Facebook the green dressing 3 Images 4

Gifasm uuwrpoesbptd1104

Abderazzak DJEZZAR (ZAZAC)

Par Pelican

  1524421576 1Il s'agit d'une halte du souvenir pour rendre hommage à la mémoire et à l'oeuvre de Monsieur Abderazzak DJEZZAR, un artiste de talent de la ville de Miliana, décédé le 17 Août 2001 à Avignon, laissant derrière lui des oeuvres impérissables pour les siens.

  Une relation d'amitié bien entretenue depuis longtemps parmi ceux qui ont connu M.Djezzar dit ZAZAK, un diminutif sympatique de son prénom qui l'a rendu très célèbre dans les différentes activités artistiques qu'il réalisait dans la ville de Miliana, la photo, la musique et la peinture. Il a marqué la vie des habitants de la ville.

 Son élégant local situé dans la rue principale de la ville avait beaucoup d'attrait pour le public milianais et celui des villages avoisinants. Grands et petits y venaient prendre des photos pour leurs documents administratifs ou souvenirs familiaux, et le plus souvent pour le développement de leurs films. Les expositions en vitrine de photos artistement faîtes émerveillaient beaucoup de visiteurs venant d'ailleurs (dont les natifs de Miliana ):portraits, sites, scènes de rue, spectacles divers, manifestations culturelles et visites d'officiels, tant de souvenirs qui ont marqué la vie des habitants de la ville.

 

ZE  La musique, dans le genre andalou et châabi, un défouloir, mais aussi un loisir dans sa vie courante, qu'il partageait cordialement avec les habitants de la cité. Les soirées qu'il offrait : concerts lors des mariages et circoncisions, fêtes religieuses ou nationales, égayaient beaucoup de familles, dans une ambiance de toute convivialité.

Il semblerait, par ailleurs, que sa célébrité ne tenait pas seulement à la photo et à la musique, mais aussi à un autre domaine qu'est la peinture avec une production de plus de 400 toiles que beaucoup ignorent. Les tableaux splendidement faits font sensation (l'exemple des deux fresques sur le jet d'eau,à l'entrée de la ville). C'était un homme sémillant dans son art.

Toutes ses réalisations constituaient le fruit d'un travail de longue haleine et en autodidacte, et cela depuis son jeune âge. Son oeuvre, sa personnalité, sa notoriété font partie de l'histoire de sa ville.
Chaque oeuvre fait revivre quelques-uns des moments inoubliables. Des flots de souvenirs dans lesquels on est entraîné pour faire revivre des situations à travers des lieux et des dates.

 Abderrazak 1 djezzar

Publié le 18/04/2009

Commentaires (30)

Meskellil
  • 1. Meskellil | 20/09/2015
Les diverses expressions artistiques et humaines de Zazac Allah yarhmou traduisent sa profonde générosité, sa sensibilité, son rêve d’un monde fédéré autour de valeurs humaines fortes. Un élan sincère, authentique, entier, total de son essence, de ce qu’il y a de plus beau en lui et qu’il a aussi généreusement partagé avec nous tous de diverses manières, et toutes générations confondues, à ce jour.
Un don, un legs d’une valeur inestimable.

Je reprends ce qui est dit dans un des commentaires ci-dessous «... Zazak est un éternel mes amis, rendons-lui hommage en essayant de lui ressembler, le minimum serait d'aimer, promouvoir et défendre sa ville ». Aussi ce qu’en dit Bahia à la lumière de ce que dit Zazac, et qui me touche beaucoup « "Aimez l'art, essayez d'écouter; de comprendre et de déguster l'art. Celui qui ne sait pas le gouter n'a pas de cervelle. L'art est une noble façon de s'exprimer." Je complèterai vos propos Bahia, si vous me le permettez « il nous transmis l’amour de l’art »pour y ajouter, il nous a transmis l’Amour. Les différents hommages qui lui sont rendus sont imprégnés de cet amour qui déborde largement les mots pour rayonner de mille et un éclats.
Chantal
Merci Noria d'attirer notre attention sur d'anciennes rubriques du site dont nous n'aurions pas pris connaissance lorsqu'elles étaient parues précédemment.

