Facebook the green dressing 3 Images 4

Gifasm uuwrpoesbptd1104

Miliana /1877

Miliana1877l 2 4dc1cb2

Aquarelle de Miliana en 1877 par M. Peter William Skinner

Commentaires (8)

Meskellil
  • 1. Meskellil | 17/05/2015

Bonjour à tous,

Ouf ! Merci Messieurs d’avoir mis ce cadre qui faisait tant défaut ! Entre présenter sèchement une journée aussi funeste en adoptant le point de vue du chasseur qui plus est, faillir à la responsabilité qui m’incombait vis-à-vis des esprits faibles et des enfants qui pourraient être induits en erreur et célébrer le chasseur, glorifier et reprendre une telle mystification, aller jusqu’aux atermoiements obscènes ! Voilà qui est parfaitement intolérable ! Je mériterais pis que pendre ! Forcément!

Mais au fait, je ne me souviens pas d’emballements aussi prononcés autour des poèmes de Joseph Autran et les illustrations dont ils ont fait l’objet sur le site ?! (A nouveau merci beaucoup Benyoucef pour ces belles œuvres, vraiment !).

Je vous propose d’écouter et toujours sans cadre (ben oui, je récidive !), LE COUR GRANDMAISON Olivier historien, philosophe auteur de « Coloniser Exterminer » ouvrage dont je conseille vivement la lecture si ce n’est déjà fait.

http://videos.senat.fr/video/videos/2012/video13471.html

Avec beaucoup d'humour... quand même!

Miliani2Keur
  • 2. Miliani2Keur | 13/05/2015

Bonjour

Euhhhh Bon!

.... On a beau s'y éssayer avec des pincettes, le "Poéme" d'Autran est une mystification qu'il n'appartient surtout pas a des Algériens de glorifiér encore moins de reprendre!
Ca rapelle les atérmoiements (algériens) obscènes autour de la mémoire de camus!

Djabellaoui Boualem
  • 3. Djabellaoui Boualem (site web) | 13/05/2015

Salem,
Forcément,on ne peut que quérir une lecture ou une analyse plus judicieuse,en lisant votre com,Mr Labdi,toute l'histoire ne cessera de pleurer et de réclamer l'authencité de ces faits de notre histoire,celle d'un génocide commis en terre d'Islam ,en Algérie pendant plus de 132 ans,et celui d'un Djihad qui n'a jamais cesse de brandir le Coran d'une main et le sabre de l'autre.Pour rappeler solennellement que l'Algerie est une continuation pleine de promesses....L'avenir lui appartient comme l'a été son passé,son histoire,l'Algerie c'est la Nouba des Preux.

LABDI Ahmed
  • 4. LABDI Ahmed (site web) | 13/05/2015

LABDI Ahmed. 13/05/2015. Ma chère soeur Meskellil, ton évocation du 08/05/2015 me parait un peu, je ne dirai pas inopportune mais un peu risquée. Risquée dans le sens où parler d'une journée de la prise de la ville où tous les habitants ont laissé tous leurs biens et l'ont quittée en la brûlant n'est pas réjouissant à leur mémoire. Il fallait mettre ça dans un cadre qu'il fallait. Certainment que dans ces pénibles conditions, nos ancètres auraient du souffrir tels les gazzaouis aujourd'hui ou peut-être pire. Mais à l'époque, c'était dans un silence médiatique le plus total, un silence effroyable pour eux. Ni télé, ni journaux. On tuait en silence. Certes Dieu est témoin. Les faits nous sont parvenus par oralité ou certains historiens. On te remercie pour cette recherche historique et on te réclame d'avantage. Tu nous présentes, sèchement, cette journée vue de l'autre côté.
Quelle conclusion peut-on en tirer? Ce qu'on peut-dire de cette situation désolante? "Aussi longtemps que les lions n'auront pas leur historien, les récits de chasse tourneront à la gloire du chasseur" dit un proverbe africain. Les lions vivaient à Miliana pour te dire que nous sommes bien des africains et que d'autres lions humains cette fois, sont sortis des entrailles de Miliana pour la défendre, et chasser toutes traces de ce maréchal Valée. Ces lions du Zaccar ont leurs historiens et à ton évocation, il fallait donc mettre un tout petit cadre pour ne pas donner à un esprit faible ou les enfants, que c'est pour la gloire du chasseur que tu contribues. C'est tout ce que je veux dire. Donc aux termes de cette mise au point, j'ouvre la discussion posant cette question toute simple :
Qu'est-ce qui avait pousser la France à s'acharner à occuper notre pays? Ahmed le bourlingueur.

