Facebook the green dressing 3 Images 4

Gifasm uuwrpoesbptd1104

Veillée du 40è jour de la disparition de Mama Fettouma

Hommage de l'Association Culturelle El-Manara de Miliana à la défunte maman de Farah et Nadia.

Sans 4 titre 2

Kk 3

Jj 2

Commentaires (30)

aghroum
  • 1. aghroum | 04/05/2015

Rahimaha Allah, bel hommage qui lui est rendu... Allah ibarek. J'en ai la chair de poule en écoutant les paroles de cette chanson. Est-il possible d'avoir les paroles et/ou trouver ce CD. Très belles paroles... Merci à vous pour votre réponse.

L'Amiye
  • 2. L'Amiye | 24/11/2013

Bonsoir Boualem,

Où peut-on trouver ce livre? J'ai cherché sur internet en vain.
Merci de me dire.
Amicalement,
L'Amiye,

ferhaoui
  • 3. ferhaoui | 23/11/2013

bonsoir l'amie chantal, en effet g garouste a multiple facettes j'ai eu l'occasion les années 1970 de travailler avec un ami cooperant prof de lettres etun groupe d'elevs la personnalité de ce peintre qui me fascine...c'est un artiste qui envoute! alors a ce sujet il faut lire : l'intranquille.autoportrait d'un fils, peintre,d'un fou" avec judith perrignon, 2009. l'ami ferhaoui, oran.

Djabellaoui Boualam
  • 4. Djabellaoui Boualam (site web) | 23/11/2013

Resalam,priere de lire
"un voyage dont la distance est l'illusion qui dure de nombreuses années,mais qui ne se fait qu'en un instant"
Pour l'écrit sur la mort ,par l'illustre savant "Ataa ALLAH El-iskendari"

Djabellaoui Boualam
  • 5. Djabellaoui Boualam (site web) | 22/11/2013

-------------------------Salam alaikoum-------------------- Voici 1 écrit sur la mort,écrit par sayidi Ataa ALLAH Essekendari ,grand savant musulman du 14 eme siècle,l'un des véritables maitres de la sagesse,que recèle le monde musulman, beaucoup de ses ouvrages sont traduits dans plusieurs langues et servent de modèle pour la recherche.
"Souviens-toi,o ami,du récit d'un long voyage que tant d'hommes endormis ont depuis longtemps oublié.
Un voyage qui ne se fait ni sur terre,ni dans le ciel,ni dans les océans,
Un voyage dont la distance est l'illusion qui dure de nombreuses années,mais qui ne de fait qu'en un instant".
Ce voyage,O ami,si tu t'en souvenais,est celui de cette vie.Manque le voyageur,
Souviens toi de ces larmes sans raison,de cette tristesse indéfinie.
Sans doute ne le savais tu pas,mais ton âme aspirait déjà à son image originelle.
La mort,O ami,n'est pas seulement la fille de cette vie,elle est aussi la mère.
Sois donc ton propre témoin,car c'est en chaque instant que tu vis et en chaque instant que tu meurs.
Bien que prisonnier de tes reves et de tes pensées,tu fais partie du grand voyage.
Chacun de tes souffles te rapproche de cette propre vérité.Écoute la parole de l'instant qui passe,c'est en ce moment même de ce long voyage,en quel lieu te trouves tu?

L'Amiye
  • 6. L'Amiye | 22/11/2013

Bonsoir très chère Noria,
Ton message à ta maman Fettouma est très émouvant.
Allah yerhamha we wessa3 a3liha
Je t'embrasse,
L'Amiye,

Chantal
  • 7. Chantal | 22/11/2013

Bonjour l’ami Ferhoui,

Comme vous le savez sûrement, l’art est non seulement un excellent moyen d’expression mais également un excellent « outil » thérapeutique ! Les dessinateurs, les écrivains, les poètes et les passionnés d’art, en général, disent eux-mêmes que leur art, dans les moments difficiles de leur vie, leur a permis non seulement de ne pas sombrer mais les a également aidés à se relever. Je vais citer un cas extrême puisqu’il s’agit d’un homme souffrant d’une maladie mentale, la maniaco-dépression. Vous le connaissez sûrement de nom car c’est un peintre et un sculpteur français de grand talent dont la célébrité est internationale. Il s’appelle Gérard Garouste. Ses œuvres sont exposés dans les plus grands musées du monde. Dans son livre : « L’intranquille - Autoportrait d’un fils, d’un peintre, d’un fou », il regarde son parcours comme une expérience assimilée à celle de ces deux souris qui tombent dans un bocal de lait. Elles se débattent mais glissent sur les parois. La première abandonne et se noie. La seconde se débat tellement fort qu’elle change le lait en beurre et peut s’échapper !

