S 5Retour dans mes Souvenirs

                               De Bab-El-Oued @ Miliana

Daniel GUICHARD - Mon vieux

Sortie en 1974

Paroles de la chanson

Dans son vieux pardessus râpé
Il s´en allait l´hiver, l´été
Dans le petit matin frileux
Mon vieux.

Y avait qu´un dimanche par semaine
Les autres jours, c´était la graine
Qu´il allait gagner comme on peut
Mon vieux.

L´été, on allait voir la mer
Tu vois c´était pas la misère
C´était pas non plus l´paradis
Hé oui tant pis.

Dans son vieux pardessus râpé
Il a pris pendant des années
L´même autobus de banlieue
Mon vieux.

L´soir en rentrant du boulot
Il s´asseyait sans dire un mot
Il était du genre silencieux
Mon vieux.

Les dimanches étaient monotones
On n´recevait jamais personne
Ça n´le rendait pas malheureux
Je crois, mon vieux.

Dans son vieux pardessus râpé
Les jours de paye quand il rentrait
On l´entendait gueuler un peu.

~~~~~~~~~

 

Commentaires (3)

Meskellil
  • 1. Meskellil | 12/01/2016
Et je me rappelle mon père avec son « bardoussi » en laine, beau, élégant et fier, et tout autant avec sa qachabiya lorsque le froid se faisait plus rude. Oui, c’est une chanson qui m’émeut à chaque écoute parce qu’elle me replonge dans la tendresse discrète, pudique et enveloppante de mon père. En plus des mots qui ne sont pas les uniques ambassadeurs de l’amour, de la tendresse dans la culture et les traditions Algériennes, il y a aussi tout l’univers de l’émotion, du sentiment, de l’affection dans le regard, l’écoute, le geste, le sourire, le rire...
Safia Belhocine
  • 2. Safia Belhocine | 10/01/2016
Oui! très bel hommage post-mortem à un père à qui l'on ne dit jamais qu'on l'aime!
Savez vous que c'est un texte de Jean Ferrat?
Safia
Chantal
Cette chanson est toujours aussi belle et aussi émouvante qu'en 1974 (peut-être même davantage encore !) et, contrairement à nous, elle n'a pas pris une ride ! lol !

Ajouter un commentaire