Facebook the green dressing 3 Images 4

Gifasm uuwrpoesbptd1104

Triste sort

Triste 2 sort 1

Commentaires (16)

keryma
  • 1. keryma | 24/05/2014
Bonjour Hortense, j'ai visionné la vidéo!
Sincèrement je n'ai pas pu mettre un lien étroit entre mon poème et le fameux exorcisme!
Mais bon je ne dis pas non pour une bonne roqia!

Mais de grâce que l'on ne me crache pas autant sur le visage!!!
Je peux te dire que je ne crois pas un seul instant à ce que j'ai vu!
Sauf la lecture du Coran el karim!

Hortense! Je ne suis pas possédée!
keryma
  • 2. keryma | 24/05/2014
Merci khouya Amar,
Je suis tellement émue et contente d'être arrivée jusque là!
La vie a continué pour moi, pour que mes princesses me souhaitent une belle fête des mamans! Quel bonheur! El hamdoullah!

BONNE FÊTE A TOUTES LES MAMANS POUR QUI LA VIE A CONTINUE ET CONTINUERA! (inchAllah).

Noria, Chantal, Farah, Meskellil, Jade, Hortense.... Vraiment à toutes les abeilles du site en Algérie, en France et partout dans le monde! Mais surtout un spécial bisou à ma mère et à GM!

Kéryma,
Amar Ayadi
  • 3. Amar Ayadi | 24/05/2014
Bonjour la famille

Bonne fête des mères à toutes nos abeilles et à leur reine.
Le bonheur ce résume en trois mots: La vie continue.

Amicalement
Chantal
Bonsoir Ouah Ya Khouya Kada-Amar (Ouf ! j’espère que je n’ai pas fait de faute … lol) !

Amar, j’adore vous lire ! Je ne m’en lasse pas. Parfois, vous me faites éclater de rire par la simplicité et la spontanéité de vos propos. Mais, très souvent, l’air de rien … vos remarques très pertinentes sont d’une philosophie d’une grande profondeur. J’adore et je vous adore ! Mais surtout ne le dites pas à votre femme ! Malgré mon âge … j’aimerais bien vivre encore quelques années et, surtout, tous vous retrouver en 2014 ! lol !
ferhaoui
  • 5. ferhaoui | 23/05/2014
mon très cher ami,mon frère hachemi quelle surprise! de vous retrouver alors que plus de 30 années venaient de s'évaporer je n'y crois pas ? on s'était vus pour la dernière fois à Alger lors de la programmation des épreuves de (...?..) ouellah je garde toujours de vous ce professeur sympathique et enthousiaste, dont la culture avait ébloui les jeunes lycéens...nous étions: une équipe d'enseignants algériens parmi les coopérants de l'époque avec à leur tête m. bouslah, pour l'histoire , m. fernandez, pour la littérature et poésie ah, c’était une semaine inoubliable une équipe compétente d'enseignants algériens et français. je me rappelle très bien les débats qui s'y organisaient jusqu'à des heures parfois tard...comme toutes les bonnes ont une fin. croyez moi j'ai toujours gardé de vous un homme discret et plein de retenue, qui avait le sens des formules justes, comme votre idole de l' époque Eric sati , dont vous décortiquez la musique avec la concision qui lui était propre. au reste, l internet est assurément, comme la langue d 'Ésope, un outil qui facilite la communication c'est presque magique et encore mieux sur notre site vous allez découvrir de bonnes plumes... alors a bientôt sur ce même site! votre ami d'hier ,d'aujourd'hui, et demain n'est ce pas! l'ami ferhaoui, Oran.
hachemi mahieddin, alger.
  • 6. hachemi mahieddin, alger. | 23/05/2014
bonjour, je suis votre ami hachemi mahieddin , ancien prof de francais au c.e.t: ibn batuta, à miliana les années1970 heureux de vous retrouver et à l'occasion joyeux anniversaire vieux frère, ferhaoui abdel-kader, et à l'année prochaine, si dieu veut!!
Hortense
  • 7. Hortense | 23/05/2014
Salam,
Je suis ravie que tout soit rentré dans l'ordre ou presque, pour toi.
Chacun ses idées,ses convictions,ses croyances,cela ne doit pas empêcher de fouiner ailleurs.
Pour vous :youtube.com/watch?v=D4yws2VW2gk
jade
  • 8. jade | 23/05/2014
Elhamdoulilah ya Kéryma, contente de te revoir, et voilà que grâce à ton poème je découvre "Pétrarque" à travers cette belle citation d'A de Musset citée par Chantal ainsi que les titres cités par ZMourad .
Je vous dis Merci à tous.
Il faut dire aussi Bravo à Chantal qui a fini par apprendre notre langue

Bonne journée à tous et
"Un Joyeux Anniversaire" à l'ami ferhaoui
Chantal
Bonjour Kéryma,

Ton talent n'a d'égal que ta brillante intelligence et ta sensibilité. On ne peut écrire un tel poème sans posséder ces qualités. Sans doute devais-tu déjà écrire des poèmes, à ta manière, lorsque tu étais une petite fille ...

