Facebook the green dressing 3 Images 4

Gifasm uuwrpoesbptd1104

Femme Algérienne

A l'occasion des prochaines retrouvailles des "abdouniates"du 1er mai 2013,qu il me soit permis de dédier ce poéme inspiré de la Femme Algérienne, le 08 Mars 2013.

 

Zzeezzee 2

 

Commentaires (93)

Chantal
  • 1. Chantal | 22/03/2013
Bonjour Kader. Je suis absolument ravie d’une part de votre sortie de l’hôpital (ce qui prouve que vous allez mieux …) d’autre part, de votre retour sur le site. Mais, soyez prudent tout de même … n’en faites pas trop … laissez-vous le temps de « récupérer ». Notre corps réclame parfois un temps d’arrêt et de repos. Il suffit alors d’être à l’écoute de ces « messages » que représentent symptômes et douleurs pour que tout rendre dans l’ordre. Bonne journée.
Djabellaoui boualem
  • 2. Djabellaoui boualem (site web) | 21/03/2013
SSalam mon ami Mourad,il y avait 1 évidente vérité,à la lecture de ton dernier com,celui du role occulte que joue la chaine d'eldjazira et certains relais médiatiques en se relayant par des informations habilement concoctées, et présentées dans 1 emballage d'1 pseudo pensée démocratique.Pour mieux pervertir 1 jeune opinion ardente croyant s'etre bati 1 corps de pensées infaillible, et ce ,grace à 1 manipulation démentielle de leur part et les inciter à 1 rupture,1 secession avec leur société,leurs valeurs ancestrales,leur foi...Les commanditaires,les manoeuvriers de ce diabolique projet,se résume à 1 club de puissances,bien connu et désigné dans le but est d'emietter nos sociétés,les ebranler dans leur vrai fondement,celui de la foi.L'étape de la décennie noire,de triste mémoire n'est pas 1 fiction de l'histoire algerienne.Leur but régenter les pays arabes par 1 propagande confondue dans l'amalgame de leurs interets de domination face à 1 communauté arabe muselée par 1 extrémisme de pensée,produit et appuyé par ce club de puissances...qui agit diaboliquement par djezira et autres chaines interposés,ils trouvent naturel de dominer le monde et en organise le monopole du savoir,celui qui sera asservi à leur néfaste projet du grand canular de tous les siecles...Le commentaire n'est pas fini...Amicalement.
kader Refine
  • 3. kader Refine | 21/03/2013
Bonjour à ttes et à ts : c ' est avec une grande joie , que j ' annonce à l ' ensemble de mes amis (es) , frères et soeurs ma sortie de l ' hopital. Je tiens beaucoup à les remercier pour leur soutient moral ,leurs visites , leurs appels( tél. ) leurs comentaires assistance qui n ' a fait qu ' apporter un plus à l ' amélioration de l ' état de ma santé.une fois de plus merci. Un grand MERCI également à Daoudi aek , K. Chengab ,Aziz ,qui de loin ont pensé à moi ( appels Tél ) sans oublier Mme Chantal à qui je dirais : l ' Amitié n ' a pas de frontière ! et qu ' elle soit la bienvenue chez elle ,en Algérie.
ferhaoui
  • 4. ferhaoui | 21/03/2013
bonjour à tous les acteurs bravo! une semaine de débats polémiques ! ! et pour conclure, il serait sans doute utile de se remémorer ici les paroles de claude cheysson,ancien ministre des affaires étrangères de francois mitterran,qui s'adréssant aux diplomates francais en poste en algérie ,leur dit ainsi :' après plusieurs années en algérie ,vous croirez comnprendre ce pays ....et sans peuple .....mais il vous réservera toujours des surprises!a méditer. ( à tous les intervenants une semaine ' po' merci )
ZOUAOUI mourad
  • 5. ZOUAOUI mourad | 21/03/2013
Ma chére FARAH,
En reponse à ton point de vue , je pense que si l on ne s interresse pas à l histoire, il est pratiquement difficile de reproduire les faits , les evenements du passé , d une maniere scientifique.Vous evoquiez la shoah à laquelle il y a selon ton avis , une absence d interet des jeunes....
Ce n est pas exact,car comment pourrait on connaitre dans ces conditions ,le meurtre de masse de tout un peuple decidé et planifié puis executé par un Etat " hautement civilisé". l Allemagne nazie n a t elle pas assassinée entre 1939 et 45 ,bien sur, assistée par de nombreuses complicités, prés de 4 millions de juifs si ce n est plus , à moins que je me trompe ???? AMICALEMENT
mohamed.gouraya
  • 6. mohamed.gouraya | 21/03/2013
Un documentaire de la tsr(suisse romande) sur la guerre d'algerie.
Le lien .
les-coulisses-suisses-de-la-guerre-d'-algérie.
bonne journée
ZOUAOUI mourad
  • 7. ZOUAOUI mourad | 21/03/2013
Chers Amis DJEBELLAOUI et FERHAOUI,
Ce que j ai voulu souligner dans mes commentaires c est le fait de tourner la page,cette page noire de l HISTOIRE et d œuvrer ensemble à instaurer un climat de serenité et d apaisement entre les deux communautés en depassant les incompréhensions,les déceptions et les ressentiments.
Le politique et les medias ont ,dans cet ordre d idées,un role important à jouer .
JE VEUX que notre pays s engage véritablement dans la voie du progres et de la prosperité et que le changement se fasse dans le calme et la serenité.
Nous avons tiré beaucoup d enseignement de nos voisins TUNISIENS
LYBIENS et EGYPTIENS et l odeur de la revolution tunisienne n est pas tout à fait celle du JASMIN.Cette revolution qui avait été tant mediatiséee par
EL DJAZIRA,n aurait été qu une vaste ESCROQUERIE POLITICO-MEDIATIQUE et le printemps arabe qu un REMAKE DU GRAND MOYEN ORIENT très cher aux neoconservateurs américains.
D ailleurs ,la spontaneité de la revolution tunisienne dont l effet DOMINO
sur l egypte,la lybie,le yemen,la syrie a été si rapide,je me rappelle,
qu il suscite aujourdhui beaucoup d interrogations.
DIEU MERCI,notre pays a été epargné et n a pas jusqu ici basculé dans l islamisme radical retrograde,qui aurait pu generé le desordre et l anarchie avec ses assassinats, comme en tunisie l egypte la syrie actuellement.
Moi je pense que l islamisme radical et obscurantiste n a pas d avenir politique dans notre pays car nous avons herité de nos parents, un
ISLAM DE PAIX DE LIBERTE ET DE TOLERANCE c est à dire un islam qui soit un pont fraternel entre les différentes religions monothéistes.
JE denonce et condamne les fondamentalismes les intégrismes d où qu ils viennent ,les communautarismes sectaires et fanatiques,intolerants dominateurs inquisiteurs haineux racistes impérialistes etc.....
Je milite sincèrement pour LA PROMOTION D UN ISLAM qui sera valeur d exemplarité en jetant les ponts d une cooperation fructueuse entre les différentes civilisations dans le but de preserver l espoir de vivre dans un monde où règnent la PAIX LA SECURITE ET LA TOLERANCE.....
AMICALEMENT MOURAD Z.
Djabellaoui boualem
  • 8. Djabellaoui boualem (site web) | 21/03/2013
Salam alaikoum,mon ami Mourad,pour couronner ton dernier commentaire digne d'1 observateur averti,voici ce proverbe africain qui pourrait en etre le sacre ou le titre."Aussi longtemps que les lions n'auront pas leur historien,les récits de chasse tourneront,toujours,à la gloire du chasseur.
Farah
  • 9. Farah | 21/03/2013
Bonjour.
M. Zouaoui a évoqué le cas des deux générations des 2 rives qui selon lui cherchent à comprendre. Je pense qu'il se trompe un peu, car en Algérie il y a 2 générations qui n'ont pas connu ni colonnialisme ni guerre donc c'est très abstrait dans leur tête je pense même qu'elles ne cherchent même pas à comprendre,s'en fouttent même des excuses qu'ils n'ont jamais demandées ni attendues, cela fait partie de l'histoire de leur pays certes ,du vécu de leurs parents un point c'est tout, c'est com la jeune génération Juive à qui on raconte le Choa cela ne les émeut pas plus puisqu'ils ne l'avaient pas vécue . C'est de l'histoire, c'est de l'abstrait.
Quant à la jeune génération Française, croyez-moi que l'histoire du colonnialisme de leur pays que cela conserne l'Algérie ou les autres pays Africains ou les iles actuellement , ils ne l'apprennent qu'au lycée en seconde je crois et ils ne s'étalent même dessus pour vous dire, c'est une leçon comme une autre.
Si j'ai écrit ce message c'est juste pour détendre l'atmosphère car le monde avance laissons l'histoire à ceux qui cela interesse et permettre aux jeunes d'aujourd'hui élites de demain de travailler main dans la main pour un monde meilleurs.
Chantal
  • 10. Chantal | 21/03/2013
Bonjour Mourad. Je partage ton avis à propos de la guerre d’Algérie lorsque tu dis que l’histoire est indispensable pour comprendre le passé et la mémoire indispensable pour comprendre le présent. Lors d’un échange avec un internaute de ce site, celui-ci a employé une « jolie » formule que j’ai gardée en mémoire : « savoir tourner la page sans la déchirer ». Je pense que, dans la mesure où un dialogue s’instaure, tout est possible. Par contre, lorsque chacun reste figé dans ses positions, il faut reconnaître que c’est une perte de temps et d’énergie inutile. J’ai eu récemment un discussion assez longue avec un collègue. Celui-ci m’a énoncé des « clichés » sur la guerre d’Algérie. Cependant, à chacun de ses arguments, je lui opposais les miens. Exemple : lorsqu’il m’a dit que les français avait été chassés de « leur » pays, je lui ai rappelé que les français avaient « colonisé » un pays qui ne leur appartenait pas ! Lorsqu’il m’a parlé du développement de l’agriculture en Algérie et autres - grâce aux français - je lui ai rappelé que, juste avant de quitter définitivement l’Algérie, des chefs de l’OAS avaient donné des ordres pour que des pans entiers de terres cultivables soient brûler au napalm afin que ces terres soient stériles pendant un très grand nombre d’années. Et ainsi de suite. Lorsque notre discussion a pris fin, j’ai compris qu’il n’avait pas du tout apprécié mon discours. Pourtant, cet homme (patos … je dis cela bien évidemment avec humour et gentillesse) est extrêmement intelligent, cultivé et généreux. Lorsque, un mois plus tard, je l’ai retrouvé à une réunion à laquelle il assistait également, il est venu vers moi et m’a dit qu’il avait réfléchi à notre discussion sur l’Algérie et qu’il s’était rendu compte qu’il avait des « idées toutes faites » parce que son frère aîné était mort « au combat » pendant la guerre d’Algérie. Le « malaise » s’est dissipé et nous avons pu poursuivre le dialogue non plus sur la guerre d’Algérie (il avait été visiblement convaincu par mes arguments) mais sur un tout autre sujet.

Ainsi que le souligne Aziz dans son commentaire du 15 mars à propos de l’égalité Femme/Homme dans la société : « We do have a long way to go ». Ceci s’applique, également, aux relations « passionnelles » qui existent depuis des années entre la France et l’Algérie.

Au moment où je suis en train d’écrire ce message, je viens de lire le dernier commentaire d’Aziz qui dit qu’il n’aime pas la France coloniale … Aziz, je vais vous faire une confidence (lol !) … moi non plus !
aziz
  • 11. aziz | 21/03/2013
Vous avez sans doute raison sauf que je n'adhère à aucun parti politique et j'essaye du mieux que je peux de raisonner avec la tête et non avec le cœur, donc sans passion aucune, surtout sur un sujet aussi épineux. Oui l'histoire aux historiens mais les faits sont les faits encore une fois d'un cote comme de l'autre et quelque soit la façon dont on les habille, ils resteront des faits. Oui j'aime mon pays, oui j'ai beaucoup d'affinité avec les pieds noirs qui vivaient comme nous et avec nous et oui j'aime la France des droits de l'homme, des sciences, des arts et de la culture et ou de surcroît j'ai été éduqué. Non je n'aime pas la France coloniale.
ZOUAOUI mourad
  • 12. ZOUAOUI mourad | 21/03/2013
YA SI KHALED CHENGAB,
Dans un de vos commentaires ,vous affirmez votre prudence par rapport
à la lecture de l histoire....
ll faut souligner mon chér KHALED,qu il y a dans notre pays d origine peu de gens de metier qui pourront faire le poids , s agissant de l ECRITURE DE L HISTOIRE DE LA GUERRE D ALGERIE.
Alors qu en FRANCE, il y a une armée d HISTORIENS, de CHERCHEURS, pour accomplir cette tache.
De surcroit ,les archives sont deposés à aix -en provence à vincennes et non à alger et jusqu ici rien n a été ecrit par les ALGERIENS s agissant de ce domaine de l histoire.
A titre d information, les jeunes universitaires Algériens sont obligés de venir en France pour se documenter s informer et rediger leurs diplomes .
Ce qui est encore paradoxale , c est de voir d un coté la grandeur et la complexité de la revolution Algerienne et de l autre,l indigence de l appareil academique,universitaire censé en assurer l ETUDE et la TRANSMISSION...
Avec l ouverture d une partie des archives Françaises liées à la guerre d Algerie,d aucuns y voient une opportunité pour apporter un eclairage decisif sur certaines zones d ombres de la guerre d independance .
Ces archives très EXPLOSIFS, donneront parait il une idée tout à fait differente de la Revolution ........
ZOUAOUI mourad
  • 13. ZOUAOUI mourad | 20/03/2013
Ma Chére CHANTAL,
Je pense que l un des enjeux actuels ,des relations Algero-Françaises ,est
L ECRITURE DE L HISTOIRE DE LA GUERRE D ALGERIE.
Parceque l Histoire est indispensable pour comprendre le passé et la Mémoire est indispensable pour comprendre le présent.
Cette notion de la guerre des mémoires s affirme de plus en plus dans le débat public de par et d autre .
Autrement dit,les termes de lois mémorielles sont entrés dans le discours politique des deux pays et la mémoire devient donc ,un enjeu du PRESENT.
Alors que l HISTOIRE devrait etre confiée aux HISTORIENS pour etre reproduite scientifiquement et ne pas etre laissée aux POLITIQUES pour etre instrumentalisée.
Il faut arriver à mettre en œuvre une politique mutuellement profitable de par et d autre et à feconder un humanisme conscient pour un destin et un avenir commun faisant de l HOMME, une nouvelle centralité mediterraneenne.
AMICALEMENT
mohamed.gouraya
  • 14. mohamed.gouraya | 20/03/2013
"L'histoire , c'est la conspiration universelle du mensonge contre la vérité."
C'est de Talleyrand ; juste pour décrisper le débat.
bonne soirée.
ZOUAOUI mourad
  • 15. ZOUAOUI mourad | 20/03/2013
Mon Chér AZIZ,
Je suis entièrement de ton avis,le peuple Algerien se rappelera toujours de la violence,l oppression,l humiliation,la depossession,l exploitation,et le pillage de la France coloniale durant la periode sombre de son histoire.
C est exact,la France coloniale n a pas joué un role positif en Algerie,car sa mission était fondée sur la division des peuples....
Cependant ,apres tout, chacune des deux communautés a payé son tribut à ses démons, comme on dit. Car d un coté,la generation de pieds-noirs qui ont quitté l Algerie en 62,est restée, jusqu à ce jour, marquée par cet EXIL.
De l autre coté,il y a eu des massacres ,des crimes ,des atrocités des tortures commis contre le peuple Algerien et les plaies ne sont toujours pas cicatrisées.

