Facebook the green dressing 3 Images 4

Gifasm uuwrpoesbptd1104

Haine-moi !

De Keryma

Sans 6 titre

Commentaires (11)

keryma
  • 1. keryma | 20/10/2014
Ah Khouya Amar mon Kada!

Sais-tu que je viens de m'apercevoir en disant "mon Kada" que cela signifiait celui qui montre le chemin et le bon "el qoudwa" mais el hassanah! Chui trop forte!! Non! Cpassa???
Les murs ont des oreilles, on le dit souvent!
Ce que tu viens de nous dire est excellent!
Chantal a raison, il faut nous rendre visite très souvent.

Voici pour les sceptiques:
Définition de plagiat (Larousse): acte de quelqu'un qui, dans le domaine artistique ou littéraire, donne pour sien ce qu'il a pris à l'oeuvre d'un autre.

(Je n'ai fait que me servir dans ce qui m'appartient)

A big hug!
Kéryma,
Miliani2Keur
  • 2. Miliani2Keur | 20/10/2014
"Ainsi Parlait Khouya KADA"

Philosophie éponyme de Wah Khouya Kada commencée on ne sais plus quand et (prions et ésperons) jamais achevée...

en vente gratuite dans tous les bons commentaires

a prendre avant, pendant, sans et méme carrément loin des repas

a partager sans modérations, sans cuillére et sans chichi

surindications : radical sur elKbidettes, la Degoutose chronique et l'ennuiyite persistante
Chantal
Merci Amar et … Kada pour votre "philosophie" qui n'appartient qu'à vous ! C'est à chaque fois un vrai bonheur de vous lire tous les deux ! Surtout ne restez pas trop longtemps sans venir nous rendre visite car vos absences ne passent pas inaperçues ! Une « admiratrice » ! lol !
ouah ya khouya kada
  • 4. ouah ya khouya kada | 19/10/2014
Bonsoir la famille

Ouah Ya Khouya Kada, et qu'y a-t-il de plus beau que de se sentir aimé?
Kada, et qu'y a-t-il de plus beau de se sentir libre d'écrire suivant son inspiration.

Ouah Ya El Kebida , mon coeur déborde de toi, tu es présente partout.
Kada, et surtout ne t’éloigne pas de moi.

Ouah Ya Khouya Kada, et quand tout était impossible, s’aimer en secret c’était pleurer en silence.
Kada, et quand rien n’était plus possible, toujours ne rien faire et le faire bien.

Ah ! Et ces yeux qui vainement voulaient s’éviter.

Ouah Ya Khouya Kada, je tremble mais c’est de froid.
Kada, et il a perdu la tête depuis qu’il a retrouvé El kbidette.

Ouah Ya Khouya Kada, bien dire fait rire et bien faire fait taire.
Kada, et le seul moyen d’obliger les gens à dire du bien de toi c’est d’en faire.

Ouah Ya Lala Kéryma, on peut même saigner toute sa vie.
Kada, et même quand la blessure guérit, la cicatrice demeure.

Ouah Ya Khouya kada, haine toi d'amour mais aime moi,
Kada,et c'est du Kéryma !

Ouah Ya Khouya Kada, le plagiat c’est tout simplement du recyclage.
Kada, et pourtant s’inspirer d’un maître est une action non seulement permise mais louable

Ouah Ya Khouya Kada, le plagiat est la seule preuve qu’avant d’écrire on a lu.
Kada, et c’est du plagiat inconscient peut-être même de la contrefaçon(Taïwan ).

Et chaque parole renferme en elle la personne qui la prononce.

Ouah Ya Khouya Kada, on dit que le plagiat est nécessaire.
Kada,et le plagiaire imite un geste, une action, un fait, toujours antérieur, jamais original.

Ouah Ya Khouya Kada, on dit aussi copier sur un seul, c’est du plagiat.
Kada, et sur deux, c’est de la recherche.

Ouah Ya Khouya Kada, qu’est-ce qu’une vache de deux mètres de haut
Kada,toute simplement une grande vache.

Une jeune journaliste a entendu parler d'un très vieux Juif qui se rendait deux fois par jour prier au Mur des Lamentations depuis toujours. Pensant tenir un sujet, elle se rend sur place et voit un très vieil homme marchant lentement vers le mur. Après trois quarts d'heure de prière et alors qu'il s'éloigne lentement, appuyé sur sa canne, elle s'approche de lui et lui demande:
- Depuis combien de temps venez-vous prier ici ?
- Plus de 50 ans !
- 50 ans! C'est incroyable! Et pourquoi priez-vous ?
- Je prie pour la paix entre les Chrétiens, les Juifs et les Musulmans. Je prie pour la fin de toutes les guerres et de la haine. Je prie pour que nos enfants grandissent en sécurité et deviennent des adultes responsables, qui aiment leur prochain.
- Et que ressentez-vous après 50 ans de prières?
- J'ai l'impression de parler à un mur.
keryma
  • 5. keryma | 18/10/2014
Chantal ma très chère amie,

Tu n'as jamais haï dans ta vie et cela se sent! Je n'aime pas haïr non plus!
Belle soirée et boussa pour toi,
Kéryma
Chantal
Bonjour Kéryma,

Je ne répondrais pas à ton poème par un poème de ma composition car je n'ai pas ton talent !

