Facebook the green dressing 3 Images 4

Gifasm uuwrpoesbptd1104

infos et résultats Cyclisme

Année 2010

 Cyclisme: 1.670 km... en VTT pour fêter le 1er Novembre 1954

1257164521photo 200  Passionné des grandes randonnées cyclistes, Aissa Allem, qui porte bien ses 70 ans, a bouclé hier (1er Novembre) à Alger un périple de... 1.670 km entamé le 17 octobre dernier pour commémorer à sa façon, le 55è anniversaire du déclenchement de la Révolution armée.

 A son arrivée hier devant le siège de la wilaya d'Alger, l'emblème national en guise de pavillon sur son vélo, Aissa Allem, 73 ans, s'est dit fier d'avoir réussi son pari de célébrer, "de fort belle manière" la date historique du 1er Novembre.
Un peu épuisé par ce périple de 15 jours, ce natif de Ain Benian se dit, toutefois, " heureux" d'avoir entrepris avec succès ce parcours de 1.670 km. En 15 étapes, Allem est passé à travers une dizaine de wilaya, sillonnant villes et villages. Il est passé, entre autres par Khemis Miliana, Oued Rhiou, Mascara, Frenda, Ain El Hadjel, Sétif, Constantine, Tazmalt, Tablat...etc. Ammi Aissa est un habitué des grandes aventures cyclistes. Il a déjà à son actif de nombreuses traversées, dont la dernière réalisée en Algérie en juillet dernier lorsqu'il a réalisé une randonnée de 2.035 km en 14 jours et 14 étapes.
Pour authentifier ses exploits, le "champion vétéran" exhibe son carnet de route à l'intérieur duquel sont apposés cachets et signatures des différents responsables des communes, à chacune des arrivées et départs. Ces performances, en territoire algérien, peuvent paraître anodines pour Aissa Allem qui a déjà réalisé en 1997 (entre le 25 septembre et le 21 novembre) un Aller-retour de 8.000 km entre Alger et le Caire.
Figurent aussi à son palmarès de nombreux autres périples de plus de 1.000 km chacun, réalisé en Algérie en 2003 (Sud-est), en 2004 (tour d'Algérie en 1.985 km), en 2006, 2007 et 2008 (Tournées à l'occasion des 44è, 45è et 46è anniversaires du 1er Novembre 54).
Aissa Allem ambitionne à présent d'accrocher à son palmarès le "Tour de la Méditerranée" pour "promouvoir la paix et l'amitié" entre les peuples de la Mare Nostrum.

 Source : El Moudjahid

 Championnat Arabe, nos juniors se distinguent à Doha

Cyclisme 25 Loin des turbulences connues par la FAC, le cyclisme national semble suivre sereinement sa voie. Aussi, nos juniors sont rentrées du Qatar où ils ont pris part aux championnats arabes tenus entre le 19 et le 27 octobre dernier. Durant ce rendez-vous, la sélection algérienne, bien que malchanceuse dans l'épreuve du contre-lamontre par équipe, s'est vite rattrapée en individuel avant de dominer la course sur route avec à la clé deux médailles d'or, une en argent et une cinquième place dans la compétition contre-la-montre.

A peine quelques mois depuis son installation à la barre technique, Sadouki Slimane et Sadouki Kamel (père et fils) ont su exploiter le potentiel des coureurs. Il y a lieu de signaler l'assistance psychologique et matérielle apportée par nos ex-coureurs résidant dans ce pays du Golfe à l'instar de Haddad Khelil, Zerouati et Mehdi Merzoug. Un geste fortement apprécié par l'ensemble de la délégation algérienne. Les athlètes ayant pris part au championnat sont : Amari Bilal (WBAB), Zellali Youcef (OCA), Talhi Yacine (IRB Hadjout), Benoua Reda (Relizane), Slimani Karim, Hadj-Bouzit Karim, Yahmi Abdenour, Yahmi Abdelaziz (WB Aïn-Benian).

Les médaillés algériens
Médaille d'or dans la course individuelle sur route : Yahmi Abdelaziz WBAB)
Médaille d'argent course individuelle contre la montre : Yahmi Abdelaziz WBAB)
Médaille d'or au classement par équipe sur route. 5e au classement par équipe contre la montre.

