Facebook the green dressing 3 Images 4

Gifasm uuwrpoesbptd1104

A la plage

La plage en robe de mari e 1aee3d9 5

Commentaires (10)

ferhaoui
  • 1. ferhaoui | 04/08/2014

bonjour tout le monde." j' essaye de joindre l'utile à l'agréable, en attendant dans les prochains jours une meilleure connexion et ainsi vous retrouvez de nouveaux et c'est toujours avec beaucoup de plaisir ! au reste, j"ai lu tous vos commentaires.... et le tout dernier poème de benyoucef,à bientot peut etre demain l'ami ferhaoui, wahran.

Chantal

Bonjour Jade,

Je suis d’autant plus admirative de tous les poètes et poétesses de ce site pour qui j’ai la plus grande admiration que je serais absolument incapable d’aligner deux rimes !

Par contre, je t’encourage vivement dans cette voie !

Nous avons tous un domaine de compétences qui nous est propre que ce soit dans le domaine professionnel, artistique ou autre. Il faut simplement savoir où il se situe pour chacun.

Mes compétences relèvent d’une domaine très éloigné de la poésie ! lol !

Je t’embrasse.

Jade
  • 3. Jade | 03/08/2014

Eeeeu ...
Merci chère Kéryma, passe de bonnes vacances dans ton pays !!

Peut-être que Chantal ferait mieux qu'aux énigmes si elle se mettait elle aussi de la partie ??

Je vous embrasse toutes les deux .

Kéryma
  • 4. Kéryma | 03/08/2014

Coucou ma très chère Jade,

Eh ben dis donc! Tes rimes en "age" sont superbes! Bravo! J'addooorrreeu!
Kéryma ton amie,

Jade
  • 5. Jade | 03/08/2014

Et comme titre j'aurais du mettre : La fille de la plage[

Très bonne journée à toi, chère Noria

Jade
  • 6. Jade | 03/08/2014

Bonjour tout le monde !!

Votre jolie poésie Benyoucef m'inspire une réponse par ces vers en "age" aussi qui donnent :

Je suis une fille de ce rivage
Dans des rêves bleus je nage
Mes bateaux ont des ailes en voilage
Ils décollent et dans les airs voyagent
Avec l'encre de leur sillage
J'écris et eux vous apportent mes messages .

Chantal

Merci Kéryma pour ton très gentil message.

En lisant tes différents commentaires sur le site, je suis heureuse de constater que tu « débordes » d’énergie, de vitalité et de joie de vivre. Tu es allée dans le lieu le plus merveilleux pour te ressourcer entourée de ta famille et de tous ceux que tu aimes.

Le départ et la séparation d’avec les tiens te sembleront certes, difficiles, mais ce moment de nostalgie passé, telle que je te connais - même dans la grisaille de la région parisienne - tu sauras repenser aux moments merveilleux et uniques que tu auras passés en Algérie pendant quelques jours et cela seul suffira à faire réapparaître ton sourire et ta joie de vivre. C’est la « magie » du pays où nous sommes nées toutes les deux et si cher à nos coeurs !

Boussa.

Kéryma
  • 8. Kéryma | 02/08/2014

Chantal! Chantal! Ma Chantal!
J'aurais tant aimé sillonner tout Alger avec toi, aller partout librement toutes les deux manger des galettes tant que l'on voudra! Mais lorsque tu viendras en Algérie moi je serais rentrée chez moi là-bas avec le coeur serré d'avoir laissé derrière moi ma famille mes amis ceux que j'ai réussi à rencontrer et d'autres pas! Mais ....Mais la prochaine fois nous nous "synchroniserons" et à nous l'Algérie!
Bien sûr nous nous verrons soit à Antony soit à Palaiseau ou à Paris inchAllah!
Bouzou ma très chère amie que j'aime tant!

Kéryma,

Kéryma
  • 9. Kéryma | 01/08/2014

Bonsoir cher ami Benyoucef,
Quel joli poème! Je regarde cette immensité du balcon en ce moment précis, et j'ai envie "d'émietter" chacune de ces rimes en "age" sur cette mer si bleue si belle afin de faire de cet espace un repère de mots qui me transporteraient vers de meilleurs rivages.
Merci Benyoucef excellent écrit!

Kéryma,

Chantal

Bonjour Benyoucef,

Lorsque je vois cette plage et que je lis votre poème, je pense à l’Algérie de mon enfance. Il était bien agréable de se baigner et de se dorer au soleil (même si la mer était bien loin de Miliana !). C’était toute une expédition les rares fois où nous y allions. De purs instants de bonheur. Cependant, même si ces merveilleux moments font partie d’un passé très lointain, il nous reste encore le plaisir de nous en souvenir.

Ajouter un commentaire