Aujourdhui,aprés le cinquantenaire,je pense que le moment est donc venu pour dépasser ce ressassement des mémoires meurtries. Il faut accepter à la fois,la confrontation des mémoires des deux rives et ce, grace à un travail scientifique des historiens.A mon humble avis, je crois que le travail de mémoire partagée,la reflexion sur le passé colonial,la lutte contre l impunité des crimes coloniaux sont des facteurs de lutte contre les discriminations heritées de l histoire coloniale.
C est pourquoi,je pense qu il est temps de remplacer aujourdhui,ce silence officiel et cette amnesie collective par le debat et la parole.
Parceque les jeunes générations des deux pays ont besoin de comprendre et ne cessent de s interroger sur l occultation de la mémoire et l histoire de la colonisation Française.
Les jeunes générations des deux pays ont au niveau de par et d autre de la Mediterrannée ont un avenir à construire ensemble ,chargé de défis à relever et qu elles ne peuvent surmonter que si elles dépassent justement, cette guerre des mémoires.
Cette guerre des mémoires est instrumentaliséé par 2 forces politiques
de par et d autre des deux pays,pour perpetuer un combat.
Du coté Français,les vaincus de la guerre d independance sont nombreux .Ils sont dans des Partis politiques.Ils ont des comptes à regler.Et effectivement ,on peut parler à leur sujet plus de mémoire que d histoire.
Du coté Algerien,il y a des mouvements qui connaissent des phases sensibles d essoufflement ,il y a des gens qui n ont plus rien à dire ,et qui pensent que c est un tresor inépuisable pour essayer de solidifier une Nation ,qu ils n arrivent pas à solidifier autrement .
Aujourdhui,j espere de tout cœur que la liberté d accés aux archives soit effective pour tous, Historiens et Citoyens , et que la recherche historique sur ces questions soit encouragée dans un cadre Franco-Algerien,international et independant.
Mon souhait vivace est de voir instaurer une reciprocité, dans l echange.Cette tache commune,il est urgent de la créer et de la poursuivre dans la bonne entente,ce qui n exclut pas le debat d idées ,
apre et rigoureux.Cette tache exige de part et d autre ,de la générosité et s interdit toute demarche de condescendance ,toute tentation de s attribuer un quelconque monopole.
Elle doit etre l expression de l aspiration au BEAU, au VRAI, au JUSTE
de part et d autre de cette MER DU MILIEU d où est née notre meme appartenance.
MOURAD Z.
CHENGAB KHALED
  • 16. CHENGAB KHALED | 20/03/2013
YA SI AZIZ,MÊME SI JE PARTAGE AVEC VOUS LE BESOIN DE CONNAITRE L'HISTOIRE,IL N'EN DEMEURE PAS MOINS QUE JE DEMEURE PRUDENT QUANT A SA LECTURE.J'ESSAIE DE M'EXTRAIRE DE LA PASSION QU'ELLE SUSCITE POUR RESTER OBJECTIF DANS L'ANALYSE QUE JE ME FAIS ET SURTOUT DE NE PAS CAMPER DANS LE MÉMORIEL VICTIMAIRE QUI NOURRIT UNE VISION CADRÉE ET UNE REFLEXION A SENS UNIQUE.J'AIME BIEN LES CHAMPS DE VISION A 360 DEGRÉS.VOILA EN QUELQUES MOTS LE SENS DE MON PRECEDENT COMMENTAIRE.
Djabellaoui boualem
  • 17. Djabellaoui boualem (site web) | 20/03/2013
SSalam Alaikoum,suis d'accord avec Mr Aziz,faut pas non plus qu'on nous impose la vision d'1 histoire bornée dont la lecture est univoque,soumise aux dogmes d'1 idéologie coloniale ,qui réecrit notre histoire,expurgée des enfumades et des massacres de Setif et Kherrata etc...C'est sans bondieuserie ostentatoire ,que je le dis.
ferhaoui
  • 18. ferhaoui | 20/03/2013
bonsoir l'ami ch. khaled,a l'instant meme je viens de lire votre page j'ai été profondément touché par ces paroles derrière lesquelles il y avait tant des choses ,tant de choses que je ne sais pas comment envisager avec calme ...pour trouver le juste mot!...au passage un clin-d'oeil à notre ami djabellaoui.
Aziz
  • 19. Aziz | 20/03/2013
Y'a Si Khaled, et à tous ceux qui nous lisent, que faire, changer de sujet pour avancer, en prétendant que tout baigne dans l'huile ? Il y a des sujets qui fâchent d'un côté comme de l'autre, mais a mon avis il vaudrait peu etre mieux et il est grand temps de commencer a etre honnêtes entre nous. Ceci dit, personellement je ne nourris aucune rancœur ou haine envers personne mais j'essaye tout simplement de connaître et de comprendre notre histoire, avec ses hauts et ses bas, sans à priori '' nor selective memory''. Have a plesant evening.
CHENGAB KHALED
  • 20. CHENGAB KHALED | 20/03/2013
AH LA PAGE,ELLE A DE TOUS TEMPS NOURRIT TOUS LES MYSTÈRES,LES INQUIÉTUDES VOIRE NOUS ENTRAINER SUR LES CHEMINS SINUEUX AUXQUELLES NOUS LIVRENT LES MÉANDRES DE LA RÉFLEXION.QU'ELLE SOIT BLANCHE IMMACULÉE,OU EN DOUBLE LIGNE COMME A NOS DEBUTS, FACE A UNE INSPIRATION QUI TARDE A VENIR,OU SUR LE POINT DE SUBIR LES ASSAUTS D'UNE PLUME COMME DES ATTEINTES PORTÉES A SA VIRGINITÉ PAR UNE ENCRE IVRE DE SATISFACTION DE POUVOIR ENFIN LA NOIRCIR.ELLE DEMEURE LE MEILLEUR CONFIDENT AUPRES DUQUEL VIENNENT SE LIVRER SOUVENT SANS RETENUE NOS ÉMOIS,NOS CRAINTES,NOS DOUTES,NOS INCOMPREHENSIONS,NOTRE FRAGILITÉ EN SOMME.DE LA MÊME MANIERE QUE VIENNENT RAYONNER SUR SES LIGNES NOTRE BONHEUR,NOS JOIES,NOS CERTITUDES ET NOTRE PLAISIR A PARTAGER LES QUELQUES INSTANTS DE PLAISIR QUE NOUS OFFRENT LA VIE.

MAIS LA PAGE N'EST PAS QUE CA.ELLE PEUT-ÊTRE CELLE D' UNE HISTOIRE CHARGÉE D'HORREURS OU VIENNENT SE HEURTER NOS REVOLTES,D'OU S'ALIMENTE NOTRE HAINE ET D'OU SE MULTIPLIENT NOS INTERROGATIONS.ELLE PEUT ÊTRE CRUELLE ET DANGEREUSE QUAND ELLE EST TENDANCIEUSE ET QU'ELLE OMET SCIEMMENT DE MENTIONNER LA PART DE VÉRITÉ.

C'EST POUR TOUTES SES RAISONS QUE JE PENSE QUE QUAND ON EPROUVE DE LA DIFFICULTÉ A LA TOURNER,FROISSER OU DECHIRER,LE MIEUX SERAIT DE CHANGER DE CHAPITRE OU DE LIVRE.RESTER PRISONNIER DE CE THÉATRE OU S'ÉSCRIMENT LES POSITIONS OPPOSÉES A LA RELATION DES FAITS ET DES EVENEMENTS PASSÉS NOUS RENVOIE TJRS A L'HISTOIRE ET.........EMPECHE D'AVANCER.
ferhaoui
  • 21. ferhaoui | 20/03/2013
bonjour mohamed d gouraya , aziz , zouaoui, je continue de lire vos commentaires. j'ai essayé de vous suivre dans cette aventure .sans surprise moi aussi j'ai grandi sous l' ère boumediene...sur les bancs du lycée ,nous étions quelques jeunes algériens très imprégnés de ce personnage .il n' était pas certes notre maitre à penser,du moins mais notre modèle d'écriture. dans ces discours la beauté de la langue nous émouvait d' autant plus que nous le considérions a part entière comme l'un des notres .nous étions ,de surcroit, fires que ce fils de paysan , nationaliste eut atteint, solitaire, (....!....)le rocher du succès! des années se sont depuis et notre désillusion est à la mesure del'espoir que nous fondions sur lui !.que d'eau a coulé sous les ponts depuis des années , dites noires que de sang , que de l'armes sur cette terre ou plutot notres algérienne! qui a inspiré de si belles pages aux uns et aux autres!.!.! je dédie ce texte à tous les amis de l'algérie : v. chantal, b. djabelaoui ,m. bradai,.fares,farah , ayadi. p.s. : le bonjour de wahran!
Chantal
  • 22. Chantal | 20/03/2013
Bonjour Mourad. D’après ton dernier message, je peux comprendre que tu as su lire mon commentaire « entre les lignes ». Ma crainte d’avoir induit, involontairement, une notion négative s’est ainsi dissipée. Et, heureusement, car elle aurait été en opposition totale avec ma philosophie de vie et de pensée, à savoir, que les diversités culturelles sont une richesse pour l’humanité pour peu que chacun ait un minimum d’ouverture aux autres.
aziz
  • 23. aziz | 20/03/2013
Mourad mon ami, oui pour tourner la page, non pour la déchirer et ceci bien entendu n'est que mon opinion personnelle. A propos, hier une cérémonie officielle à la mairie de Perpignan ont mis les drapeux en berne: 19 Mars oblige, signature des accords d'Evian pour l'indépendance de notre pays.

J'avais l'intention l'année passée d'aller voir une exposition aux Invalides, à Paris, à l'occasion du 50eme aniversaire de l'indépendance de notre pays mais malheureusement, je n'ai pu m'y rendre. Cependant j'ai acheté le livre de Jacques Ferrandez, un caricaturiste d'origine algérienne, sur cette expo.: ''Algérie 1830-1962''. Remarquablement bien fait et bien illustré. La, trone la fameuse casquette rouge de Bugeaud pendant ces campagne de 1830-1850 dans notre pays. En regardant cette casquette, j'ai pensé à l'utilité que j'aurai pu en faire mais la décence fait que je me tairai mais ''pot de chambre m'est venu à l'esprit. Un passage de ce livre mérite l'attention: '' Depuis onze ans proclame en 1841 le général Duvivier, on a renversé les constructions, incendié les récoltes, détruit les arbres, masscré les hommes, femmes et enfants avec une furie toujours croissante''. J'aurai aussi pu regarder la toile de Tony Johannot qui a peint les Grottes du Dahra et les enfumades qui y ont été pratiquées.
Et plus récemment encore, le general De Guaule, dans sa grandeur, a fait passer une loi, qui exempterait toute poursuite judiciare contre les officiers et militaires qui ont été actifs pendant la guerre d'Algérie. Ainsi des generaux notoires sont morts dans leur lit et jai cru comprendre, pour certains, qu'il était meme question de les entérrer aux Invalides, en reconnaissance à la mère patrie. Pourquoi cette loi si ces messieurs n'avaient rien à se reprocher, mais la justice française en a décidé ainsi. Mais au fait , on parle bien de mondialisation, n'est ce pas et la ou j'habite à La Haye, il y a un Tribunal International et peut etre qu'on devrait utiliser leur services et y penser

J'ai vu le jour à Teneiet El Haad et j'étais en age de me rappeler les affres des opérations militaires françaises en Algérie, dans mon Ouarsenis natal. Je dirai tout simplement que de mes souvenirs d'enfants, c'était affreux et je m'arreterai la. Mais tout rappele 1830. Ce sont des choses que j'ai vu et vécu, certainement pas des livres que j'ai lu.

En ce qui concerne les échange commerciaux, oui mais la encore avec la mondialisation, si je veux acheter une chignole par example, ce n'est pas parceque la notice est en français que je l'acheterai. En attendant qu'on puisse la fabriquer chez nous, je fais ce que mon épouse fait et adore faire, du shopping partout dans le monde, ''the sky beeing the limit.
ZOUAOUI mourad
  • 24. ZOUAOUI mourad | 20/03/2013
Ma chére CHANTAL,
Ce que tu affirmes à propos de l hospitalité Algerienne ,c est vrai, c est une valeur traditionnelle trés respectée , comme l avait si bien souligné AZIZ.
L islam est une religion de paix ,de liberté de justice et de tolérance ,
et l hospitalité fait justement partie de ses régles sociales de base.
Je profite pour te souhaiter un agréable sejour dans ta ville natale
MILIANA Où tu retrouveras l amitié indefectible qui te liait à tes anciennes camarades de lycée de filles et l ambiance lointaine de ta tendre enfance durant les prochaines retrouvailles.
Tu sais , ma chére Chantal,dans l histoire des relations internationales et des rapports entre les peuples,il y a un temps pour se souvenir et un temps pour oublier comme on dit.
Ce qui est important aujourdhui et ce, peu aprés la visite de HOLLANDE
en ALGERIE, c est que les deux pays ont compris,je crois,que le moment est venu pour instaurer ensemble un climat de serenité et d apaisement ,en depassant les haines,les rancunes,et les incomprehensions et la guerre des mémoires n a que trop duré.
Les relations "Passionnelles" qui ont existé entre les deux pays ,pendant longtemps,semblent prendre aujourdhui un autre tournant afin de batir et construire des passerelles economiques et culturelles ....
Il y a une Volonté ,de par et d autre,à reconcilier les memoires,à tirer les leçons de l histoire pour construire ensemble un avenir commun chargé de defis à relever dans un monde multipolaire et fortement concurrentiel.
Je suis un membre de L AMITIE FRANCE-ALGERIE et il existe une volonté dans le renforcement dans le domaine de l economie et des relations politiques bilaterales entre les deux pays...
Il y a aussi une geostrategie d echanges universitaires de formation scientifique et technique ,cinema,litterature,edition, et medias ....
Le tissu relationnel Franco-Algerien pour une fois avait été mis à plat ,
avec franchise ,avec ses points forts,ses ratés ses manques et ses lacunes....
IL y a unVERITABLE PARTENARIAT D EXCEPTION QUI SE DESSINE A L HORIZON INCHAALLAH
CHENGAB KHALED
  • 25. CHENGAB KHALED | 19/03/2013
BONSOIR MR MOHAMED GOURAYA.
YA SI MOHAMED,DE LA POLITIQUE QU'ON LE VEUILLE OU PAS ON EN FAIT MÊME SANS S'EN RENDRE COMPTE.ET CE N'EST PAS A L'HABITUÉ DES CONFERENCES QUE VOUS ÊTES QUE J'APPRENDRAIS QUE MÊME SI VOUS, VOUS NE VOUS OCCUPEZ PAS DE POLITIQUE,ELLE PAR CONTRE,ELLE S'OCCUPE DE VOUS QUAND MÊME.ET D'AILLEURS JE NE VOIS PAS POURQUOI ON DOIT LAISSER CEUX QUI LA FONT EN NOTRE NOM,AGIR SANS QU'ON Y ACCORDE LE MOINDRE INTERÊT,SANS JETER UN COUP D'OEIL MÊME FURTIF.CELA FERA DE NOUS DES CITOYENS PASSIFS ET CA ON SAIT OU CELA MENE.
CE NE FUT QU'UNE PARENTHESE OUVERTE PAR LES DEVELOPPEMENTS D' UN SUJET IMPORTANT QUI S'EST INVITE DANS LES ÉCHANGES,ET D'AILLEURS JE NE SAIS PAS SI VOUS L'AVEZ REMARQUÉ, CE N'ETAIT DE POLITIQUE QU'IL S'AGISSAIT MAIS EN GRANDE PARTIE DE SA GENÉSE, DE SON HISTOIRE,DU PASSÉ,COMME LE MONTRE TRES BIEN LES TEMPS UTILISÉS.LE PASSÉ COMME VOUS SEMBLEZ L'APPRECIER ET JE PARTAGE AVEC VOUS CET ENGOUEMENT,MAIS IL SE TROUVE MALHEUREUSEMENT QUE LE PASSÉ N'EST PAS FAIT QUE DE SOUVENIRS QUI EMEUVENT,DE NOSTALGIE,ETC...IL A AUSSI SES LECONS,ET LA POLITIQUE C'EN EST UNE.VOUS DITES QUE VOUS AVEZ GRANDIT SOUS BOUMEDIENE,C'EST BIEN,MAIS C'EST ENCORE MIEUX DE SAVOIR QUEL ETAIT L'ENVIRONNEMENT POLITIQUE DANS LEQUEL VOUS EVOLUIEZ.CA A AU MOINS LE MERITE DE RENSEIGNER SUR LES EVOLUTIONS ULTERIEURES.BONNE SOIRÉE.
mohamed.gouraya
  • 26. mohamed.gouraya | 19/03/2013
J'adore ce site.Merci Noria.
J'ai grandi sous boumediéne :-(. J'ai eu gouneziane comme assistant :-(.
J'ai surtout eu la chance d'avoir connu François Genoud et assisté à des conférences Charles-Henri Favrod.
Continuez de me faire revisiter le passé ,laissons la politique aux politiciens.
Amitié
Chantal
  • 27. Chantal | 19/03/2013
Bonjour Aziz. Concernant le texte de Chem Eddine Chitour, je l’avais lu en entier sur internet compte tenu du conseil que ce professeur nous avait donné dans son commentaire du 16 mars. Je l’avais trouvé d’autant plus intéressant qu’il était très argumenté. A propos de son livre : « Le monde comme je le vois » publié en 2012 aux Editions Casbah, je n’ai jamais entendu parlé de cet éditeur en France mais je vais me renseigner auprès de mon libraire habituel. Merci du conseil.
aziz
  • 28. aziz | 19/03/2013
Chantal, amies et amis,

