S 5Retour dans mes Souvenirs

                               De Bab-El-Oued @ Miliana

NOS RUES, LA NUIT

Z 2

Commentaires (10)

benyoucef
  • 1. benyoucef | 27/02/2015
Bonjour à tous et à toutes.
Je tiens à remercier Meskelil,Chantal,Ferhaoui,Miliani2keur,Liberté,Touat pour vos gentils commentaires bien ressentis
Mes vifs remerciements à notre amie Noria qui prend tout son temps pour rehausser nos pomes avec de trés jolies illustrations ,grace à la magie de ses doigrs de fée.
Avec mon amie Keryma,nous continuons toujours à vous exprimer cette complicité poétique qui nous unit.
Amitiés
DTouat
  • 2. DTouat | 25/02/2015
Bonjour tout le monde
bonjour Keryma et Benyoucef
une poésie qui se fraie un chemin dans la prose ,reste toujours la bienvenue.votre poeme a vous deux révèle cette sensibilité de poetes qui s'émeuvent face aux soubresauts de la vie et nous prend par la main a notre tour pour plonger avec vous dans ce monde palpitant de vie.
et pour celà je vous dis merci,continuez à nous interpeller par vos poèmes.
kéryma
  • 3. kéryma | 24/02/2015
Tu as raison Liberté, c po lpied!

Mililani2Keur!
Nous allons de ville en ville et nous racontons des histoires en chantant... Par une nuit de pleine lune lalali lalala.......

Kéryma,
LIBERTE
  • 4. LIBERTE | 24/02/2015
La grasse matinée sous un porche ou dans un parking ce n est pas le pied ...........
Miliani2Keur
  • 5. Miliani2Keur | 24/02/2015
Keryma, Benyoucef

de plus en plus dépouillée votre poésie deviens plus puissante ... de la chanson urbaine voila! merci troubadours

la touche indigo noctambule est si assortie a l'ambiance! merci noria d'avoir capté cela aussi
kéryma
  • 6. kéryma | 23/02/2015
Merci vraiment pour vos commentaires gentils et sincères mes amis,

Il est vrai que moi-même quand je lis nos poèmes (Benyoucef et moi), je ne me retrouve plus! Je ne sais plus quelle est la partie que j'ai écrite! C'est tout simplement magique! Il suffit que l'un ou l'autre commence et nous voilà partis dans des quatrains, une dégringolade dans une avalanche de rimes.
Franchement, on s'amuse et d'autres poèmes suivent...

Amitiés,
Kéryma la gamine, (clin d'oeil à ma Chantal wallah que tu as raison!)
ferhaoui
  • 7. ferhaoui | 23/02/2015
bonjour tout le monde, quant à moi pour rester dans la franchise...la pure franchise en vrac j'ai adoré !la poèsie, duo: kéryma,,benyoucef, rien a dire: expression habile des dialogues et changement de voix font partie d'une bonne performance! du coup j'ai adoré aussi la touche décorative signée noria, et pour couronner le tout j'ai beaucoup apprécié le commentaire de p'tite soeur meskellil, c'est la meilleure manière de rendre crédible le cheminement et le développement d'un caractère:poesie peinture etc ceci m'engage que moi mem........ bien sur!!! l'ami ferhaoui, oran.
Chantal
Bonjour à tous,

Un poème plein de sensibilité, de générosité et d'humanité qui ressemble à ses deux auteurs !

Bravo et merci Kéryma et Benyoucef.
Meskellil
  • 9. Meskellil | 23/02/2015
Noria bonjour,

Ta touche unique et si sensible donne profondeur et épaisseur à ce poème à l'image de la nuit. Merci beaucoup à toi Noria pour toutes ces expressions, toujours en résonance, toujours en harmonie avec le thème proposé!
Meskellil
  • 10. Meskellil | 23/02/2015
Bonjour à tous,

Poème d’une parfaite unité ! Construction et style superbement équilibrés, fluides. On jurerait que c’est le fruit d’une seule et même personne ! Bravo, vraiment à vous deux ! Un accord, une harmonie, une sensibilité à l’unisson, peut-être parce que les rues, la nuit, révèlent les mêmes ombres, les mêmes formes inoffensives le jour, menaçantes la nuit ; réveillent les mêmes spectres, les mêmes démons, les mêmes peurs, les mêmes misères, les mêmes solitudes, les mêmes désolations où que l’on soit, le trait d’union étant finalement l’humain dans toutes ses vulnérabilités.

Merci beaucoup à nos deux poètes Kéryma et Benyoucef pour ce regard sensible, introspectif, humain des rues la nuit.

Ajouter un commentaire