Cela m'a permis, personnellement, de découvrir cette très belle rétrospective d'un homme aux multiples talents qui méritait très largement ce bel hommage.

Bonne journée à tous.
Bahia
  • 3. Bahia | 19/09/2015
L'homme meurt l'idée reste. Un jour Abderrazak a dit "Aimez l'art, essayez d'écouter; de comprendre et de déguster l'art. Celui qui ne sait pas le gouter n'a pas de cervelle. L'art est une noble façon de s'exprimer." C'est en pensant a ces mots que l'idée vivra toujours. Il nous a transmis cet amour pour l'art et j'en suis encore reconnaissante pour ceci. On ne peux pas oublier cet artiste, cet ami, ce père, ce mari, lui tout simplement. Il vivra à jamais dans ces peintures et ces photographies. Allah yarhamek.
ferhaoui
  • 4. ferhaoui | 26/04/2014
bonjour à toutes et à tous ,abderzak djezzar , l'ami ,le grand frère il m'a pris en sympathie des mon arrivée à miliana, c'était les années 1969. l'artiste zazak,:peintre, musicien, sculpteur,sportif parfois même poète ...séducteur au charme multiple l' éternel voyageur de la chanson dans tous ses états du chaabi et andalou...à ce jour je garde de ce personnage mythique de miliana un visage meublé de cheveux grisonnants broussailleux ,regard bleu étincelant nonchalant et a la fois très bohème: toujours en sa compagnie c'est la même discussion qui revient comme un leitmotiv "je veux peindre ,peindre et chanter. donner mon temps à ce qui me fait plaisir, comme je l'ai toujours fait", toujours avec le sourire ajoutait-.zazak a peint plus de mille tableaux le thème toujours sur milianah.rien a dire j'ai vécu des choses magiques avec cet artiste j'ai appris que ce qu'on croit avoir acquis n'est qu'une partie infime de cet homme exceptionnel et infatigable au service des jeunes artistes est immortel . dans le coeur de ses amis, la memoire de cette icone appelée zazzak, le photographe, le pinceau est éternel. allah yarhamek...oui!, adieu l'artiste. l'ami ferhaoui,oran. ( carnet de mémoires 1969 milianah)
benyoucef
  • 5. benyoucef | 26/04/2014
Bonjour Pelican
Merci de nous avoir fait cette petite halte commémorative pour se souvenir de Abderzak Djezzar, cette grande figure emblématique qui a marqué de son art le paysage culturel de la ville de Miliana. Peintre,sculpteur,photographe,cinéaste,musicien Aami Abderzak que j’avais longtemps côtoyé, était un artiste autodidacte, pluridisciplinaire. Il avait la maitrise de toucher à toutes les activités artistiques confondues.
Avec son pinceau,il a peint le blanc auprès de l'horloge , des haïks des femmes se rendant à la mosquée de Sidi Ahmed Benyoucef. Le rouge vermeil des cerises. Le vert clair des jardins et vergers d'El Anasseur.Le bleu d'azur du ciel qui se découpe sur la montagne mauve du Zaccar.Le jaune des vieux remparts de la ville.Telles sont les belles couleurs favoris qui rayonnaient sa palette d'artiste
Avec son instrument de musique ,il avait égayé de nombreuses fêtes et cérémonies familiales.Il était également le pionnier à animer le mouvement associatif musical à Miliana (Voir photo de l'article)
Son appareil photo avait immortalisé de son coté , des clichés s remarquables représentant des rues,des quartiers et même des portraits de personnages dont certains sont aujourd'hui disparues.
Aami Abderzak était un grand homme d'art et de culture.Il chérissait énormément Miliana ,cette coquette ville qu'elle l'avait séduite de sa beauté et épousé tout son savoir faire artistique ,puisque chacune de ses œuvres respire encore un souffle de son âme d'artiste talentueux
Allah Yarhamek .Adieu l'artiste
Cordialement
mirou
  • 6. mirou | 07/10/2012
a bz bz? je n'ai pas assisté a la rencontre des anciens du LMF ,ni a celle du 1 mai ni a celle du 29! mais j'espere de tout coeur etre presente a celle des abdounates! et a samia je dis: je suis inscrite sur la liste des abdounates et que je visite tres souvent le site! bon courage!
TALBI Samia
  • 7. TALBI Samia | 07/10/2012