j'ai envoyé mon dernier message depuis un aéroport, entre deux avions et le stress de rater mon procahin vol aidant, je vous ai donné une information érronée. Le titre du Professeur Chittour est : Le Monde comme je le vois. Publié aux Editions Casbah, en 2012. Si vous ne trouvez pas en France, je pourrai eventuellement vous le faire parvenir, si je le trouve encore en Algérie. Aussi, vous pouvez lire ces billets quotidiennement sur le journal algérien en ligne L'Expression et non pas l'Expanssion comme je vous l'avais écrit precedemment , un véritable regal.

Aussi l'interview donné par feu Boumédienne, Allah Yarhmou, à Paul Balta est tres edifiant et mérite la lecture. Accessible sur le net.

Deux autres titres que je vous recommende à vous et à tous ceux et celles interessés :

Une vie debout par Mohammed Harbi, Mémoires politiques. Tome 1: 1945-1962 aux Editions Casbah. Publié en 2011.

Algérie , l'histoire en heritage par Smail Goumeziane, Edition Edif 2000, publié en 2011.

Bonne lecture
Chantal
  • 29. Chantal | 18/03/2013
Bonjour Boualem. Je voudrais apporter une précision à mon commentaire du 17 mars parce que, comme vous le savez, on ne parle jamais des trains qui arrivent à l’heure … mais surtout des trains qui arrivent en retard … Et pourtant, les trains qui arrivent à l’heure représentent la majorité du trafic ferroviaire ! Vous voyez certainement où « je veux en venir ». Bien que profondément choquée par le discours ou les sous-entendus de « certains » français vis-à-vis de l’Algérie, je tiens à préciser qu’ils ne représentent pas, heureusement, une majorité. D’autre part, en ce qui me concerne, même s’il n’y avait qu’une seule personne sur mille qui émettait une critique par rapport à l’Algérie et aux Algériens, je m’insurgerais. Tout ça pour dire que les cas que j’ai cités précédemment ne représentent certainement pas, j’insiste sur cette précision, la majorité des français. D’ailleurs, et c’est là tout le paradoxe … c’est que pour rejoindre Aziz qui a dit, à juste titre, dans son commentaire du 17 mars que l’hospitalité algérienne était notoire … c’est que même si je ne suis pas d’accord avec certains français sur les idées qu’ils véhiculent … c’est que TOUS, je dis bien TOUS, reconnaissent l’hospitalité légendaire des algériens. J’ai jugé utile d’apporter cette précision pour ne pas risquer de véhiculer une idée fausse - par ma sensibilité épidermique - qui me fait systématiquement réagir lorsque j’entends des propos colonialistes. Cela s’applique à l’Algérie plus précisément puisque j’y suis née et que j’ai pu voir de mes propres yeux les injustices dont le peuple algérien a été victime au cours des quinze premières années de ma vie (gravées à jamais dans ma mémoire) mais également à d’autres pays.

A L’ATTENTION DE AZIZ : Pouvez-vous me dire chez quel éditeur est paru le livre du Professeur Chittour « L’Algérie telle que je la vois ». Merci d’avance.
ferhaoui
  • 30. ferhaoui | 18/03/2013
bonjour mon grand med bradai,....je m'excuse de ne vous avoir pas répondu plus tot.votre poème :liberté me confirme l'existence d'une amitié dont je vous sais gré et qui peut faire de cet échange de correspondance un véritable dialogue. encore j'ai relu une 2,3,et une4 fois! quel cadeau!votre poème me rappelle eluard ,-dans ma nuit je n'ai revé que de l'azur-,pour mon pays, l'afrique,pour le tier-monde. ( merci pour le poème si affectueusement dédicacé !(.l'ami ferhaoui)
Djabellaoui boualem
  • 31. Djabellaoui boualem (site web) | 18/03/2013
SSalam alaikoum,c'est malheureux de constater qu'aprés 51 ans d'indépendance de l'Algérie et malgré la progression rapide de leur civilisation matérielle,il se produit des mutations démoniaques dans leur facon de penser et de parler ces nostalgiques de l'Algerie francaise,rendant la belle langue de Moliére une langue de frustrés et de tarés.
ferhaoui
  • 32. ferhaoui | 17/03/2013
bonsoir l'artiste,!...khali, da toumi :une grève de la faim enclenchée par les étudiants des d'arts et des métiers de l'audiovisuel de bordj el kifan.des étudiants qui ne demandent que leurs droits .une ministre à la tete de la culture depuis 14 ans appelle ca de la ' désobéissance civile' les étudiants refusent de fléchir et réitèrent leur détermination àaller jusqu'au bout de leurs revendications :nous n'avons pas peur,ni de la machine bureaucratique qu'utilsent les agents du ministère contre nous à travers ce comnplot de la fermeture de l'institut pour mettre fin à la formation dans le domaine artistique.....lancent les étudiants. khalida,l'ex-militante,ne se retrouve plus dans toumi la ministre c'est que le pouvoir ça changz .elle qui dénoncait l'intervention des forces publiques lors des manifs ou elle était en tete ,menace de suspendre les activités de cette école des arts et métiers meme s'il faut faire appel aux forces publiques.voilà -infame_ qui brouille l'image de la femme à la veille de la jounée de la femme....sobhane allah ya ltif disait toumi mostfa le poète .mais le plus étonnant dans toute cette affaire ,c'est qu'aucun parti ne réagit.remarque ,quand la culture partisane n'existe meme pas ,comment voulez- vous que la culture ait une place chez les -zraidya- politiques_ ne se sentent pas concernés ...et les théatres régionaux et le théatre national!pourquoi se hatent- ils doucement à se taire! sont-ils en train de cuver en vain l'argent du -ministaire-!ou attendent- ils qu'un -metteur en chaine -libère leur diction cadenassée par les budgets de cette algérie capitale de culture du silence takhti rassi! l'institut sup des métiers des arts et du spectacle se meurt messieurs...vos théatres rénovés à coup de milliards ne serviront qu'uuu'aux meetings de ceux qui ,un jour ,interdiront l'exercice de votre métier .plus de générale pour vos pièces montées confectionnées des patissiers obscurs et décorées par des petits-fours tout!
aziz
  • 33. aziz | 17/03/2013
Lady & gents,

Un veritable regal cet echange de vues.

Nous avons beaucoup de potentiel humain dans notre pays et nos unversites, meme avec le peu de moyens dont elles disposent, n'ont rien a envier aux autres, a travers le monde, et ceci sans pretention aucune. J'ai rencontre des algeriens, pure produit des Universites algeriennes, dans des congres et reunions internationales qui m'ont mis beaucoup de baume sur le coeur et de la fierete. Bien sur que nos universitaires doivent s'ouvrir sur le reste du monde et apprendre encore. Ceci etant dit, nous avons beaucoup de chemin a faire comme par exemple, les debouches qui attendent nos diplomes quand ils arrivent sur le marche du travail, en dehors de s'exporter, chose qu'ils peuvent faire. Ce n'est un secret pour personne que la Sonatrach manque de Drilling Engineers, pour la simple et bonne raison qu'une bonne partie d'entre eux ont vite ete embauche dans les pays du Moyen Orient, tres friants de cette expertise et aubaine.

En ce qui concerne les energies renouvelables que mon ami Mourad a souleve, oui bien sur mais la aussi, il y a un chemin enorme a faire aussi bien chez nous que dans les pays developpes, puisque dans le meilleur des cas, elles ne representent aujourd'hui que quelques pourcents. En plus le pouvoir calorique issu de l'energie solaire reste bien en deca de celui du gaz ou du petrole.

Et enfin pour mettre un peu plus d'eau au moulin de Chantal, la reaction des patos que vous rapporter ne nous choque guere, l'Algerie pour la majorite d'entre nous, on l'a dans les tripes, aussi simple que cela. Pour ceux d'entre eux ainsi et certainement pour les Algeriens pieds noirs qui veulent venir, l'hospitalte algerienne est notoire et on ne derogera certainement pas a cette coutume ancestrale. On ne deroulera peut etre pas le tapis rouge mais ils seront les bienvenus particuilerement les enfants d'Algerie. Ils reverront d'eux meme un pays merveilleux, des algeriens meme infortunes, les accueillir avec le coeur sur la main et partager voir leur donner le peu qu'ils ont.

J'ai assiste a des conferences du Professeur Chittour et je l'ai rencontre, un universitaire algerien remarquable qui fait notre fierete, et je lis tous les jours ces billets sur le journal algerien L'Expanssion,. J'ai aussi lu son dernier livre que je vous recommande vivement: L'Algerie telle que je la vois.

En vous souhaitant a toutes et tous une bonne fin de weekend, je vous transmets mes sinceres et fraternelles amities d'un algerien exile qui ne reve que de rentrer chez lui, un jour Inchallah
ZOUAOUI mourad
  • 34. ZOUAOUI mourad | 17/03/2013
Mon cher Ami CHENGAB,
J ai affirmé dans mon dernier commentaire que les pouvoirs publics Algeriens ne comptent pas developper l economie agricole en AUTARCIE.
ILs projettent s ouvrir aux pays de la region MEDITERRANEE pour profiter de leur experience......
Je sais que notre economie est dependante de l etranger et que notre facture alimentaire est à 80 % car on ne produit pratiquement rien.....
Chantal
  • 35. Chantal | 17/03/2013
Bonjour à tous. Je fais une réponse « commune » aux derniers commentaires.

Monsieur le Professeur Chem Eddine Chitour (je suis allée sur internet - c’est ainsi que j’ai appris quel était votre titre) et j’y ai lu votre texte du 28 décembre 2007. Celui-ci m’a énormément intéressée parce que très « argumenté ». J’ai lu également les différents messages laissés sur le site que vous m’avez indiqué. Evidemment, il y a des « pour » et des « contre ». C’est logique ! Je n’ai pas d’avis « tranché » bien sûr par manque de « culture » mais je vous remercie d’avoir attiré mon attention sur ce texte auquel je vais pouvoir réfléchir …

Khaled : concernant les inimitiés … je connais … Je ne donne qu’un seul exemple récent : lorsque j’ai annoncé à certains … « français » que j’allais en Algérie pendant une semaine à l’occasion des retrouvailles du Lycée Mohammed Abdou du 1er mai … la plupart m’ont regardée « médusés » comme si je leur avais annoncé que je partais sur la planète Mars ! Connaissant mes positions « anti-colonialistes », j’ai eu droit parfois à des remarques quelque peu « désobligeantes » qui n’ont eu absolument aucun effet sur moi qu’il s’agisse de ma propre famille ou de mes « amis » … Je reste fidèle à mes convictions et je n’entends pas y déroger ! Par ailleurs, j’avoue que ma manière d’affirmer mes idées avec calme et conviction (mais sans prosélytisme) et l’écoute des idées des autres même si elles sont diamétralement opposées aux miennes (principe démocratique) ajoutées aux arguments que je défends par expérience … (ayant vécu les quinze premières années de ma vie en Algérie à l’époque de la colonisation) font que les arguments de mes « adversaires » se réduisent comme une « peau de chagrin ». Quoi qu’il en soit, j’ai le soutien de mes deux enfants et de mes trois petits-enfants et c’est pour moi le plus important. Sans oublier … les Algériennes qui habitent dans ma cité et qui se réjouissent de ma décision. Comme vous le voyez les « inimitiés » concernant certaines « prises de position » … je connais !

Aziz, Mourat et … Khaled … à nouveau : vos commentaires m’ont également énormément intéressée et vont me permettre de « nourrir » ma réflexion.