C'est cette part de sensibilité, de fragilité et de souffrances qui permet aux talents de s'exprimer. C'est ainsi depuis toujours ! Qu'il s'agisse des écrivains, des poètes, des compositeurs de musique, des artistes peintres, des sculpteurs, etc. Victor Hugo aurait-il écrit « Les Misérables » sans cette part de souffrance qu'il avait en lui au moment de l'écriture de ce chef d'oeuvre ? Beethoven, aurait-il écrit ses neuf magnifiques symphonies dont la dernière, la 9ème, qu'il a composée en étant totalement sourd sans cette part de souffrance qu'il avait en lui depuis son plus jeune âge ?

Cependant vous, les poètes, les artistes peintres, écrivains, compositeurs de talent et autres avez cette possibilité d'évacuer vos souffrances en exerçant votre art. Une sorte d'effet cathartique si bien décrit, en son temps, par Aristote.

Alors, surtout, laisse aller ton talent au gré de tes joies et de tes peines. Tu te feras du bien et tu feras du bien à ceux qui te liront.

Alfred de Musset était, comme toi, poète mais il a également été l'un des grands écrivains romantiques. Sa définition du rôle moral de la douleur était la suivante : « C'est une dure loi mais une loi suprême qu'il nous faut du malheur recevoir le baptême et qu'à ce triste prix tout doit être acheté. Aimerais-tu les sonnets de Pétraque et le chant des oiseaux si tu n'y retrouvais quelques anciens sanglots ».

Boussa.
zouaoui mourad
  • 10. zouaoui mourad | 23/05/2014
bonsoir kéryma,
Tu as pris ,l habitude,comme toujours, de nous surprendre avec de si
jolis poémes et cette fois-ci ,c est autour du théme de la mort.....
Pourquoi l avoir choisi ? La mort n est-elle pas une délivrance ?
Les soucis et les ennuis de la vie quotidienne sur cette Terre ne sont ils pas un supplice que la mort peut abreger ?
La mort est une réalité qui nous rattrape tous à un moment ou un autre car ,nous sommes tous concernés par elle,bien qu elle soit une inconnue à laquelle,chacun voudrait se dérober......
J ai beaucoup aimé les poémes : LE DORMEUR DU VAL / A. RIMBAUD
et VENI,VIDI,VICI de V.HUGO........
"Plutot souffrir que mourir,c est la devise des Hommes".

MOURAD Z
keryma
  • 11. keryma | 22/05/2014
Cher Khouya Amar,

Quelques fois il suffirait juste de te lire, et c'est tout! Je ne peux pas te vouvoyer car tout d'un coup je ne me sentirai plus concernée par ce que dit Kada ce grand Kada...
Merci,
Kéryma,

NB: Un très joyeux anniversaire à l'ami Ferhaoui,
keryma
  • 12. keryma | 22/05/2014
Ma très chère Jade, très chère Hortense et très cher l'ami Ferhaoui,

Ce n'est qu'un poème, mais vous savez nous avons tous connu la douleur physique, et puis déliré en ayant une très forte fièvre! ce fut un peu mon cas il y a quelque temps, mais tout va mieux el hamdoullAh.

Quand on aime faire des poèmes on en fait de toutes "sortes", tous les sujets qui nous inspirent sur le moment!
Ma très chère Jade comme tu es mignonne, "la petite fleur " de Benyoucef, c'est un peu nous toutes sur ce site! Alors c'est promis plus de poèmes tristes!
Très chère Hortense, GM je l'ai connue bien avant vous tous eh oui! (sourire). Cette grande Dame est en train de préparer un succulent poisson avec une sauce que seule elle, connait la recette, et je peux te dire que rien qu'en humant les bonnes odeurs d'ici oui d'ici eh bien le surmenage dont tu parles... parti, évaporé!
Mon très ami Ferhaoui, voilà un commentaire digne d'un artiste peindre qui connait l'art dans tous ses aspects.
Merci les amis!
Kéryma
Ouah Ya Khouya Kada
  • 13. Ouah Ya Khouya Kada | 22/05/2014
Bonjour la famille

Une pensée à mon cousin Riou Mahfoud, Allah Yarehmou.

Joyeux anniversaire Khouya Aek Ferhaoui.

Un coucou à mon ami Eddaikra Djahfar qu'on n'a plus revu depuis le 01.5.2012, j'espère te revoir prochainement à Cherchel.

Ouah Ya Lala Karyma, la terre a tremblé ce matin et Il y a des jours où quand je me réveille je me rendors pour poursuivre mon rêve.
Et si je dors et que je rêve que je dors, faut-t-il que je me réveille deux fois avant de me réveiller complètement ?
Un état extrême dans lequel tout devient possible.
Kada, et tu peux toujours te lever pour le réaliser.