benyoucef
  • 5. benyoucef | 09/05/2015

Merci chere amie Meskelil pour tous vos compliments.et votre gratitude à mon égard. Certes,je me nourris d' une grande passion quand je viens enrichir ce site par mes dessins, mes poemes ,mes articles,dans le but de diffuser mes connaissances et d'exhiber mes travaux artistiques à tous mes amis(es), le pluis modestement possible.
Ma page Facebook est tellement riche,que j'ai le plaisir de vous inviter à venir la visiter dont voici l'adresse: : manufacture.miliana.Si le coeur vous en dit
Sinceres amitiés

Meskellil
  • 6. Meskellil | 09/05/2015

Bonjour Benyoucef,

En fait, j’ai pris ces extraits de ce même ouvrage que vous citez, et que j’ai également. Je me souviens très bien des illustrations remarquées et remarquables par leur richesse, finesse, justesse que vous aviez réalisées sur la prise de Miliana, et qui ont effectivement été publiées sur le site. Il me semble les avoir commentées mais je peux me tromper. J’ai cherché longuement ces illustrations dans le site avant d’écrire ce commentaire sans réussir à les trouver…

Merci Benyoucef de votre attention, de votre vigilance, de votre veille de toujours alimenter, étoffer enrichir nos connaissances de l’Histoire de Miliana et des personnages connus ou moins connus qui y sont liés.

Sincèrement

benyoucef
  • 7. benyoucef | 09/05/2015

Bonjour Meskelil
Cet épisode de l'histoire de la prise de Miliana le 08 juin 1840 a également relaté dans le livre de André Bloch" Une épopée dramatiqiue coloniale"nmentionné meme sur ce site.Notre amie Noria a aussi publié les dessins que j'avais realisés en lisant cette oeuvre .
Merci pour cette évocation
Amicalement

Meskellil
  • 8. Meskellil | 08/05/2015

Aquarelle de Miliana 1877, environ trois décennies après sa prise...

Extraits Joseph Autran "Milianah"- Episode des guerres d'Afrique", Paris, 1857

Panorama de Miliana

"Milianah, la ville aux mauresques maisons
Plonge d'un haut sommet sa vue aux horizons...
A ses pieds, elle voit en riches perspectives
Fleurir les champs, les bois de citrons et d'olives
Et sous les rameaux verts, parure du rocher
Les cascades d'argent à grands flots s'épancher"

La prise de Miliana


"L'artillerie se composait de deux fractions de batterie constituées d'un lieutenant et de 45 sous-officiers et canonniers. Elle comprenait: deux pièces de 8, deux obusiers de montagne et un obusier de 24, soit 5 pièces.

La place de Milianah était occupée, au total, par 1232 hommes.

Puis le maréchal Valée adressait à cette troupe un ordre du jour dont voici quelques extraits:

"Vous garderez, dit-il à l'intrépide élite
Ces donjons qu'avec vous enfin la France habite
... Soldats en qui j'ai foi
Vivez ici; sachez, troupe forte et hardie
Reconstruire les murs détruits par l'incendie
... Si les tributs voisines
Pour vous donner l'assaut gravissent les collines,
Chassez-les; défendez invincibles guerriers
Des sommets que la France a droit de dire siens.
A l'heure des adieux...
... Résistez; luttez jusqu'au jour
Qui doit sur ces hauteurs finir votre séjour
Après les mois d'été dont le feu nous dévore
....
Envoyés par mes soins, de nouveaux défenseurs
Viendront, qui dans ces murs seront vos successeurs"

Ajouter un commentaire