Amar : … toujours fidèle à vous-même … vous me faites mourir de rire tout en énonçant certaines « vérités » …
CHENGAB KHALED
  • 36. CHENGAB KHALED | 17/03/2013
AOUAH YA SI MOURAD,NTA3 OUATCHNA L'AUTARCIE.IL N'Y A JAMAIS EU CHEZ NOUS DE VOLONTÉ POLITIQUE OU DE PLAN ECONOMIQUE DESTINÉ A REDUIRE NOTRE DEPENDANCE DE L'ETRANGER NI CELLE DE REDUIRE NOTRE FACTURE A L'IMPORTATION ET DE S'AUTO-SATISFAIRE EN BESOINS DE CONSOMMATION COMME L'EXIGENT LES REGLES DE L'AUTARCIE.ON EST TRES LOIN DE CETTE NOTION,SAUF SI ON LA RAMENE AU SEUL FAIT DE VIVRE DE NOS RESSOURCES EN COMBUSTIBLES FOSSILES.COMME EN ETAT VEGETATIF SOUS PERFUSION.MAIS LA ON S'ECARTE UN PEU DE SA DEFINITION ECONOMIQUE.
ETANT UN GRAND MARCHÉ POUR LES PAYS INDUSTRIALISÉS ET FOURNISSEURS DE L'ALGERIE NOUS DISPOSONS DE L'ARME QUE NOUS OFFRE LA CONCCURENCE AFIN D'EXIGER A L'INSTAR DE LA CHINE QU'UN TRANSFERT DES TECHNOLOGIES ACCOMPAGNE LES LIVRAISONS QUI SE DEVERSENT DANS NOS PORTS SANS AUTRES UTILITÉS QUE D'ÊTRE CONSOMMÉES.NOUS POURRONS PEUT ÊTRE PETIT A PETIT INVERSER LA TENDANCE QUI FAIT DE NOUS JUSQU'A PRESENT QUE DES TUBES DIGESTIFS POUR S'ACHEMINER VERS UN SYSTEME AUTARCIQUE A UN POURCENTAGE ASSEZ RAISONNABLE.
ZOUAOUI mourad
  • 37. ZOUAOUI mourad | 17/03/2013
Mon cher Ami AMAR AYADI,
Je suis l episode / OUAH YA KHOUA KADA , moi et les membres de ma famille,avec un grand interet et la philosophie qui se degage est trés riche en valeurs morales .je t en felicite pour cette reflexion originale et humoristique .....
SALUTATIONS FRATERNELLES / MOURAD Z.
ZOUAOUI mourad
  • 38. ZOUAOUI mourad | 17/03/2013
Mon cher Ami AZIZ,
Ton analyse est trés lucide car comme tu l expliques si bien les hydrocarbures qui font la richesse de notre pays ,ont malheureusement beaucoup compromis le developpement de la societé Algerienne ......
L economie Algerienne historiquement dependante de ces ressources,devra s orienter au plus vite ,vers d autres sources d energie ( agriculture,tourisme,PMI agroalimentaire, recherche scientifiques et techniques etc....).Aussi, notre pays ne peut plus continuer à vivre en autarcie et il doit imperativement s ouvrir au monde et profiter de l experience et du savoir-faire des autres nations. Il y a (, comme tu le sais mieux que moi car tu es mieux placé que moi, )les energies renouvelables qui sont d ailleurs tres generatrices d emploi , domaine dans lequel les pouvoirs publics devront s engager sans tarder.......
SALUTATIONS FRATERNELLES ET BONNE JOURNEE !!!
CHENGAB KHALED
  • 39. CHENGAB KHALED | 17/03/2013
MON CHER AZIZ BONJOUR.
DANS MES COMMENTAIRES JE NE METS A AUCUN MOMENT EN DOUTE L'AMOUR QU'AVAIT BOUMEDIENE POUR SON PAYS.SON PARCOURS LE MONTRE MIEUX QUE N'IMPORTE QUEL DISCOURS.MOI JE ME FOCALISE SUR LES CAPACITÉS A GERER UN PAYS.ET S'IL ETAIT MAL ENTOURÉ,C'EST QU'IL A TJRS PRIVILEGIÉ COMME D'AUTRES APRES LUI D'AILLEURS LES ACCOINTANCES COURTISANES ET PARTISANES AU DETRIMENT DES COMPETENCES BENEFIQUES POUR LE PAYS MAIS IL EST VRAI SOUVENT EN CONTRADICTION AVEC LES FAITS DE PRINCE. VOUS DITES,IL EST MORT SEUL,MAIS COMME IL A VÉCU,ISOLÉ ET DANS LE SECRET.
aziz
  • 40. aziz | 17/03/2013
Chers amis Mourad, Khaled, Chantal,

Chantal, le commentaire de Boumedienne c'est bien lui meme qui l'a fait en francais car il etait connu preferer s'exprimer en arabe.

Ceci dit, mon ami Mourad parlait de richesses de notre pays (petrole & gaz), moi je dirai qu'on aurait ete beaucoup mieux sans ce ''cadeau empoisonne''. En 1962, l'economie de notre pays etait comparable sinon mieux portante que celle de l'Espagne des grands jours et ceci hors hydrocarbures car petrole et gaz ont ete decouverts en 1956 et avant de mettre en production des gisements comme Hassi Messaoud et Hassi R'Mel, il faut un minimum de 5 ans. Aujourd'hui, nous produisons autour de 1.5 million de barils equivalents, dont la majeure partie est destinee a l'exportation. Mais malheureusement pour nous, force est de constater que notre economie actuelle est une economie d'importation, d'autres diraient de bazar, grace ou plutot a cause des devises que le petrole nous rapporte. (98%). En d'autre termes, nous ne produisons presque rien et on importe aussi bien de quoi nous nourrir que biens de consommation bien souvent inutiles comme voitures de luxe et autres produits de consommation, souvent inconnu et d'aucune necessite chez nous ....

A tout cela s'ajoute ce que Khaled a liste dans son message comme '' la medocrite ambiante''. Oui un tableau bien triste, surtout quand on remonte l'histoire et qu'on sait que notre pays a ete le grenier a ble de l'empire de Romain et Carthaginois (en temoignent les tres nombreuses ruines romaines de fermes et villages dans la region de Bir el atter, Tebessa et plus au sud), ainsi que celui de la France avant 1830.

Mais Cher Khaled, sans vouloir te contredire, a mon humble avis, Boumedienne a fait des choix avec lesquels on peut ou ne peut pas etre d'accord. Je pense qu'il a aime profondement son pays mais il ne faut pas oublier qu'il est mort bien seul et sa seule erreur, du reste colossale, c'est de s'etre mal entoure et mal conseille. Mais on dit bien qu'une hirondelle ne fait pas le printemps.

Pour information, j'ai fait mon premier forage petrolier, en tant que jeune ingenieur, en offshore Kenya, et ce en 1975 et depuis je suis toujours dans ce business.
Amar Ayadi
  • 41. Amar Ayadi | 17/03/2013
Bonjour la famille

Ouah Ya Khouya Kada, que faisais-tu avant de te marier ?
Kada, Je faisais tout ce que je voulais !

Ouah Ya Khouya Kada, Comment faut-il faire pour épouser une femme jeune, belle, riche et intelligente?
Kada, Il faut se marier quatre fois..................

Ouah Ya Khouya Aziz, Mourad, est très sage ………mais la réalité est toute autre…….
Kada, alors qu'il était ministre des affaires étrangères, le chef de cabinet de Talleyrand lui dit un jour :
- Monsieur le Ministre, nous avons reçu une note de quarante pages de la Hollande.
- Je ne veux pas la lire !
- Pourquoi Monsieur le Ministre ?
- Parce que, quand on a raison, on n'écrit pas quarante pages.

Ouah Ya Khouya Kada à chacun sa vocation……..
Kada, un jeune garçon rentre à la maison avec un carnet de notes rempli de zéros ! En colère son père lui lance :
- Quand Georges Washington avait ton âge, il était premier de sa classe !
- Oui, papa, mais quand il avait le tien, il était déjà Président des Etats-Unis !

Ouah Ya Khouya Kada, en parlant de femme…….
Kada : dans une maternité, la sage femme dit à une jeune mère :
- Votre nourrisson est un vrai petit ange, une fois couché il ne bouge plus.

La jeune mère répond :
- Tout le portrait de son père !

Ouah Ya Khouya Kada, il ne faut surtout pas bouger .........à bon entendeur ……………..
Kada, il ne suffit pas d'écrire ou même d'agir.......Je crois qu'il faut d'abord, apprendre à vivre à deux ........Et ce n'est pas facile............tous les jours...........

Ouah Ya Khouya Kada, pour avancer, surtout ne pas oublier comment ont vécu nos parents.................................

Amicalement

Amar Ayadi
CHENGAB KHALED
  • 42. CHENGAB KHALED | 17/03/2013
J'AI EU L'OCCASION EN 1980 DE VISIONNER AU CENTRE GEORGES POMPIDOU A PARIS UNE CASSETTE VIDÉO SUR UN ENTRETIEN EN LANGUE FRANCAISE ENTRE BOUMEDIENE ET PAUL BALTA ALORS CORRESPONDANT PERMANENT POUR LE JOURNAL LE MONDE AU MAGHREB MAIS BASÉ A ALGER,SUR INJONCTION D'ALGER VIA SON AMBASSADEUR MR MOHAMED BEDJAOUI A L'EPOQUE EN POSTE A PARIS SUR LE CHOIX DE SA PERSONNE (ON NE S'ENTOURE QUE DE CEUX QUI VOUS CARESSE DANS LE SENS DU POIL).INTERESSANT ET SURTOUT TRES REVELATEUR D'UNE PRISE DE CONSCIENCE TARDIVE SUR LES ORIENTATIONS PRISES DEPUIS LE COUP D'ETAT DE 1965.
CHEMS EDINE
  • 43. CHEMS EDINE | 16/03/2013
Chantal voulait connaitre FEU Boumediene.

Voila un temoignage d'un illustre journaliste de son temps Paul Balta.

le webmaster puisse le publier

Paul Balta écrit: "J´avais rencontré Boumediène, fin août 1978, pour lui faire mes adieux. Il avait exprimé sa déception et vivement insisté pour que je reste: "Vous avez vécu la mise en place des institutions, il faut aller jusqu´au bout. Il va y avoir des changements importants. J´envisage pour la fin de l´année ou le début de 1979, un grand congrès du parti. Nous devons dresser le bilan, passer en revue ce qui est positif mais surtout examiner les causes de nos échecs, rectifier nos erreurs et définir les nouvelles options. Témoin de notre expérience, vous êtes le mieux placé pour juger ces évolutions."Intrigué, je lui avais posé quelques questions: "Envisagez-vous d´ouvrir la porte au multipartisme? D´accorder plus de place au secteur privé? De libéraliser la presse? De faciliter l´organisation du mouvement associatif?" Il avait esquissé un sourire qui allait dans le sens d´une approbation: "Vous êtes le premier à qui j´en parle, je ne peux être plus explicite pour le moment, mais faites-moi confiance, vous ne serez pas déçu" "

QUE CEUX QUI VEULENT LIRE LE TEXTE EN ENTIER/
Il est intitulé / HOUARI BOUMEDIENE : un homme ,une legende vivante.
CHENGAB KHALED
  • 44. CHENGAB KHALED | 16/03/2013
IL N'Y A PAS DE QUOI CHANTAL.J'AI HORREUR DU CONSENSUS MOU ET COMPLAISANT.CA M'A VALU SOUVENT DES INIMITIÉS MAIS J'ASSUME.
Chantal
  • 45. Chantal | 16/03/2013
Merci Khaled pour votre réponse. Elle a le mérite d'être claire et sans ambiguïté !
CHENGAB KHALED
  • 46. CHENGAB KHALED | 16/03/2013
MADAME CHANTAL,LES DECLARATIONS COMME LES PROMESSES DES HOMMES POLITIQUE N'ENGAGENT QUE CEUX QUI Y CROIENT.LA SITUATION PARLE D'ELLE MÊME.C'EST LE PHÉNOMENE DE CAUSE A EFFET.AUSSI CE N'EST PAS UN HASARD SI ON A CONNU TOUTES CES TRISTES ETAPES QUI MARQUENT UNE ÉVOLUTION NEGATIVE DEPUIS L'INDEPENDANCE.CECI POUR TRACER UNE RAPIDE RETROSPECTIVE EN PREAMBULE DE CE QUI SUIT.
NOUS SOMMES UN PAYS QUI AIMAIT BEAUCOUP A L' ÉPOQUE LES COUPS DE GUEULES CREUX,NON PRODUCTIVFS POUR NOUS,LES DECLARATIONS TONITRUANTES,LES DISCOURS A L'EMPORTE PIECE QUI CHAUFFAIENT A BLANC DES MEETINGS CONVOQUÉS EN TOUTE HATE A LA GLOIRE DE NOS DIRIGEANTS ET LES EFFETS D'ANNONCES QUI SE SONT TJRS RETOURNÉS CONTRE NOUS.NOUS ADORIONS AUSSI LES EFFETS DE MANCHES ET L'ÉLOQUENCE DE NOS INTERVENANTS AU SEIN DES GRANDES INSTANCES INTERNATIONALES.EN UN MOT ON AIMAIT LE SPECTACLE ET IL FAUT LE DIRE IL NOUS ETAIT SAVAMMENT OFFERT.COMME UN ECRAN DE FUMÉE POUR MIEUX MASQUER LES INCONSEQUENCES D'UNE POLITIQUE FAITE PAR A COUP..CA NOURISSAIT LE CULTE DU CHEF ET DISTRAYAIT LE PEUPLE QUI EN REDEMANDAIT.CA CONFORTAIT SON ÉGO.C'EST D'AILLEURS A CETTE ÉPOQUE POURTANT PLEINE D'INCOHERENCES POLITIQUES QU'UNE BONNE PARTIE DU PEUPLE ALGERIEN FAIT REFERENCE ET SE REFUGIE QUAND IL VEUT SE DESOLER DE CE QU'IL VIT DE NOS JOURS.IL Y A ELU DOMICILE DEPUIS,COMME SI C'ETAIT LA FIN DE L'HISTOIRE. PENDANT CE TEMPS LA VIE CONTINUAIT AVEC SES ERREMENTS IDEOLOGIQUES,SES ERREURS DE CHOIX ECONOMIQUES ET INDUSTRIELS,SES REVOLUTIONS QUI S'ENCHAINAIENT,CALQUÉES SUR DES MODELES QU'AUCUNE SPECIFICITÉ NE CORRESPONDAIT AUX NOTRES ,TOUTES VOUÉES A UN ECHEC RETENTISSANT A DEFAUT D'EXAMEN PREALABLE SUR LES OPPORTUNITÉS.SES PLANS A L'INFINI DONT ON NE SE SOUCIAIT GUERE DU RESULTAT EN FIN D'EXERCICE ETC...IL Y VA DE SOI QU'IL FAUT CONTEXTUALISER,MAIS LA RÉALITÉ ELLE SE JOUE DU CONTEXTE.ELLE NE TIENT COMPTE QUE DU RESULTAT.ALORS A VOTRE QUESTION SUR LES QUALITÉS OU PAS DE VISIONNAIRE DU PRESIDENT PUTCHISTE.JE VOUS INVITE A BIEN OBSERVER LE COMPORTEMENT DE L'ACTUEL PRESIDENT,ÉLEVÉ ET FORMÉ DANS LE SILLAGE DE SON MENTOR.CE SONT AVEC D'AUTRES LES PRINCIPAUX ACTEURS D'UN SYSTEME BIEN RODÉ,CAPABLE DE N'ENFANTER QUE LA MEDIOCRITÉ AMBIANTE ET LES TRAVERS D'UN PAYS EN MANQUE DE REPERES.C'EST MON POINT DE VUE.
Chantal
  • 47. Chantal | 16/03/2013
J’ai appris la citation de Boumedienne grâce à Aziz qui l’a écrite en français (je ne l’aurais pas comprise autrement !). Après avoir lu le commentaire d’Aziz, je me suis fait la réflexion que Boumedienne avait, semble t-il, été un précurseur doté d’une certaine clairvoyance. Mais, après avoir lu le commentaire de Khaled qui a suivi, je m’interroge de savoir si cette citation n’était pas que démagogique ? Je ne sais pas car je ne connais pas assez l’histoire de cet homme d’Etat. Khaled et/ou Aziz pourrait peut-être m’éclairer ?
CHENGAB KHALED
  • 48. CHENGAB KHALED | 16/03/2013
@ MR MOURAD ZOUAOUI.
CHER AMI NON SEULEMENT J'ADHERE A VOTRE CONSTAT D'ECHEC SUR LA SITUATION DE LA FEMME ET NOTAMMENT DANS CERTAINES CONTRÉES DE LA PLANETE,MAIS JE SUIS TOUT AUTANT QUE VOUS LIVRÉ EN PROIE A CES INTERROGATIONS FORT OPPORTUNES DONT ON NE PEUT FAIRE L'ECONOMIE AU RISQUE DE VOIR S'AGGRAVER DES SITUATIONS DÉJA MISES A MAL PAR LE DENI QU'IMPOSENT D'UNE PART UNE CERTAINE LECTURE DES RELIGIONS ET D'AUTRES PARTS LE POIDS DES TRADITIONS.VOUS COMPRENDREZ CHER AMI QUE VOUS PRÊCHEZ UN CONVERTI.
MOI JE SUIS TOUT A FAIT ACQUIS AU COMBAT QUE MENENT CELLES QUI PEUVENT ÊTRE NOS PROCHES ET SENSIBLE AUX DIFFILCUTÉS QU'ELLES RENCONTRENT DU FAIT DE NOS RESISTANCES A LEUR RECONNAITRE UN DROIT HUMAIN TOUT A FAIT LEGITIME ET DONT NOUS NOUS SOMMES ACCAPARÉ INDUMENT ET SANS PARTAGE LE PRIVILEGE DE L'USAGE.
BOUMEDIENNE PARLAIT DE LIBERTÉ,TOUT EN OMETTANT AU PASSAGE DE LEURS GARANTIR LES DROITS AUXQUELS ELLES POUVAIENT LEGITIMEMENT POSTULER.CAR C'ETAIT PAR LA QU'IL FALLAIT COMMENCER.UNE MANIERE D'AGITER LE SPECTRE DE LA CRAINTE DE CE MOT LIBERTÉ POUR NE JAMAIS ACCORDER LES DROITS QUI MENENT A LUI.LUI QUI REGNAIT SANS PARTAGE SUR LES DESTINÉES DE LA NATION,AURAIT PU S'INSPIRER DE L'EXEMPLE DE LA TUNISIE DE BOURGUIBA TOUTE PROCHE.
ZOUAOUI mourad
  • 49. ZOUAOUI mourad | 16/03/2013
Bonjour AZIZ,
J adhére pleinement à votre raisonnement car effectivement il est inadmissible que notre pays avec toutes ses potentialités et ses ressources
(petrole,gaz,eau etc...)et ses avantages climatiques( soleil,energie,tourisme etc..) n a toujours pas ,apres 50 années, reussi à amorcer son decollage economique social et culturel...
Bien que l avenir est chargé de defis, le changement avec des reformes politiques profondes tardent malheureusement à voir le jour.
L intelligentia Algerienne est malheureusement en retrait par rapport à l espace des defis de la modernité et nos masses Algeriennes sont totalement en dehors de la pensée et de ses preoccupations basiques.
Les virus de la MAARIFA la TCHIPA et le BAKCHICH sont devenus malheureusement les couleurs de l embleme national....
C est pourquoi les Femmes dans notre pays doivent prendre la releve face à l incompetence des Hommes dont le bilan s est averé catastrophique en raison de la corruption l arbitraire et la mediocrité dans la gestion des affaires publiques....
La sous -representation de la Femme Algerienne est marquante dans le domaine professionnel et il est temps que cela change pour atteindre une parité des salaires hommes-femmesLe systeme de quota devra etre imposé dans les wilaya, les ministeres les organismes publics etc...
L inegal acces des Femmes aux responsabilités viendrait du fait que les Femmes ont leurs propres talents et ceux-ci ne sont pas reconnus en tant que tels.Les Femmes doivent croire en leurs talents et en leurs forces qu elles soient agricultrices ou entrepreneures ,poetesses ou diplomates,artistes ou medecins,femmes de pecheurs ou scientifiques etc..
Je t adresse mes sinceres salutations de Marseille.
MOURAD .
aziz
  • 50. aziz | 16/03/2013
Mon cher Mourad,