 Source: Le Soir d'Algérie

 Abdelbasset Hannachi s’impose, Azzedine Lagab 2ème

20451239la 24 art1 2009 10 05img1 jpg 1  Le coup de starter de la première étape du Tour cycliste des aéroports de Tunisie a été donné à proximité de l'aéroport de Tunis Carthage, samedi par le ministre tunisien de la Jeunesse, des Sports et de l'Education physique, Samir Labidi. Bons débuts des cyclistes algériens, dès la première étape du 13e Tour des aéroports de Tunisie, courue samedi sur 148 kilomètres Tunis-Kairouan. Le cycliste Abdelbasset Hannachi a remporté l'étape et s'adjuge ainsi le maillot jaune du Tour. Un autre coureur algérien, Azzedine Lagab s'est distingué en prenant la deuxième place de l'étape et le maillot vert du Tour. La deuxième étape a été courue, dans la journée d'hier, sur une distance de 171 km entre Kairouan et Gafsa. La dernière étape, Monastir-Gafsa (172 km) aura lieu le 10 octobre. Le coup de starter de la première étape du Tour cycliste des aéroports de Tunisie a été donné à proximité de l'aéroport de Tunis Carthage, samedi par le ministre tunisien de la Jeunesse, des Sports et de l'Education physique, Samir Labidi. Organisé conjointement par la Fédération tunisienne de cyclisme (FTC) et l'Office tunisien de l'aviation civile et des aéroports, cette édition 2009 se déroulera avec la participation de 58 coureurs représentant une dizaine d'équipes, dont plusieurs sélections nationales. Outre le pays organisateur, qui participe avec trois équipes et l'Algérie, on note également la présence des sélections nationales du Maroc, de Libye, des Emirats arabes unis et d'une équipe semi-professionnelle française. Le Tour des aéroports de Tunisie, qui ne s'était pas tenu l'an dernier, a repris donc son cours normal grâce au dévouement de la Fédération tunisienne de cyclisme, dont le président, Mohamed-Jamel Louafi, a été tout récemment élu membre du Comité directeur de l'Union cycliste internationale (UCI). Pour rappel, le coureur Omar Slimane-Zitoun a remporté cette épreuve en 1998. Il est le seul cycliste algérien à avoir remporté le Tour des aéroports de Tunisie.

 Source: Midi Libre

 L'UCI revient à la charge la FAC sur la corde raide

 Non reconnue par l'UCI qui a transmis le 28 juillet dernier une nouvelle missive rappelant à Rachid Fezouine et son équipe qu'ils doivent refaire leurs classes, la Fédération algérienne de cyclisme fait face, ces derniers jours, à une sourde révolte de la part de ses affiliés.
En fait, des associations et des ligues ont pris l'initiative de lancer une pétition en vue d'obliger la FAC, élue en janvier dernier, à revoir sa copie. Les pétitionnaires rappellent que le nouveau bureau fédéral, non reconnu par l'UCI, est en total déphasage avec la réalité de la pratique cycliste, en témoignent l'absence de concertation avec les clubs et ligues affiliés et la prise de décisions qui vont à l'encontre des intérêts de la discipline et de ses adeptes. Les rédacteurs de la pétition font remarquer que cette démarche pourrait déboucher sur un retrait de confiance lors d'une assemblée générale extraordinaire qu'ils souhaitent tenir dans les meilleurs délais. A propos de la lettre de rappel adressée le 28 juillet dernier par l'Union cycliste internationale, signée par son président, Pat McQuaid, celle-ci rappelle : «Suite à un nouvel examen minutieux des documents que vous nous avez adressés le 18 juin dernier, et après avoir eu connaissance des conclusions de notre service juridique, nous ne pouvons que constater qu'aucun nouvel élément n'est survenu dans le dossier de votre fédération. La position de notre fédération internationale exposée dans nos différents courriers (5 février, 1er avril et 11 juin), ainsi que dans notre lettre du 29 avril adressée au président du CNO algérien, vous est une nouvelle fois confirmée. Du fait que les élections du 30 janvier 2009 aient été organisées d'après des statuts non reconnus par l'UCI (et qui en plus n'ont pas été valablement adoptés), l'UCI ne reconnaît pas le résultat de ces élections et, en conséquence, ne reconnaît pas les personnes dans les fonctions qu'elles entendent assumer à ces élections.» «Cette position a pour conséquence que les délégués (algériens, ndlr) au prochain rendez-vous de l'UCI du 25 septembre devront être obligatoirement désignés par les dirigeants légitimement reconnus par l'UCI. A défaut, votre fédération ne pourra participer à ce congrès», lit-t-on dans le même document. Voilà qui devrait mettre fin à un feuilleton qui n'a servi en rien la petite reine en Algérie, plutôt appelée à retrouver ses traditions d'antan au lieu de persévérer dans une voie où l'unique souci des dignitaires est de voyager à travers les circuits sinueux et souvent fermés.