Et l’imaginaire est l’amant nocturne de la réalité

Ouah Ya El Kebida, only you ! tu me reviens et pourtant tu es partie.
Kada, et il y a des coups de foudre qui font et laissent des bleus au cœur.

Et pourquoi s’embarrasser à regretter le passé.

Ouah Ya Khouya Kada, celui qui admet ses torts quand il a tort est un sage.
Kada, et celui qui admet ses torts même quand il a raison est un homme marié

Et la vie est un rêve, c’est le réveil qui nous tue.

Ouah Ya Khouya Kada, aujourd'hui, j’essaye d'être heureux, de remplir ma vie par une activité intéressante, une passion même si elle n'est pas spécialement lucrative.
Kada, et où cours-je ? et bien j'irai où mes potes iront.

Ouah Ya Khouya Kada, nul n’a le droit d’être heureux tout seul.
Kada, comme il est impossible d’être heureux tout seul

Un coq arrive dans un poulailler en tenant un oeuf d'autruche. Il demande aux poules une minute d'attention et leur déclare : Je ne voudrais pas être médisant, mais je tenais à vous montrer ce que fait la concurrence.

Ouah Ya Khouya Kada, la sympathie est la clef par laquelle on entre dans un coeur.
Kada, et le sourire ne coûte que le plaisir de l'offrir.

Et à raconter ses maux, dans tous les cas cela soulage.

Ouah Ya Khouya Kada, José Garcia a dit : « Le respect de soi permet d’en avoir pour les autres. »
Kada, et ne frappez pas, même avec une fleur, une femme coupable de cent fautes.

Ouah Ya Khouya Kada, que ferai - je sans toi ? que serais-je sans toi ?
Kada, et avec l'amitié, c'est la franchise qui ne dissimule rien et notre passé continue à s'embellir des ennuis du présent.

Ouah Ya Khouya Kada, on a toujours été très riche
Kada, et oui ! très riche en souvenirs

Ouah Ya Khouya Kada, et on n’est pas de nouveau riche.
Kada, et oui ! juste des pauvres qui se sentent riches.

Ouah Ya Khouya Kada, les doux objets de la tendresse, de la richesse, de l’âge.
Kada, et oui ! juste une femme, des enfants et des amis (es ).

Ouah Ya Khouya Kada, et le privilège de l'âge, c'est que lorsqu'on s'ennuie, au moins, ce n'est plus pour longtemps.
Et il y en a toujours un qui souffre et un autre qui s'ennuie.
Kada, et celui qui souffre ne s'ennuie pas, alors que celui qui s'ennuie souffre.

Travailler est le meilleur moyen de ne jamais s'ennuyer.

Et pourtant un imbécile ne s'ennuie jamais : il se contemple et cela ne s'arrange pas avec l'âge.

Ouah Ya Khouya Kada,quel est le jour de ton anniversaire
Kada, c’est pour bientôt.

Ouah Ya Khouya Kada, et quelle année ?
Kada, chaque année en principe.

Ouah Ya Khouya Kada, et qu’est ce que tu regardes ?
Kada, ça me regarde !

Et la beauté est dans les yeux de celui qui regarde.
ferhaoui
  • 14. ferhaoui | 22/05/2014
bonjour tout le monde, ma chère amie kéryma, poh poh poh !! non! je ne vais pas me risquer à traiter un sujet qui me dépasse et de loin. votre poeme :est sobre, puissant, inquiétant, écrit avec un sens et a la trame très theatral ...le mixage avec le tableau c'est parfait! en tout cas vous apportez à notre vie un petit brin de tendresse ,un petit brin de fantaisie et beaucoup de beauté . l'ami ferhaoui, oran.
Hortense
  • 15. Hortense | 22/05/2014
Re bonsoir,
Ce n'est que l'imagination débordante d'une personne en surmenage,car se tordre de douleurs,"bruler" de fièvre mais pouvoir regarder la mer?Je m'accroche à cela pour ne pas
me faire du sang bleu.
Surtout donne nous de tes nouvelles au plutôt,ne laisse pas tes amies et is se morfondre.
Amitiés
Jade
  • 16. Jade | 22/05/2014
Bonjour kéryma,
J'espère que ce n'est qu'un poème, j'avoue que tu nous as richement habitué à des vers plus illuminés!
Lors de ton dernier commentaire tu as évoqué une petite santé, mais je vois que tu ne prends pas en considération les conseils de GM qui te demande de prendre soin de toi ... J'espère que j'ai juste mal compris, mais si c'est bien le cas, je te propose de relire le poème de l'ami Benyoucef Kébir "La Petite Fleur et Le Poète" tu verras combien "La Petite Fleur"te ressemble et tu reviendras, alors, avec ta bonne humeur, répandre partout ta joie de vivre .
Je t'embrasse, l'amiye Kéryma .

Ajouter un commentaire