Re bonjour ,alors les filles allez -vous vous cacher longtemps?Mirou? bz bz?Découvrez-vous ,pour qu'on puisse raviver notre mémoire! Nos souvenirs sont flous,aidez -nous à y voir plus clair!!!Beaucoup de générations sont passées par Abdou ,et chacune aimerait retrouver ses membres!Que l'incognito ne soit plus de mise !!!!Très bonne fin de journée!!
bz bz
  • 8. bz bz | 07/10/2012
bonsoir mirou comment allez vous ? toi ton mari et ta petite fille on a vécu 2 journées inoubliable au lycée MF.1er mai 2012 et le 29 sept 2012 on a mème pleuré au cour de la rencontre j'espère pour vous la rencontre du 1er MAI 2013 pour les abdounates sera de méme ou mieux avec l'aide des ferroukhiens si vous le désirez
TALBI Samia
  • 9. TALBI Samia | 07/10/2012
Bonjour à tous!Effectivement ,il y a eu deux danses sahraouies,comme il y a eu deux danses modernes ect.....Notre danse est venue après mais ,j'avais entendu parler de la danse sahraouie des "grandes" quand nous préparions la notre?Je me rappelle de Sakina Eddaikra,Lounici ,dont la soeur était dans ma classe),les incontournables Embareket bien sur les Bouzar.Merci pour ces rappels,cela permet de replacer ,les pièces du puzzle .Bonne journée à tous!
mirou
  • 10. mirou | 07/10/2012
je ne sais pas si on est sur la meme longueur d'onde;peut etre qu'il y a eu 2danses sahariennes mais celle dont je me souviens a ete dansée par:embarek,benslimane,lounici edaikra, bouzar.......sur une chanson de khelifi ahmed;elle avait ete filmée par zazak allah yerhamou!
TALBI Samia
  • 11. TALBI Samia | 06/10/2012
Bonsoir chère professeur,oui il s'agit bien de Khelifi Ahmed ,la chanson "rahala" si j'ai bonne mémoire!Malheureusement ,je n'ai pas de photos de cette danse!Bonne soirée !
ikhlef_hadja
  • 12. ikhlef_hadja | 06/10/2012
samia ma memoire je me rappele pas cette danse ni la musique celle de khelifi ahmed mais laquelle
TALBI Samia
  • 13. TALBI Samia | 05/10/2012
Bonsoir à tous et à toutes,je réponds à Houria B,je me souviens de la danse sahraouie dont je faisais partie et que Ykhlef avait dirigée et ce fut un succès mais je ne sais si tu penses à la meme danse avec les memes danseuses!De zazac,j'ai très bon souvenir :c'était le photographe des Abdounate;il nous recevait toujours avec un mot gentil!!Allah yerhmou! Bonne soirée à tous et à toutes!
metidji toufik
  • 14. metidji toufik (site web) | 05/10/2012
Le respect total et fierté royale a monsieur zazac allah yarhamou ! Hé ! Oui c est moi toufik metidji que j ai eu l honneur de voir, connaître et surtout fréquenté ces enfants. D ailleurs la dernière des fille chahinez que j embrasse tre ! Tres ! Très fort au passage sans oublier le reste de la famille .etait ma meilleur amie au lycée feroukhi ( code smata ca te dis quelque chose ? C est de notre devoir de s identifier a ce monument emblématique, un artiste, de la haute classe qui a donné son temps, son talent et surtout son savoir vivre au service de miliana et sa population. Que dieu l accueil dans son vaste paradis et que dieu protege sa femme que j embrasse fort et toutes les filles et garçons. Ne changer rien en vous toute la famille car vous êtes la fierté de miliana. Encore une fois je vous embrasse chaleureusement et a trés bientôt a miliana car j arrive dans quelques jours. Toufik metidji qui vous aimes vous les djezzars ( dite : zazacs )
marina
  • 15. marina | 07/07/2012
je suis sa petie fille marina et charazad zazak et ma mere!
geyer /djezzar/ zazak
  • 16. geyer /djezzar/ zazak | 23/12/2011
c'est mon grand pere
  • 17. | 12/09/2011
allah yarhamdididi abderzak on l oubliera jamais
  • 18. | 06/09/2011
