Facebook the green dressing 3 Images 4

Gifasm uuwrpoesbptd1104

Mon vieux cartable

dd

Commentaires (12)

otsmane
  • 1. otsmane | 03/06/2013
en lisant le commentaire de Benyoucef sur l'école kadi miliani que j'ai moi meme fréquenté, et sa mémoire de se rappeler des noms de nos instituteurs des années 70, un grand bravo, je tiens uniquement à ajouter un nom d'un instituteur de cette école et de cette époque qui nous a vraiment marqué c'est cheikh kastali et kasaman qu'il nous faisait chanter tous les matins dans la cour nous la classe du CM²
K.Aklouchi
  • 2. K.Aklouchi | 02/06/2013
Bonjour à toutes et à tous.
A Farah: effectivement c'est le silence de toute lapromo 74 77; en ce qui me concerne c'est le manque de temps. J'ai été trés ravie de vous avoir rencontrés(ées), mais je dois dire que je suis restée sur ma faim; je pensais retrouver plus de camarades de promo; j'en ai compté 12, toutes classes confondues par ordre alphabétique:
Aklouchi Khedidja, Bennabi Salima, Boukerma Farida, Bouzar, Goutal Ahmed, Hachemi Baya, Hamadèche Hakima, Loukaci Houria, Maraf Fatiha, Taïbouni Chérifa, Saadi Hakima et Saïd Zohra.
Juste aprés les retrouvailles, j'ai pu avoir les coordonnées de Yamina Ouahlima par le biais de son cousin que j'ai rencontré par hasard; elle est trés désolée de n'avoir pas été au courant.
Je ne retrouve pas les coordonnées de Loukaci et de Bennabi pour leur envoyer les photos. J'espère qu'elles se manifesteront pour renouer les contacts. Sur les photos que j'ai prises, Zohra S n'y figure pas et j'en suis trés navrée, pourtant je pensais que je l'ai prise avec le petit groupe de la promo.
Bonne journée.
Chantal
  • 3. Chantal | 02/06/2013
Bonjour Noria,

Toutes mes félicitations pour le nouveau "look" du site !

Quel professionnalisme !
Chantal
  • 4. Chantal | 02/06/2013
Bonjour Farah. Je suis toujours là ! et je vais chaque jour « jeter un coup d’œil » sur les nouveaux commentaires. Mais, j’avoue aussi, que je prends chaque jour beaucoup de retard dans mon travail. C’est pourquoi j’ai laissé très peu de commentaires ces jours-ci sur le site. Même si je continue de sourire en lisant, par exemple, les blagues … d’Amar … Si je prends toujours beaucoup de plaisir à lire, par exemple, les poèmes … de Benyoucef et les textes nostalgiques, par exemple, de … Med Midjou, etc. Je suis néanmoins chaque jour avec vous tous par la pensée.

En fait, au cours de mon séjour en Algérie géré « de main de maître » par la fée Zoulikha pour que je fasse un maximum de choses, pour que je rencontre un maximum de personnes, je me suis laissée « porter » et « guider». Je ne me suis donc pas rendu compte qu’après mon hospitalisation aux urgences cinq jours avant mon départ pour l’Algérie que le retour à la « vie normale » en région parisienne (après avoir été « chouchoutée » comme une reine en Algérie pendant huit jours) serait un peu difficile sur le plan physique. Je dois maintenant m’habituer à cette arythmie cardiaque récente qui semble plus fatigante à vivre au quotidien que je ne le pensais. Pour moi qui avait 30 de fréquence cardiaque au repos depuis des années … j’avoue, je n’y suis pas encore habituée ! J’ai donc pris du retard dans tous les domaines. Raison pour laquelle je n’interviens pas très souvent sur le site.

Par contre, l’appel téléphonique de mon cardiologue en fin de semaine m’aurait plutôt « remonté le moral » (si tant est que je l’ai jamais perdu … Ah ! Ah ! Ah !). Surtout parce qu’il m’a dit que le risque de faire un nouvel AVC était infime. Par contre, je dois admettre que je n’ai pas le choix que de d’adapter mon rythme de vie à mon arythmie cardiaque puisque celle-ci est, semble t-il, définitive.

J’avoue que ce qui me contrarie le plus c’est d’abandonner la course à pied que je pratique depuis vingt ans et que je ne pourrai plus jamais faire de compétitions, a fortiori, de marathon ! Moi qui m’apprêtais à commencer l’entraînement de mon prochain marathon (prévu en octobre) au mois de juillet !

