S 5Retour dans mes Souvenirs

                               De Bab-El-Oued @ Miliana

Souvenirs de mon ancienne école

156 001 4c9bfdb

Commentaires (6)

ferhaoui
  • 1. ferhaoui | 05/09/2015
bonjour tout le monde. quant à moi qu'est ce que je peux bien dire et quoi dire!! : c'etait un jour exceptionnel de ma première rentrée de classe... tout c'est bien passé et je garderai de très beaux souvenirs dans cette école qui porte le nom d'un savant "avicenne" ( ibn sina) située dans quartier populaire (el-hamri) malgré des moments durs et des hauts et des bas!!...... l'ami , ferhaoui oran.
kéryma
  • 2. kéryma | 05/09/2015
Bonsoir Benyoucef,

Moi aussi je me souviens de ma toute première rentrée Fatiha! Ah lala très loin tout ça!

Eh bien Benyoucef, encore une fois tu m'épates, tu me donnes envie de revoir mon école, hélas, elle a été "recyclée" en centre d'administration ou je ne sais quoi à Blida.
Très émue!

Mes amitiés poète,

Kéryma,
Zouaoui mourad
  • 3. Zouaoui mourad | 05/09/2015
Bonjour CHANTAL,

Je suis entiérement d'accord avec toi ,l'école est à la fois un lieu d'acquisition de connaissances et d'apprentissage d'un savoir-etre en société .Moi,je pense que"Tout homme a le droit fondamental d'agir pour
son propre bien et pour le bien d'autrui ".L'humanisation de chacun suppose que les autres lui apportent une
vraie reconnaissance et qu'ils reçoivent la sienne.C'est cette reconnaissance qui relie les uns aux autres ,et
les reseaux qui en résultent maintiennent ces espaces de paix,de collaboration,de culture,de spiritualité et
d'amour ,dans lesquels des hommes peuvent vivre libres et égaux en dignité et en droit .Voilà ce qui est
menacé par ce qu'on appelle ,la crise du LIEN SOCIAL ,cet ensemble de transformations majeures de l'économie,du travail,de la famille ,de l'urbanisation qui oblige à repenser dans notre pays ,le lien social .
L'ecole Algerienne au moment où s'effectue la rentrée scolaire,est confrontée en profondeur à cette question.
Notre école peut-elle faire découvrir aux jeunes algeriens que,sur le plan de l'intelligence ,l'accomplissement et meme la performance individuelle peuvent prendre place dans une cooperation et pas seulement dans une rivalité ?
L'ecole est le lieu ,où les enfants qu'ils soient riches ou pauvres ,doivent apprendre mais c'est aussi un lieu de
vie ,un lieu qui doit permettre aux enfants de se respecter ,d'apprendre à vivre ensemble .Elle crée l'avenir mais il faut qu'on ait une grande ambition pour tous les enfants .Il faut donc,que les parents ,les enseignants
les associations de parents apprennent à vivre ensemble et à se respecter .

mourad
fatiha
  • 4. fatiha | 05/09/2015
Je me rappelle encore de mon premier jour d'école comme si c'était hier.
Chantal
Merci Benyoucef pour ce joli souvenir de ton enfance plein de poésie et de tendresse que tu nous as fait partager !

Quant au commentaire de Mourad, il a tellement raison ! L'éducation, le savoir, tout commence par là !

Ton poème Benyoucef rejoint le commentaire de Mourad dans ce sens où un autre poète (Virgile) disait : "On se lasse de tout, excepté d'apprendre".

Bonne journée à tous.
Zouaoui mourad
  • 6. Zouaoui mourad | 04/09/2015
Pour parler plus serieusement ........A travers l'école ,l'Etat Algérien a la responsabilité de favoriser l'intégration des citoyens et de leur permettre de participer à la vie sociale .Cela ne passe-t-il pas par l'apprentissage d'une parole et d'une pensée qui permettent à chacun à la fois de se comprendre et de comprendre les autres ?

Pour moi,la scolarité ,c'est cette époque de la vie du jeune pour laquelle l'Etat ,en tant qu'institution ,a une
responsabilité fondamentale ,qui touche à la formation de sa citoyenneté et à la capacité de l'insérer dans un monde qu'il puisse comprendre ,où il ne soit pas manipulé.....
C'est pourquoi ,trois choses me paraissent ,pour l'essentiel ,à définir et à construire :
--clarifier les compétences exigibles ,aujourdhui ,pour exercer la citoyenneté ;
--clarifier les attitudes sur lesquelles il faut insister pédagogiquement pour fonder une société civile solidaire ;
--comprendre ce qui peut permettre à l'enfant d'aujourdhui de prendre la parole en tant que citoyen de demain .
Pour conclure en ayant conscience d'avoir été trés lacunaire et meme caricatural sur certains points ,je veux dire qu'il y a un enjeu fondamental ,philosophique ,sur la finalité meme de l'école aujourdhui dans notre pays.
Il faudra bien en débattre .
Est-ce que nous acceptons comme finalité de l'ecole la paix sociale ,l'unité sociale ,la solidarité ( qui est peut-etre la forme moderne de la fraternité ?) Ou est-ce que nous voulons faire de l'ecole d'abord ,aujourdhui,un
outil efficace ,rentable ,qui soit susceptible de pourvoir ,le plus rapidement et dans les meilleures conditions possibles ,des emplois qui seront,une bonne fois pour toutes ,définis et répartis entre concepteurs ,éxécutants et chomeurs ?
Moi je fais partie de ceux qui pensent que l'ecole a d'abord la vocation de construire une paix sociale,d'assurer
une unité sociale ( notre societé en a tellement besoin ) qu'elle a la fonction d'education tout autant et en meme temps que la fonction d'instruction et d'instrumentation .

mourad

Ajouter un commentaire