Facebook the green dressing 3 Images 4

Gifasm uuwrpoesbptd1104

Miliana /Moufdi Zakaria

 Poème traduit de l’arabe par le professeur Tahar Bouchouchi, extrait de L’Iliade algérienne, tome 1, page 58, composé spécialement à l’occasion du 6e séminaire pour la Connaissance de la pensée islamique à Alger, du 24 juillet au 10 août 1972, lors du millénaire de la fondation de la capitale El Djazaïr, Miliana et Médéa, par Bologhine Ibn Ziri.

Dd 4

 

Commentaires (3)

Chantal
Bonsoir Benyoucef,

Merci infiniment pour ces précisions historiques que j’apprécie.
benyoucef
  • 2. benyoucef | 30/08/2014
Bonjour Chantal
Ce joli poeme ,extrait du recueil " L'illiade algerienne" du grand poete de la revolution algerienne Moufdi Zakaria,est une éloge poétique à la ville de Miliana en raison de sa glorieuse histoire .En effet,il cite des noms qui ont marqué le passé de cette ville plus que millenaire comme Ibn Youcef qui est à mon avis Sidi Ahmed Benyoucef, le saint patron de la ville
Ibn Aicha pourrait etre vraisemblablement un des resistants de la revolte de Marguerite de 1901comme Yacoub
Les Beni Hendel est une grande tribu qui occupait la region de l"Ouarsenis au sud de Miliana
Signalons enfin que Miliana a été fondée par l'empereur romain Octave et non Pompée.Néanmoins,son petit fils dit on est entérré dans cette ville.
Bien amicalement
Chantal
Magnifique poème, merveilleusement écrit. Je regrette néanmoins mon manque de « culture algérienne ». J’ignore en effet tout de Ibn Youcef, Ibn Aïcha et tant d’autres noms qui me permettraient certainement de mieux comprendre les subtilités du texte et l’apprécier davantage encore.

Ajouter un commentaire