Un enfant sage tu as ete , un homme sage tu es et tu resteras. Tous les commentaires sur la question de la parite hommes femmes vont dans le bon sens mais a mon humble avis, ce qui nous a toujours manque, c'est de joindre la parole aux actes. Nous avons le merite d'avoir une gent feminine dans notre pays tres eduquee, mais maintenue a tord, dans la plupart des cas, a des roles subalternes. Certes la presse peut aider mais il faut un changement total de notre mentalite et pour se faire, les femmes doivent arracher cette egalite en droits et en devoirs. les responsabilites se doivent d'etre attribuees sur la base du merite , de la competance et de l'honnetete, sans aucun regard sur le gendre ou autre chose. Mais soyons honnetes avec nous memes et reflechissons au commentaire de feu Boumedienne, Alah Yarhmou, sur les droits de la femme ou il disait en francais: '' Oui, j'ai compris, tout le monde reclame la liberte de la femme, mais uniquement celle des autres''. Donc messieurs, sans vouloir offencer personne, commencons par nous meme. Sommes nous prets a aider concretement ???
Chantal
  • 51. Chantal | 16/03/2013
Bonjour à toutes et à tous. Lorsqu’on lit vos commentaires éloquents et plein de sincérité, Messieurs, on ne peut regretter qu’une seule chose : que vos messages ne soient pas suffisamment « relayés » par les médias … au sens large du terme. Bonne journée.
ZOUAOUI mourad
  • 52. ZOUAOUI mourad | 15/03/2013
Chér MR/ CHENGAB
Je souhaiterai attirer votre attention sur le fait que la situation de la Femme en general,à travers le monde reste un probleme difficile au debut de ce 21eme Siecle.SIMONE DE BEAUVOIR qui etait une militante ardente pour les droits des Femmes qui grace à sa pugnacité et sa determination a été un exemple de combat qui a fait bouger le monde malgré la resistance masculine....
Il faut reconnaitre en toute honneteté que de nombreuses Femmes ne sont pas reconnues de nos jours,comme des sujets de droit et continuent aussi bien chez nous qu ailleurs,à etre confronter à une grande misére ,à etre victimes de mutilations,de trafics,de conflits armés ou etre exploiter au travail.Les affaires liées à la difficulté pour les Femmes d aujourdhui de vivre dans les cités et celles liées à la violence conjugale ,apparues recemment au grand jour,dans notre pays mais aussi dans d autres pays en Europe en Afrique etc...ont provoqué une prise de conscience de l opinion et des gouvernants; Partout l urgence de garantir les droits des Femmes se manifeste afin que leur dignité soit enfin reconnue et mise en oeuvre.
Dans notre pays qui accuse un grand retard ,je pense qu une charte devrait etre mise en oeuvre pour l egalité des Femmes et des Hommes et qui aura pour objet de faire reculer les inegalités Hommes/Femmes notamment dans le monde du travail (administration,enseignement ,santé etc....) et celle d inclure le théme des droits des Femmes dans les programmes d histoire et d education civique de l ecole,du college et du lycée.A titre d exemple ,n est il pas opportun de recommander aux enseignants d aborder avec leurs eleves ,des sujets comme les droits des Femmes au travail,la parité en politique,de mieux definir le droit à l education de nos petites filles et de mettre en place une veritable education .....IL est temps de faire progresser les choses .
Le combat reste cependant tres difficile pour la reconnaissance et le respect de la dignité des Femmes et pour la mise en oeuvre effective de leurs droits dans notre pays et meme ailleurs dans le monde.
QUELLE EST LA CONDITION DES FEMMES DANS LES PAYS MUSULMANS?
L EXCISION EST ELLE UNE ATTEINTE AUX DROITS DES FEMMES?
QUELLE PLACE OCCUPENT LES FEMMES DANS LA VIE POLITIQUE AUJOURDHUI DANS NOTRE PAYS?
QUELLE EST LA PLACE DES FEMMES DANS L UNIVERS SPORTIF??
QUELLES SONT LES ONG IMPLIQUEES DANS LA MISE EN APPLICATION DES DROITS DES FEMMES??
QUELLES SONT ENFIN , LES FEMMES ENGAGEES DANS LE MONDE AUJOURDHUI???
Ce ne sont là que des questions qui restent posées pour continuer le chemin de la liberation des FEMMES ......
CHENGAB KHALED
  • 53. CHENGAB KHALED | 15/03/2013
OUI EN EFFET EN CE QUI CONCERNE LA PARITÉ HOMME/FEMME LE CHEMIN A FAIRE EST ENCORE LONG ET LES RESISTANCES TENACES.MAIS BIEN QUE L'EXEMPLE DE MADAME SAFIA SOIT UN MODÉLE QUI FAIT VOLER EN ECLATS LES PREJUGÉS REDUCTEURS SUR LES CAPACITÉS DES FEMMES A ASSUMER LES MÊMES TÂCHES QUE LES HOMMES.L'AUTRE ÉGALITÉ A RECHERCHÉE EST SALARIALE.CAR MÊME SI DANS BEAUCOUP DE CAS ET SURTOUT A UN CERTAIN NIVEAU DANS LA HIERARCHIE, L'ÉGALITÉ DES COMPETENCES N'EST PLUS A PROUVER,ELLE S'ÉTIOLE PAR CONTRE ET PERD DE SA SPLENDEUR A LA VUE DES FICHES DE PAYE.
POUR REVENIR A CE TRSTE PRÉJUGÉ QUI DEPUIS LA NUIT DES TEMPS RELEGUE LA FEMME AUX TÂCHES SUBALTERNES.LE PLUS BEL EXEMPLE HÉLAS BATIT SUR LES DRAMES DE LA FIN D'UN CONFLIT,NOUS VIENT D'ALLEMAGNE OU LES FEMMES ONT MONTRÉ AU MONDE ENTIER LEURS CAPACITÉS A RELEVER DES CHALLENGES HERCULEENS.

ON LES APPELAIT LES "TRÜMMERFRAUEN " A TRADUIRE PAR LES FEMMES DES RUINES.C'EST ELLES ET ELLES SEULES QUI ONT RECONSTRUIT L'ALLEMAGNE DEVENUE UN VASTE CHAMPS DE RUINES A LA FIN DES HOSTILITÉS.LES HOMMES ETANT EN CAPTIVITÉ DANS DIFFERENTS PAYS D'EUROPE,ILS NE PRIRENT LE RELAIS QU'A PARTIR DE 1948 POUR CEUX QUI ONT EU LA CHANCE D'ÊTRE LIBÉRÉS PLUS TÔT.PAR LA SUITE LES VIEILLES HABITUDES ONT REPRIS LE DESSUS ET ON PEUT DIRE QUE DANS UN PAYS OU LA FEMME OCCUPE PLEINEMENT TOUT L'ESPACE QUI EST LE SIEN EN TANT QU'ACTRICE DE LA VIE ECONOMIQUE ET SOCIALE,CERTAINES PETITES DISCRIMINATIONS SURTOUT SALARIALES VIENNENT JETER DE L'OMBRE SUR CE MERITE LOUÉ JUSQU'A NOS JOURS.......COMME QUOI!
ZOUAOUI mourad
  • 54. ZOUAOUI mourad | 15/03/2013
Bonjour CHANTAL,
Je ne suis pas aussi erudit tel que vous l imaginez mais je me documente en m interressant tant bien que mal sur l evolution du role et de la place des Femmes à travers l histoire et quelles Femmes par leurs combats par leurs ecrits par leur travail ont permis aux Femmes ordinaires d acquerir leurs droits ? Comment comprendre l importance de la question des droits des Femmes dans la societé aujourdhui EN Algerie par exemple???
Quel progres reste t il encore à accomplir dans ce domaine,??
Ma famille où je vis à marseille se compose en majorité de Femmes toutes universitaires à AIX-EN- PROVENCE et les debats sont approfondis sur les themes de la promotion de la logique paritaire en France par exemple......
aziz
  • 55. aziz | 15/03/2013
En ce qui concerne l'egalité Femme Homme dans la société, et comme disent si bien les Anglo-Saxons (USA & UK) chez qui je vis depuis plus de 35 ans: en Algerie et meme dans beaucoup de pays europeens incluant la France: ''WE DO HAVE A LONG WAY TO GO''. Oui l'example de cette fille, drilling engineer sur les rigs du Sahara est une excellente chose mais il faut aussi savoir qu'au jour d'aujourd'hui, à la SONATRACH, la compagnie la plus importante du continent afriquain en terme de chiffre d'affaires, le comité executif, qui comprends 11 membres incluant le PDG, ne compte qu'une seule femme, la Vice Presidente Commercial, qui du reste est une très bonne amie à moi. Par contre dans la grosse multinationale pour laquelle je travaille, dont le siege est à La Haye, la proportion est de loin meilleure mais reste inssufisante. Parmi les dames qui font partie des decideurs, je connais 2 d'entre elles dont ma patronne, une jeune anglaise sortie d'Oxford, et pour qui j'ai un tres grand respet et voir meme une admiration. Comme dirait Jean Ferrat, ''la femme est l'avenir de l'homme'' et peut etre que si chez nous, on laisserait plus de place à la gente feminine, notre pays ne pourrait s'en porter que mieux, parcequ' apres tout , cela fait plus de 50 ans qu'on est dirigé que par des moustachus et les resultats, vous en convenez, peuvent etre bien meilleurs.
Chantal
  • 56. Chantal | 15/03/2013
Bonjour Mourad. Après avoir été fascinée par l’histoire de Safia, première femme foreuse à Hassi Messaoud, je suis littéralement subjuguée, enthousiasmée par votre « plaidoyer » en faveur des femmes ! Et quel plaidoyer ! Celui d’un érudit et d’un connaisseur. On « ressent » bien en vous lisant d’une part, la sincérité de vos propos, d’autre part, l’absence totale de démagogie. Franchement, il n’y a rien à ajouter (ni à retirer) à votre commentaire. Si je peux me permettre, je vais pourtant y ajouter cette citation de Françoise Giroud : « le problème des femmes sera résolu le jour où l’on verra une femme médiocre à un poste important ». Mais … elle ajoutait également : « la féminité n’est pas une incompétence. Elle n’est pas non plus une compétence ». Je vous souhaite une bonne journée.
ZOUAOUI mourad
  • 57. ZOUAOUI mourad | 14/03/2013
Chers Ami(e)s