L'oubliée
  • 8. L'oubliée | 22/11/2013

Salut à tous,
Assister ses parents et à la dernière minute n'est pas donné à
tous, cela me réconforte car c'est une chance Farah.

J'ai livré mes émotions en vrac sans relire mes coms,avec les
mots qui se présentaient,sans réfléchir,les averses conviennent mieux(océans c'est bcp).

Je vis comme avant ,je travaille toujours avec sérieux,il n'y
a pas lieu de s'inquiéter et je ne couve rien de méchant,

Je pense qu'il faut laisser le temps au temps pour panser les
blessures,et se "carapacer" comme le petit homard pour pouvoir se relever encore.
Merci Chantal,Ahmed pour vos messages amicaux.
Mes amitiés à tous.

L'Amiye
  • 9. L'Amiye | 22/11/2013

Cher ami Ferhaoui,
Je te comprends...
Il est également bénéfique de se confier et faire part de ses appréhensions ainsi que de son chagrin mais pas à n'importe qui tu as raison!
Chez moi on dit "manna lechuiya hak bezzaf, ou fiha el baraka"
-la mort peut nous surprendre à chaque instant et chaque instant que nous vivons est largement suffisant.

Les ami(es) peuvent traduire en mieux, faites le merci

Avec mon amitié de toujours,

L'Amiye,

ferhaoui
  • 10. ferhaoui | 22/11/2013

bonjour l'amiye, pour la cinquème fois depuis quelques années entre 60 et 2000;la mort est venue chez nous.très jeune j'en ai recu un grand coup et n'ai pu me resoudre à en parler q'u'à une personne dans quelques unes de mes toiles.quant à porter le deuil...je n'ai pas envie d'intéresser des inconnus à mon chagrin.voilà ma chère l'amiye ,le mois de mai prochain ,j'irai rendre visite à un ami à miliana.avec toujours en tete ou sera le monde,en mai ?? j'ai l'impression que la terre se met vaguement à remuer sous nos pieds et nous n'en continuions pas moins à dire:" jirai là. je ferai telle chose." au reste y a l'amiye je suppose que ce n'est pas les canapés ni meme les sofas qui monqueront chez l'amie de tous dame chantal ,o!pardon notre grande chantal !! l'ami ferhaoui,oran abientot ??

L'Amiye
  • 11. L'Amiye | 22/11/2013

Bonjour très chère Chantal,
Super! Demande mes coordonnées à Noria également, alors tu m'écouteras parler parler parler.... Sur un matelas tout ce j'aime!!!!
Je t'embrasse,
L'Amiye,

Chantal
  • 12. Chantal | 22/11/2013

Bonjour l’Amiye,

J’ai un emploi du temps bien chargé jusqu’au 8 décembre. Après, on se voit quand tu veux ! Demande à Noria mes coordonnées.

Dans ma salle de consultation, il y a bien mieux qu’un divan ! Avant d’y entrer, c’est comme à la Mosquée … on retire ses chaussures. Le sol est jonché de matelas où on peut s’installer très confortablement pour une séance de relaxation avec un fond musical de bruit de vagues ou de chants des oiseaux. Détente garantie ! lol !

A bientôt. Je t’embrasse.

L'Amiye
  • 13. L'Amiye | 22/11/2013

Bonjour à vous tous mes amis,

En ce jour béni d'Allah 'el djoumouâa", je prie Allah avec grande ferveur pour qu'il nous concède à nous toutes et tous essebr, et yerham amwatana wa yaskinhoum fassiha djinâanih (en ce vendredi ..... le courage, et concède à nos chers disparus le pardon et les loge dans son vaste paradis). (Chantal)

J'ai lu tous vos commentaires, et j'ai constaté que nous sommes tous égaux dans nos peines et chagrins, il y en a qui sont plus courageux que d'autres ou... pas, mais je dirais que la mort est une grâce, elle met fin aux souffrances..... Et puis elle n'épargne personne et c'est une bonne justice.
La mort de mon très cher père a tout chamboulé dans ma vie, tout a changé du jour au lendemain, je ne l'oublierai jamais. (je n'y arrive pas).
En tous les cas merci Noria de me donner cette occasion de déverser toutes mes émotions sur ce site où enfin je parle de tout ce qui me chagrine ou me donne de la joie!
Nous mourons tous un jour, une seule fois et pour longtemps voir pour l'éternité, sauf que nul ne sait ni quand ni comment....
Chantal, il faut absolument que l'on se voit (as-tu un divan chez toi?)

