Facebook the green dressing 3 Images 4

Gifasm uuwrpoesbptd1104

Serge Lama/Je suis malade

     

 

_____Sortie en 1973_____

Paroles de la chanson

Je ne rêve plus je ne fume plus
Je n’ai même plus d’histoire
Je suis sale sans toi je suis laid sans toi
Je suis comme un orphelin dans un dortoir

Je n’ai plus envie de vivre ma vie
Ma vie cesse quand tu pars
Je n’ai plus de vie et même mon lit
Se transforme en quai de gare
Quand tu t’en vas

Je suis malade complètement malade
Comme quand ma mère sortait le soir
Et qu’elle me laissait seul avec mon désespoir

Je suis malade parfaitement malade
T’arrives on ne sait jamais quand
Tu repars on ne sait jamais où
Et ça va faire bientôt deux ans
Que tu t’en fous

Comme à un rocher comme à un péché
Je suis accroché à toi
Je suis fatigué je suis épuisé
De faire semblant d’être heureux quand ils sont là

Je bois toutes les nuits mais tous les whiskies
Pour moi ont le même goût
Et tous les bateaux portent ton drapeau
Je ne sais plus où aller tu es partout

Je suis malade complètement malade
Je verse mon sang dans ton corps
Et je suis comme un oiseau mort quand toi tu dors

Je suis malade parfaitement malade
Tu m’as privé de tous mes chants
Tu m’as vidé de tous mes mots
Pourtant moi j’avais du talent avant ta peau

Cet amour me tue, si ça continue
Je crèverai seul avec moi
Près de ma radio comme un gosse idiot
Écoutant ma propre voix qui chantera :

Je suis malade complètement malade
Comme quand ma mère sortait le soir
Et qu’elle me laissait seul avec mon désespoir

Je suis malade c’est ça je suis malade
Tu m’as privé de tous mes chants
Tu m’as vidé de tous mes mots
Et j’ai le cœur complètement malade
Cerné de barricades t’entends je suis malade

 

 

«On crevera tous d'avoir trop aimè ou d'avoir trop pleuré. De toute façon, on crèvera...»

Commentaires (9)

Meskellil
  • 1. Meskellil | 11/06/2015
Bonsoir cher ami Mourad,

Bonsoir à tous,

Merci pour la dédicace! Un peu tristoune la chanson de Farid, mais j'ai bien aimé, et je me suis même rappelée certaines paroles que j'ai fredonnées avec lui! Fabuleuse mémoire parfois!
Zouaoui mourad
  • 2. Zouaoui mourad | 11/06/2015
je vous dédie une vieille chanson de FARID EL ATRACHE qui m avait aussi beaucoup influencé alors que j ai été interne en 2eme S au lycée .........Elle était intitulée :
NOUDJOUM ELEIL
&&&&&
Etoiles de nuits ......des larmes qui pleurent mon amour et mon espoir ....
Nuits obscures ,des lignes qui racontent mes souffrances et mon inquiétude..
injuste et je l aime du fond de mon COEUR ........
Dur et dans son amour mes pleurs perdurent ....
Qui a dit que la vie est belle .....et elle est pleine d injustice .

FARID EL ATRACHE
keryma
  • 3. keryma | 08/06/2015
Âmmi Messaoud, bonjour et bonjour à tous,

Non! Je ne connais pas ce dicton.
We're all designed to quit each other somehow... (petite larme)

Have a very nice day my friend,
Kéryma,
Messaoud
  • 4. Messaoud | 07/06/2015
Bonjour Khalti Kéryma

Et cette rencontre n'a été que le commencement d'une séparation.

Est-ce que tu connais le dicton ?
Oui ! La vie porte la mort, la rencontre porte la séparation.

Et la vie est une succession de séparations qui se termine par une grande réunion.
Meskellil
  • 5. Meskellil | 06/06/2015
Il y en a un autre qu'on aime aussi et qui chante "Heureux celui qui meurt d'aimer". Tout aussi belle que celle-ci.
Chantal
Très belle chanson d'amour ! Magnifique interprète ! Inoubliable !

Cela me rappelle un certain 1er septembre 1969. Un jeune professeur de lettres, Gabrielle Russier, s'était suicidée après l'annonce du verdict qui la condamnait pour avoir entretenu une liaison inavouable.

Trois semaines plus tard, le nouveau Président de la République, Georges Pompidou (élu en juin 1969) tenait sa première Conférence de Presse. A la fin de cette conférence, le rédacteur en chef d'une radio lui demanda ce qu'il pensait de ce fait divers qui, disait-il, posait un "problème de fond".

Je me souviendrai toujours du visage de Georges Pompidou à la télévision qui, après un long silence, lui avait répondu d'une manière totalement bouleversante : "Je ne vous dirai pas tout ce que j'ai pensé de cette affaire. Ni même d'ailleurs ce que j'ai fait. Quant à ce que j'ai ressenti, comme beaucoup, eh bien :

"Comprenne qui voudra !
Moi, mon remords, ce fut
la victime raisonnable
au regard d'enfant perdue,
celle qui ressemble aux morts
qui sont morts pour être aimés"

Et Georges Pompidou a terminé en disant :

"C'est de l'Eluard. Mesdames, Messieurs, je vous remercie".
keryma
  • 7. keryma | 06/06/2015
Ya âmi Messaoud, bonjour,

InchAllah! Et toi aussi et moi aussi et tout le monde!

Mais ne soyons pas malades avant, nous irons au paradis en très bonne santé.

Take care,
Messaoud
  • 8. Messaoud | 06/06/2015
Bonsoir

Khalti Kéryma

On crèvera toutes et tous un jour !
Et on ira toutes et tous au paradis ! même moi !
keryma
  • 9. keryma | 06/06/2015
Oui heureusement que nous crèverons tous un jour et TOUS car si les autres ...enfin certains restent eh bien ce ne serait pas juste du tout!

Mais avant, profitons à fond de ceux qui nous aiment et de ceux que nous aimons!

Belle chanson indémodable merci Noria!!!

Kéryma,

Ajouter un commentaire