 Source : Le soir d'Algérie

Championnat Arabe Dames

18118713photo 35 jpg 1  L'équipe algérienne de cyclisme dames a remporté hier la médaille de bronze du contre-la-montre par équipe du 7e championnat arabe dames, organisé du 31 juillet au 5 août en Syrie. Les Algériennes ont bouclé les 30 km en (50:30.78) devancées par les Syriennes, championnes arabes en (48:06.64), et les Tunisiennes vice -championnes en 50:20.69. Les 4e et 5e places de l'épreuve sont revenues respectivement à l'Egypte (51:32.51) et à l'Irak (53:25.10).


 Contador ferme la porte à Astana

 Après des déclarations fracassantes faisant suite à sa victoire sur le Tour de France, Alberto Contador vient de jeter un nouveau pavée dans la marre de l'équipe Astana. L'Espagnol a refusé une prolongation de contrat mirobolante et pose un peu plus les bases d'une future séparation Alberto Contador aurait refusé une offre d'Astana plus qu'avantageuse portant sur un accord de quatre ans avec, à la clé, un salaire net de quatre millions d'euros par an. Alors qu'il reste encore un an de contrat au maillot jaune ibérique, ce refus stigmatise un peu plus la volonté du champion de quitter une équipe où il ne s'est jamais senti à l'aise. «Lors de ce Tour, les jours passés à l'hôtel ont été plus difficiles que ceux passés sur la route.» Ces propos sont signés Alberto Contador à la fin d'un Tour de France 2009 qu'il a dominé pour la deuxième fois de sa carrière. A eux seuls, ils résument l'ambiance qui a régné au sein de l'équipe Astana durant les trois semaines de la Grande Boucle. On l'aura compris, le Madrilène n'a que très peu goûté au sort que lui a réservé sa propre formation, plus préoccupée par le fait de mettre dans les meilleures dispositions possibles un certain Lance Armstrong. Après avoir donc réglé ses comptes, le coureur espagnol a continué sur le même chemin en refusant une prolongation de contrat. Une voix qui semble rendre inexorable une séparation entre Contador et l'équipe kazakhe. Seul problème, ce contrat juteux aurait été proposé par un avocat suisse se présentant comme le porteparole des dirigeants kazakhs. De son côté, Alexandre Vinokourov, de retour de suspension et chef de file des Astana, a avoué son ignorance concernant le dossier. Bref, un flou total sur lequel saute Francisco Contador, frère et agent d'Alberto, pour justifier le refus de l'ancien coureur de la Once : «C'est bien la preuve qu'il est impossible de travailler sereinement dans ces conditions.» La volonté de Contador de quitter Astana ne fait plus aucun doute. Les deux parties devront trouver un moyen de s'entendre avant que l'Espagnol ne trouve où rebondir.

 Source: Le Soir d'Algérie

Commentaires (1)

bélier
  • 1. bélier | 03/08/2009
Noria ,
Je vous remercie vivement ,pour cette nouvelle rubrique qui va etre vraiment utile pour les amoureux de la petite reine ,ou plus exactement aux jeunes coureurs qui participent aux courses au niveau local,régional et national, ainsi qu'international,puisque cette dicipline est mal médiatisé chez nous en Algérie, que ce soit à travers la presse écrite ou audio-visuel.

Ajouter un commentaire