Très bon vendredi.
Avec toute mon amitié,
L'Amiye,

noria

A mama Fettouma,
Je ne cesserai jamais de te remercier pour tout le bonheur que tu as donné à mes souvenirs, pour m’avoir ouvert ta porte et celle de la ville de mon cœur (Miliana), pour m'avoir aidée à réaliser mon rêve.
C’est si dur de revenir et d’avancer sans toi, tu étais comme une maman, pardonne moi de ne pas t’avoir rendue visite avant ton hospitalisation, je ne savais pas que je n'allais plus te revoir.
A jamais tu me manqueras, je ne t’oublierai jamais. A la veuille du 40è jour de ta disparition, je prie ALLAH de t’ouvrir toutes les portes du paradis comme tu l’as fait pour moi.
Repose en paix. Je t’adore...

Ahmed
  • 15. Ahmed | 22/11/2013

Bonjour à tous
A l'oubliée:
Permet moi de te tutoyer pour mieux te parler.
Pleurer un proche est chose normale mais déverser des océans de larmes depuis?c'est inquiétant un peu .
Si tu as perdu du poids,l'appétit,le gout à tout là tu pourrais
couver une déprime(j'utilise un faible mot),il est temps de te ressaisir,de prendre ta vie en mains.
Tous ceux qui assistent un proche et surtout à la fin de vie se
sentent mal après son départ,car ils se conditionnent pour ne
faillir à aucun moment,et ne dorment presque pas.
Cela se répercute sur la santé par la suite.
Pour détendre l'atmosphère,j'ajoute que les cotes sont
rattachées au sternum pour former la cage thoracique qui elle
protège les organes nobles que tu as nommés.
Prend soin de toi,et donne nous de meilleures nouvelles.

Chantal
  • 16. Chantal | 22/11/2013

Bonjour l’oubliée,

Tu évoques, à juste titre, la carapace que nombre d’entre-nous se sont forgés, au fil des années et des souffrances, pour « paraître » (comme tu le dis) comme tout le monde ! Le problème c’est qu’en voulant « ignorer » cette souffrance, elle ne s’efface pas pour autant. La « gomme à chagrin » n’existe pas ! Je dirais même qu’au fil des années, si cette souffrance n’a pas été évacuée, elle ressurgira à la moindre occasion pour peu que nous nous retrouvions devant une situation émotionnelle qui se rapproche de près ou de loin à notre propre histoire.

Par contre, pour reprendre une formule chère à Françoise Dolto, qui parle du « complexe du homard » elle nous explique que le jeune homard est très fragile et vulnérable lorsqu’il perd sa carapace à une certaine époque de sa vie car il n’a plus aucun moyen de protection. Pourtant, contre toute attente, cette carapace qui se fissure et qui se brise va lui permettre de grandir. Pour échapper aux requins, pendant toute cette période de fragilité, il va se cacher sous les algues ou dans un trou de rocher jusqu’à ce que repousse sa carapace définitive. A ce moment-là, cette carapace lui permettra de braver, à nouveau, tous les dangers. Il se sentira et il sera plus fort, le cas échéant, pour affronter l’adversité.

J’en reviens à ton commentaire et à la fin de celui-ci qui est également très juste. Si tu remplaces les peurs du homard pendant la mue par la peine et le chagrin que nous, être humains, pouvons ressentir par exemple, lors de la perte d’un être cher, cela signifie qu’une fois cette peine évacuée (et non niée) même si la cicatrice est toujours là, non seulement elle ne nous fera plus souffrir mais en plus, en nous ayant permis de dépasser cette souffrance, elle nous aidera et nous autorisera à « grandir » et à évoluer positivement.