J ai suivi avec un vif interet vos differents commentaires sur la marche des Femmes qui aspirent à plus d autonomie et à un plus grand épanouissement dans un monde plus juste et comme vous tous je suis fasciné par le cas de ZAHIA ZIOUANI evoqué par CHANTAL et le cas de la FOREUSE evoquée par BRADAI.
Moi qui est un passionné de la Musique classique et de la musique Orientale qu il m arrive d ecouter le soir , les Compositeurs que j entends sont tous des Hommes(Jean Sebastien Bach,Mozart,Vivaldi,Oum Kaltoum,Farid El atrach ,Abdelwahab etc...).Les 3000 compositrices recensés de par le monde sont par contre, invisibles.Les chefs d orchestre évoqués dans les milieux culturels et dans les medias sont generalement des hommes ,ce qui n enleve rien à leur talent mais cache les talents de leurs consoeurs.
L histoire jusqu à preuve du contraire, nous demontre que s il y a eu des Femmes Compositrices à travers les siecles ,leur situation a été encore plus mal considerée que celles des Ecrivaines et des Femmes artistes peintres ,pourtant rendues invisibles par le monde de L ART tres masculin.On evalue à 3000 le nombre de Femmes compositrices de l Antiquité jusqu au 21 eme Siecle .Pas une sur les rayons des disquaires!pas une!Leurs oeuvres ont été effacées par la gomme tres performante des critiques musicaux .Contre les Femmes creatrices ,les hommes gomment avec acharnement et ont reussi à ce qu il n en reste plus rien.
Il est demontré aussi que les Etats occidentaux ont consideré que "La musique éloignait les Femmes de leurs devoirs d epouse et de meres".Certaines se sont meme vues interdire par le pere ou le frere l impression de leurs oeuvres.Ceci m emmene à dire que les Femmes compositrices etaient ainsi releguées une fois encore ,dans la sphere privée et intime,alors que les hommes s octroient l entiere sphere publique.Le comble c est qu aucune oeuvre musicale ecrite par une Femme n a reçu ,de la part de ce monde professionnel et du public ,la denomination de "chef-d oeuvre",c est à dire ,une oeuvre capable d etre reconnue et integrée dans l histoire collective d un pays ou d un continent ,à travers les siecles;Cette OMERTA va t elle pouvoir etre brisée au 21 eme Siecle ??L exemple de Zahia Ziouani est ,en l espece,riche à plus d un titre.
Je pense qu avec l Internet et les mouvements de liberation des Femmes à travers le monde ,les spheres d influence des roles qui avaient été compartimentés entre public/lumiere/hommes et privé/Femmes/ombre
pourraient voler en eclats ,du moins dans certains pays.
En ma qualité d homme je considere que les hommes doivent supporter à apprendre aussi des Femmes et non seulement que des hommes.Il est de nos jours grave que la reconnaissance intellectuelle qu implique la construction d une oeuvre musicale reste encore mal perçue par nos societés ,encore agrippées à leur idée que les Femmes ne sont pas aptes aux choses de l esprit et donc à penser .....CE QUE JE N ADMETS PAS.
Chantal
  • 58. Chantal | 14/03/2013
Merci l’ami Ferhaoui. C’est gentil d’avoir pensé à moi mais il ne faut surtout pas oublier de préciser que la phrase que j’ai citée a été prononcée par un génie qui s’appelait … « Mozart » … lol ! Félicitations pour l’exposition « réussie » à laquelle vous avez participé. Concernant les moments précieux qu’il vous reste … qu’il nous reste à tous … il n’existe qu’une seule réponse : CARPE DIEM !
Chantal
  • 59. Chantal | 14/03/2013
Merci Bradai de m’avoir fait parvenir ce lien sur lequel je me suis « précipitée » tant l’histoire me fascine. Il faut dire qu’il y a de quoi ! Il m’avait bien semblé, d’après vos commentaires précédents, que vous aviez connu Safia mais, d’après votre dernier commentaire , cela ne fait aucun doute. Cette femme force l’admiration et les demoiselles Djeridi Chahrazed et Azzoun Samira ne vont pas tarder à lui emboîter le pas … Merci d’avoir attiré mon attention sur l’histoire de Safia, de son courage, de son énergie inébranlable et, vraisemblablement de sa force mentale hors du commun ! Et, quand, en plus, elle est littéralement « encensée » par ses supérieurs hiérarchiques « masculins » … cela me laisse sans voix ! Je suis « admirative » du chemin parcouru par les Algériennes. Un seul regret …que l’on n’en parle pas suffisamment dans les médias ! Bon ... je n’ai pas terminé le travail que j’avais prévu (lol !) mais tant pis … cela valait vraiment la peine !
ferhaoui
  • 60. ferhaoui | 14/03/2013
bonjour les amis l'oubliée,chantal,bradai ayadi,djabellaoui! l'autre jour, en écoutant de la musique,dommage le chef d'orchestre était un homme pour un laps de temps j'ai pensé à notre vedette de la semaine -zahia_!p- importe du moment ou la femme est l'égale l'homme ainsi au passage j'ai eu le plaisir et la chance de relever cette belle phrase signée chantal :'l'art n'est rien sans le don...mais le don n'est rien sans le travail'.au reste pour l'exposition handicap c'est une réussite.je me suis senti tout à coup plein d'espoir!j'écris ceci dans mon atelier,à la lumière du soleil couchant.ces moments me sont de plus en plus précieux...combien en reste-t-il! !
bradai
  • 61. bradai | 14/03/2013
Pour Chantal.
IL y a un article paru sur elle au journal "Ennakab"propre à l'Entreprise ENTP *SONATRACH: le lien est :
-google - Djazairess: Safia premiere femme "foreur".
Safia est le nom de cette jeune fille.IL y a eu d'autres articles sur elle sur ce meme journal de l'entreprise bien dommage que je n'ai pu gardé leurs numéros respectifs.
Au temps que je l'ai connu elle etait sur le RIG TP196 ,quant à moi j'y etais au RIG TP 197.
Chantal
  • 62. Chantal | 14/03/2013
Merci Bradai pour votre réponse. J’avais crû que j’avais induit, involontairement, une notion de sacrifice dans mon commentaire. Concernant le cas de la femme que vous citez et qui a choisi le métier de « foreur », je ne dirais qu’une seule chose (selon l’expression consacrée) : « Bravo et … chapeau bas » !
bradai
  • 63. bradai | 14/03/2013
Bonjour Chantal,qu'il n'en ressort point de mon point de vue qu' à votre premier texte je n'ai pas saisi le sens d'où ZAHIA était guidée des son jeune age pour une passion.
Par contre , à la femme dont j'ai cité l'exemple de sacrifice ,elle avait ce désir ardent d’égaler l'homme.Dans ce désir il y avait en outre un sacrifice .LE forage proprement exercé n'est nullement donné à une femme .
Elle avait fait ce choix au départ de sa vie à ce sacrifice et cela a prévalu à d'autres.Et quand on a vu cette ^première femme en plein sud maniait tout ce que peut faire un homme,plus d'un s'est étonné.
le métier était un métier d'homme.
Et c’était un exploit pour elle.Une femme en plein sud,où il nous est arrivé seulement de voir les nouveaux stagiaires fraichement en contact avec la pratique de nous dire est ce qu'ils vont tenir le coup à leur premier séjour.
Mais ,cette femme là avait confiance en soi et malgré ce qu'on doit connaitre tous dans la vie quotidienne d'un chantier de forage à des kms de toute base de vie, elle a réussi par ce chemin de sacrifice à ouvrir la porte que beaucoup la croyait condamner.
c'est à cet exemple de sacrifice que j'ai vu à ce que peut encore donner une femme pour faire valoir ses droits.
Merci Chantal pour cette gentillesse de vous exprimer à travers vos com.
Chantal
  • 64. Chantal | 14/03/2013
Bonjour Bradai. Si j’ai lu très attentivement votre commentaire du treize mars, tout à fait passionnant et intéressant à plus d’un titre, je remarque que vous utilisez, dès votre première phrase, le terme de « sacrifice ». A partir de là, je me suis interrogée de savoir si je n’avais pas manqué de précision dans mon message du douze mars à Mourad dans lequel je parle du livre de « Zahai Ziouani ». S’il est question dans le livre de cette jeune chef d’orchestre de 33 ans de « combativité », il y est surtout question d’une passion : la musique classique. Son papa Algérien, bien qu’analphabète, lui a transmis sa passion au point que dès l’âge de quatre ans, elle dessinait des clés de sol et des clés de fa sur son ardoise quand d’autres enfants dessinent plutôt des maisons, des poupées ou des voitures. Si elle a mené un véritable combat pour étudier la musique c’est en luttant contre les préjugés, le racisme, et l’exclusion, mais il n’est jamais question dans son autobiographie de « sacrifice ». Zahai s’est toujours pleinement épanouie dans sa passion. Mais, certes, même si elle est née avec un véritable don … comme l’a si bien dit Mozart : « L’art n’est rien sans le don mais le don n’est rien sans le travail » … elle n’a rien « sacrifié » à sa passion puisqu’il est pour elle « viscéral » de s’exprimer par la musique et de « transmettre ». Son atout principal c’est l’amour familial dans lequel elle a littéralement « baigné » dès sa plus tendre enfance. Et cet amour là, il déplace des montagnes sans qu'il ne soit jamais question de « sacrifice » mais plutôt d’épanouissement personnel. Je vous souhaite une bonne journée.
CHENGAB KHALED
  • 65. CHENGAB KHALED | 13/03/2013
LA PREMIERE DES CATASTROPHES A LAQUELLE SONT CONFRONTÉS LES PAYS SOUS DEVELOPPÉS C'EST LA GUERRE PERNICIEUSE QUE LEUR LIVRENT LA FAIM ET LES MALADIES.ET LEURS PRIORITÉS N'ONT CURE DES PRÉOCCUPATIONS DES REPUS.LA SCIENCE ET LA TECHNOLOGIE SONT DES FACTEURS TRÉS IMPORTANTS DE L'INDEPENDANCE ECONOMIQUE ET UNE REPONSE ADAPTÉE AUX BESOINS DE CES PAYS.ELLES N'ONT PAS A SUBIR DES ADAPTATIONS LOCALES,CAR ELLES SONT UNIVERSELLES.TOUT COMME LEUR TRANSFERT NE PEUT ÊTRE SUSPECTÉ DE TENTATIVE SUBVERSIVE DESTINÉE A DECULTURER OU A PROVOQUER UN TRAUMATISME SOCIALE QUELCONQUE.ABONDER DANS LE SENS DES INUTILES PRÉCAUTIONS QUI SONT RECOMMANDÉES REVIENT A MAINTENIR CES PAYS DANS UNE SITUATION DE DEPENDANCE PERMANENTE ET SUICIDAIRE.DANS CE DOMAINE ON PARLE DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIE,ET NON DE PLAGIAT.CE DERNIER SE NICHE MALHEUREUSEMENT DANS LES COMS EN MAL D'INSPIRATIONS.
ferhaoui
  • 66. ferhaoui | 13/03/2013
bonjour farah,chantal, si je vous écris aujourd'hui c'est pour vous dire avec quel intéret je viens de lire vos pages si denses et si concises que vous avez consacrées aux femmes..spécialement algériennes .je souscris entièrement à vos opinions sur la nécessité,pour le tiers-monde ,de connaitre la science et la technique de l'occident tout autant que le contexte philosophique, spirituel et social dans elles ont pris naissance.mais cela est'- il suffisant pour qu'il retrouve son équilibre après coup!il me semble que les pays sous développés affrontant la civilisation technicienne doivent prendre et comprendre,adapter et non adopter.la première proposition rejoint vos préoccupations.quant à la seconde, il s'agit de ce que certains sociologues appellent -les conditions sociales du développement-il fait pas l'ombre d'un doute que la réussite,la science et la technique ne sont pas nécessairement liées aux sociétés occidentales modernes.le tiers-monde peut y accéder à condition que leur pénétration ne soit pas le résultat d'un simple plagia mais la conséquence d'une intégration harmonieuse dans un cadre social préexistant.il faudrait évité que cette insertion de la reussite ne s'accompagne d'un grave traumatisme de la personnalité des pays ( sous -développés.)car si elle devait se faire au prix d'un abaondon des valeurs morale, des cultures nationales,ce serait une catas...un vide beaucoup pls redoutable que celui que vous évoquez en effet ,vous savez bien qu'en europe, le choc! est amorti grace à des traditions solidement établies.ne croyez surtout pas que je suis partisan d'une glorification béate du passé.bien au contraire,grand serait ma joie de voir notre jeunesse faire la cybernétique,la psy.la musique etc...mais je suis sur qu'elle ne pourra assumer et assimiler valablement les plus grandes acquisitions de l'occident sans partir d'un noyau authentiquement original plongeant ses racines dans notre patrimoine culturel.en d' autres termes il faudrait qu'elle se nourrisse du suc du terroir avant de puiser aux sources étrangère et s'ouvrir aux sciences,idées et techniques modernes.et j'avoue que je ne suis pas décu .j'ai eu la joie de découvrir que mes idées rejoignaient les votres certains problèmes que me taraudent et que je rumine confusément, vous avez le mérite de les poser de facon limpide
bradai
  • 67. bradai | 13/03/2013
Et si on entraine votre curiosité dans le sacrifice de la femme comment qu'elle se donne l’égale de l'homme. On vous fera voir le métier de foreur ,où il n'est nullement donné à une femme vu sa fragilité de faire ce métier.
En plein sud,de nuit comme de jour sur un appareil de forage une femme a surmonté cet obstacle .
Elle est Arrivée en passant par toutes les etapes (manoeuvre,ouvrier de plancher, accrocheur , second de poste)jusqu'à être chef de poste où elle a su mener la vie dure à bien des hommes rudes.Et pas n'importe quels hommes ;quand on dit foreur on peut s'attendre dans le travail à bien des vulgarités sortir de leur bouche à tout moment et dans toutes formes de discussion .
Si ce n'est aussi le danger et la peur d’être seule femme au milieu des hommes dans un trou du désert.
Dans ce métier,où il n'a été donné qu'à l'homme de le supporter et d'etre à la hauteur de le faire ,la femme algérienne a su donner cet autre exemple.
Djabellaoui boualem
  • 68. Djabellaoui boualem (site web) | 13/03/2013
SSalam Alaikoum,c'est avec plaisir,que je partage votre enthousiasme,Mmes Vincent et Farah,pour la réussite de Mme Zahia,je me sens tout inspiré par son parcours,pourtant,je suis 1 homme.Réussir dans 1 métier accaparé par les hommes,celui d'un chef d'orchestre philarmonique,qui pourrait etre,aussi,celui d'un pilote de chasse,d'un commandant de vaisseau,ou officiant carrement dans des corps de sécurité,donc,qui nous incite à tirer le chapeau bas,si ce n'est à nous mettre au garde à vous.Il y a de quoi,pour marquer les esprits et les tenter à s'identifier à ce courageux exemple.D'une femme issue de l'anonymat,en plus,d'etre 1 défavorisée de par son origine sociale,sa réussite n'a pas besoin de s'afficher sur 1 quelconque placard publicitaire,c 'est naturellement,qu'elle s'attire la sympathie et le respect,forcement plus,en constatant l'autre mission,qu'elle s'est assignée,celle-ci,d'1 envergure plus humanitaire qui se scelle à la grandeur d'1 ame bien née ,comme celui d'1 mére qui se sacrifie pour sa progéniture,en parcourant la banlieue,en bravant l'indifférence pour apporter l'espoir d'1 vie meilleure,à ceux qui en ont besoin.Sur mon ecran,sur ce site"AlgerMiliana"J'ai l'honneur de cotoyer ces édifiants exemples,sans les citer,je leur dis ,ce que vous faites,modestement,est aussi votre triomphe.Amicalement.
CHENGAB KHALED
  • 69. CHENGAB KHALED | 13/03/2013
C'EST VRAI FARAH QU'AU DELA DES DIVERGENCES POLITIQUES QUE L'ON PEUT AVOIR AVOIR AVEC L'UNE D'ELLES.FORCE EST DE CONSTATER QUE MÊME SI L'UNE EST ARRIVÉE PAR L'EFFORT ET L'ABNEGATION ET QUE L'AUTRE A BENEFICIÉE DES PRIVILÉGES DE CASTES,LE TOUT N'ÉTAIT PAS JOUÉ D'AVANCE.IL FALLAIT POUR LES DEUX UNE FOIS ATTEINT LE NIVEAU DANS LEQUEL ELLES EVOLUENT,SORTIR L'ARTILLERIE LOURDE POUR FAIRE SON PETIT BONHOMME DE CHEMIN ET D'EVITER LES PLANCHES BIEN SAVONNÉES QUE LEURS DETRACTEURS S'ARRANGERONT D'ALLIGNER AU DEVANT DE LEURS PAS AVEC UN PLAISIR NON DÉNUÉ DE CONSERVATISME MACHO OU SEXISTE AU CHOIX.
Farah
  • 70. Farah | 13/03/2013
Bonjour à tous
J'ai bien compris les deux excellents messages de Chantal et celui de Khaled qui analysent bien le côté politique de Me Prisot avec lequel je ne suis pas d'accord bien-sûr, mais moi j'ai pris cette femme en exemple tout comme Zahia car le milieu dans lequel elles évoluent n'est pas évident et très matcho et pourtant grace à leur force invisible elles ont réussi à se faire respecter, Me Parisot par les patrons, et Zahia par les orchestres à majorité masculine eeeeeeet un tout petit peu misogyne.
CHENGAB KHALED
  • 71. CHENGAB KHALED | 12/03/2013
LE CONSTAT DE MADAME FARAH EST TOUT A FAIT FONDÉ SI ON SE LIMITE UNIQUEMENT A LA POSITION QU'OCCUPE LAURENCE PARISOT DANS UN MILIEU GENERALEMENT RETIF AUX OUVERTURES QU'IMPOSENT LES EXIGENCES DU MONDE MODERNE.MAIS IL SE CACHE SOUVENT DERRIERE DES DESTINS QUE L'ON CROIT FABULEUX DES VÉRITÉS QUI LE SONT MOINS.
Chantal
  • 72. Chantal | 12/03/2013
Bonjour Khaled. Je suis ENTIEREMENT d’accord avec vous. Personnellement, je n’ai parlé QUE de Zahia Ziouani. Farah a donné son avis, que je respecte, concernant Laurence Parisot et c’est son droit le plus strict (principe de la démocratie). En revanche, en ce qui concerne ma propre analyse, la patronne du MEDEF est à cent mille années-lumière de Zahia. Si Zahia a consacré beaucoup de temps et d’énergie à la recherche de financements, qu’elle a obtenus, pour que des enfants défavorisés aient accès à la culture, elle a toujours refusé de se lier à un engagement politique et a fortiori à un parti. Elle a toujours dit ce qu’elle pensait. C’était à prendre ou à laisser … D’ailleurs, elle l’explique très bien dans son livre « La Chef d’Orchestre ». C’est ce qui ajoute à mon admiration pour cette femme. Par contre, j’ai eu l’occasion d’entendre à la radio certains propos « politiques » de Laurence Parisot (que je ne répèterai pas sur ce blog par respect pour les personnes concernées) qui m’ont, personnellement, révoltée. Pardon Farah mais je ne voudrais pas que l’on m’attribue une admiration que je n’ai pas …
CHENGAB KHALED
  • 73. CHENGAB KHALED | 12/03/2013
LES DEUX FEMMES FORCENT L'ADMIRATION CERTES,MAIS AFFICHENT DES PARCOURS AUX ANTIPODES L'UN DE L'AUTRE.CELUI DE ZAHIA EST PLUTÔT ATYPIQUE.CAR COMME VOUS LE DITES ELLE EST ISSUE D'UN MILIEU DEFAVORISÉ ET QU'IL LUI A FALLU RAMER A CONTRE COURANT DES USAGES ETABLIS ET DOMINANTS POUR CASSER LES CODES ET S'AFFIRMER PAR L'EXCELLENCE.CE NE FUT PAS LE CAS POUR MADAME LAURENCE PARISOT ISSUE ELLE D'UNE FAMILLE QUI FIGURAIT DANS LE BOTTIN DES 200 FAMILLES LES PLUS RICHES DE FRANCE.ON PEU DIRE QU'ELLE EST NÉE AVEC UNE CUILLERE EN OR DANS LA BOUCHE.J'AJOUTERAI AUSSI QUE DE SON PARCOURS PROFESSIONNEL NE RESSORTENT PAS NON PLUS LES MERITES QUE L'ON PEUT IMAGINER POUR ACCEDER A CETTE NOTORIÉTÉ.SON PARCOURS EST PLUTÔT LEGER QUAND ON CONNAIT L'IMPORTANCE DE LA FONCTION.ELLE A EU LA CHANCE D'ÊTRE ADOUBÉE PAR LE PATRON SORTANT DU MEDEF,LE BARON ANTOINE SEILLERE QUI A REUNI AUTOUR DE SA CANDIDATURE LE SOUTIEN D'UN CERTAIN NOMBRE DE CAPITAINES DE L'INDUSTRIE FRANCAISE.TOUT CECI A UN MOMENT OU LA CONJONCTURE LUI ETAIT FAVORABLE CAR SEULE FEMME CANDIDATE ET LE MEDEF VOULANT S'OUVRIR PAR SOUCI DE PARITÉ A LA GENTE FEMININE AU SEIN DE SES INSTANCES.
Farah
  • 74. Farah | 12/03/2013
Merci Chantal pour les réfénces du livre, une femme comme Zahia mérite d'être lue pour comprendre son parcours et ses expériences. Personnellement je ne suis pas très musique mais lorsque je tombe sur une femme qui sort de l'ordinaire je la soutiens. Il ya une autre tête dure qui s'impose dans le milieu masculin, c'est la patronne des patrons Français" le MEDEF", ce petit bou de femme frêle est menue a prouvé dans ce dur milieu que c'est elle le chef grace à son intelligence à gérer les conflits. Merci mesdames.
Chantal
  • 75. Chantal | 12/03/2013
Merci Farah d’avoir apporté ces précisions. Le livre de Zahia « La chef d’orchestre » est tellement riche en anecdotes que lorsque son livre était paru en 2010, je m’étais précipitée chez le libraire pour l’acheter. Je l’avais lu en un week-end car une fois commencé on ne s’arrête plus … Effectivement, son expérience avec la gente masculine russe est truculente ! Pour ceux et/ou celles que cela intéresserait, ce livre est paru en France aux Editions "Anne Carrière".
Farah
  • 76. Farah | 12/03/2013
Bonjour à tous et à Chantal en particulier.
Je sens en Chantal la Milianaise un grand amour envers les femmes, et particulièrement pour celles qui avaient lutté pour arriver là où elles sont surtout si elle viennent d'un milieu défavorisé comme Zahia Ziouani.
Zahia est très connue ici et ailleurs jusqu'en Russie où elle avait dirigé l'orchestre symphonique de Moscou.
Elle est devenue célèbre parsqu'elle a osé innover dans la musique classique.Elle est la seule chef d'orchestre qui a eu l'idée d'introduire la musique locale tradistionnelle de chaque culture dans la musique intouchable "le classique", d'où sa célébrité.
Elle racontait à la TV qu'elle a eu souvent du mal à s'imposer avec les musiciens,et les plus durs c'était les Russes qui refusaient le mélange "musique locale et musique classique, tout l'orchestre s'est rebifé mais au bout de quelques jours et quelques coups de baguette elle a russi à les dompter et les mener là où elle souhaitait .La représentation à eu beaucoup de succès et l'orchestre et les invités en redemandaient. Ceci pour dire que c'est une femme qui a toujours cru en ce qu'elle faisait qui fait beaucoup de recherche qui s'est battue pour s'imposer sur la scène internationale sans oublier d'où elle venait et venir en aide aux oubliés.Elle essaye de consacrer un peu de son temps à eux en éspérant qu'une autre Zahia se fasse connaître.
Zahia est aussi l'actuelle chef d'orchestre de "l'orchestre nationale d'Algérie".
Merci Chantal de nous rappeler que grace à l'effort et à la tenacité on obtient ce qu'on veut.
mohamed
  • 77. mohamed | 12/03/2013
au complément du com d'AHMED daté du 10/03/2013 je me suis rappelé de ce :
Hadîth émouvant sur l'importance de prendre soin de la mère



