais tellement voulu pouvoir envoyer une carte à cette jeune fille pour la remercier de son accueil lors de mon passage à Miliana mais je ne sais rien d’elle si ce n’est qu’elle était très jolie, qu’elle avait un visage d’ange et que c’était une étudiante qui parlait un français remarquable ! Pour l’anecdote, Med Landjerit, nous avait patiemment attendues Zoulikha et moi pour la visite du musée. Evidemment, nous étions très en retard !
aziz
  • 2. aziz | 29/12/2013
Benyoucef, mes amies et amis de Abdou et Ferroukhi

Tres bonne initiative et oh combien benefique pour les enfants de connaitre l' histoire de leur pays. J'ose esperer que cette initiative prendra de l'ampleur et s'etendra a tout le pays, au profit de nos futures generations. Je fais partie de cette generation a qui on a appris que nos ancetres etaient les Gaulois, jusqu'en 1962 ! Puis apres rien de bien concret si ce n'est des brides d'histoire. Il faut faire revivre tous ces endroits et faits qui ont marque notre histoire mais malheureusement, tout comme ce qui est essentiel dans notre culture, l'histoire, les arts, la musique, la peinture passent au enieme plan. Je lisais sur la presse anglaise dernierement un article sur l'histoire des arbres plusieurs fois centenaires, en Angleterre, arbres qui ont vu l'epoque de Henry VIII, etc... Mon Dieu comment les autres attachent de l'importance a leur histoire et au plus petits details qui concernent des epoques bien lointaines alors que nous, on ne sait meme pas par example les nedroit qui ont marque notre revolution, aucune plaque commemorative ni rien, le vide...
J'en profite pour vous souhaiter a toutes et tous une tres bonne annee, pleine de sante, de joie et de bonheur a vous et a vos proches.
REMMALI
  • 3. REMMALI | 28/12/2013
Bonsoir cher ami Benyoucef ,
C'est une très bonne initiative,et,qui est sûrement dotée d'un riche programme pour ces enfants qui manquent de distractions et d'occupation culturelles.Faites les profiter de vos richesses et de vos trésors culturels .Qu'ALLAH vous récompense.
Une très bonne idée de la part de Mme FARAH à prendre en considération et de faire des démarches auprès de l'académie.
Je te souhaite une bonne année 2014 et un bon courage.
IL NE FAUT PAS NOUS OUBLIER NOUS ADULTES "LOL"
benyoucef
  • 4. benyoucef | 28/12/2013
Bonjour Chantal
Merci pour votre commentaire et votre précieuse analyse autour des activités initiées par notre musée au profit des enfants. En effet, notre établissement que vous avez eu déjà l'occasion de visiter,est situé dans une zone rurale, habitée par des familles dont les enfants ,pendant les vacances scolaires ,n'ont pas ou aller,ils préfèrent écouler leur temps inutilement à s'amuser à longueur de journées dans leurs jardins ou juste prés de leurs portes.C'est à partir de ce constat que nous avons eu l'idée d'attirer ces enfants vers un cadre plus agréable et plus instructif en leur offrant toutes les commodités pour apprendre,s’exprimer et se divertir.
Il s'agit donc de faire un travail de proximité qui cible les enfants du quartier riverain de Skrifa .Notre objectif est de rendre notre musée un centre de rayonnement culturel et éducatif sur l'ensemble de cette banlieue de la ville de Miliana.Nous avons tenté la première expérience avec les enfants pour ces vacances d'hiver , nous souhaitons la développer pour les prochaines vacances de printemps , d'ici là d'autres initiatives et d'autres idées naitront dans le but de susciter l’intérêt du patrimoine et de l'art chez les enfants , de leur faire aimer la richesse culturelle de leur pays et surtout former l'homme de demain.
Je vous souhaite à cette occasion une heureuse et bonne année 2014.
Amicalement
Farah
  • 5. Farah | 28/12/2013
Belle initiative Mr Abbas, j'espère qu'un jour vous travailleriez avec l'académie pour organiser des visites scolaires à la manufacture aux classes qui ont dans leur programme "L'émir AEK" , en organisant petites conférences et débats et interventions de spécialistes. Je suis sure que collégiens et lycéens seront intéressés, ce sera un plus dans leurs cours d'histoire.
ferhaoui
  • 6. ferhaoui | 28/12/2013
bonjour benyoucef ah! quel bel exemple en tout cas vous êtes resté le benyoucef que j'ai connu toujours prêt a donné aux autres sans compter bravo ! l'ami , l'artiste, le frère! au reste je vous souhaite une année 2014 radieuse, prospère...avec beaucoup de projets en perspectifs l'ami ferhaoui, oran.
Chantal
  • 7. Chantal | 28/12/2013
Bonsoir Benyoucef,

Quel plaisir de découvrir vos initiatives créatrices et tellement enrichissantes pour ces enfants qui sont les adultes de demain. Plus ils auront « reçu » et plus ils seront capables, eux aussi, plus tard, de donner avec dévouement comme vous le faites depuis tant d’années. C’est un partage des plus épanouissants pour tous. Ceux qui reçoivent et ceux qui donnent.

Ajouter un commentaire