Ceci dit, je garde toujours la même philosophie de vie, à savoir, que lorsqu’on perd … il ne faut pas perdre la leçon ! Mais, également, comme l’a dit l’Empereur Marc Aurèle ! « L’obstacle est matière à action ». J’ai donc plus que jamais … des projets en tête. Par ailleurs, cette « obligation » à mon changement de vie est très largement compensée par l'accueil merveilleux que vous m’avez tous réservée en Algérie !
Benyoucef
  • 5. Benyoucef | 01/06/2013
Bonjour a tous
Merci pour tous vos commentaires qui ont rehaussé mon poème qui relate une tranche de vie de ma tendre jeunesse .Il est vrai que j'ai gardé de très bons souvenirs de mon école primaire Kadi Miliani (Ex Charles Andrié)de Miliana ou j'ai passé des années inoubliables en étant élève chez mes chers instituteurs: Quiniou, Rioualem Gherssi, Saadi,Batel ,Staifi, Belhadad etc...
Je leur rend un vibrant hommage
TALBI Samia
  • 6. TALBI Samia | 01/06/2013
Poème qui exprime bien ,l'émotion ressentie à la "découverte du trésor"bravo mr ABBAS.Qui n'a pas éprouvé un serrement au coeur en revoyant un vieux livre ,une feuille ou une rose ,séchées entre les pages jaunies?Nous avons vécu des moments très forts dont on n'en a conscience qu'aujourd'hui!Heureusement que les souvenirs finissent par ressurgir et nous plongent dans une époque ou les bons et mauvais moments s'entrecroisent et on espère ne retenir que les instants "délicieux"!Bonne journée à tous!
Farah
  • 7. Farah | 01/06/2013
Je suis très surprise du silence radio de nos amies les abdounates, aucun signe de vie, j'espère qu'elles n'ont pas été déçues de se retrouver le 1er Mai, sinon qu'elles nous expriment leurs sentiments.
Allez réveillez-vous le club des 4: Naîma, mérième, Fatiha et Hadja qui a disparu de la circulation d'un seul coup, Samia qui se fait désirer, Fazin, et notre cardio pas une ligne depuis son retour, Chantal et oui Chantal t'es oùùùùùùùù, donnes-nous de bonnes nouvelles de ton IRM.
N'oubliez-pas que le ramadhan approchent les filles, wallah vous n'allez pas vous eclipser comme ça, nous qui habitons loin du bled, on aura besoin de votre compagnie à travers le site, ce site!
Alors juste un petit coucou, dites-nous où vous en êtes actuellement!!!!
djebbour mohammed
  • 8. djebbour mohammed (site web) | 01/06/2013
BONJOUR KADER ,BONJOUR TOUT LE MONDE , YA KHOUYA KADER CE MORCEAU DE HAMDHA ET UNE GRANDE TASSE DE LBEN FRAIS VAUX UN PLAT DE CAVIAR DE NOS TEMPS CAR C’ÉTAIT NOURRISSON ET BIO N'OUBLIE PAS LA GÉNÉRATION D'AUJOURD'HUI C'EST LES FAST FOOD ET LES HANBOURGERS C'EST POURQUOI LE TAUX DE GENS ATTEINT DE CANCER ALLAH Y3AFINA AUGMENTE DE JOUR EN JOUR.IL VAUT MIEUX UNE HAMDHA SEC AU LIEU D'UN HANBOURGER PLEIN DE CHOLESTÉROL ET DE JE NE SAIS PAS QUOI .
AMICALEMENT MOHA KHOUYA
Amar Ayadi
  • 9. Amar Ayadi | 31/05/2013
Bonsoir la famille
Mon ami Daoudi

El Hamdha, El mardoude, El Hessida, El Rouina El Guernina,
El Tiffafe, El 3asseloudj, .........c'est du passé....notre passé.

Au plaisir de te revoir

Amicalement

Amar Ayadi
Abdelkader Daoudi
  • 10. Abdelkader Daoudi | 31/05/2013
Bonsoir tout le monde,

Dans mon cas, la "mozita" ; pour ceux qui ne savent pas ce que c'est, il s'agit d'un sac à bandoulière confectionné à partir de sac de pomme de terre ou d'un vieux morceau de tissu, était d'usage à la place du "cartable" durant mes premières années d'école. On y mettait aussi un morceau de « matlou3 » ou de « hamdha » avec un œuf dur pour le déjeuner. L'école étant trop loin, il était impossible de rentrer à la maison pour un repas chaud. Parfois, on s'offrait un morceau de fougasse (yam) en échange d'une petite pièce de monnaie. Les hivers étaient rugueux durant cette lointaine époque.

Amicalement,

Abdelkader Daoudi
DTouat
  • 11. DTouat | 31/05/2013
Slt mon cher Benyoucef

Ton poème tout en images sur l'école nous emmène à notre enfance. Tes petits détails mignons sont un régal qui nous replongent dans la peau de cet écolier insouciant , heureux , et combien émerveillé par ces petites choses, et, qui malgré le temps ont été consignés en souvenirs tangibles pour qu'on les partage ensemble avec toi.
Bradai
  • 12. Bradai | 31/05/2013
On espère que Mr Benyoucef ne va pas envier ses petits enfants de leurs très jolis cartables en pensant à son vieux cartable tout rappé et qui a servi à des frères aussi.
Dans son joli poème , il nous fait penser à ces bons points qu'on récoltait en classe.
Cinq bons points qu'on mettait dans une boite d'allumette pour avoir une image où une place de cinéma muet un jeudi après midi qui se faisait pour les écoliers à 20 frs la place.

Ajouter un commentaire