Hommage à Tonton Abderrezak,qui,lorsque (j'étais) seul et la tête baissée, m'avait pris la main et a su rattacher mes jours, comme une vigne errante, à de meilleurs rameaux. Il savait apprécier la vie, la famille, l'art, la nature. Combien de nuits avions passé à jouer aux échecs et à philosopher sur la création de l'univers, l'essence de la vie et les pensées relativistes d'Einstein; C'est un artiste doublé d'un esprit profondément scientifique. j'ai eu aussi l'honneur de le voir peindre, au bord de la mer, une toile abstraite (une multitude de formes géométriques entrelacées d'un mélange merveilleux de couleurs qui exprimait (la toile) tant sa joie d'avoir vécu tellement d'expériences que sa profonde nostalgie envers ces valeurs humaines d'autrefois. Voilà tonton, dix années sont passées et je regrette toujours de ne pas t'avoir salué une avant-avant-avant dernière fois; je ne pourrais jamais faire ton deuil, toi qui est toujours présent et bienveillant dans mon cœur. Merci Chahrazed de m'avoir prêté ton papa au moment où j'avais perdu le mien; Bravo Noria pour tout ce que vous faites. Un avant-dernier mot svp, Tonton Zazak est un éternel mes amis, rendons-lui hommage en essayant de lui ressembler, le minimum serait d'aimer, promouvoir et défendre sa ville.
djezzar
  • 19. djezzar | 25/08/2011
papou(zazak) et un artiste avec un talent incroyable c'était aussi mon grand pere dans notre famille nous avons tous un souvenir trés fort de lui a ta memoire (laikbal)
rayane
JE SUIS SON PETIT FILS RAYANE
Rehala
  • 21. Rehala | 05/08/2010
alah yerham ami abderezak ( zazak) cet Homme un grand Homme une fois dans mes voyages un responsable m'a demandé quelle était mon pays d'origine je lui ai dit Miliana il à sursauter de joie et m'a dit et Monsieur Zazak va bien je lui ai dit ca fait 6 mois que le Bon Dieu l'a accueilli à son vaste Paradis inchallah , il m'a dit un Grand pilier de Miliana est parti,mais hamdoulah quand je vois moufida à l'atelier et razi je me dis que ce Grand Monsieur règne toujours sur Miliana.
Mourad Boucherat
  • 22. Mourad Boucherat | 21/02/2010
ZAZAK était mon ainé de quelques années
Quand on évoque Miliana sa présence se fait automatiquement sentir . Son flegme était légendaire que ce soit au foot ball dans les annéés cinquante où il nous gratifiait de quelques phases techniques dont lui seul avait le secret ou sur scène dans les soirées chaâbi dont il était le chef d'orchestre . Parfois il jouait en solo du flamenco et la foule était émerveillée ; sans compter son caractère jovial qq que soit la situation.
Il accordait de l'importance à tout le monde notamment les jeunes dont il était le parain . C'était le seul milianais qui a pratiqué du tennis réservé aux seuls pieds noirs de la ville . La dernière fois où je l'ai rencontré c'était à l'aéroport d'Orly il rentrait sur Alger accompagné de sa femme ,nous avions échangé qq mots et il était parti , c'était notre dernière entrevue . Adieu l'artiste
Noria
  • 23. Noria | 07/12/2009
Chahrazed Zazak bonjour,
Vous avez oublié de mentionner le lien où on pourrait trouver la photo de votre défunt papa, Allah Yarhmou!
Amitiés.
DJEZZAR
  • 24. DJEZZAR | 07/12/2009
Merci a tout ceux qui gardent encore mon père dans leur coeur, ça me fait énormément plaisir et allah yarhmou,
voici le lien ou on voit sa photo et je remercie aussi Mr ABBAS pour sa gentillesse
bises à tous
chahrazad zazak
azze-eddine USA
  • 25. azze-eddine USA (site web) | 31/05/2009
Je rend homage a ce grand Monsieur ZAZAK de Miliana a ces plusieurs services au moment difficile des annees 90, alors que j'ai passes plusieurs annees comme responsables a une infrastricture d'etat a miliana,a ce moment je suis en Amerique et je passe mon bonjour a toute la poputation de Miliana et quelques nom comme,les Atatfa,Mohamed Sayeh,hamid bouabdellah,Nacer Auto ecole USMA,etc etc......message d'un khmissi.
b.houria
  • 26. b.houria | 15/05/2009
qui se souvient du film (petite sequence)realise par zazac allah yarhamou ou il avait filme des eleves du lycée abdou executant une danse saharienne sous la musique de khelifi ahmed. la plupart des filles etaient des internes du lycee: de tenes de gouraya de djendel...ce film était projeté lors de la publicité faite a l'occasion de la fete des cerises qui drainait un monde fou. peut etre qu'il y a encore des anciennes qui s'en rappellent
  • 27. | 01/05/2009
Abdelkader TAHARI était notre compagnon de route ;il était frère jumeau avec Mahfoud Tahari .Actuellement le théatre de Miliana à pour nom Tahari Mahfoud.Hommage à ces deux frères .
pelican
  • 28. pelican | 30/04/2009
Un passage éphémère, mais des souvenirs
Écrit par Pélican