Je t’embrasse.

ahmed el habri saadi
  • 17. ahmed el habri saadi | 21/11/2013

merci a tous ceux qui ont écris un mot a la mémoire de ma mère.merci a Mr LANDJRIT et a NORIA qui ont eu l'idée d'ouvrir cette page en sa mémoire . que notre Dieu lui accorde le pardon. vraiment elle nous a laissé un très grand vide et je vois toujours ton image et je sens ton odeur dans chaque pièce.ah ya yemma tu nous manques, je te vois sortir avec ta canne prendre l'air. Allah yerhame mes parents Allah idjazikom aana kheire eldjaza amine.

L'oubliée
  • 18. L'oubliée | 21/11/2013

Je me suis forgée une carapace des années après le décès de
mon père(alf rahma wa nour alaih) à l'adolescence pour
paraitre comme tout le monde.
Mais la carapace se forme pour protéger ce qui est hyper-
fragile,car on reste comme lézardé intérieurement.
Le cerveau,la moelle épinière,le coeur et les poumons ne sont-ils pas protégés par la boite cranienne,la colonne vertébrale,le sternum?
Chacun de nous et selon son caractère,sa personnalité et le soutien dont il bénéficie peut se re ou se construire et mener
une vie des plus correctes,ou s'égarer et rater totalement
la sienne.
Rabi essabarna.

noria

Je ne trouve pas les mots, cette page m'a bouleversée, tout comme Khaled, je n'ai pleuré ma mère que des années après, je ne l'ai pas connue du tout.

Farah
  • 20. Farah | 21/11/2013

L'oubliée ton message me parle car moi aussi j'ai assisté ma mère autant que possible, je faisais la navette entre Rennes et Alger plusieurs fois par mois, mais je n'ai pas eu ta chance, je ne l'ai pas drapée, je suis arrivée le lendemain de son enterrement, d'un commun accord avec ma fratrie nous avons activé l'enterrement pour lui faire profiter la joumouaâ. Samedi j'étais à Miliana. Trop tard. Elle qui avait l'habitude de m'attendre en haut des escaliers, je t'assure que je la cherchais du regard sur le palier, ça a été très dur.
Aziz et Khaled et tous les autres amis, une maman c'est la poutre centrale d'une famille ,c'est elle qui veille à l'unité de la fratrie malgré les différends en son sein, mais dès qu'elle disparaît cette unité éclate. Moi qui suis grand-mère , dès que j'étais en présence de ma mère je devenais cette enfant qui cherche conseils et réconfort auprès d'elle.
Khaled Aziz, AEK et toutes les sœurs qui vivent loin de la famille, je vous souhaite beaucoup de courage.
Noria je sais que tu es aussi touchée que moi, je n'oublie pas la place que te réservait el-hajja à chaque fois que tu lui rendais visite.

AMINA SAADI
  • 21. AMINA SAADI | 21/11/2013

Grand merci a Mr LANDJRIT et aux filles de l'association EL-MANARA d'avoir pensé au 40 eme jour de ma trés chère défunte grand-mére qui nous a quitté et qui a laissé un grand vide dans nos coeurs , merci aussi a tata noria qui nous à soutenue dans ces moments penibles.ALLAH YARHAMHA OU YSEKENHA FASIHA DJINANIH.

hadjer
  • 22. hadjer | 21/11/2013

allah yerhamha ouii ouasaa aaliha elle etait rayonnante

L'oubliée
  • 23. L'oubliée | 21/11/2013

Salut à tous,
AllAH yarham toutes les mamans décédées y compris la mienne dont je ne me remets toujours pas de la disparition .
Je l'ai assistée jusqu'à la dernière seconde,j'ai aidée l'ats à l'envelopper dans le drap,et tout ce qui suit un décès,mais je ne pleurais pas tout comme vous Mr Chengab,je me croyais superwomen,mais en réalité(en mon for intérieur) elle était hospitalisée et elle reviendrait,cela s'appelle faire un déni.
Mais on finit par se rendre compte de la triste réalité,et depuis je déverse des océans de larmes que je n'arrive pas à dompter.

aziz
  • 24. aziz | 21/11/2013

Farah
Je vous remercie beaucoup pour cette aimable dedicace et vos pensees a cells qui nous sont cheres, nos meres. Je ne sais plus qui disait que: '' les morts ne sont morts que lorsque la derniere personne qui les a connus et aimes est morte''. Oui mon monde s'est effondre quand ma mere s'est etiente et le fait que j'etais a l'autre bout du monde, a fait que je n'ai pu arriver a temps pour son enterrement, une heure en retard. Elle nous avez demande d'etre enterree a Miliana et plus precisement a El Annasser ou elle etait nee mais la vie en a voulu autrement, on l'a enterree a El Alia a Alger. Ardh Rabi gaa tarham.
Merci encore pour ces douces paroles a l'encontre de personnes qui comptent le plus au monde pour nous.

