Facebook the green dressing 3 Images 4

Gifasm uuwrpoesbptd1104

Ecoliers d'hier

Sans 36 titre

Commentaires (6)

Chantal
  • 1. Chantal | 26/03/2014

Merci infiniment Med de m’avoir rappelé cette merveilleuse chanson d’Hugues Aufray que j’ai réécoutée avec un immense plaisir. Tout est dit dans cette phrase « la couleur ne fait pas l’homme » !

bradai
  • 2. bradai | 26/03/2014

Pour les crayons , je me rappelle d'une bien belle chanson d'une époque comme elle le fut pour vous je crois Chantal vous n' aviez pas atteint vos18 ou 19 ans pour moi j'avais à peine 15 ans.
Elle figure dans votre temparement et vous l'aviez appréciez fort bien dans ce temps comme aujourd hui si vous la réécoutiez.
je crois qu'on reste toujours bloqué à cette période malgré notre age .
Les crayons de couleur chanté par Hugues Aufray
http://youtu.be/EBdQ8aFYbOk

Chantal
  • 3. Chantal | 26/03/2014

Outre le fait que votre poème est très joli et touchant Med, je rejoins Djellal sur les idées qu’il véhicule dans son commentaire. L’accès à l’éducation et à la culture devraient être un droit pour tous les enfants à travers le monde.

Tout comme vous, Med, je me souviens parfaitement de l’odeur du bois du crayon que l’on taillait … et que je peux encore sentir aujourd’hui et pour cause … Lorsque j’écris et que je suis chez moi, je le fais sur mon ordinateur. Mais, quand je suis à l’extérieur, j’ai toujours dans mon sac un cahier et … un crayon et … un taille-crayon … Je pourrais avoir un « critérium » et des mines mais, non, je préfère mon cahier et mon crayon que je taille très régulièrement. Je dois avouer que, dans certaines réunions auxquelles je participe, je suscite parfois de « gentilles » moqueries qui, bien entendu, me font éclater de rire !

M.Djellal
  • 4. M.Djellal | 26/03/2014

je ne suis plus gandouz...... mais je ne ferme pas mon zmame, je ne pose pas mon crayon ,je garde la foi et la soif de savoir avec au coeur la rage de vaincre l'ignanrance ,la souffrance et l'injustice .... il faut pierre par pierre s'acharner a batir un avenir meilleur , pour ne plus avoir a affronter le regard plein de tristesse d'un enfant qui implore et cherche une reponse a ses souffrances.
j'ai egalement admis et compris que l'education est la base motrice,le decollage de n'importe quelle societe humaine .
Pauvre Algerie .....les cauchemars de ton systeme educatif hantent et perturbent toujours mes nuits,impossible d'oublier,meme si certains affirment que le coeur n'a pas de plaies ,mais uniquement des cicatrices.

bradai
  • 5. bradai | 25/03/2014

Je me souviens même quand je taillais un crayon et qu’instantanément je sentais cette odeur du bois qui s'y taille pénétrer en moi .Il m'arrive que Je la sent encore cette odeur quand j'y pense . Je ne sais si de nos jours les crayons à mine noir et les crayons de couleur ont la même senteur et la mémé sensation qu'autrefois.
je peux dire en ce qui me concerne qu' On ne peut oublier facilement qu'on a été élève pendant une enfance et à cette galette qu'on cachait dans nos cartables et qui se mange dans un coin au cours d'une recréation .

kéryma
  • 6. kéryma | 25/03/2014

Bonsoir cher ami Bradai,

Quel joli poème! J'ai juste envie de redevenir cette élève d'hier, bien que nous ne voyions que des garçons sur l'illustration, mais c'est normal, tu dois faire allusion au petit élève que tu étais, et à mon avis bien studieux. On peut imaginer à travers cette lecture toutes ces petites frimousses bien décidées à réussir... toi et les copains prenant le chemin de l'école avec beaucoup de joie! Et grand-mère a veillé à ce que son bien aimé petit-fils ait sa galette....
Amitiés,
Kéryma,

Ajouter un commentaire