Facebook the green dressing 3 Images 4

Gifasm uuwrpoesbptd1104

MEDAHATES

Sans titre 95

MEDAHATES: Orchestre sans chanteur ......constitué de femmes pourvu uniquement d'instruments de percussion.

Commentaires (4)

benyoucef
  • 1. benyoucef | 12/06/2016

Dans tout ce décor traditionnel;ma chère keryma;il y'avait un autre phénomène qui accompagnait souvent ces Medahates.Il s'agit du public qui assistait à ce genre de fêtes familiales.En effet, à part les invitées qu'on leur servait du café et des gâteaux ,il y avait les Nakabates.Ce sont des femmes qui venaient sans invitation .Elles se voilaient de haik de laine appelé Takhlila et cachaient tout le visage pour laisser juste une petite ouverture triangulaire pour l’œil Bouaouina.Elles venaient s'amasser dans un coin pour regarder curieusement les toilettes de la mariée et tout ce qui se passait dans la fête. Les pauvres femmes, elles n'avaient pas droit aux gâteaux ni au moindre verre d'eau .
Saha ftourkoum

keryma
  • 2. keryma | 12/06/2016

Cher Benyoucef,
Tu vois bien que j'ai confondu messem3ates avec meddahates qui, elles, chantaient el madih des chansons religieuses surtout sur le prophète salla Allahou aleyhi wa sellama! Les deux chantaient..
Mais c'est vrai que les unes n'avaient rien à voir avec les autres.

Kéryma,

benyoucef
  • 3. benyoucef | 12/06/2016

A Miliana , avant la venue des Mssamiate, il y' àvait à l'époque, un groupe de femmes musiciennes appelé Medahate qui animait dans une ambiance familiale les cérémonies de mariage,de circoncision et aussi de baptême essabaa.Il Parmi les noms ,retenons L'lla Aouda,L'lla Kheira,l'lla Aicha.Elles avaient aussi une autre fonction dans la société , celle de laver les mortes El Gjassalate.
Réunies au milieu de Wast Eddar agrémenté de jasmin et de basilic,vêtues de m'harem ,de seroual et de karakou,elles jouaient du bendir et tarr. Accompagnées de you you, elles interprétaient des chants religieux et élogieux attribués au saint patron de la ville Sidi Ahmed Benyoucef Moula melyana.
Yahsrah c'était le bon vieux temps.

keryma
  • 4. keryma | 10/06/2016

Ah hadouk el meddahate!

Echikha rimiti wa akhawatiha, youyouyouuuuuuyiiiii....
Je me souviens quand j'étais petite et que ma défunte maman Allah yerhamha nous emmenaient nous les filles dans un mariage, j'étais subjuguée par tous ces doigts qui s'entremêlaient pour jouer et derbki avec une telle dextérité et elles chantaient en même temps ces dames sans micro le plus souvent et les convives qui arrivaient les dernières ih elles n'entendaient rien!
Il y avait ettar quand même pour tchentchni, wallah que c'est mieux que que tous ces DJs, qui vous assourdissent ..
Je reviens vers mes medahates eh bien elle variaient les rythmes kayen 3andek ett'qil comme rana djinek ou alors tezza3abli wet mili, wal el khfif elli houwa el guellal ya sidi 3andek attilou ezzalamit!

Saha ftourkoum à vous tous,

Kéryma,

Ajouter un commentaire