L'Amiye
  • 25. L'Amiye | 20/11/2013

Bonsoir,

Cette chanson me bouleverse et me plonge dans une tristesse indescriptible, Perdre ses parents à n'importe quel âge la douleur est la même, par contre j'ai une spéciale pensée à tous les orphelins qui ont vécu sous le joug de la marâtre, ou n'importe quelle autre femme ou homme les ayant malmenés car petits et sans défense!

Avec mon amitié,
L'Amiye,

Abdelkader Daoudi
  • 26. Abdelkader Daoudi | 20/11/2013

Ce bel hommage rendu à la défunte Allah yarhamha, vos écrits ; le tien Farah, celui de Hakima et de Khaled, ont suscité en moi une effervescence d'émotions qui font bondir mon cœur dans ma poitrine et embuent mes yeux de larmes. Merci Farah d’avoir évoqué toutes ces mamans et ces parents qui sont partis - Allah yarhamhoum et donne à leurs enfants la force de continuer leur voyage sur terre.

Nadia
  • 27. Nadia | 20/11/2013

Merci infiniment aux filles de Mr Landjerit pour cet hommage que je dédirai à toutes les mamans disparues Allah yarhamhoum.
Mille mercis

NADIA SAADI
  • 28. NADIA SAADI | 20/11/2013

je tiens a remercier de tout cœur Mr LANDJRIT Med et les filles de l'association EL-MANARA pour cet hommage à ma défunte maman chérie qui me manque déjà énormément, je remercie aussi NORIA pour la photo et son soutien a toute la famille .A mon tour de dédier ce merveilleux poème à tous ceux qui ont perdus un être cher. ALLAH YARHAMHA OU YARHAM OUMET MOHAMMED.

CHENGABKHALED
  • 29. CHENGABKHALED | 20/11/2013

Allah yarhamha wa youssa3 3aliha.Merci Farah de rappeler au vieil orphelin que je suis le souvenir de sa defunte mére partie trés trés tôt 1963.On ne guerit jamais de cette rupture brutale que vous impose la cruauté du destin et du vide qu'elle crée subitement et encore moins de son enfance.C'est á peine si on s'y fait avec le temps.Je n'avais jamais admis cette dure réalité et d'aileurs comment faire son deuil á sept ans,á un âge ou l'on croit á la presence eternelle de ses parents á ses côtés,car naivement on pense que la vie est ainsi faite....je n'ai pleuré que beaucoup plus tard,ca a fait de moi un ruminant dans la vie qui reagit discretement et apres coup.C'est vrai qu'elle aurait bien aimé ecouter cette berceuse,je l'entends encore m'en fredonner quelques unes.Tu as touché á la corde la plus sensible chez le blindé á l'epaisse carapace que je suis.

Farah
  • 30. Farah | 20/11/2013

Que rajouter après cet hommage à ma défunte mère dédié par les filles de l'association de Miliana et à leur tête Mr Landjrit, et ce magnifique poème. Mille fois merci et à mon tour je dédie la chanson à Khaled pour sa défunte mère, une ancienne Milianaise aussi,qui aurait aimé aussi écouter les filles de sid Ahmed Benyoucef la lui fredonner, je la dédie à Aziz pour ses parents à AEK Daoudi pour sa maman aussi , pour Bradai, pour Mr Snoussi, Mr Remali, Ferhaoui, Chantal qui connait bien Zougala, à tous ceux qui ont perdu leurs parents et se sentent orphelins comme moi . Pour finir je n'oublies pas el-marhouma Me Landjerit -mère qui a laissé un grand vide dans sa famille et chez ses amies, et aussi à Noria pour sa maman.
Allah yarham amwatana, wa yarzakhoum " Naïm-el-Barzakh" Amin!

Ajouter un commentaire