Facebook the green dressing 3 Images 4

Gifasm uuwrpoesbptd1104

Quand le Zaccar révèle ses secrets...

Poe

Commentaires (12)

Chantal

Mais Kéryma ... on peut tomber amoureuse à tout âge !

Je partirai chez les "indiens" (comme dirait Miliani2keur ... hihihihi) le 17 août prochain.

Je pense que mon cousin me prêtera son ordinateur comme il l'avait fait la dernière fois et que je pourrai venir vous faire un petit coucou de temps en temps sur le site ! Il est certain qu'il me faut beaucoup plus de temps pour écrire sur un clavier américain que sur un clavier "AZERTY" ! lol !

Boussa.

keryma
  • 2. keryma | 14/08/2016

Bonjour Chantal, toujours pas partie chez ce cher oncle Sam???

Oui, j'aime beaucoup cette ville, mes cousins un paternel et un maternel se sont mariés avec des milianaises, je me suis faite des ami(e)s de Miliana à travers le site, beaucoup même!!!! Et puis cette ville est très attirante elle a ce je ne sais quoi qui me fait croire que j'y ai vécu dans un autre temps, une autre ère...Et puis je suis peut-être l'amoureuse du Zaccar qui sait? (à mon âge )
Bon je te fais la boussa d'usage et puis très bonnes vacances aux states!
Kéryma,

Chantal

Bonjour Kéryma,

Quel joli poème !

Connaissant cette ville de Miliana pour y avoir vécu huit années et ce, même si c'était pendant la période de la guerre, j'ai été sensible à chacune de tes phrases qui m'ont toutes interpellée. J'y ai trouvé, dans chacune d'elles, sincérité et émotion. Je crois savoir que tu n'as pas vécu à Miliana et pourtant, on ne le croirait pas en te lisant !

Merci Kéryma pour ce beau partage.

Bonne journée à tous.

keryma
  • 4. keryma | 12/08/2016

Bonsoir Benyoucef, Bonsoir aux Milianais et amoureux de Miliana comme ce Grand Zaccar!
Je voulais juste faire "écho" à ton poème mon cher ami Benyoucef avec :

La Marquise,

Cette belle ville que le mont Zaccar domine
Tel un mari jaloux craignant quelque regard envieux
Lancé sur sa dulcinée à la bonne mine
Ne tolère qu'on la touche d'un air vicieux
Miliana belle et pudique derrière son voile ne montre que ses yeux
On ne sait comment la courtiser, sidi Benyoucef la protège
Du mauvais œil et du mal que l'on pourrait dire d'elle
Je veux toucher son âme qui courtoisement m'appelle
Mes yeux ne l'ont vue qu'une fois et par je ne sais par quel sortilège
Cette ville m'a envoûtée , a réchauffé mon cœur
Telle une flamme divine faisant de moi une amoureuse de ses ruelles, son horloge...
Son jardin donnant sur les rues qui montent vers le plaisir et bonheur j'ai visité chaque place chaque demeure un goût au fond de ma gorge
Resté de ses fruits rouges pendants de leurs branches, un ouvrage divin !
Ses artistes vous le diront ces cerises sont leurs muses ô gourmandise sans fin,
Gare au profane qui sans nulle excuse
Aura touché l'arbre de ses mains...
Miliana! Miliana! Mille un ana : recueils plaisants...
Ecrits par des mains de maîtres non sans plaisir,
Je vous conseille un site où Noria et des messieurs galants,
Vous attendent ô belles Dames, au tournant,
Du « retour dans mes souvenirs ».

Kéryma,

Farah
  • 5. Farah | 17/04/2014

Désolée Chantal, j'ai déserté le site quelques jours pour cause de grippe et grosse fatigue et lorsque ce matin j'ai cherché ta réponse et bien WALLOU, je n'ai pas réussi à mettre les yeux dessus mais je persévère t'inquiètes sinon j'appellerai Noria
Andrée-Claude, si tu tiens vraiment à visiter Miliana ,je crois que la meilleure ambassadrice c'est bien Chantal qui a publié le récit de son retour à Miliana, en plus pas de soucis si tu veux loger chez des Milianais, il y a deux copines l'une Parisienne et l'autre Lyonnaise qui louent leur logement de vacances soit à la semaine soit au mois, je pourrai te mettre en contact avec elles si tu te décidais un jour.
La famille Benabed est l'une des anciennes de Miliana par contre je laisse le soin aux Milianais qui y habitent de t'en parler car cela fait bientôt 40 ans que j'ai quitté ma chère ville et ses habitants. Pourquoi pas demander à un membre des Benabed de te répondre? on ne sait jamais!

GRIZAUD ANDREE.CLAUDE
  • 6. GRIZAUD ANDREE.CLAUDE | 17/04/2014

SALUT FARAH, et pourquoi pas si t'es vraiment chiche, ce serait le top du top, as-tu connu la famille benabed ? j'étais très amie avec Mimi. à bientôt

keryma
  • 7. keryma | 17/04/2014

Boujour, à tous les Zaccariens et les Zaccariennes!

ZACCAR: "Azaikour" mot Berbère qui veut dire sommet.(WIKIPEDIA)

Chantal
  • 8. Chantal | 17/04/2014

Merci Benyoucef pour ce joli poème sur le Zaccar que je n’avais jamais lu. J’ai A D O R E !

Chantal
  • 9. Chantal | 17/04/2014

Ben … Farah … alors … tu ne lis pas mon message au « bon » endroit. Le « 15 » tu m’as laissé un message sur le texte de Djamel Touat « Bougies », je t’ai laissé une réponse le jour même à cet endroit-là. Tu n’as pas bien regardé ! Bises.

Farah
  • 10. Farah | 17/04/2014

Salut Andrée, j'étais à la recherche du commentaire de mon amie Chantal (sur sa prochaine visite à Miliana et que je n'ai pas trouvé) lorsque je suis tombée sur ton message dans lequel tu émis le souhait de faire un petit tour au ZACCAR , chiche! et rechiche! moi j'habite à Rennes et comme toi je rêve de monter un jour inchallah à "sidi Abdelkader" (le ZACCAR) , car durant mon enfance à Miliana dès que le printemps arrive des familles entières passaient leurs dimanches au sommet .On démarrait l'ascension le matin de très bonheur chargés de paniers pleins de sandwichs et de boissons pour la journées au retour les paniers reviennent pleins de fleurs sauvages et d'herbes médicinales. Quels souvenirs!

ANDREE-CLAUDE GRIZAUD
  • 11. ANDREE-CLAUDE GRIZAUD | 15/04/2014

Je ne sais à qui j'écris mais c'est suite au poème de Noria, j'ai vécu deux ans je crois à Miliana et en suis partie au printemps 1962 à l'âge de huit ans. Ce poème, très beau, me donne une intense envie de me balader dans ce massif prés duquel j'ai habité sans jamais pouvoir y aller. La description qui en est faite me fait penser à certains massifs du sud de la France. Quelle dommage cette fracture on aurait pu continuer ensemble et avec bonheur j'en suis sûre................19

Benyoucef
  • 12. Benyoucef | 09/06/2013

Merci Noria d'avoi fait ressortir ce vieux poeme qui était bien enfoui dans les entrailles du Zaccar.Cette montagne verdoyante qui recele à nous tous de bons souvenirs
Amicalement

Ajouter un commentaire