son auteur dit/

Voici un hadîth émouvant qui nous amène tous à bien penser:
(pour ce Hadîth je n'ai pas la source, donc si quelqu'un peut donner la source?)

A l'époque du prophète il y avait un jeune qui s'appelait 'Alqama qui faisait beaucoup d'efforts dans l'obéissance de Dieu, en prière, en aumône, en jeûne...
Un jour il tomba gravement malade. Son épouse envoya un message au prophète que son époux allait mourir (était en agonie)...Le prophète envoya alors 'Ammâr, Suhayb et Bilâl (que Dieu les agréent) pour qu'ils aident cette personne à prononcer la Shahâda..
Une fois chez lui, ils essayaient de lui faire prononcer "lâ ilâ ha illa Allah" mais sa langue n'arrivait pas à la prononcer!
Les trois compagnons envoyèrent alors au Prophète que l'homme n'arrivait pas à prononcer la Shahâda!
Le prophète (paix et salut sur lui) demanda: est ce que cet homme a un des ses parents en vie?
on lui répond: il a une vielle mère.
Le Prophète envoya un messager à la mère et il dit au messager: dis lui si elle peut venir me voir, sinon qu'elle reste chez elle et c'est moi qui viendrais..
Une fois le messager chez la vielle femme: elle lui répond, je donnerai mon âme pour toi c'est moi qui me déplace vers lui, elle s'est dressée sur sa canne et vint voir le Prophète..
..Le prophète lui demanda: "ö mère de Alqama, quel était l'état de ton fils, dis moi la vérité sinon c'est la révélation qui me le dira"
Elle dit: il faisait beaucoup de prières, beaucoup de jeûnes, beaucoup d'aumônes...
Il continua, et ton état (avec lui)?
Elle répondit: "je ne suis pas satisfaite de lui (je suis en colère contre lui), il préférait sa femme à moi et il me désobéissait"

Le prophète dit : alors, l'insatisfaction de la mère de 'Alqama(Umm 'Alqama) a empêché la langue du fils de prononcer la Shahâda.

la mere dit: Mais il m'a fait trop de tort et il n'a que ce qu'il mérite .

Il dit alors à Bilâl: ô Bilâl va chercher beaucoup de bois!
La mère dit: pourquoi faire?
Le prophète dit alors: pour le bruler par le feu entre tes mains.
La mère dit: mais mon cœur ne supportera pas que mon fils soit brûlé devant moi.
Le prophète dit alors: mais le châtiment de Dieu (pour lui) est plus dur (pire) et plus durable!
Si tu aimerais que Dieu lui pardonne, soit satisfaite de lui, je jure par Allah que les prières, les jeûnes et les aumônes de 'Alqama ne lui sont d'aucune utilité tant que tu es en colère contre lui (insatisfaite de lui).

La femme dit alors: je fais témoigner Allah, Ses anges et les musulmans ici présent que je suis désormais satisfaite de mon fils 'Alqama.
Le Prophète dit alors: ô Bilâl va voir 'Alqama, s'il peut dire maintenant lâ ilâ ha illa Allah car je crains que sa mère a dit cela juste par pudeur pour moi, et que ce n'est pas ce qui est dans son coeur!
Bilâl partit voir et il entendit de l'intérieur de la maison de 'Alqama que ce dernier disait lâ ilâ ha illa Allah, Bilâl dit alors: l'insatisfaction de Umm 'Alqama a empêché 'Alqama de prononcer la Shahâda et sa satisfaction (ridâ) lui a permis de la prononcer.
Puis Alqama mourut le jour même.
Le prophète a demandé son lavage et son linceul puis a fait la prière sur lui et fit présent à son enterrement.
Enfin il dit devant sa tombe:
ô groupe des Muhâjirîn et des Ansâr, celui qui préfére son épouse à sa mère, il subit la malédiction d'Allah, des Anges et de tous les gens, et rien ne sera accepter de lui (comme actes) sauf s'il se repent à Allah et se comporte bien (prenne soin) d'elle et demande sa satisfaction (son pardon). La satisfaction d'Allah est dans sa satisfaction et l'insatisfaction(colére) d'Allah est dans son insatisfaction(colère).
Chantal
  • 78. Chantal | 12/03/2013
Bonjour Mourad. Lorsque je lis votre commentaire du 10 mars, je me dis que vos filles ont bien de la chance d’avoir un papa tel que vous ! Votre tendresse pour elles que je perçois à travers votre témoignage me rappelle l’histoire d’une jeune femme dont le papa, qui n’avait pas votre culture, était né dans un petit village de montagne en Kabylie. Ce papa aimant n’avait jamais été à l’école mais avait tout fait pour que ses deux filles jumelles fassent des études. Bien qu’analphabète, il avait un goût inné pour la musique. Le couple vivait dans une banlieue pauvre et défavorisée de la région parisienne. Quand les parents ont souhaité que leurs filles, alors âgées de sept ans, entrent au conservatoire (où le nombre de places était limité) l’une des petites filles se souvient encore, à trente-trois ans, de son immense chagrin à ne pas pouvoir intégrer le conservatoire. Les années ont passé … cette petite fille a surmonté les obstacles les plus invraisemblables avec un acharnement hors du commun pour devenir l’une des « rares » femmes chefs d’orchestre en France. Elle se produit dans de nombreux pays et s’appelle Zahia Ziouani. Si elle a eu (et a toujours !) cette « force de vie » c’est grâce à l’amour indéfectible de ce papa (mais aussi de cette maman). Il faut dire qu’ils avaient donné un nom sans doute « prédestinée » à leur fille puisqu’il paraît que Zahia est un vieux prénom arabe qui signifie « splendeur » et « lumière » mais aussi « porte-bonheur ». Et ce qu’il y a de plus formidable c’est que Zahia n’a jamais oublié « d’où » elle venait et elle continue à se battre, aujourd’hui encore, pour trouver des crédits afin que les enfants défavorisés puissent accéder à la musique classique. Elle donne elle-même des concerts gratuits pour sensibiliser les jeunes à l’art et à la culture. A travers sa biographie passionnante et émouvante, elle rend un vibrant hommage à son papa, mais également à sa maman, qui ont été de merveilleux parents aimants et protecteurs.
Abdelkader Daoudi
  • 79. Abdelkader Daoudi | 11/03/2013
Cher ami Boualem bonjour,

Je te remercie pour ce clin d’œil qui reflète ta fraternité et ton amitié. Grâce à des gens comme toi, l’amitié a encore de l’avenir.

Je dois, au passage, te prier ainsi que toutes les belles plumes de continuer à nous abreuver de vos magnifiques écrits qui illustrent l'humanité, le respect et la compassion qui habitent vos coeurs.

Merci cher ami pour ce clin d’œil et pour ta générosité dans le partage et l’échange des idées.