Je vais donc y répondre, à ma manière, par quelques réflexions que je me suis faites à la lecture de ce poème qui évoque la haine.

S'il nous est arrivé, à tous, d'éprouver parfois des sentiments ambivalents, il n'en est pas moins vrai que cette ambivalence peut nous fait prendre conscience de nos failles, de nos faiblesses et de nos manques si tant est que nous soyons assez « ouverts » et « réceptifs » pour en prendre conscience.

Il est important, lorsqu'on traverse une période conflictuelle (avec nous-mêmes) de revenir sur l'origine de cette haine. Comment et pourquoi a t-elle germée ?

Certains développent, plus que d'autres, des prédispositions pour ce sentiment en fonction de leur histoire car je suis absolument convaincue que le bébé ne vient pas au monde en haïssant les autres. Des études l'ont d'ailleurs prouvé, il y a bien des années. Le bébé possède par ailleurs, dès sa naissance, cette intelligence émotionnelle qui lui fait absolument tout ressentir lorsqu'on le prend dans les bras qu'il s'agisse de la haine ou de l'amour même s'il ne peut s'exprimer ni verbalement ni intellectuellement. Par contre, l'évolution d'un être humain au sein d'un environnement haineux peut contribuer, plus ou moins, à faire germer cette graine de violence dès la cour de l'école et parfois même bien avant !

Les années m'ont appris que si la haine engendre la haine, cela est vrai également pour des sentiments beaucoup moins « dévastateurs », à savoir, la compassion peut engendrer la compassion, l'empathie peut engendrer l'empathie, etc.

En d'autres termes, il n'y a pas lieu de rejeter nos sentiments ambivalents mais à les identifier pour mieux les gérer et nous apprendre à « grandir » et évoluer malgré eux. Faute de quoi, si nous nous enfermons dans la haine elle nous maintiendra, à vie, derrière les barreaux d'une prison virtuelle.

Ainsi que le dit très clairement « Milan Kundera » : « Il n'y a pas de méchants, il n'y a que des souffrants ».

Boussa.
keryma
  • 7. keryma | 16/10/2014
Mes très chers(es) amis(es) Noria, bonsoir,

Je tiens absolument à vous signaler que je suis inscrite sur un site de poètes depuis novembre 2012, et l'un de mes premiers poèmes fut "l'homme de ma vie " sur mon défunt père Allah yerhmou.
Mon pseudonyme est "Muserhode" : muse du rhododendron , alors je me permets d'aller puiser dans mes poèmes et les publier sur le site de Noria, "le coin des amis" et "la Marquise" sont dédiés au site uniquement, et bien entendu ceux que je compose avec mon ami Benyoucef.
Donc je ne suis pas du tout un plagiat! Ce sont mes poèmes mon trésor mon oeuvre à moi et justement je n'accepterai jamais que d'autres personnes se les accaparent ou les publient ou quoi que ce soit!
Alors si vous allez sur ce site vous saurez que c'est moi et même que je vais mettre ma propre photo pour le profil.
Sincèrement votre amie
Kéryma,

NB: "haine-moi" est un poème sur le thème proposé : la haine!
keryma
  • 8. keryma | 15/10/2014
Bonjour les amis(es),

Je voulais ajouter qu'un poème reste un poème!

Je voudrais aussi partager ces quelques vers de Félix Arvers, (mes heures perdues, 1833) avec vous, enfin ceux qui aiment lire la belle poésie.

Mon âme a son secret, ma vie a son mystère;
Un amour éternel en un moment conçu:
Le mal est sans espoir, aussi j'ai dû le taire,
Et celle qui l'a fait n'en a jamais su.


Bonne après-midi,
Kéryma,
kéryma
  • 9. kéryma | 14/10/2014
Bonsoir cher Messaoud,
Hi, you there my good friend!

We're all designed to face love and hatred, and in my opinion hatred is made from love , I don't know if life is better and more interesting ever after.
Je suis tout à fait d'accord avec ce que tu dis, may the almighty Allah realize all your good wishes for everyone of us!

Amine,
Your friend Kéryma,
Messaoud
  • 10. Messaoud | 13/10/2014
Bonjour la famille

Kérima

This is always relative: life / death, prosperity /decline, loss / gain,
love / hatred, wealth / poverty, pain / comfort.

It is a passionate relationship, involving both love and hatred and I think that is what makes this life interesting.

Let us join hands in replacing hatred and ignorance with love and tolerance,
Amine Ya Rab.
kéryma
  • 11. kéryma | 12/10/2014
Bonsoir mes ami(es)

Quelquefois nous sommes pris d'une "fringale" de lâcher des mots, des maux, et c'est tout à fait mon cas, alors je réponds à toute forme de violence, de méchanceté et de mauvaises paroles avec quelques vers un peu fous. Puis je me mets à la place de celui qui fait mal, et je le comprends ensuite je pardonne...Et je pars.. Je donne sans compter tout plein de mots sans maux et...Je pardonne... J'ai un coffre plein de pardons!

Douce nuit!
Amitiés
Kéryma,

Ajouter un commentaire