Il y a des dates que rien ne peut effacer comme il y a des êtres que rien ne peut faire oublier.

Voilà une année que nous a quitté notre cher ami et compagnon de route : ABDELKADER TAHARI, une pensée que nous exprimons à sa mémoire. Nous prions Le Tout Puissant de lui accorder Sa Sainte Miséricorde et de l'accueillir dans son Vaste Paradis.

Il était nommé directeur à la nouvelle école d'Oued Réhane (Miliana) qui a ouvert ses portes en septembre 1975. C'est pendant l'exercice de nos fonctions que nous avons appris à nous connaître. Par respect, dans nos relations professionnelles, on s'interpellait "Cheikh". En dehors du travail, on utilisait nos prénoms.

Au premier abord pour ceux qui ne le connaissaient pas du tout, il paraissait rigide à laquelle il fallait s'assujettir alors qu'en réalité c'était un homme très compatissant. D'ailleurs, on ne sentait pas le poids de la rigueur d'un chef: on avait plutôt à faire à un assistant compréhensif.

Le contrôle qu'il exerçait dans l'établissement n'avait rien avoir avec la gestion administrative dont il avait la charge. Il agissait, au contraire, avec tact, souplesse et intelligence. A vrai dire, il était beaucoup plus porté sur la pédagogie comme l'attestaient ses réunions d'informations qu'il organisait avec l'équipe pédagogique.

Il lui arrivait souvent de remplacer les enseignants en absence justifiée. Il se portait aussi volontaire pour prendre en charge les classes d'examen pour des cours de soutien préparatoires à l'examen d'entrée au collège car il pressentait d'obtenir des résultats certains.

On peut dire qu'il concevait sa profession comme une sacerdoce car il voulait donner une image très positive à son école. Il agissait en véritable passeur de valeurs, telles que la responsabilité, la solidarité et la tolérance. Son action produisait tout de même un impact positif chez les enseignants.

Tel que nous l'avons connu, il est resté fidèle à l'image de marque d'un honnête homme.

Il est dommage que notre passage dans cette école soit éphémère pour dresser un portrait d'un chef d'établissement exemplaire. Mais les chefs d'établissement qui l'ont connu lors de son passage à la gestion des cantines en qualité de conseiller en alimentation scolaire en auront à parler de lui ...

farah
  • 29. farah | 21/04/2009
Zazac était une personnalité à Miliana,c'était un maitre dans la photographie,ce que je ne savais pas c'est qu'il était aussi musicien.
Oui,Moufida sa fille a pris la relève je suis sûre que son défunt père aurait été fière d'elle s'il était vivant,rien qu'à la voir dans l'atelier on se dit c'est génétique chez-elle!
Noria
  • 30. Noria | 21/04/2009
Très beau témoignage qui reflète parfaitement la personnalité de ce grand artiste (ALLAH yarhmou).
Farah et moi, avons rencontré sa fille lors de notre dernière visite à Miliana, je profite pour l'inviter à venir nous laisser un commentaire - une photo de son défunt papa et pourquoi pas!!!.....

Ajouter un commentaire