Amicalement,

Abdelkader Daoudi
AHMED
  • 80. AHMED | 11/03/2013
BONJOUR A TOUS . AH J AI OUBLIE UN POINT TRES IMPORTANT A MON ARTICLE DU 10.03.2013. COMME LE RECIT DE LA VIEILLE DAME M A CHOQUE J AI DEMANDE A CETTE DAME EST CE QUE TU VEUX QUE TON FILS VA PAYER DE CE QU IL VOUS A FAIT.CAR LE CODE PENAL ET LE CODE DE LA FAMILLE SONT CLAIRE A CE SUJET.NON ME DISAIT- ELLE JE VEUX PAS LUI FAIRE DU MAL .ELLE ME REPLIQUE NON MONSIEUR LAISSEZ LE ON SE VERRA AU DELA.
bradai
  • 81. bradai | 11/03/2013
Quelques " hadith" DU PROPHETE "QLSSSL"
la bonté envers les parents.
Abdullâh ibnu Amr ibnu ‘As rapporte qu’un homme vint voir le Prophète et lui dit :
« Ô Envoyé d’Allâh, je m’engage à faire le jihad et à faire hijra.» Le Prophète lui demanda pourquoi voulait- il s’engager dans ces deux actions. Le Compagnon répondit qu’il voulait être récompensé par Allâh. Alors le Prophète lui demanda si l’un de ses parents était encore vivant. Le Compagnon répondit que tous les deux l’étaient encore. Le Prophète lui dit : « Retournes chez tes parents et montres-toi bon à leur égard. » [Rapporté par Muslim]

Un Compagnon a demandé au Prophète : « Ô Envoyé d’Allâh, qui est la personne qui a le plus droit à ma bienveillante compagnie ? » « Ta mère. » Le Compagnon demande : « Et ensuite, après ma mère? » « Ta mère. » Le compagnon demande encore : « Et ensuite, après ma mère ? » « Ta mère. » Le Compagnon demande encore : « Et ensuite ? » « Ton père. » [Rapporté par Al-Bukhari]

Abdullâh ibn Omarvit un jour, lors du pélerinage, un musulman prendre sa mère sur son dos et faire le tawwaf autour de la Kaaba. Alors, il appela cet homme et lui demanda qui était cette dame qu’il portait sur son dos. L’homme lui répondit que c’était sa mère et il demanda à ibn Omar s’il s’était acquitté ainsi de ses devoirs, de sa dette, vis-à-vis de sa mère. Abdullâh ibn Omar lui dit :
« Par Allâh ! Tu ne t’es même pas acquitté d’un seul cri que ta mère a poussé le jour où elle t’a mis au monde. »
Djabellaoui boualem
  • 82. Djabellaoui boualem (site web) | 11/03/2013
Comme Chicago,Marseille et Franffurt,ne sont pas la porte d'à coté,alors,Khaled,Abdelkader et Mourad...L'internet devient mon viaduc pour cette ziara virtuelle,qui me permet de vous renouveler,l'expression forte de mon amitié .
Djabellaoui boualem
  • 83. Djabellaoui boualem (site web) | 11/03/2013
Salam alaikoum,on ne pourra ,jamais,estimer à sa juste valeur la "majesté de l'amour maternel" Ni dans 1 liasse d'essais littéraires,ni dans la réflexion la plus élaborée d'1 école de pensée.Cet Amour,culmine sur l'échelle des valeurs humaines,avec celui de la révélation,l'incontournable message prophétique.C'est historiquement significatif,que c'est l'Islam qui est venu renouveler le rappel de cette sublime dimension,pour la réintoduire d'une maniére plus explicite dans le coeur des hommes.Tout en l'inscrivant,littéralement dans les sacrements d'1 Hadith(communication)De notre Saint Prophéte(Ssala ALLAH alaihi oua Salam) En placant le paradis sous les pieds des méres et en leur réservant tout 1 espace dans le Saint Coran,en plus de leur avoir donné le titre d'1 des Sourates (verset) celle de Sourate Ennissaa,le verset des femmes.Et de les avoir évoqué dans toute leur pluralité,assurément l'Islam est le vrai sauveur de la condition féminine,leur vrai allié .Qu'il n'en déplaise à certains pseudo-penseurs ,ces faiseurs d'opinions qui font charrier dans leurs écrits pleins de connotations péjoratives et rancuniéres, 1 intellectualisme infect.Dans le discours d'1 faux marché,et au prix ou sont les idées ,ils sont devenus des maquignons d'intellects rémunérés pour mieux régenter des intérets mesquins.Ah! Que leur science est peu de choses devant leur ignorance,et qu'on ne peut perdurer à cacher le soleil avec 1 tamis :pour faire appel à la sagesse de l'1 de nos proverbes populaires.La mere est l'éducatrice universelle divinement plébiscité par la révélation.Ceux;qui abandonnent leurs vieux parents....C'est 1 offense à sa miséricorde,cette progéniture verra son tour arriver dans 1 implacable vengeance du sort,du Mektoub,plus cruellement,que toute 1 eternité de remords ne suffira à compenser sa rancon,car,elle sera demandé par le seigneur des mondes.Je comprends mieux ce qui fait carburer les feux de la géhenne,c'est nos pitoyables actes,de nos pitoyables méninges.
AHMED
  • 84. AHMED | 10/03/2013
BONJOUR A TOUS . UN ARTICLE A ATTIRE MON ATTENTION SUR L ABONDON DES PARENTS PAR LES LEURS EH BIEN VOILA DES CAS ET MEME VOIR DES CENTAINES. PAR MA FONCTION. DURANT LES FETES DE L AID SEGHIR OU KEBIR ON REND VISITE DANS L UNE DES MAISONS DE VIEILLESSE COMME ON DIT DANS LA CIRCONSCRIPTION.IL FAUT VOIR ET ENTENDRE CES CHIBANIS ET CHIBANIYATES COMME LES DECRIT FAZIN L INTERNAUTE DATEE DU 10.03.2013.JE VAIS VOUS DIRE C EST PAS LA MAUVAISE EDUCATION OU AUTRE CAUSE TELLE QU ELLE SOIT.J AI CHOISIE UNE VIEILLE DAME AU HASARD POUR LA RECONFERTER EN DISCUTANT CETTE DAME A UN FILS MEDECIN ET QUEL MEDECIN C EST UN SPECIALISTE AVEC SON CABINET ET UNE FILLE QUI EST SAGE FEMME A FRANCE.CETTE VIEILLE DAME A ETE EMMENEE PAR CE FAMEUX MEDECIN ET SON EPOUSE A LA MAISON DE VIELLESSE X.ELLE M A RACONTE Q APRES LE DECES DU VIEUX L EPOUSE DE SON FILS QUI EST AUSSI CADRE A POUSSE SON MARI A L EXPULSER DU LOGEMENT SINON LE DIVORCE.POUR L AMOUR DE SON FILS ELLE A ACCEPTE D ALLER A LA MAISON DE VIEILLESSE POUR L AMOUR DE SES PETITS ENFANTS.ELLE PERCOIT UNE BONNE RETRAITE AVEC Q UELLE S ACHETE CE Q ELLE VEUX. PAR MA FONCTION J AI CHERCHE A CONFIRMER CES DIRES EH BIEN C ETAIT VRAI.CA S APELLE LA PERTE DES VALEURS MORALES TOUT SIMPLEMENT . CE N EST PAS QUE LES PAUVRES QUI FONT CA .AU CONTRAIRE CEUX LA TIENNENT A NOS VALEURS.
CHENGAB KHALED
  • 85. CHENGAB KHALED | 10/03/2013
OULALA L'OUBLIÉE,LE MYSTERE S'EPAISSIT.ON FROLE L'ENIGME POINCARÉ LA (HENRI) (FRAICHEMENT RESOLUE MAIS QUAND MÊME).ALORS COMME CA ON A UN DEMI POINT EN COMMUN.IL VA FALLOIR QUE JE CREUSE.
L'oubliée
  • 86. L'oubliée | 10/03/2013
Salut à vous,

A Mr Chengab,
Je suis émue(malgré mon age) par votre réponse à B.fatma/zohra(pour qu'elle ne soit plus une formule for you),nous avons un demi point en commun.
Fazin
  • 87. Fazin | 10/03/2013
Bonjour à tous ,
Oh combien sont les "chibanis et chibanias ",comme ils se complaisent à les appeler ,à etre rejete(e)s hors de leur gite par des enfants ingrats et mechants ?Il y en a des tas et des tas ,et chaque jour davantage.C'est un constat amer et la cruaute à laquelle ces gens sont confrontees est horrible et indescriptible .Quelles sont les raisons qui poussent ces gens à chasser , à maltraiter leurs parents qui se sont souvent sacrifies pour les elever et les voir heureux ? Des motifs lies à la mauvaise education ,aux pertes des valeurs morales ,le cote materiel l'emportant sur le spirituel ? Comment ces gens peuvent ils etre aveugles et sourds aux supplications ,meme inaudibles de leurs" procreateurs et procreatrices" ? Ne realisent ils pas que leur tour viendra un jour et qu'ils subiront ce qu'ils ont fait endurer à leurs parents ? Prions pour qu'ils cessent cette malveillance à l'encontre de leur bienfaiteurs et bienfaitrices et qu'ils reprennent leur esprit afin de "rendre à Cesar ce qui lui appartient "
CHENGAB KHALED
  • 88. CHENGAB KHALED | 10/03/2013
BONJOUR A VOUS TOUTES ET TOUS.
MA CHERE FORMULE SCIENTIFIQUE (B F/Z,IMPOSSIBLE A DECHIFFRER )LOL.
NON CETTE IGNOMINIE NE ME LAISSE PAS INDIFFERENT MAIS PLUTÔT SONGEUR SUR LE NIVEAU D'ABJECTION QUE PEU ATTEINDRE L'ÊTRE HUMAIN.MÊME SI JE NE LES PARTAGE PAS,JE PEU EVENTUELLEMENT COMPRENDRE QUE DES FOIS, CAR LA NATURE HUMAINE EST AINSI FAITE,L'ON SOIT TENTÉ PAR DE PETITS ECARTS DANS CE SENS,MAIS LA ON TOMBE CARREMENT DANS LES PROFONDEURS ABYSSALES DE LA BASSESSE ET DE L'INGRATITUDE VIS AVIS DE CEUX QUI ONT OEUVRÉ TOUTE LEUR VIE POUR ESSAYER DE VOUS HISSER AU SUMMUM DU BIEN ÊTRE.
JE SUIS D'AUTANT PLUS OUTRÉ,QUE JE N'AI CONNU LA VALEUR DES PARENTS QUE PAR LEUR ABSENCE.JE N'AI GOUTÉ AU PLAISIR DE LEUR COMPAGNIE QU'UN TRÉS COURT MOMENT DANS MA VIE.LE DIALOGUE AVEC EUX S'EST MALHEUREUSEMENT VIOLEMMENT INTERROMPU TRÉS TRÉS TÔT ALLAH YARHAMHOUM,ET DEPUIS IL NE SE PASSE PAS UN JOUR OU JE N'AI PAS UNE PENSÉE POUR EUX.JE ME SUIS DEPUIS CONTENTÉ DE MONOLOGUES.NUL NE CONNAIT LA VALEUR DES PARENTS QUE CELUI QUI S'EN FUT PRIVÉ DÉS SON ENFANCE.ET C'EST A FORCE DE SOLILOQUER AVEC EUX ET SOUVENT QUAND J'ETAIS PETIT ASSIS A CÔTÉ DE LEURS TOMBES DANS UNE KDIET ELGHRABE DESERTE QUE J'AI RÉALISÉ QUE DESORMAIS RIEN NE SERA COMME AVANT, QUE LE RÊVE ETAIT FINI,QU'ILS M'AVAIENT MALGRÉ EUX LÂCHÉ LA MAIN ET QUE JE RENTRAIS BRUTALEMENT A UN ÂGE PRECOCE DANS UN MONDE OU TOUT ALLAIT SE PASSER AUTREMENT.CA BLINDE SON BONHOMME POUR LE RESTANT DES JOURS MAIS LAISSE LA CICATRICE OUVERTE.J'AI TJRS ENVIÉ CEUX QUI ONT EU LE PRIVILEGE DIVIN OU NATUREL C'EST SELON DE CONNAITRE LES JOIES DE VIVRE AUX CÔTÉS DE LEURS PARENTS ET DE LEUR TENIR A LEUR TOUR LA MAIN POUR ALLEGER LE MOMENT VENU LES MEFAITS DU TEMPS QUI USE.DE LA MÊME MANIERE QUE J'AI DETESTÉ CEUX QUI LEUR ONT TOURNÉ LE DOS PAR CUPIDITÉ ET LÂCHETÉ.
B.f/z
  • 89. B.f/z | 10/03/2013
Bonjour à tous,
Je suis un peu étonnée que les mères abandonnées par leur progéniture
laissent indifférents CHANTAL,Mr ZOUAOUI,Mr CHENGAB a tout donné
le weekend mais le connaissant il ne restera pas insensible au sujet.
Notre oubliée côtoie tous les jours ces êtres usées par les durs labeurs
affaiblies par l'age et rejetées par les fils qu'elles idolâtraient,c'est cruel.
Mon amie si tu t’empreint es de ce qu'elles dégagent:le désespoir,l'envie
de quitter ce bas monde très vite,je comprends mieux ta déprime
tes effondrements ,tes sos .Compares ta situation et la leur tu te contenteras de ce que tu as et tu t'estimeras heureuse.
Le fardeau sera moins lourd,je me suis permise avec toi car tu es notre
soeur.
Bon courage soeurette.
ZOUAOUI mourad
  • 90. ZOUAOUI mourad | 10/03/2013
Bonjour CHANTAL
J ai voulu decrire le parcours difficile de la FEMME ALGERIENNE et ce POEME que je vous dédie egalement est un HYMNE à toutes les Femmes.
LA Femme est protectrice,Elle est douceur par son calme et son reconfort.
LA Femme ,pour MOI, est source de VIE ,associée à l audelà et à l ici bàs ,autrement dit la Femme est condition de toute vie sur terre..........
JE suis PERE de QUATRE FILLES et UN GARCON et LES FILLES me procurent une vie davantage agreable et facile ,du moins ce que je ressens .....
D ailleurs n est -elle pas le premier REVE qu a vu ADAM dans son premier sommeil??
IL FAUT DIRE QUE C EST UNE MODESTE FLEUR QUE J AI PENSE OFFRIR A TOUTES LES FEMMES EN LEUR RENDANT HOMMAGE A TRAVERS MON MODESTE POEME A L OCCASION DE LEUR FETE M E R C I
L'oubliée
  • 91. L'oubliée | 09/03/2013
Salut à tous,

Mr Ferhaoui pointe du doigt ceux qui tournent le dos à leurs mères quand elles perdent toutes leurs forces,chacun de nous connait hélas au moins un ingrat dans son entourage.
Pire crime je n'en connais pas,puisque j'ai le malheur de côtoyer au quotidien certaines(je parle en connaissance de cause).
Et si j'ai souhaité atteindre le niveau 5(ce qui a fait sourirecertains)c'est
pour échapper à la pénibilité que je devais affronter chaque jour.
Je sais que des millions de femmes subissent les pires humiliations,
souffrent l'enfer,mais je ne peux que compatir à leurs douleurs.

si j
ferhaoui
  • 92. ferhaoui | 09/03/2013
bonjour l'artiste mourade zouaoui,un vrai bouquet de fleurs et de promesses à la femme!....lisons, relisons, ce poème magnifique,dont on ne se lasse pas! rien que pour le plaisir croyez-moi! au passage je salue mon ami.et l'ami de tous med bradai! ceci est sincère.
Chantal
  • 93. Chantal | 09/03/2013
Bonjour Mourad. Dommage que je ne sois pas une femme Algérienne car je me serais volontiers appropriée ce bel éloge ! (lol !). Mais, toute plaisanterie mise à part, votre joli poème correspond vraiment à ces femmes Algériennes à qui je voue une immense admiration. Et je sais de quoi je parle. J’ai vécu pendant les quinze premières années de ma vie en Algérie et j’ai malheureusement été le témoin oculaire des injustices dont elles ont été victimes d’une part par leur statut de femmes (on était bien loin des combats féministes et de la journée internationale de la femme …), d’autre part par « l’exploitation » de certains colons français … Une fois de plus, je ne vais pas me faire des amis … mais tant pis ! Par ailleurs, j’habite la banlieue parisienne depuis des années et je côtoie quotidiennement ces algériennes qui ont un courage exemplaire, une faculté immense à se dévouer pour leur famille, leurs enfants et, maintenant, leurs petits enfants. Mais également, leurs parents très âgés restés « au pays » pour lesquels elles s’inquiètent à juste titre. J’ai vu leurs enfants grandir, certains ont « réussi » (selon l’expression consacrée …), d’autres n’arrivent toujours pas à décrocher leur premier emploi et « maman » est toujours là, immuable, pour aider, pour aimer, pour réconforter. Elles font des « miracles » avec un « petit » budget. Je discute très souvent avec elles et lorsqu’elles me racontent leurs « petits » et leurs « gros » soucis, elles finissent toujours par me dire, en riant, avec leur accent inimitable : « mais tu sais, c’est la vie, j’ai un logement, je mange tous les jours, alors, qu’est-ce que tu veux, c’est la vie ! » L’hommage que vous leur avez rendu à travers ce poème est vraiment mérité ! Bravo à vous et aux femmes Algériennes.

Voir plus de commentaires

Ajouter un commentaire